Monte-carlo 2016: Stéphane Lefebvre prend le relais de Kris Meeke

Imprimer

À la lutte pour la première place du Rallye Monte-Carlo depuis le départ, Kris Meeke et Paul Nagle ont été contraints à l’abandon au cours de l’après-midi. De plus en plus performants au fil des spéciales, Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau ont quant à eux progressé jusqu’à la cinquième position du classement général. 

Comme souvent au Rallye Monte-Carlo, la journée débutait par d’intenses interrogations sur le choix des pneumatiques. L’humidité ayant une fâcheuse tendance à se transformer en givre, le clan Abu Dhabi Total WRT retenait les Michelin Pilot Sport SS5 (slicks super tendres) pour parcourir les 51 km de « Lardier et Valenca – Faye ».

Contraint de composer avec une trajectoire largement salie par les quatre voitures parties devant lui, Kris Meeke lâchait une dizaine de secondes sur Sébastien Ogier. La boucle se poursuivait par « St Léger les Mélèzes – La Bâtie Neuve », empruntant sur plusieurs kilomètres les pistes de la station de ski d’Ancelle. Avec une monte mixant pneus slicks et cloutés, la tâche des pilotes relevait de l’équilibrisme ! Kris Meeke concédait dix secondes supplémentaires au leader, mais il se montrait satisfait de sa prestation lors du retour à l’assistance. Quant à Stéphane Lefebvre, il reconnaissait n’avoir jamais connu de conditions aussi difficiles ! Le jeune Français tenait bon la septième place, mais la menace incarnée par Bryan Bouffier se faisait de plus en plus pressante.

L’après-midi débutait de la meilleure des façons pour Kris Meeke, qui s’offrait un ,Lefebvre scratch en devançant Sébastien Ogier dans l’ES11. L’écart entre les deux leaders s’établissait alors à 26’’8, le troisième étant relégué à plus de deux minutes !

Puis la course basculait dans la spéciale suivante. Dans une courbe à droite, la voiture du Britannique talonnait contre une énorme pierre enchâssée, qui arrachait le protège-carter. Kris ralliait l’arrivée de la spéciale, mais il était contraint à l’abandon peu après, en raison des dommages causés sur la transmission et le système de refroidissement.

Après ce coup du sort, l’équipe reportait toute son attention et son énergie sur Stéphane Lefebvre. Appliquant les enseignements de la matinée, il réalisait sa plus belle prestation depuis le début du rallye avec un quatrième temps dans l’ES11.

Il confirmait sur la route du retour vers Monaco, avec une performance équivalente entre Sisteron et Thoard, à seulement 6/10e au kilomètre du scratch. Stéphane et son copilote Gabin Moreau rejoignaient la Principauté au cinquième rang du classement général, avec plus de trois minutes d’avance sur leurs plus proches poursuivants.

Le Rally2 n’étant pas en vigueur pour les pilotes ayant abandonné le samedi, Kris Meeke et Paul Nagle ne repartiront pas demain. Stéphane et Gabin défendront seuls les couleurs d’Abu Dhabi Total WRT lors des trois spéciales empruntant notamment le fameux col de Turini. L’arrivée sera jugée à partir de 13h39.

ILS ONT DIT

Kris Meeke : « J’étais satisfait de ma matinée, car mes temps étaient cohérents avec mes conditions de route. Il y avait beaucoup de neige et de boue ramenée sur la trajectoire par les premiers. C’est comme ça, il faut être Champion du Monde pour ouvrir au Monte-Carlo ! Évidemment, c’est une grande déception d’abandonner après trois jours d’une telle intensité. Ça s’est passé dans la corde d’un virage rapide, j’ai senti un gros choc sous la voiture alors que j’étais passé au même endroit le matin. Nous savons maintenant qu’il y avait une grosse pierre enchâssée, qui est sortie au fil des passages. Je suis tout de même heureux du niveau de performance que nous avons affiché avec Paul, l’équipe et la voiture. C’est encourageant pour la suite de la saison. »

Stéphane Lefebvre : « Jamais je n’avais rencontré des conditions aussi difficiles que ce matin ! À vrai dire, j’avais trouvé ce rallye presque facile l’an dernier. Mais cette fois, c’était incroyablement compliqué, avec des changements d’adhérences tous les 300 mètres… Je n’arrivais pas à trouver le feeling entre le moment où il fallait attaquer et les portions où il fallait assurer. Nous avons bien travaillé avec l’équipe à l’assistance de mi-journée et j’ai pu hausser mon rythme avec une voiture plus facile à piloter. Je suis particulièrement heureux de ma performance dans Sisteron-Thoard. La route était totalement sèche et j’étais à l’aise avec ces conditions constantes. Je suis également content d’être dans le top 5, c’était mon objectif initial et j’essaierai d’assurer ce résultat demain. »(com)

CLASSEMENT GÉNÉRAL APRÈS JOUR 3

  1. Ogier / Ingrassia (VW Polo-R WRC) 3h19’05’’7
  2. Mikkelsen / Jaeger (VW Polo-R WRC) +1’59’’7
  3. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +2’12’’2
  4. Ostberg / Floene (Ford Fiesta RS WRC) +4’25’’9
  5. Lefebvre / Moreau (DS 3 WRC) +7’29’’4
  6. Tänak / Molder (Ford Fiesta RS WRC) +10’42’’3
  7. Sordo / Marti (Hyundai i20 WRC) +10’44’’5
  8. Evans / Parry (Ford Fiesta R5) +17’14’’5
  9. Kremer / Winklhofer (Skoda Fabia R5) +2’11’’9
  10. Lappi / Ferm (Skoda Fabia R5) +19’38’’1

Les commentaires sont fermés.