Rallye des Ardennes:Serderidis l’emporte à domicile, en D4 et Pirot magistral, en D1-2-3

Imprimer

Étape importante du Championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Rallye des Ardennes n’a pas failli à son statut. Ce dimanche, ils étaient en effet 140 équipages à prendre le départ de la classique namuroise ! Sous un soleil quasi estival, le nombreux public a ainsi pu apprécier le beau duel entre Jourdan Serderidis et Francis Lejeune pour la victoire au classement de la D4, ainsi que la domination sans partage de Dimitri Pirot en D1-2-3.

Une fois encore, le Rallye des Ardennes a confirmé son statut d’épreuve incontournable du Championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles des rallyes ! Pouvant compter sur 140 équipages composant un plateau toujours très fourni, tant en Division 4 que dans les Divisions 1 à 3, les membres de l’Écurie Bayard avaient le sourire ce dimanche soir. D’autant plus que le soleil s’est également invité à la fête, de quoi garantir un succès populaire à ce rallye qui fait toujours autant rêver.

Serderidis malmené par Lejeune

Et s’il y en a bien un qui rêvait de victoire à Dinant, c’est Jourdan Serderidis ! Venu au rallye sur le tard après une rencontre fortuite avec Sébastien Loeb dans un hôtel en 2012, l’homme d’affaires de Dorinne, petit village situé à un jet de pierre de la spéciale des Fonds de Leffe, a depuis grimpé les échelons de ce sport si particulier. C’est ainsi qu’après trois participations aux Ardennes, une fois en Ford Fiesta R2 puis deux fois en DS3 R5, Jourdan s’alignait cette année aux commandes d’une impressionnante Citroën DS3 WRC spec-2014 avec l’expérimenté Fred Miclotte à ses côtés. Seul équipage présentant une telle monture, les deux hommes avaient, sur le papier, toutes les faveurs des pronostics.

rallyedes ardennes , ASAF, ADEPS, rallye, moteur ,lameuse, sudinfoMais c’était sans compter sur l’opiniâtreté de Francis Lejeune ! Se réjouissant des conditions quasi estivales rencontrées en ce dernier dimanche de mars, le Verviétois démontrait, s’il le fallait encore, qu’il reste un des meilleurs pilotes de propulsion de notre pays. Parti prudemment, le Porschiste profitait ensuite d’une petite erreur de Serderidis pour se rapprocher puis s’installer aux commandes de la course en milieu de matinée. Et si on pensait que la WRC allait récupérer son dû, c’est tout l’inverse qui se produisait : spéciale après spéciale, Lejeune augmentait son avance jusqu’à compter 10 secondes de bon sur la DS3.

Hélas pour Francis et son co-pilote Grégory Antoine, tout s’effondrait en début de dernière boucle: après une légère touchette, la douille de la visseuse de secours servant à changer de roue en cas de crevaison se détachait et venait se caler dans le pédalier de la 997 GT3. Une mésaventure qui leur coûtait près d’une demi-minute et permettait à Jourdan Serderidis de repasser définitivement en tête pour filer vers une victoire à domicile !

« Ce ne fut pas simple mais cela fait plaisir de signer une première victoire en rallye, surtout à la maison ! J’aimerais en tout cas saluer la performance de Francis et Greg sans lesquels notre journée aurait été un peu moins animée. Bravo à eux ! », déclarait, ému, le vainqueur du jour, avant de souhaiter un bon rétablissement à Herman Nyssen, le convalescent président de l’Écurie Bayard.

Derrière ces deux-là, Laurent Léonard complétait le podium en étant le meilleur rallyedes ardennes , ASAF, ADEPS, rallye, moteur ,lameuse, sudinforeprésentant des Mitsubishi avec sa Lancer de la neuvième génération. Il devançait les Luxembourgeois Steve Fernandes, passé près de la correctionnelle dans la portion terre d’Achêne avec sa Peugeot 207 S2000, et Yann Munhowen (Subaru Impreza). Pour leur grand retour, « Les Vandes », alias Jean-Pierre Van de Wauwer et Jean-Marie Vanderschueren, s’adjugeaient quant à eux la dixième place en D4, non sans avoir dû composer avec quelques soucis de boîte sur la DS3 R3T remplaçant finalement la tant attendue Peugeot 306 Maxi Kit-car. Ils devançaient le meilleur pilote de classe 12, le Luxembourgeois Bob Kellen (Ford Fiesta R2T, 11e).

Qui d’autre que Pirot ?

rallyedes ardennes , ASAF, ADEPS, rallye, moteur ,lameuse, sudinfoDu côté des utilisateurs de pneus de tourisme, la bagarre pour la victoire a été nettement moins animée. La faute à un seul homme : Dimitri Pirot ! Déjà vainqueur de la manche précédente, à Hannut, le Libramontois n’a laissé aucune chance à la - pourtant très relevée - concurrence en bord de Meuse. Brillamment secondé par le local Éric De Bolle, l’ex-motard dominait le rallye d’un bout à l’autre au volant de sa Clio jaune fluo et s’imposait avec plus d’une minute d’avance sur Eddy Marique (Opel Astra). Ce dernier était le seul rescapé d’une lutte titanesque pour la médaille d’argent, après que Serge Minet, onzième malgré tout, Jean-Yves Lejeune et Laurent Cravillon, tous les deux contraints à l’abandon, aient dû rendre les armes, trahis plus ou moins gravement par la mécanique de leur Renault Clio.

Alors qu’il se tenait en embuscade pas très loin derrière ceux-là, Nicolas Vanderweerde (Peugeot 106) profitait de la situation pour grimper sur la dernière marche du podium tout en remportant la classe 9 face à Thomas Delrez (106 également, 4e). Corentin Tordeurs complétait quant à lui le top 5 du jour, non sans remporter le duel de Clio qui l’opposait en classe 6 à l’expérimenté Sébastien François. Toujours aussi rapide que spectaculaire, Vincent Compère amenait sa BMW 325i au 7e rang final et repartait avec la coupe du vainqueur en classe 11. Dans le reste des catégories, on pointera encore les succès de David Delvigne (Nissan Micra, 14e) en classe 8, Jonathan Peeters (Citroën Saxo 16v, 16e) en classe 5, Bernard

Mahy (BMW 320, 36e) en classe 2, Jérôme Leduc (Peugeot 106, 39e) en classe 4 et enfin l’inusable Christophe Scaillet (Clio, 51e) en classe 1.

Smets et Jacques dominent les locaux

rallyedes ardennes , ASAF, ADEPS, rallye, moteur ,lameuse, sudinfoMoins fournies que ces dernières années, les catégories Prov'Historic ont vu la victoire, en PH SR, de Smets (Opel Manta) et de Dany Jacques (Ford Escort), en PH Classic (on signalera le retrait de Benjamin Defesche à la suite d'ennuis mécaniques sur son Opel Ascona). Le classement PH Classic était complété par l’Opel Manta d’Yves Bar ainsi que par les originales Alfa Romeo Alfasud de Kris Dedoncker et Alpine A110 de Thom Louka.(com)

CLASSEMENT (www.asaf.be/annee_en_cours/classements/classements.htm)

Division 4 :

1. J. Serderidis-Fr. Miclotte (Citroën DS3 WRC ’14-1er 4/14) en 1h13’51

2. Fr. Lejeune-Gr. Antoine (Porsche 997 GT3-4/14) +0’20

3. L. Léonard-J-M. Hubin (Mitsubishi Lancer Evo IX-4/14) +1’51

4. St. Fernandes-O. Beck (Peugeot 207 Super 2000-1er 4/13) +2’21

5. Y. Munhowen-St. Lanners (Subaru Impreza-4/14) +3’46

6. P. et K. Gengler (Mitsubishi Lancer Evo VIII-4/14) +4’10

7. M. Rausch-St. Maurer (Opel Ascona-4/14) +4’42

8. Chr. Devleeschauwer-M. Kirsch (Ford Fiesta R5) +5’13

9.G.Jacoby-J. Mersch (Citroën DS3 R3T-4/13) +5’18

10. J-P. Van de Wauwer-J-M. Vanderschueren (Citroën DS3 R3T-4/13) +7’08

11. B. Kellen-N. Hoffmann (Ford Fiesta R2T-1er 4/12) +7’38

12. M. Schulz-St. Fritzenmeier (Opel Kadett-4/13) +9’11

13. Fr. Vandeloock-L. Hugaerts (Subaru Impreza-4/14) +9’54

14. A. Guillemin-F. Jaindrain (Nissan 350Z-4/14) +10’56

15. S. Winter-Chr. Schwindt (BMW M3-4/14) +11’01 (22 classés)

 

Divisions 1-2-3 :

1. D. Pirot-E. De Bolle (Renault Cio-1er 3/10) en 1h18’07

2. E. et Chr. Marique (Opel Astra-3/10) +1’19

3. N. Vanderwwerde-A. Sacré (Peugeot 106-1er 3/9) +2’50

4. Th. Delrez-M. Poncin (Peugeot 106-3/9) +3’40

5. C. Tordeurs-Th. Jadot (Renault Clio-1er 2/6) +3’45

6. S. François-M. Piraux (Renault Clio-2/6) +4’18

7. V. Compère-M. Thirion (BMW 325i-1er 3/11) +5’18

8. N. Simon-M. Muraille (Renault Clio-3/10) +5’22

9. S. Luis-A. Rassart (Citroën C2 R2-3/9) +5’32

10. A. Daco-L. Gillet (Renault Clio-2/6) +5’35

11. S. et M. Minet (Renault Clio RS-3/10) +5’38

12. E. et A. Nandrin (Renault Clio RS-3/10) +6'39

13. B. Gillot-B. Macors (Ford Escort-3/10) +6’57

14. D. Delvigne-D. Verbruggen (Nissan Micra-1er 3/8) +7’30

15. J. Wiart-D. Burlet (BMW 325-3/11) +7’42

16. J. Peeters-A. Laudens (Citroën Saxo 16v-1er 2/5) +7’43

17. D. Conard-D. Hendrickx (Renault Clio-2/6) +7’47

18. M. Janssens-M. Leys (Opel Manta-3/11) +7’51

19. D. Marion-S. Arts (Citroën C2 R2-3/9) +8’00

20. A. Macors-L. Labriet (Renault Clio RS-3/10) +9’27

36. B. Mahy-O. Dunand (BMW 320-1er 1/2) +13’30

39. J. Leduc-C. Hermesse (Peugeot 106-1er 2/4) +15’22

51. Chr. Scaillet-A. Henin (Renault Clio-1er 1/1) +24’13 (56 classés)

 

Prov'Historic Classic :

1. D. Jacques-D. Bomblet (Ford Escort-1er PH/17) en 57’30

2. B. Defesche-E. Hevenne (Opel Ascona-1er PH/18) +0’28

3. Y. Bar-Y. Vandenbroech (Opel Manta-PH/17) +4’31

4.Kr. et E. Dedoncker (Alfa Romeo Alfasud-1er PH/16) +8’10

5. Th. Louka-B. Jaumaux (Alpine A110-PH/16) +9’14 (5 classés)

 

Prov'Historic SR :

1. M. Smets-H. De Bock (Opel Manta-1er PH/SR) en 56’58 (1 classé)

 

 

Les commentaires sont fermés.