• Le projet Gillet Vertigo PIKE’X PEAK plus fédérateur que jamais !

    Imprimer

    Gillet vertigo , vanina ickx ,Pikes Peak ,moteur , lameuse ,sudinfo

    Le décompte a commencé… Le dimanche 24 juin prochain, au cœur du Colorado, un bolide belge, la légendaire Gillet Vertigo, se lancera à l’assaut des 19,93 kilomètres de Pikes Peak, la plus incroyable des courses de côte, organisée depuis… 1916 ! Au volant de la voiture de sport jaune, Vanina Ickx aura pour défi de gérer au mieux les 156 virages d’un tracé qui culmine à 4305 mètres d’altitude, et d’emmener la Vertigo au sommet de ce qu’on appelle habituellement ‘The Race to the Clouds’, ‘La Course vers les Nuages’…

    Au sein du quartier général des Automobiles Gillet, à Isnes (Gembloux), on s’active afin que tout soit prêt dans les temps. Pendant qu’une Vertigo similaire à celle qui prendra effectivement part à la course était présentée dans le Palais 1 du Salon de l’Auto de Bruxelles, suscitant d’ailleurs une très grande curiosité de la part du public et d’invités aussi prestigieux que le Premier Ministre Charles Michel, le Ministre-Président wallon Willy Borsus, le Président du Royal Automobile Club of Belgium François Cornelis, le Président de la FEBIAC Philippe Dehennin et bien d’autres, tous enthousiastes, le bolide qui sera envoyé à Colorado Springs est en cours de montage. Et chaque journée compte, surtout depuis l’officialisation de l’engagement belge par les organisateurs de Pikes Peak.

    « Cette fois, on peut dire que l’aventure peut réellement commencer, explique Jean-Michel Delporte, maître d’œuvre du projet. Il nous fallait le feu vert définitif des organisateurs, afin de pouvoir intégrer avec certitude la liste des engagés de Pikes Peak 2018… et c’est en ordre depuis quelques heures ! Je peux d’ailleurs vous dire que la Vertigo jaune de Vanina Ickx portera le numéro #125, qui fait référence au quart de siècle d’existence – déjà – de la création de Tony Gillet. Au Colorado, notre structure sera intégrée à celle de Romain Dumas, triple vainqueur de l’épreuve, qui connaît parfaitement la partition de Pikes Peak ! Un sérieux atout supplémentaire… »

    Et ce n’est pas tout… Parmi les informations tombées ces derniers jours, figure celle qui concerne la motorisation de la Gillet Vertigo PIKE’X PEAK ! C’est une mécanique Volkswagen 2.0 TFSI qui sera installée dans les entrailles du bolide. Avec une puissance de 350 chevaux et un couple de 400 Nm, Vanina Ickx disposera des ingrédients nécessaires pour faire bondir la Vertigo d’une courbe à l’autre sur le génial tracé du Colorado. L’officialisation de cette mécanique est aussi synonyme de soutien du dynamique Belgian VW Club. Elle confirme que la marque allemande reste incontournable en termes de popularité en Belgique, mais aussi que des liens très forts unissent la famille Ickx à Volkswagen, comme on a encore largement pu le constater lors des dernières 25 Heures VW Fun Cup à Francorchamps. Ce qui est sûr, c’est qu’au fil des semaines, ce projet PIKE’X PEAK ne cesse de fédérer !

    Gillet vertigo , vanina ickx ,Pikes Peak ,moteur , lameuse ,sudinfo

    A tel point qu’il s’inscrit aussi dans le cadre de la campagne des autorités fédérales ‘La Belgique, autrement phénoménale’ (www.uniquelyphenomenal.be) destinée à soutenir l’image positive du pays au travers de 99 bonnes raisons de visiter la Belgique et d’y investir. « Voir ce projet Vertigo PIKE’X PEAK rejoindre les rangs des ambassadeurs de cette campagne démontre combien l’aventure de cette Gillet pilotée par Vanina Ickx sur le continent américain suscite la curiosité et la passion, commente Pascal Witmeur, en charge de l’aspect ‘emballage’ de cette opération. Le bolide n’a pas encore rugi mais l’intérêt est déjà très important. On peut donc parler d’un bon départ ! »  

    Quant à celle qui focalisera une partie de l’attention des médias internationaux le 24 juin prochain, Vanina Ickx, elle avoue se délecter de voir les choses se préciser… « Là, on sent que tout avance, et de mon côté, j’ai entamé la préparation en vue de cette participation vraiment pas comme les autres, explique Vanina. Dans un premier temps, pendant que la voiture est en phase de construction, la priorité est d’assimiler le parcours difficile de Pikes Peak. Pour y parvenir, je vais sacrifier à la tendance actuelle en m’aidant d’un simulateur de pilotage performant. Un accord a été passé avec la société Simtag et comme lors des différentes séances d’essais officiels en vue de Pikes Peak, je vais procéder par étape. Le défi est de taille, car le parcours est tout sauf une succession d’épingles ! Certaines portions sont extrêmement rapides, et à différents endroits de la côte, le soleil vient parfois gêner les pilotes. Cela fait partie des mille et une choses qu’il va me falloir appréhender dans les prochaines semaines. Ma motivation n’en est que plus importante encore… »

    Après la présentation officielle de ce vendredi soir dans le Palais 1 du Salon de l’Auto de Bruxelles, Gillet Automobiles, les différents partenaires et Vanina Ickx vont poursuivre un important travail de sape afin de goûter dans les meilleures conditions à cet American Vertigo que constitue le monument de Pikes Peak depuis plus d’un siècle…(com)

  • Lancement d’un DMACK Trophy dans le cadre du Belgian Rally Championship 2018 !

    Imprimer

    dmack trophy ,BRC ,RACB , moteur ,lameuse ,sudinfo

    Alors que le Championnat de Belgique des Rallyes 2018 pointe le bout du museau, avec un coup d’envoi traditionnellement programmé dans la région de Landen à l’occasion du Rally van Haspengouw (24/02), l’importateur du manufacturier de pneumatiques DMACK pour le Benelux crée l’événement en officialisant la mise sur pied d’un DMACK Trophy réservé aux concurrents de la compétition nationale ! Avec à la clef des récompenses après chacune des épreuves, mais surtout en fin de saison.

     

    « L’an dernier, grâce entre autres à des pilotes comme Cédric Cherain, Andy Lefevere, Cédric De Cecco ou encore Davy Vanneste, les pneumatiques DMACK ne sont pas passés inaperçus pour leurs grands débuts dans le championnat belge, explique Renaud Jamoul, importateur DMACK pour le Benelux, mais aussi responsable des ventes DMACK en WRC. Les performances des deux pilotes, et notamment les chronos de Cédric Cherain au Condroz avant son malheureux abandon, ont allègrement démontré que le produit était non seulement de qualité, mais aussi adapté aux routes belges. Les contacts avec teams et pilotes se sont multipliés depuis la fin de la compétition 2017, et l’idée a rapidement germé de mettre en place une compétition interne, sorte de course dans la course, s’adressant aux concurrents chaussés de DMACK dans le BRC 2018 »

     

    De manière concrète, les quatre meilleurs résultats de la saison 2018 seront retenus pour l’établissement de la hiérarchie finale… « Mais il y aura des prix au terme de chaque épreuve, et c’est le classement général de celles-ci qui fera foi, sans considération de catégorie, de groupe ou de classe, poursuit Renaud Jamoul. Tout au long de l’année, c’est plus de 50.000 euros en bons d’achat qui seront mis en jeu. Cerise sur le gâteau, le grand vainqueur du DMACK Trophy 2018 se verra offrir sa participation à un rallye du BRC 2019 au volant de… la voiture officielle DMACK en catégorie R5, qui portera bien évidemment les couleurs de la marque ! Avis aux amateurs. »

     

    Par une communication récurrente, DMACK Benelux assurera un suivi médiatique optimal de son Trophy 2018. Il va de soi que les concurrents prenant part à d’autres compétitions que le Belgian Rally Championship peuvent également chausser leurs bolides en pneumatiques DMACK. Pour toute info, une adresse mail (info@dmack.be) ou un numéro de portable (+32 470 92 83 58), en l’occurrence celui de Renaud Jamoul. A très vite pour une première revue des troupes DMACK à l’aube du coup d’envoi du championnat à Landen…(com)