Course de côte de Felenne:Francis Gilles intraitable, deuxième succès pour Vandeput.

Imprimer

Une semaine après La Roche, c’est le très beau parcours de Felenne qui attendait les concurrents du Championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour la cinquième épreuve de la saison. Et, une fois encore, la pluie était au rendez-vous… Intraitable dans les Divisions 1-2-3, Francis Gilles s’est montré le plus rapide au cumul des deux montées retenues alors que Julien Vandeput signait son deuxième succès en Division 4.

La région de Beauraing est particulièrement riche en courses de côte. Après Vencimont au mois d’avril, l’Ecurie Bayard organisait ce dimanche la 30e édition de la Course de côte de Felenne. Une épreuve qui accueillait 41 participants et qui a, une fois encore, été marquée par une météo un peu capricieuse avec une ondée orageuse juste après la première montée officielle. La deuxième manche s’est donc disputée sur une route très humide et le parcours était encore gras par endroits au moment de la troisième et dernière tentative. Dans la plupart des cas, ce sont donc les montées 1 et 3 qui ont été prises en compte au moment d’établir le classement final.

Donné comme le grand favori après son succès à La Roche, Francis Gilles a survolé les Divisions 1-2-3 (voitures de tourisme). Le Sprimontois et sa Ford Escort RS Cosworth étaient une fois de plus au-dessus de la mêlée, ce qui permet à Francis d’emmagasiner des points importants dans l’optique du championnat. « J’ai directement pu faire une très bonne première montée sur le sec », expliquait le vainqueur dimanche soir. « Ensuite, avec l’arrivée de la pluie, je n’ai pas pris de risques inutiles. Pour le championnat, je réalise plutôt une bonne opération. J’étais absent au Mont-Saint-Aubert et à Vencimont, mais il me reste encore un joker et je reste clairement candidat à un nouveau titre. »

Gilles_Felenne_2016_Hauptmann.jpg

Derrière l’intouchable pilote de la Ford, la bataille a fait rage. Quentin Guilbert (sur son impressionnante Nissan Skyline) était le premier à se glisser dans le sillage du meneur. Mais l’arrivée de la pluie allait modifier la donne. Eric Bettel (Peugeot 205) était en effet crédité de son meilleur temps de la journée lors de la deuxième montée officielle (où il se serait montré plus rapide que lors de toutes ses montées sur le sec, ce qui laissait planer un certain doute) et il se relançait ainsi dans la lutte pour la médaille d’argent. La très bonne dernière montée du sympathique Luxembourgeois, sur le gras cette fois, venait confirmer sa bonne forme du jour. Quentin Guilbert devait donc se contenter de la plus petite marche du podium… Au pied de celui-ci, Olivier Dubois (Lotus Elise) coiffait sur le fil Christophe Le Nouvel, une fois de plus étincelant sur une « petite » Peugeot 205 de 1600cc. Après avoir tout donné, le Carolo digérait mal les 14 centièmes de seconde le séparant du champion 2015 des Divisions 1-2-3… Quant à ce dernier, il pouvait se montrer heureux du résultat après s’être sorti indemne d’un tête-à-queue à – relativement – haute vitesse lors des essais matinaux.

Assez loin derrière ce quintet, Thibault Janty remportait son duel avec l’autre Renault Clio d’Arnaud Leclerc pour enlever à la fois la classe 7 et la 6e place finale, devant Benjamin Defesche. Le pilote de la VW Scirocco visait pourtant un top 5, comme il l’avait démontré aux essais. Mais un câble d’accélérateur cassé avant la première montée officielle a contrarié ses plans. N’ayant pas pu effectuer une montée sur le sec, Benjamin devait se contenter de la 8e place devant le rallyman local Steve Rossion (Peugeot 106). Enfin, Arnaud Dewalque épatait une fois de plus tout le monde en glissant sa petite Citroën AX de 1400cc dans le top 10, non sans remporter la classe 5 avec une très nette avance. A la 18e place, c’est une fois de plus René Welter qui imposait sa Wetsfield dans la Division 1.

Vandeput pour moins d’une demi-seconde

Déjà vainqueur de la Division 4 (protos et monoplaces) lors de la première épreuve de la saison sur le Mont-Saint-Aubert, Julien Vandeput a remis cela ! Avec sa Formule Van Diemen à moteur de moto (le bloc de la Suzuki Hayabusa), Julien n’a pas eu la partie facile dans le Beaurinois. « Nous sommes encore en phase de développement de ma monoplace », précisait-il. « Celle-ci est très basse et particulièrement dure en suspension. Sur un parcours aussi bosselé que Felenne, ce n’est vraiment pas évident de la maintenir dans la bonne direction et, forcément, le chrono s’en ressent. J’ai aussi eu le désavantage de partir juste après les kart-cross, qui n’hésitaient pas à couper allègrement l’intérieur des virages et à ramener des pierres et de la boue sur la route. Parfois, c’était vraiment limite tellement l’adhérence changeait… Mais je suis bien sûr très content de ce succès qui me permet d’accentuer mon avance au championnat ! »

Au cumul des deux montées, Julien était devancé dans l’officieux classement scratch par Francis Gilles, mais c’est bien le pilote de la monoplace qui a réalisé le meilleur chrono absolu de la journée en s’offrant un 1’36’’53 lors de la première montée officielle. C’est d’ailleurs à cet instant que Julien a fait la différence par rapport à son plus sérieux rival, Florian Collard. Sur le proto BRC CM05 Evo familial, le Bièvrois concédait presque 3 secondes sur le sec… avant de se montrer plus rapide ensuite sous la pluie. Mais, au cumul des deux montées, il ne parvenait pas à combler l’écart qui se maintenait à 45 centièmes.

Le scénario était identique pour la troisième marche du podium. Parti à la faute lors de la première montée sur le sec, Dimitri Demy a ensuite fait le forcing en signant par deux fois le meilleur temps de la Division 4 sur son Kart-Cross Peters. Mais Maxime Baugniez résistait au retour de son ami pour imposer son PRM dans la classe 14 et monter du même coup sur le podium de la D4. Egalement sur un kart-cross, Cédric Gouders ne terminait pas très loin derrière ce duo et il devançait l’inusable Jean Dejardin et sa Formule Ford Van Diemen.

Après une semaine de repos, les concurrents du Championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles se retrouveront le dimanche 19 juin à Alle-sur-Semois pour la sixième épreuve d’une compétition qui en sera alors à la mi-saison.

Vainqueurs de catégories: 1-1: /; 1-2: M. Rodriguez; 1-3: R. Welter; 2-4: /; 2-5: A. Dewalque; 2-6: Chr. Le Nouvel; 2-7: Th. Janty; 2-8: Fr. Gilles; 3-9: S. Baltus; 3-10: L. Morbois; 3-11: M. Hermannsl; 3-12: E. Bettel; 3-13: Q. Guilbert; 4-14: M. Baugniez; 4-15: J. Vandeput; 4-16: /; 4-17 : J. Dejardin

Leaders successifs:
D4: D. Demy (essai 1), J. Vandeput (essai 2 & montées 1, 2 et 3)
D123: Fr. Gilles (essais 1 & 2, montées 1, 2 et 3)

Le classement final de la Division 4 : 1. J. Vandeput (F. Van Diemen-Suzuki-1er 4/15) 3.22.54; 2. Fl. Collard (BRC CM05 Evo-4/15) 3.22.99; 3. M. Baugniez (PRM Kart-cross, 1er 4/14) 3.29.01; 4. D. Demy (Peters Kart-cross-4/14) 3.30.24; 5. C. Gouders (Kimi Kart-Cross-4/14) 3.31.98; 6. J. Dejardin (F. Ford Van Diemen-1er 4/17) 4.15.00 (6 classés)

Le classement final des Divisions 1, 2 et 3 : 1. Fr. Gilles (Ford Escort RS Cosworth-1er 2/8) 3.20.88; 2. E. Bettel (Peugeot 205-1er 3/12) 3.28.94; 3. Q. Guilbert (Nissan Skyline-1er 3/13) 3.29.96; 4. O. Dubois (Lotus Elise-3/13) 3.31.24; 5. Chr. Le Nouvel (Peugeot 205-1er 2/6) 3.31.38; 6. Th. Janty (Renault Clio Williams-1er 2/7) 3.40.22; 7. A. Leclerc (Renault Clio RS-2/7) 3.40.83; 8. B. Defesche (VW Scirocco-3/12) 3.41.97; 9. St. Rossion (Peugeot 106-2/6) 3.45.33; 10. A. Dewalque (Citroën AX-1er 2/5) 3.45.83; 11. M. Bill (Peugeot 205-2/7) 3.46.11; 12. Cl. Klein (Peugeot 205-3/12) 3.46.30; 13. Chr. Rocher (VW Polo-2/5) 3.53.66; 14. Ph. Deminne (Nissan Micra-2/5) 3.54.34; 15. A. Goire (VW Polo-2/5) 3.55.49; 16. D. Dierckx (Citroën C2-2/6) 3.55.56; 17. M. Dubois (Lotus Elise-3/13) 3.57.02; 18. R. Welter (Westfield-1er 1/3) 3.58.49; 19. L. Morbois (Citroën AX GTI-1er 3/10) 4.02.05; 20. M. Hermanns (Peugeot 205 GTI-1er 3/12) 4.04.02; 21. Ph. Denis (Ford Focus ST-1/3) 4.04.73; 22. J. Halleux (Ford Puma-2/7) 4.09.78; 23. M. Rodriguez (Ford Fiesta-1er 1/2) 4.12.32; 24. J.-P. Moureaux (Renault 5 GT Turbo-2/8) 4.12.84; 25. P. Parent Leclert (Peugeot 206-2/7) 4.13.49; 26. L. Mathieu (Citroën Saxo-2/6) 4.17.18; 27. J.-M. Becker (Peugeot 205-3/10) 4.26.68; 28. A. Dauvin (Peugeot 106-2/5) 4.33.56; 29. J. Saussus (Ford Fiesta-1/2) 4.35.13; 30. D. Laurent (Peugeot 106-2/5) 4.37.50; 31. S. Baltus (Honda S800-1er 3/9) 4.41.81 (31 classés)

Prochaine épreuve : Course de côte de Alle-sur-Semois, 19 juin 2016

Les commentaires sont fermés.