RX Lites Talent Search supported by RACB: qui est Régis Gosselin

Imprimer

Cette année, le RX Lites, le Mettet Motor et le RACB ont uni leurs forces pour permettre à un jeune talent belge de participer à l’épreuve RX Lites lors de la venue du Championnat du Monde FIA de Rallycross à Mettet.

Près de 175 jeunes Belges se sont inscrits, preuve d’un intérêt certain pour le rallycross dans notre pays. A l’issue d’une première phase de sélection, 20 candidats ont été retenus pour passer des tests en karting à Francorchamps. De cette sélection, 6 pilotes ont pu se mesurer au volant d’une Ford R2 et un jury de spécialistes a choisi Régis Gosselin.

Le pilote de 23 ans aura la chance de représenter la Belgique dans les courses RX Lites qui se dérouleront lors du week-end du Kapaza FIA Championnat du Monde de Rallycross, sponsorisé par Monster Energy, les 14 et 15 mai prochains sur le Circuit Jules Tacheny à Mettet.

 

Régis a été attiré par la course automobile dès son plus jeune âge en suivant les traces de son grand-père Gustave Gosselin. Celui-ci a notamment remporté les 24h de Spa avec Robert Crevits (1964) et a terminé 2e des 24h du Mans 1965 avec Pierre Dumay, derrière l’autre Ferrari 250 LM de Gregory Masten et Jochen Rindt.

Très tôt, Régis Gosselin s’est orienté vers le karting et s’est spécialisé d’emblée dans les moteurs 4 temps. Il a ainsi pu acquérir un pilotage propre. En 2014, il a remporté le Clio Cup Young Talent Challenge. Il a ainsi pu participer à des manches de l’Eurocup Clio Benelux où il a décroché le titre de Champion de Belgique Clio Club (5e Benelux). En 2015, il a terminé deuxième des 24h de Zolder avec Bas Leinders.

« Je suis très heureux d’avoir décroché ce volant du RX Lites Talent Search, supported by RACB. Le rallycross est une discipline qui allie adrénaline et show. Ces voitures sont taillées pour ce format de course. La RX Lites dispose déjà d’un moteur de 320 chevaux et ce sera génial à conduire.

Quand nous nous sommes retrouvés dans les six derniers qualifiés, j’avais quelques craintes, car nous nous connaissions tous très bien et je connaissais l’expérience de Gino Bux. J’ai donc pris ce dernier test comme une nouvelle expérience et je ne me suis pas mis la pression. J’avais surtout une expérience en circuit et peu sur terre. Nous avons eu cinq tours pour nous entraîner et puis cinq tours chronos. À la sortie de la voiture, Gino et mes amis pilotes sont venus me dire que j’avais claqué un chrono!

Je suis impatient de découvrir la piste de Mettet, avec cette alternance de terre et d’asphalte. Je veux profiter à fond de ce week-end de mai. C’est une opportunité exceptionnelle de montrer ce dont je suis capable. »

Plus d'infos dans la semaine sur le Kapaza FIA Chapionnat du monde de Rallycross  à Mettet

Les commentaires sont fermés.