Course de côte de Mont-Saint-Aubert:« Ah, ben j'ai gagné alors !... »

Imprimer

course de cote ,CSAP ,ASAF ,ADEPS ,moteur ,st Aubert ,lameuse ,suinfo

Victoire surprise d'Olivier Dubois dans les Divisions 1, 2 et 3 lors de l'épreuve d'ouverture du championnat ASAF-FWB des courses de côte qui s'est déroulée ce dimanche au Mont Saint-Aubert alors que Bruno Collard, qui avait effectué le lointain déplacement depuis Vresse, s'est imposé en Division 4

C'est avec un « beau petit plateau » qu'a débuté, ce dimanche 8 avril, la saison 2018 des courses de côte puisque pas moins de 49 concurrents avaient rejoint la très décentrée épreuve du Mont-Saint-Aubert, non loin de Tournai, pour y disputer la manche d'ouverture du championnat ASAF-FWB de la spécialité.

 

Si 9 d'entre eux étaient inscrits en « Histo-Démo » (dont le bien connu Yvon Gits et sa Porsche 911 ou Emeline Coinne au volant de la terrible Simca Rallye 2 familiale), on retrouvait avec plaisir plusieurs concurrents en Division 4, une catégorie qui a connu une très « clairsemée » saison 2017... Pas encore de monoplace mais l'ex-course de cote ,CSAP ,ASAF ,ADEPS ,moteur ,st Aubert ,lameuse ,suinfochampion Asaf Bruno Collard était bien présent et n'a laissé le soin à personne de l'emporter au volant de son toujours joli BRC Evo malgré les assauts du local Maxime Larivière, très spectaculaire et rapide au volant de son kartcross Raptor. Au volant de son proto d'autocross, Jean-Louis Deroeck a dû se contenter de la 3e place tandis que Philippe Deminne, 4e devant Patrick Scauflaire, a effectué un retour remarqué après sa sérieuse sortie de route l'an passé à Felenne : « Touché à la colonne, j'ai été contraint de rester 3 mois couché, ce qui m'a laissé le temps de réfléchir. Je vais refaire la Nissan mais j'ai voulu que mon come-back s'accompagne d'une évolution sur le plan matériel. J'ai donc acquis ce petit proto au look de Ford Ka animé par un moteur de moto en Italie où il a connu de nombreux succès. N'ayant pas pu faire de tests, l'épreuve d'aujourd'hui est un essai grandeur nature ! » Les trois grosses secondes gagnées au terme des trois montées officielles sont un bon présage pour la suite !

 

C'est toutefois du côté des « voitures fermées » que les débats ont été les plus animés avec la présence des trois pointures que sont Christophe Le Nouvel, Philippe Dewulf et Olivier Dubois. Lesquels ont monopolisé le podium des Divisions 1, 2 et 3 toute la journée. Mais si le pilote de la Xsara WRC a largement dominé les essais (au bénéfice d'une arrivée tardive qui lui a valu de monter juste avant la pause de midi sur un asphalte sec alors que de nombreux autres concurrents s'étaient occasionné quelques frayeurs sous les averses matinales...), de petits soucis techniques (allumage et/ou pompes à essence?) ont empêché un fonctionnement optimal de la « bête » ensuite. Et si Philippe a tout de même signé le meilleur temps de la journée, il s'est fait souffler la victoire (à l'addition des chronos des deux meilleures des trois montées) par un Olivier Dubois tout étonné de son premier succès 2018 : « Ah ? course de cote ,CSAP ,ASAF ,ADEPS ,moteur ,st Aubert ,lameuse ,suinfoBen, j'ai gagné alors ? » s'interrogeait-il face au panneau d'affichage officiel en fin de journée. « Après Houyet, on a refait un moteur sur lequel on a placé une nouvelle gestion. Avec un gain de puissance mais, surtout, une réponse beaucoup plus nerveuse. Le matin, sur le mouillé, c'était même trop... » Mais, sur le sec, il semble bien que la Lotus a résorbé une partie de son retard sur l'ex-reine des rallyes. A confirmer lors des prochaines manches !

3e, le champion en titre qu'est Christophe Le Nouvel (1er en 3/11) a tout donné, comme à son habitude, régalant le nombreux public de passages incroyables pour, au final, ne concéder qu'un peu plus d'une seconde face au vainqueur tandis que Michel Dubois – pourtant déstabilisé lui aussi par la nouvelle gestion de la Lotus verte – a nettement remporté le match des outsiders face à la voiture soeur de Jean de Sutter, la BMW M3 de Bror Lehoucq et les Porsche GT3 d'Alain Cricus (996, lauréat en 2/8) et Loïc Cordier (997) plus à l'aise qu'en fin de saison dernière.

 

course de cote ,CSAP ,ASAF ,ADEPS ,moteur ,st Aubert ,lameuse ,suinfoTrès en verve au volant de son kartcross, Maxime Larivière l'a été également au volant de sa Peugeot 205 GTI. Un peu trop même avec un spectaculaire tête à queue en fin de journée qui ne l'a pas empêché d'empocher nettement la classe 2/7 et une belle 9e place absolue juste devant Daniel Dierckx qui complète le top 10 avec une nouvelle Citroën AX GTI qui va lui demander un peu de mise au point pour régler châssis et trains roulants.

 

Dans les autres classes, citons encore le beau succès d'Axel Blockmans et de sa Honda Civic en 2/6, 13e au général, non loin de la version plus élaborée que Laurent Tholbecq (11e) a imposée en 3-12 et celui, isolé, du Luxembourgeois René Welter en 1/3 qui place tout de même sa Westfield ZEI de « tous les jours » au 19e rang final, juste derrière Arnaud Vincke, lauréat en 3/10 avec sa Peugeot 205. Enfin, victoire isolée de Malory Stojka en 2/5 (25e).                                                             course de cote ,CSAP ,ASAF ,ADEPS ,moteur ,st Aubert ,lameuse ,suinfo

Bons débuts aussi du jeune (19 ans) Gauthier Derenne (27e et 3e de classe 2/6) au volant d'une très propre VW Golf II qu'il destine, à moyen terme, au rallye.

Moins de réussite pour Bruno Cazzoli (15e), ralenti par une nouvelle commande séquentielle de boîte de vitesses sur sa Kadett GT/E ex-Derivière dont il faudra aussi peaufiner les réglages... Un détail face à Yoric Glasset qui a bien abîmé sa VW Golf dans le « droite du café » qui en a surpris plus d'un...(com)

 

Prochaine épreuve : course de côte de Sy le 22 avril

Classements complets : www.csaphainaut-live.be

 

Vainqueurs de catégories : 1-1: / ; 1-2 : / ; 1-3 : R. Welter ; 1-4 : / ; 2-5 : M. Stojka ; 2-6 : A. Blockmans ; 2-7 : M. Larivière ; 2-8 : A. Cricus ; 3-9 : / ; 3-10 : A. Vincke ; 3-11 : Ch. Le Nouvel ; 3-12 : L. Tholbecq ; 3-13 : O. Dubois ; 4-14 : M. Larivière ; 4-15 : B. Collard ; 4-16 : / ; 4-17: /.

 

Leaders successifs :

D4 : J-L Deroeck (essai 1), M. Larivière (essai 2), B. Collard (montées 1, 2 et 3)

D123 : A. Cricus (essai 1), Ph. Dewulf (essai 2), O. Dubois (montée 1), Ph. Dewulf (montée 2), O. Dubois (montée 3)

 



Le classement final des Divisions 1, 2 et 3 : 1. O. Dubois (Lotus Elise-1er 3/13) 1.45.93 ; 2. Ph. Dewulf (Citroën Xsara WRC-3/13) 1.46.35 ; 3. Ch. Le Nouvel (Citroën AX GTI-1er 3/11) 1.47.34 ; 4. M. Dubois (Lotus Elise-3/13) 1.51.71 ; 5. J. De Sutter (Lotus Exige-3/13) 1.54.73 ; 6. A. Cricus (Porsche 996GT3-1er 2/8) 1.54.73 ; 7. B. Lehoucq (BMW M3-2/8) 1.55.82 ; 8. L. Cordier (Porsche 997 GT3 Cup-3/13) 1.55.84 ; 9. M. Larivière (Peugeot 205-1er 2/7) 1.57.63 ; 10. D. Dierckx (Citroën AX GTI-3/11) 1.59.31 ; 11. L. Tholbecq (Honda Civic-1er 3/12) 1.59.61 ; 12. A. Anastasi (Fiat Cinquecento-3/11) 2.00.18 ; 13. A. Blockmans (Honda Civic-1er 2/6) 2.01.39 ; 14. D. Fiquet (Nissan 350Z-2/8) 2.02.07 ; 15. B. Cazzoli (Opel Kadett GT/E-3/12) 2.02.97 ; 16. L. Blockmans (Honda Civic-2/6) 2.03.94 ; 17. J. Leroy (Renault Clio 2 RS-2/7) 2.04.83 ; 18. A. Vincke (Peugeot 205-1er 3/10) 2.06.68 ; 19. R. Welter (Westfield ZEI-1er 1/3) 2.06.93 ; 20. L. Degroote (VW Golf 16V-3/12) 2.08.81 ; 21. F. Nicolas (Alfa 145 QV-2/7) 2.09.74 ; 22. Th. Beguint (Citroën AX GTI-3/10) 2.12.48 ; 23. T. Wilms (Honda Civic-2/7) 2.14.93 ; 24. B. Nicolas (Alfa 145 QV-2/7) 2.18.36 ; 25. M. Stojka (Suzuki Swift-1er 2/5) 2.21.13 ; 26. K. Moreau (Citroën AX GTI-3/10) 2.22.10 ; 27. G. Derenne (VW Golf 2-2/6) 2.25.82 ; 28. A. Bouche (Ford Puma-2/7) 2.25.83 ; 29. D. Dericq (VW Golf 2-2/7) 2.26.89 ; 30. E. Dericq (VW Golf 2-2/7) 2.29.75. (30 classés)

 

Le classement final de la Division 4 : 1. B. Collard (BRC Evo-1er 4/15) 1.49.41 ; 2. M. Larivière (Kart Cross Raptor-1er 4/14) 1.53.47 ; 3. J-L. De Roeck (Proto-4/15) 1.55.53 ; 4. Ph. Deminne (Ford Ka proto-4/15) 1.59.46 ; 5. P. Scauflaire (Kart Cross-4/14) 2.06.14. (5 classés)

Les commentaires sont fermés.