BGDC 2016 / 1. Trophée des Fagnes :De Wit (M3) et les Semoulin (RCZ) tirent les premiers

Imprimer

Avec 90 minutes de course samedi après-midi et 40 minutes dimanche matin, le Belgian Gentlemen Driver’s Club s’est offert une grosse nouveauté à l’occasion du coup d’envoi de la compétition 2016 sur le circuit de Francorchamps. Et ce sont des conditions quasi printanières, donc idéales, qui ont permis à la quarantaine de bolides domptés par des amateurs, gentlemen-drivers et autres jeunes loups de s’en donner à cœur joie.

La clef de ces deux joutes disputées sans incident majeur, c’est samedi, après une demi-heure de course seulement, qu’on la trouve. Alors qu’en tête de la meute, les deux BMW M3 E46 de Pieter Verlinde (équipier de Johan Huygens, #17) et Koen De Wit (#64) bataillaient ferme, un ennui technique pour un concurrent maculait le Pif-Paf d’huile et provoquait la montée en piste de la Voiture de Sécurité. Une neutralisation assez longue qui allait donner des idées à certains, dont Koen De Wit, qui enchaînait les deux arrêts obligatoires sur l’ensemble des deux courses. Il n’en fallait bien sûr pas plus à Huygens et Verlinde pour s’imposer au terme de la première joute… avec l’obligation de s’immobiliser au cours des 40 minutes de ce dimanche, alors que De Wit pouvait croiser en toute quiétude. Comme aucune neutralisation n’a perturbé le sprint du jour, le Champion en titre d’une D3 devenue D2 l’emportait au classement général, et comme le veut la coutume, c’est avec un large sourire que le Néerlandophone a déboulé sur le podium !

Il n’empêche, au cours de ce week-end, la communauté du BGDC a fait la connaissance d’un Pieter Verlinde très rapide, qui devrait encore en étonner plus d’un durant la saison…

Derrière les deux M3 E46 de pointe, la Renault 21 Turbo #21 de René Danneels, Xavier Danneels et Michel Gilot a tourné comme une horloge pour compléter le podium de la Division 2 et de la Classe F, précédant assez largement la BMW Z3M Coupé #888 des revenants Pierre De Landsheere et Dimitri Kluyskens et la nouvelle Porsche Cayman #4 d’Yves Noël et Jean-Michel Gérôme.

Pour en finir avec la D2, signalons le long leadership de la BMW 120d en Classe E, Wim Bradt et Gunther Van den Hove s’imposant avec autorité devant les deux VW Golf V TDI de Kurt Heirman (#76) et du duo Stijn Van Den Berge-Ludovic Dubois (#25).

Le dernier mot à la Peugeot

Gros succès de participation en Division 1, et duel attendu pour la gagne entre les bolides de pointe des Classes B (1601 à 2000cc) et A16T (1501 à 1650cc turbo). Samedi, l’avantage revenait à la BMW 320i WTCC #281 de Geoffrey Heyninck et Bert Longin, qui parvenait à devancer les deux meilleures Peugeot RCZ Cup, la #1 de Benoît et François Semoulin et la #2 de Mathieu De Robiano. Ces trois bolides avaient effectué un seul arrêt au cours des 90 minutes, ce qui signifie qu’elles allaient devoir repasser par la pitlane ce dimanche.

Dès le départ, Benoît Semoulin se propulsait devant la BMW de Geoffrey Heyninck, et la Peugeot RCZ Cup #1 du clan SemSpeed pouvait entamer un récital qui se traduisait par une première victoire cette saison. Les lionnes ont d’ailleurs été omniprésentes dans le top 10 de la D1, avec un Mathieu De Robiano (#2) d’emblée à l’aise pour ses grands débuts au volant de ce bolide, qui a devancé la #23 des jeunes Damien Dupont et Amaury Richard, bien leur affaire eux aussi, ainsi que la #3 d’un Pierre Dupont qui sera l’équipier de De Robiano lors de plusieurs manches cette saison. Victimes de quelques ennuis, dont un aileron détaché samedi, Jérôme Heinen et Gaëtan Hayot (#188) ont rattrapé une partie du temps perdu ce dimanche, terminant devant les bolides similaires de Denys et Emilien Buffet d’une part, les Français Thomas Comparot et Fabrice Bouchet de l’autre.

Si la BMW de Heyninck et Longin a bien sûr remporté la Classe B, le bolide quasi similaire, en fait une 320is, de Vincent Despriet (#29) se dirigeait vers une solide deuxième place lorsque sa mécanique s’est essoufflée à quelques encablures de l’arrivée ce dimanche ! Tout profit pour François Jeukenne et Gaël Frère (Renault Clio #503), dont l’homogénéité a payé avec une 2ème place devant la toujours originale Vauxhall Astra Coupé #777 des vaillants Guy Katsers et Philippe Ménage. Vincent Despriet se consolait avec la 4ème place devant les Renault Clio #62 (Braekevelt-Braun), #110 (Debroux-Dewaelheyns) et #85 (Hoogwerf-Hoogwerf).

En Classe D (2001 à 2500cc), en dehors des BMW 325i Clubsport Trophy qui n’étaient pas reprises dans le classement BGDC ce week-end, c’est la 325i E30 #113 du quatuor riche de Steve Claeys, Eric Delnest, Frédéric Crucq et Joël Uylenbroeck qui a émergé devant la M3 E30 #41 de Cesari-Gilson et la 325i E36 #77 des moins vernis Grysouille-Spigeleer.

Signalons encore la présence en solo de la petite Toyota Yaris #741 de Grégory Vandamme et Jérôme Verralleweck en Classe A, bolide finalement classé en Classe B par application du règlement concernant le nombre minimum d’engagés dans chaque catégorie. Quant à l’originale Lisa JP02 (de construction liégeoise) du Français Daniel Dupont, elle sévissait en Division 3 (Classe G), et si un début d’incendie a contrarié sa course samedi, la situation s’est bien améliorée ce dimanche.

Au terme de ce premier meeting BGDC de la saison, il convient de souligner l’extrême sportivité des concurrents, tant samedi que dimanche. C’est donc avec enthousiasme que chacun va prendre la direction de Zolder dans deux semaines pour l’acte 2 de la compétition 2016, programmé sur 150 minutes.  

 

Les commentaires sont fermés.