WEC: un plateau exceptionnel à Spa pour les 6heures

Imprimer

wec,fia,moteur,sudinfo,lameuse

Le week-end dernier, les 6 Heures de Silverstone ont superbement lancé la saison WEC 2015 avec la victoire d’Audi et une marge d’avance infime de six secondes. Le cap est désormais mis sur Spa-Francorchamps, qui accueillera la deuxième manche du Championnat du Monde d’Endurance le samedi 2 mai.

La course qui se tient sur le toboggan ardennais est souvent considérée comme une répétition générale des 24 Heures du Mans. Les équipes se pressent traditionnellement en Belgique, permettant d’y retrouver un plateau des plus fournis, afin d’être prêtes pour la plus célèbre course d’endurance au monde, L’édition 2015 ne fait pas exception : Audi et Porsche alignent chacun une troisième voiture en LMP1 ; l’équipe JOTA Sport, qui brille en ELMS après son titre en 2014, prépare également  la course mancelle ; AF Corse engage une Ferrari 458 Italia supplémentaire en LMGTE Am. Au total, 34 voitures seront présentes sur la grille de départ de cette quatrième édition des 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC. Neuf voitures sont alignées en LMP1, dix en LMP2, sept en LMGTE Pro et huit en LMGTE Am.

Vainqueurs à Silverstone, Marcel Fässler, Benoît Tréluyer et André Lotterer auront à cœur de rester sur leur début de saison positif, gardant également le souvenir de leur succès à Spa en 2013. Mais ils savent que le rythme de course affiché par Toyota et Porsche à Silverstone ne leur laissera aucun répit sur le circuit de plus de 7 kilomètres tracé dans la forêt ardennaise. La troisième Audi (n°9) sera pilotée par Filipe Albuquerque, délaissant momentanément son baquet chez JOTA Sport en LMP2 pour prendre le volant officiel en LMP1, Marco Bonanomi et René Rast, vainqueur des 24 Heures de Spa.

Le Team Porsche a montré à Silverstone que la catégorie 8MJ offrait de belles possibilités de vitesse en ligne droite. Sur ce circuit long, rapide et sinueux, le constructeur allemand souhaitera que l’événement tourne en sa faveur afin d’ajouter un deuxième trophée WEC à Stuttgart. La troisième 919 Hybrid sera aux mains de Nick Tandy, le champion de Porsche Supercup, Earl Bamber et Nico Hülkenberg, pilote F1 chez Force India. Ces trois pilotes font leurs débuts en LMP1 à cette occasion. La participation de Hülkenberg sur la Porsche n°19 fera date, puisque c’est la première fois depuis 2009 qu’un pilote de Formule 1 ajoute à son programme officiel une deuxième discipline de haut niveau.

Sébastien Buemi et Anthony Davidson, pilotes Toyota, s’étaient imposés à Spa en 2014 sur la route de leur titre mondial. Troisièmes à Silverstone, ils ont commencé cette nouvelle saison par une démonstration solide. Mais ils savent que la défense de leur couronne mondiale passe par une victoire dans les Ardennes belges, afin de rester dans la bataille avant Le Mans. L’équipe triomphant dans la Sarthe capitalisera  le double de points, récompense accordée pour la plus longue course de la saison

Les deux Rebellion R-One ne faisant pas leurs débuts avant Le Mans, l’unique LMP1 privée en lice sera la CLM P1/01-AER du Team ByKolles. N’ayant pas terminé la course à Silverstone, l’équipe autrichienne aura comme objectif de franchir le drapeau à damier marquant le maximum de points avant le retour de sa rivale suisse en juin prochain. 

Dix voitures constitueront le plateau LMP2 à Spa, à commencer par celle de G-Drive Racing, pilotée par Roman Rusinov, Julien Canal et Sam Bird, vainqueurs en ouverture de la saison. Rusinov et Canal connaissent bien le circuit ardennais étant montés sur le podium lors de l’édition 2014, alors que Sam Bird y a beaucoup roulé en monoplace

Vainqueur des 6 Heures de Spa en 2014, Nicolas Lapierre se glisse dans le baquet de l’ORECA-Nissan n°47 de KCMG en remplacement de Nick Tandy, appelé par Porsche pour piloter sa 919 en LMP1. Extreme Speed Motorsport aligne de nouveau deux voitures mais opte pour un prototype fermé, la Ligier JS P2 à moteur Honda HPD. Johannes van Overbeek, qui avait manqué la course de Silverstone sur blessure, retrouve le volant de la n°31.

Strakka Racing disputera sa deuxième course avec la Dome S103 motorisée par Nissan. La première sortie, à Silverstone, à domicile, s’était révélée convaincante remportant les 15 points de la troisième place.

En LMGTE Pro, la Ferrari AF Corse n°51 sera aux mains de Gianmaria Bruni et Toni Vilander, qui ont pris les 25 points de la victoire en Grande-Bretagne au prix d’une intense bataille. Spa est généralement une terre de victoires pour AF Corse, puisque Bruni et Vilander s’y sont imposés en 2014, après un succès du tandem Bruni/Fisichella l’année précédente. Davide Rigon et James Calado seront de nouveau au volant de la Ferrari n°71 de l’équipe italienne.

En revanche, les équipages ont été revus au sein du Team Manthey en raison d’un conflit de calendrier, certains pilotes seront absents de la course belge. Constituant un équipage inédit, Frédéric Makowiecki et Richard Lietz seront associés sur la n°92. Dans la n°91, l’Allemand Sven Müller fera équipe avec le Français Kevin Estre, ces deux pilotes débutant en WEC.

Trois Aston Martin Vantage V8 seront présentes en Belgique. Le tandem 100 % danois Christoffer Nygaard – Marco Sørensen pilotera la n°95, quelques semaines après avoir signé la pole à Silverstone. Rob Bell rejoint Stefan Mucke et Darren Turner dans la Vantage n°97 afin de préparer Le Mans, tandis que l’équipage de la n°99 reste inchangé.

En LMGTE Am, huit voitures formeront la grille avec l’arrivée de la Ferrari AF Corse n°55 des vice-Champions d’ELMS 2014, Duncan Cameron et Matt Griffin, tous deux rejoints par Alex Mortimer. Inscrits sur toute la saison, les sept autres équipages présents seront les mêmes qu’à Silverstone où Paul Dalla Lana, Pedro Lamy et Mathias Lauda espèrent doubler la mise le 2 mai après leur succès lors de la première épreuve.

Au cœur du paddock de Spa, le garage Dempsey-Proton Racing sera l’une des attractions principales avec Patrick Dempsey, la star de Grey’s Anatomy, aux côtés de Patrick Long et Marco Seefried dans la Porsche n°77. En tournage jusqu’aux premiers essais à Silverstone, l’acteur et pilote sera, à coup sûr, de plus en plus à l’aise en course  grâce à son temps de roulage accru.

Gérard Neveu, Directeur Général du Championnat du Monde d’Endurance WEC, se réjouit avant ce deuxième opus : « Toutes les équipes engagées en WEC ont hâte de s’affronter à Spa-Francorchamps ! Chaque édition offre un des meilleurs spectacles de la saison .Avec 34 autos au départ des 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC, dont neuf en LMP1, et de nombreuses animations autour de la piste c’est un week end riche en émotions et sensations qui nous attend sur le circuit! Nous invitons tous les fans belges à venir assister à ce qui s’annonce comme une course fantastique et une parfaite répétition des 24 Heures du Mans. »

Les essais libres des 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC auront lieu jeudi 30 avril avant les qualifications le vendredi 1er mai et la course dimanche 2 mai.

Pour plus d’informations sur l’édition 2015 des 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC, CLIQUEZ ICI.

 

Les commentaires sont fermés.