Course de côte du M de Bomerée :Francis Gilles s'impose en D123 et prend la tête du championnat ASAF-FWB, Dimitri Demy s'impose en D4

Imprimer

Pour son retour dans le championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles des courses de côte, l'épreuve du M de Bomerée n'a pas été servie par la météo, pluvieuse à... souhait. Ce qui n'a pas empêché un nombreux public de suivre les évolutions de près de 80 concurrents. Dimitri Demy s'est facilement imposé en D4, Christophe Le Nouvel a poussé Francis Gilles dans ses derniers retranchements en D123 !

Malgré d'incessantes averses, c'est avec un plaisir non dissimulé que concurrents et suiveurs du championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles des courses de côte ont retrouvé, ce dimanche 21 août, les pentes du célèbre M de Bomerée. Une épreuve mythique, parmi les plus anciennes « côtes » belges, qui fêtait cette année sa 58e édition. Pourtant, cela faisait aussi plusieurs années qu'elle n'entrait plus en ligne de compte pour le championnat ASAF de la spécialité... Une absence désormais réparée et un retour qui, au vu du déroulement largement positif de l'épreuve, devrait se perpétuer. Tout bénéfice pour cette très belle discipline des sports moteurs, trop peu (re)connue à l'heure actuelle, qui voit là un site idéal , car très propre et situé à quelques encablures seulement de Charleroi  pour se laisser redécouvrir par le grand public...

 

En Division 4 (la catégorie des véhicules spécialement construits pour la compétition), avec les forfaits de Julien Perveux (Radical) et Sébastien Le Nouvel (BRC Evo2), on pouvait penser que Julien Vandeput, actuel leader du championnat, allait cueillir un nouveau succès après les 5 victoires acquises au Mont Saint-Aubert, à Felenne, Alle, Sainte-Cécile et, dernièrement, Grandcourt. Hélàs pour lui, la transmission par chaîne de sa Formule Ford à moteur de moto Suzuki cédait lors de la première montée officielle et causait d'importants dégâts au mécanisme d'embrayage, impossible à réparer sur place. Frédéric Souris n'a pu en profiter pleinement, lui qui a effectué ses deux montées en pneus « slicks » sur son Speed Car GTR. Troisième, il a laissé les deux premières marches du podium à Dimitry Demy, net vainqueur, et Cédric Gouders, qui évoluaient pourtant eux aussi sur des oeufs, leurs kartcross ayant une fâcheuse tendance à souvirer excessivement dans les épingles du parcours. Fidèle parmi les fidèles, Jean Dejardin, 4e, a fermé la marche avec sa Formule Ford, non sans s'être assuré définitivement, et au minimum !, de la place de vice-champion ASAF 2016 de la Division 4 !

 

Les choses ont été nettement plus serrées dans les Divisions 1, 2 et 3 malgré le forfait de Quentin Guilbert (Nissan Skyline) et le retrait de Damien Randolet (BMW V8) puisque, dès les essais, trois pilotes ont monopolisé le podium. Mais Olivier Dubois, premier leader « matinal » sur un tracé moins détrempé, a ensuite dû revoir ses ambitions à la baisse, après avoir effectué un tête à queue dans la première montée officielle : « Une petite erreur de pression des pneus qui a encore accentué le souvirage déjà prononcé de notre Lotus Elise. Ca et la boîte, on sait comment améliorer l'auto pour l'an prochain », commentait le paternel Michel, peu satisfait de sa pourtant très honorable 5e place finale...

« Seulement » 3e, Olivier Dubois a donc dû laisser Francis Gilles et Christophe Le Nouvel en découdre pour la victoire. Ayant pris le train en marche à Sy puis ayant fait l'impasse sur Sainte-Cécile, l'ex-champion ASAF s'est lancé un sacré défi : « Je ne m'étais pas fixé pour objectif de décrocher un nouveau titre cette année... », expliquait-il. Mais trois victoires et trois deuxièmes places en autant de courses l'ont amené à se rendre compte que c'était encore possible... à condition de ne pas commettre d'erreur lors des trois dernières épreuves (Bomerée était la première de celles-ci) et d'y marquer de gros points.

unnamed (2).jpgUn vrai challenge ce dimanche, sous la pluie et face à Christophe Le Nouvel même si la puissance et la transmission intégrale de son Escort Cosworth lui donnaient, en théorie, l'avantage. Car son adversaire, qui évoluait non seulement à domicile et avait donc à coeur de briller devant « son » public, dispose également d'une toujours plus phénoménale Citroën AX GTI qui, sous des dehors de citadine toute « simple » cache une mécanique absolument redoutable. Qu'est-ce que cette « petite » traction « tire » et tient le parquet...

De fait : deuxième à moins d'une seconde au terme de la première montée, Christophe, lauréat en 3-11, a tout tenté à la deuxième montée pour échouer à 30/100es de seconde mais avec la satisfaction de s'être approché au plus près d'un adversaire qui, à 61 ans, reste une véritable référence ! Lequel a profité de ce... quatrième succès pour passer en tête du championnat tandis que Christophe, désormais 3e, s'est très nettement rapproché d'Olivier Dubois. La fin de saison s'annonce animée entre ceux-là !

 

Si ce trio a monopolisé l'attention, il ne doit pas éclipser d'autres belles performances comme celles signées par Eric Bettel (4e et 1er en 3-12), « orphelin » de Claude Klein (retenu par le travail) et par Mandy Bill qui ne s'est pas laissée distraire par de petits soucis de tringlerie de boîte pour signer une belle 6e place et, surtout, une nette victoire en classe 2-7, cinq secondes devant ses dauphins Franck Hardy et Thibault Janty, respectivement 16e et 17e !

Très beaux résultats également pour les « petites bombes » body-buildées de Fabian Bury (7e au volant d'une Mini Morris d'époque mais inscrite en 3-12 pour cause de mécanique 16V) et d'Antonio Anastasi (9e au volant d'une bruyante mais déjà très rapide Fiat Cinquecento, dauphine de l'AX de Le Nouvel en 3-11 et qu'on devrait revoir régulièrement l'an prochain) flanqués de Laurent Tholbecq, 8e, et Gaetan Cazzoli qui complète le top 10.

 

Un top 10 au pied duquel se classent Arnaud Dewalque, vainqueur du redoutable Arnaud Vincke (13e) en classe 2-5 et Laurent Morbois (12e), lauréat de la classe 3-10. Aux alentours de la vingtième place, Valentin Breulet (18e) s'impose à Ayrton Crapez (21e) en classe 2-6 où, surprise, Daniel Dierckx (22e) n'a pu faire mieux que 3e pour 6/100es de seconde : « J'ai tenté le coup en slicks en première montée puis j'ai commis l'erreur de monter des pneus « pluie » neufs pour la seconde qui, non rôdés, m'ont occasionné deux grosses frayeurs... »

 

Plus loin, notons encore les victoires de classe de Maximin Dupont (47e) en 1-1, de Marc Devaux (48e) en 1-2 et de Serge Baltus (54e) en 3-9 au volant de son adorable Honda S800.

 

unnamed.jpgUn petit mot, enfin, des catégories « Histo Démo » et « Access » qui ont vu une bonne quinzaine de candidats profiter de ces démonstrations à allure libre non chronométrée pour goûter à l'ambiance de la compétition. Parmi les véhicules, la Lenkin GP de 1938, du surnom de son concepteur belge Désiré Boudart, n'a pas été la moins en vue, cet engin unique ayant été sauvé de l'oubli par son propriétaire actuel, Roger Troiani.

 

Vainqueurs de catégories: 1-1: M. Dupont ; 1-2: M. Devaux; 1-3: /; 2-4: /; 2-5: A. Dewalque; 2-6: V. Breulet; 2-7: Mandy Bill; 2-8: F. Gilles; 3-9: S. Baltus; 3-10: L. Morbois; 3-11: Ch. Le Nouvel; 3-12: E. Bettel; 3-13: O. Dubois; 4-14: D. Demy; 4-15: F. Souris ; 4-16: / ; 4-17 : J. Dejardin.

Leaders successifs:

D1-2-3: O. Dubois (essai 1), F. Gilles (essai 2 & montées officielles)

D4: J. Vandeput (essais), D. Demy (montées officielles)

Classements:

Divisions 1, 2, 3 : 1. F. Gilles (Escort Cosworth-1er 2/8) 1.10.85 ; 2. Ch. Le Nouvel (Citroën AX GTI-1er 3/11) 1.11.15 ; 3. O. Dubois (Lotus Elise-1er 3/13) 1.13.03 ; 4. E. Bettel (Peugeot 205GTI-1er 3/12) 1.16.14 ; 5. M. Dubois (Lotus Elise-3/13) 1.18.91 ; 6. Mandy Bill (Peugeot 205GTI-1ère 2/7) 1.19.16 ; 7. F. Bury (Mini Morris 16V-3/12) 1.19.22 ; 8. L. Tholbecq (Honda Civic-3/12) 1.19.82 ; 9. Antonio Anastasi (Fiat Cinquecento-3/11) 1.20.26 ; 10. G. Cazzoli (VW Polo GTI-3/12) 1.22.08 ; 11. A. Dewalque (Citroën AX Sport-1er 2/5) 1.22.73 ; 12. L. Morbois (Citroën AX GT-1er 3/10) 1.22.94 ; 13. A. Vincke (Peugeot 205R-2/5) 1.23.06 ; 14. D. Georges (Peugeot 106-3/11) 1.23.37 ; 15. Antonino Anastasi (Fiat Cinquecento-3/11) 1.23.52 ; 16. F. Hardy (Opel Kadett GSI-2/7) 1.24.11 ; 17. Th. Janty (Renault Clio-2/7) 1.24.12 ; 18. V. Breulet (Peugeot 106GTI-1er 2/6) 1.24.33 ; 19. D. Hardy (Opel Astra GSI-2/7) 1.24.60 ; 20. D. Herbiet (Peugeot 205R-2/5) 1.25.38... 47. M. Dupont (Suzuki Swift-1er 1/1) 1.35.21 ; 48. M. Devaux (Citroën Saxo-1er 1/2) 1.35.23... 54. S. Baltus (Honda S800-1er 3/9) 1.41.27... (56 classés)

 

Division 4 : 1. D. Demy (Kartcross-1er 4/14) 1.15.42 ; 2. C. Gouders (Kartcross-4/14) 1.16.66 ; 3. F. Souris (Speed Car GTR-1er 4/15) 1.18.90 ; 4. J. Dejardin (Formule Ford-1er 4/17) 1.24.38 (4 classés)

 

Au championnat ASAF-FWB (classements officieux) :

Divisions 1, 2 et 3 : 1. F. Gilles 344 pts ; 2. O. Dubois 324 ; 3. Ch. Le Nouvel 312 ; 4. E. Bettel 304 ; 5. A. Dewalque 253...

 

Division 4 : 1. J. Vandeput 333 pts ; 2. J. Dejardin 304 ; 3. F. Souris 264 ; 4. C. Gouders 237 ; 5. D. Demy 216...

 

Prochaine épreuve: mémorial Yves Feilner à Richelle, le 4 septembre 2016

Les commentaires sont fermés.