Condroz 2016:Un carnet de route légèrement modifié

Imprimer

Les derniers préparatifs vont bon train dans les bureaux du Royal Motor Club de Huy. Il reste deux semaines avant le début de cette 43e édition du Rallye du Condroz (4-5-6 novembre 2016).

 

Si la liste des engagés n’est pas encore complète, on en sait beaucoup plus sur le parcours.

Cette 43e édition du Rallye du Condroz s’annonce somptueuse avec un parcours un peu remodelé et une liste d’engagés encore incomplète qui augure déjà une bagarre très indécise pour la victoire et le podium. Voici ce qu’il faut savoir avant de vous rendre dans la région de Huy le week-end du 5 et 6 novembre.

Le travail de reconnaissance sera copieux avec pas moins de 12 étapes spéciales (dont deux inédites) au programme. Le samedi, deux boucles de 8 spéciales sont au menu, totalisant 61,43 km à parcourir deux fois. Dans la première demi-boucle, on retrouve la désormais classique ES d’Amay-Bodegnée (4,54 km), parcourue en sens inverse de l’an passé, mais nettement raccourcie. Villers-le- Bouillet (7,40 km) est parcouru en sens inverse de l’an passé avec un départ… juste après le fameux jump qui n’est donc pas au programme cette année.

Après un retour à Huy, les concurrents s’élanceront pour un autre groupe de 4 spéciales : le retour de Engis (6,40 km), Tinlot (6,15 km), version raccourcie de la spéciale Tinlot-Terwagne de 2015 et les deux nouveaux tracés de cette épreuve. Ouffet (10,10 km) propose un tracé inédit (bien que quelques portions soient connues des rallymen liégeois) et sélectif, après un passage aux portes d’Ouffet. Et p uis Hamoir (7,89 km) et son tracé lui aussi inédit, très tortueux et piégeux. Il y aura un regroup à Hamoir avant le retour à Huy.

UN DIMANCHE DÉTERMINANT

Le dimanche sera déterminant avec près de 100 km chronométrés, sans assistance, répartis en quatre spéciales à parcourir à deux reprises. Les « grands » classiques du Condroz s’y retrouvent avec Wanzoul (un peu raccourcie), Ombret-Strée (17,01 km), identique à l’an passé, Ben-Ahin (6,03 km) dans une version différente et la toujours difficile spéciale de Goesnes-Marchin (18,70 km), elle aussi dans une version remodelée.

Source :LaMeuse

 

Les commentaires sont fermés.