Fin de saison plus que chargée pour ‘Vande’ !

Imprimer

Il l’avait annoncé, une fois la période estivale passée, la rentrée allait être animée et chargée pour Jean-Pierre Van de Wauwer. Et il a forcément tenu parole. A peine la victoire - surprise, même pour l’intéressé - à la Montée Historique du Maquisard célébrée, l’éternel jeune pilote de Stembert se mettait en mode ‘Rallye du Portugal Historique’ en compagnie de Julien Paisse, afin de tenter de créer la surprise au volant de la Porsche 914/6 orange lauréate dans la célèbre côte aux portes de Spa.

Des ennuis électriques allaient hélas en décider autrement, alors que le duo ‘Vande’-Paisse menait la danse au général… 

« Nous avions accumulé trop de pénalités, et il n’était pas question de risquer la Porsche dans un incendie d’origine électrique, commente Jean-Pierre. Frustrant, bien sûr, vu le classement… J’ai dès lors passé une partie de la semaine avec Daniel Reuter et Robert Vandevorst, suivant le rallye et refaisant mille fois le monde. Sympa ! Ce Portugal Storico est bien organisé. C’est une épreuve sélective, difficile, dans un pays où l’on vit le rallye comme il y a 30 ans… Par contre, avec aucune remise à zéro au départ des tests de régularité, l’ensemble peut devenir dangereux dès l’instant où l’épreuve se dispute sur des routes ouvertes. Les concurrents qui sont en retard attaquent dans la circulation, ce qui n’est pas raisonnable. Or, on sait ce qu’un accident grave pourrait avoir comme répercussions pour ce type de rallye. A méditer du côté de l’organisateur… »

D’ambiance sympa, ‘Vande’ a aussi largement pu en profiter, en compagnie d’Eric Marnette et au volant de son habituelle Lancia Beta Monte-Carlo cette fois, lors de la Coupe des Sources, épreuve de régularité historique de type ‘Legend’ organisée par Pascal Collard. « Une chouette journée en compagnie de gars comme Geoffrey Leyon et Johnny Delhez, poursuit Jean-Pierre. Au final, j’ai loupé la victoire pour 2 secondes, après avoir été gêné par la poussière du concurrent me précédant dans la carrière du Trôs Marets. Mais bon, pas grave, l’essentiel est d’avoir passé un sacré bon moment ! »

Il y a deux semaines à peine, ‘Vande’ était de retour à Francorchamps, au volant de la célèbre Burton des 24 Heures 2CV. Un bolide préparé avec méticulosité par les étudiants du Campus de Spa-Francorchamps. Alors qu’un top 10 général était en vue (soit la première place dans l’officieuse catégorie des mécaniques Citroën face à une ribambelle de blocs BMW), le moteur s’est essoufflé en vue de l’arrivée. Dommage, bien sûr, mais le dernier tour d’horloge de l’année reste un rendez-vous incontournable pour Jean-Pierre… « L’ambiance sur la piste est vraiment très bonne. Outre les diverses 2CV et Dyane, il y avait quelques Mini de l’ancienne génération, mais aussi de plus modernes Citroën C1 préparées pour la course. Et tout le monde tournait dans les mêmes chronos. J’ai eu l’occasion de faire une fois encore le tour des stands, et ces 24 Heures 2CV restent la dernière course où de vrais protos, tous différents les uns des autres, s’affrontent. Les solutions techniques tentées par les uns et les autres ne sont pas toutes bonnes, mais cela reste un vrai plaisir… »

Ce prochain week-end, c’est à Mettet, sur le Circuit Jules Tacheny, que Van de Wauwer poursuivra une saison loin d’être finie. A l’occasion de la finale de la VW Fun Cup, le Verviétois retrouvera avec plaisir Francis Plunus et Eric Jardon au volant de la #342 Trendy Foods, pour ce qui pourrait prendre l’allure d’une éclatante revanche des 25 Heures de Spa-Francorchamps dans la catégorie des Biplaces. D’autant que Trendy Foods peut encore mathématiquement décrocher le titre…

Un rendez-vous que Jean-Pierre a préparé en effectuant quelques rondes supplémentaires sur le plus beau circuit du monde jeudi dernier, cette fois au volant de la Lamera Cup, petite silhouette plus que sympa et très jouette. Le tout pour les besoins de la télévision locale Télévesdre, avec laquelle ‘Vande’ collabore régulièrement. Toute expérience est bonne à prendre, non ?  

Une semaine après Mettet, c’est la finale du Championnat de Belgique des Rallyes qui battra son plein dans la région de Huy, à l’occasion du très populaire Rallye du Condroz. « Avec Eric Marnette, on retrouvera la Porsche 997 GT3 BMA, ce qui ne manquera pas de nous réjouir, mais aussi de ravir une bonne partie du public, reprend ‘Vande’. L’objectif principal sera d’ailleurs de faire plaisir aux spectateurs, qui nous le rendent très bien durant le week-end, et parfois même bien après. J’aurai à cœur de me battre contre des pilotes bien plus jeunes que moi, vu que les célèbres Mousquetaires de l’histoire du rallye belge brilleront par leur absence. D’Artagnan, par contre, sera de la partie ! (rire) Et je pense qu’on va passer un très bon week-end… »

Ajoutez à ce programme de fin de saison un éternel retour sur le Tour de Belgique, en compagnie de Julien ou Arnaud Paisse (le premier devant bientôt être papa…), ainsi que la préparation des Legend Boucles @ Bastogne - avec la Lancia Beta Monte-Carlo actuelle équipée du nouveau moteur et de la nouvelle boîte – et du Spa Rally 2017 – avec cette fois la nouvelle Lancia full équipée -, et vous comprendrez que les journées sont parfois un peu courtes, même pour un jeune retraité…(com)      

Les commentaires sont fermés.