Premier jour avec beaucoup de rebondissements au Condroz 2014.

Imprimer

rallye, condroz, huyDu soleil, des routes sèches, une foule incroyablement nombreuse le long des spéciales comme au centre de Huy : la 41e édition du Rallye du Condroz-Huy a débuté dans les meilleures conditions.

Pour commencé y en a qui n’ont même pas pris le départ , a l'issue du contrôle technique, sept forfaits sont à déplorer: n°42 Stephen Wright (Peugeot 208 R2), 55 Paul Lietaer (Ford Escort MKII), 72 Michiel Beckx (Citroën DS3 R3), 90 Julien Collette (Subaru Impreza WRX), 138 Alain Threis (Toyota Corolla), 145 Damien Gadisseur (Peugeot 205) et 148 Michaël Lottefier (Citroën Saxo).

Faisant honneur à son titre de favori, Petter Solberg (Citroën C4 WRC) s'est d'emblée porté en tête mais il a perdu une trentaine de secondes dans la spéciale de Forseilles. Tout profit pour Kris Princen (Subaru Impreza WRC S12B), déjà vainqueur à quatre reprises cette saison : "A part une petite faute dans la dernière partie de la spéciale de Forseilles, je n'ai pas connu la moindre alerte durant cette boucle," explique le leader. "J'ai trouvé d'entrée de jeu le bon rythme... mais les autres poussent très fort !"

Effectivement, Cédric Cherain (Ford Fiesta R5) n'amuse pas le terrain en ce début de rallye, croisant le fer sans l'ombre d'un complexe avec Kris Meeke (Citroën DS3 R5) pour rentrer à Huy au 2e rang du classement général à 11"4 du meneur, tandis que Xavier Bouche (Ford Focus WRC) occupe la 3e place à 17"8 : "J'ai opté pour cette Focus en pariant sur un terrain gras comme on en rencontre d'ordinaire au Condroz... et le soleil est au rendez-vous", analyse le Marchois. "Sur le sec, je crois que la Citroën C4 - que je connais bien puisque j'en disposais en 2013 - est plus efficace que la Focus. Mais au fil des kilomètres, j'exploite de mieux en mieux ma monture et je me tiens en embuscade..."

4e à 28"8, Petter Solberg précède Freddy Loix (Skoda Fabia Super 2000), retardé par une crevaison et des freins ne lui inspirant pas confiance. Le double champion de Belgique pointe à 33"7 devant les excellents David Bonjoean (Citroën Xsara WRC + 36"7) et Eric Cunin (Skoda Fabia WRC + 46"8), à la lutte avec Bertrand Grooten (Citroën DS3 WRC + 47"5), en pleine phase d'apprentissage de sa voiture. Pieter Tsjoen (Peugeot 208T16 R5 + 47"9) vient ensuite, devant Yves Matton (Citroën Xsara WRC + 59"7), lui aussi victime d'une crevaison.

Il faut descendre au 11e rang pour trouver trace de Kris Meeke (Citroën DS3 R5 + 1'12"5) dont la chrono dans l'ES4 doit toutefois être vérifié. Le Britannique précède Xavier Baugnet (Ford Fiesta R5 + 1(54"5), Jean-Pierre Vandewauwer (Porsche 997 + 1'56"6), Davy Vanneste (Ford Fiesta R5 + 2'03"8), Neil Simpson (Skoda Fabia S2000 + 2'39"4) et Ludovic Sougnez (Mitsubishi R4 + 2'42"5).

Classé 20e, Kevin Demaerschalk (Citroën DS3 R3) est leader du classement officieux des 2 roues motrices devant Gino Bux (Peugeot 208 R2) qui détient le leadership dans la très disputée classe RC4.

Alors qu'il était à nouveau pointé en tête, Petter Solberg a dû abandonner au moment où il s'élançait pour les quatre dernières spéciales.

C'est le bris d'une durit de turbo qui a provoqué l'abandon de Petter Solberg (Citroën C4 WRC) au moment où il entamait la seconde moitié de la dernière boucle.

Après un remplacement de la boîte de vitesses en fin de première boucle, les mécanos du team DMax ont dû remplacer un cardan sur la voiture du Norvégien, lequel a pointé 6 minutes en retard au podium. A peine avait-il quitté le chapiteau qu'il devait à nouveau s'arrêter, une durit de turbo provoquant un petit début d'incendie.

Cette fois, la messe était dite et "Hollywood" devait ranger définitivement la C4 sous l'auvent.

Le début de cette 41e édition a été marqué par un nombre particulièrement élevé d'abandons puisqu'une grosse vingtaine d'équipages manquent déjà à l'appel. Dans cette liste des malchanceux, on trouve entre autres Chris Van Woensel (Subaru Impreza WRC - direction assistée), Olivier Collard (Mitsubishi EvoX - ennuis mécaniques), Alexandre Busin (Skoda Fabia WRC - incendie), son frère Cédric (Mitsubishi Evo9 - sortie), Manu Canal Robles (Renault Clio R3T - sortie), Guillaume de Mévius (Peugeot 208 R2 - ennuis mécaniques), Stephan Hermann (Fiat Punto - cardan), Didier Bosseloir (Honda Civic - ennuis mécaniques), Frédéric Bouvy (Ford Escort RS - câble d'embrayage), Jean-Pierre Destrument (Mitsubishi Evo9 - sortie), Bertrand Grooten (Citroën DS3 WRC-sortie) ,Cherain Cédric(Ford Fiesta R5) etc.

Dans les grandes lignes, pour la deuxième boucle, on remarquera de gros retards suite à diverses sorties de route dont une importante à Wanze incluant un impact avec un poteau. En espérant que l'équipage se rétablisse au plus vite vu le déploiement des secours.

Le classement  Samedi

 rallye,condroz,huy

 

Les commentaires sont fermés.