35ème Critérium Jean-Louis Dumont Succès fou !

Imprimer

rallye , J-L Dumont ,ASAF ,lameuse ,sudinfo ,moteur

Voici quelques jours, nous vous annoncions avec enthousiasme que les bulletins d’engagement affluaient au secrétariat de l’Ecurie Hesbaye. Tant et si bien que l’épreuve waremmienne a dû clôturer les inscriptions prématurément. Et si l’Ecurie ne cache pas sa satisfaction, c’est également que le plateau allie la qualité à la quantité, avec des pilotes de renom tels que Princen, Lietaer, Boon ou Langenakens.

Galvanisée par un succès inédit, toute l’équipe de l’Ecurie Hesbaye se prépare à accueillir les 166 équipages engagés à la 35ème édition du Critérium Jean-Louis Dumont, programmée les 22 et23 septembre prochains. Une situation inédite, un engouement réjouissant qui confirme que le sérieux de l’organisation fait mouche, que le parcours présente un attrait pour des pilotes de toutes trempes et que la fidélité des locaux n’a pas de faille.

Avec 166 équipages au départ, la quantité sera au rendez-vous. Mais en s’attardant sur la liste provisoire des engagés, on ne peut être qu’abasourdi par la qualité du plateau, avec une poignée de R5, des R4, une WRC, trois Porsche, une demi-douzaine de puissantes BMW et… trois protos ! Ceux-ci, deux VW Polo et une Ford Fiesta, reposant sur un châssis tubulaires ont été suggérés par la FIA en tant qu’alternative moins couteuse aux performants bolides de la catégorie R5.

En passant les troupes en revue, côté belge, on ne peut s’empêcher de relever la présence de Kris Princen (Skoda Fabia), Pol Lietar (Ford Escort), Jonas Langenakens (Mitsubishi Evo X), Mathias Boon (Subaru Impreza), Steve Matterne (Skoda Fabia) et Hubert Deferm (Ford Escort). Côté étrangers : les anglais Avis (Porsche 911), Groundwater (Mitsubishi Evo X), Taylor (Mitsubishi Evo X), Watson (Subaru WRC), Pennington (VW Polo Proto) et les néerlandais Jonckers (Mitsubishi Evo 6,5), Van de Heuvel (Ford Fiesta Proto) et Schenkeveld (VW Polo Proto), enrichissent la liste des invités de marque.

A l’exception des deux « escortistes » moustachus que sont Lietar et Deferm, les pilotes cités ci-dessus concourront tous en Division 4, comme 28 autres équipages ! La crème de la crème en terre Hesbignonne. Et si les pronostics vont déjà bons train à l’égard des « vedettes » citées ci-dessus, on pourrait également voir, au gré des abandons et faits de course, quelques équipages locaux et assidus tirer leur épingle du jeu. Ce pourrait être le cas de la DS3 R5 de Jean-Luc Berleur ; des Mitsubishi de Jos Pennartz, Jean-Fred Colignon, Bart Windmolders, Bart Vrijdags, Eric Lefevre et Philippe Hellings ; des puissantes BMW de Patrick Diels, Luc Lemmens et Yannick Peigneur ; des Porsche de Christian Guillemin et Robby Moers, des Subaru de Pascal Lemince, Jordan Remilly et Franck Nijs...

La Division 1-2-3, réservée à des bolides moins affutés, offre la garantie d’affrontements à tous les étages. Des classes les plus performantes au plus modestes, on s’y bat comme de chiffonniers, souvent entre équipages du cru. On attend donc aux avant-postes les Renault Clio de Laurent Cravillon, Corentin Tordeurs et Fred Jamoulle, toujours adroits en terres hesbignonnes, mais également Jean-Michel Dumont (Peugeot 206), Julien Delleuse (Opel Astra), Francis Listrez (Skoda Fabia) ou encore les revenants Humblet-Delvaux aux commandes d’une Peugeot 309 ayant atteint le quatrième échelon l’an dernier.

Nouveauté en division historique, contrairement aux années précédentes, les concurrents participants en « histo » et Démo auront l’opportunité de parcourir l’ensemble des spéciales ! La division historique PH-SR va inévitablement générer le duel que nous évoquions plus haut, entre les Ford Escort de Pol Lietaer et Hubert Deferm. Deux pointures qui devraient ouvrir la voie à 24 équipages favorisant Ford Escort et Opel de tous poils, mais également de plus originales Datsun Violet, Ford Taunus ou Citroën Visa Chrono. Il sont plusieurs à pouvoir jouer les accessits, Filip Jacobs en tête, devant toutefois batailler avec Ronny Laporte, Bernard Lamy, Fransis Pesser, Vincent Pregardien ou encore Luc Savigny.

Comme de coutume, la catégorie démo permettra à des mordus de conduite sportive de se faire plaisir en toute sécurité. Comptant 11 équipages, ce plateau est lui aussi composé des traditionnelles Ford Escort, Opel Ascona et Kadett, BMW Série 3, mais également d’une Subaru Legacy RS rappelant de bons souvenirs, d’une Opel Corsa GSi tout aussi évocatrice et d’une Porsche 944.

L’Ecurie Hesbaye donne donc Rendez-vous à tous les pilotes, copilotes, riverains, amateurs de sport automobile dès le samedi 22 septembre, à partir de 14h30. Le centre névralgique de l’épreuve, lieu des contrôles technique et administratif, est situé Rue du Parc Industriel 8 à Waremme. Le lendemain, le dimanche 23 septembre à 07h46, la première voiture « Histo S/R » quittera le podium pour s’élancer dès 8h17 dans dans la première spéciale, pour une arrivée prévue en début de soirée.

Comme de coutume, l’accès aux spéciales demeure gratuit pour les spectateurs et le programme comprenant cartes et liste d’engagés sera vendu au centre du rallye, ainsi qu’à la station Q8 de Waremme au prix de 5 euros, et ce dès l’ouverture du contrôle technique.

Toutes les infos sur www.hesbayemotorclub.be/

N’hésitez pas à consulter notre page Facebook :

https://www.facebook.com/criteriumjldumont

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel