Dakar 2018: Etape du jour Lima-pisco,Peugeot rate la première marche(classement)

Imprimer

dakar,moteur,ktm,peugeot,toyota,mini,lameuse,moteur,sudinfo

L’œil dans l’objectif… 

Avec une superbe liaison sablonneuse longeant l’océan pacifique suivie d’une spéciale sous la forme d’un sprint de 31 km, la première étape du Dakar 2018 représentait la parfaite mise en bouche nécessaire pour aborder les premières grosses difficultés du rallye à venir ces prochains jours. Les concurrents ont ainsi pu se familiariser avec les premières dunes du désert d’Ica, en bordure de Pisco où est produit la célèbre eau-de-vie de vin péruvien, avant d’aborder une belle descente qui a permis aux spécialistes de se mettre en valeur.

L'essentiel

Sam Sunderland a fait honneur à son rang de tenant du titre en s’imposant avec autorité à Pisco. L’officiel KTM devient le premier leader du rallye avec 32 secondes d’avance sur l’excellent Adrien Van Beveren et sa Yamaha. Pablo Quintanilla et Joan Barreda sont également dans le coup, au contraire du vainqueur 2016 Toby Price, lointain 14e. En quad, Ignacio Casale a envoyé un message clair à ses adversaires avec une première victoire devant le vainqueur en titre Sergey Kariakin et le Français Sébastien Souday qui reste sur trois abandons sur le Dakar. Côté autos, Nasser Al-Attiyah a réaffirmé ses intentions de mettre fin à l’hégémonie Peugeot avec une première victoire de spéciale qui en appelle d’autres. Son coéquipier Bernhard Ten Brinke confirme l’excellente forme de la nouvelle Toyota quand Stéphane Peterhansel roulait sur la défensive. Tout le contraire d’Ales Loprais qui s’est offert sa sixième victoire d’étape sur le rallye en camion et est toujours en quête de son premier Dakar. Martin Van Den Brink et Eduard Nikolaev sont pointés à moins de 30 secondes. Le Pérou était enfin à l’honneur en catégorie SxS grâce à Anibal Aliaga qui s’imposait pour sa première journée sur le Dakar.

La perf du jour

Bryce Menzies pouvait difficilement espérer mieux pour ses grands débuts sur le Dakar. L’Américain, virtuose des Bajas, terminait sa première spéciale en troisième position à seulement 38 secondes du grand Nasser Al-Attiyah. Il réussissait même l’exploit de figurer en tant que première Mini du classement, devant son chef de fil Nani Roma.

Coup dur du jour

Première journée à oublier pour Sébastien Loeb. L’Alsacien a essuyé des problèmes de freins sur sa Peugeot 3 kilomètres seulement après avoir pris le départ de la spéciale. Le nonuple champion du monde WRC cède déjà plus de cinq minutes à Nasser-Al Attiyah et va devoir cravacher pour les reprendre.

La stat du jour 

Il n’aura manqué que 33 secondes à Adrien van Beveren pour décrocher une deuxième victoire d’étape consécutive sur le Dakar face à Sam Sunderland. Le Français poursuit toutefois sa montée en puissance et est décidé à mettre la pression sur l’Anglais avec lequel il s’est entrainé cet hiver et qui n’est autre que son beau-frère !

La réaction du jour

 

Stéphane Peterhansel : « Je n’ai pas eu un bon feeling avec cette lumière très haute, je ne suis pas parti très en confiance, alors j’ai un peu roulé comme un facteur. J’étais sur la défensive du début à la fin. En proportion, on perd beaucoup de temps sur Nasser puisque 2’ sur 30 kilomètres c’est énorme. Mais il faut rentrer dans la course, ça va venir »(com)

dakar,moteur,ktm,peugeot,toyota,mini,lameuse,moteur,sudinfo

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel