Trophée Andros:le Belgian Audi Club Team WRT n’a pas connu la réussite escomptée

Imprimer

Pour la deuxième étape du Trophée Andros, à Andorre, en Elite Pro, Adrien Tambay a de nouveau montré de bonnes dispositions , notamment avec un podium le premier jour , pendant qu’Olivier Panis vivait un week-end noir. En Elite, Lionel Daziano a terminé au 4e rang au terme du premier jour de course et Bérénice Demoustier est entrée deux fois dans le top 10.

Le sport automobile n’est pas une science exacte et chacun sait qu’il faut une part de réussite pour signer un bon résultat. C’est justement cette réussite qui a tourné le dos à Olivier Panis tout au long du deuxième week-end du Trophée Andros 2016, à Andorre. Vendredi, l’ex-pilote de Formule 1 cassait sa boîte de vitesses lors de sa première manche qualificative de la catégorie Elite Pro. Classé 7e après les manches, il espérait gagner quelques places en finale, mais il se faisait accrocher par Benjamin Rivière – lequel sera d’ailleurs pénalisé après l’arrivée – et il percutait le mur de neige. Radiateur percé, Olivier devait en rester là…

Le samedi soir, pour la deuxième journée de course, la 3e place lors des manches qualificatives était de bon augure. Mais la finale allait se révéler extrêmement frustrante pour le pilote du Belgian Audi Club Team WRT… Involontairement touché par son équipier Adrien Tambay au départ, Olivier devait composer avec une roue cassée. Et alors qu’il essayait de défendre sa 3e place face à Jean-Philippe Dayraut, Olivier et le champion en titre s’accrochaient et étaient tous deux contraints à l’abandon. Estimant que le pilote de l’Audi #2 avait été trop agressif dans sa défense, les officiels décidaient de l’exclure de la seconde journée de course.

Sur le podium samedi midi après une excellente première journée de course sur son Audi A1 quattro, Adrien Tambay a de nouveau démontré sa progression sur la glace du Trophée Andros. Deuxième après les manches qualificatives, le pilote Audi en DTM devait céder face aux attaques de Franck Lagorce en finale, mais il prenait néanmoins la troisième position. Le samedi soir, Adrien figurait au 5e rang après les manches qualificatives et c’est à la troisième place qu’il voyait le drapeau à damier de la finale. Mais il était rétrogradé à la dernière position à cause de sa touchette – bien involontaire – sur Olivier Panis au départ.

Dans la catégorie Elite, les pilotes du Belgian Audi Club Team WRT ont à peine connu plus de réussite. Après son succès lors de la première journée à Val Thorens, Lionel Daziano prenait la 4eplace de la première journée à Andorre. De son côté, Bérénice Demoustier luttait intensément face aux autres féminines (Marlène Broggi et Margot Laffite), mais elle prenait la 9e place du classement général, juste derrière ses deux rivales. Le samedi soir, Lionel Daziano se classait 6eaprès les manches qualificatives, mais un départ raté le reléguait à la 9e place de la finale. Quant à Bérénice Demoustier, 10e après les manches, elle était contrainte à l’abandon après avoir été touchée par Joël Lopez. Elle terminait néanmoins 10e de cette seconde journée.

« Ce fut un week-end noir », confirmait Pierre Arnaud, le Team Manager du Belgian Audi Club Team WRT durant ce week-end. « Nous sommes encore en phase d’apprentissage des nouveaux pneus. Comme de nombreux adversaires, nous constatons que ces nouvelles enveloppes imposent plus de contraintes au moteur et à la boîte de vitesses, ce qui explique les nombreux problèmes mécaniques rencontrés cette année par la plupart des concurrents. Et cela impose aussi de réfléchir différemment pour les réglages… Avec les performances d’Adrien Tambay lors de la première journée de course, nous avons vu que nous sommes malgré tout performants. Mais il nous faut encore travailler pour aller chercher la victoire. Une chose est sûre : nous gardons le moral et nous aurons soif de revanche en arrivant à l’Alpe d’Huez dans quelques jours pour la dernière étape avant la trêve de la fin d’année ! »(com)

Les commentaires sont fermés.