rallye - Page 2

  • Cédric Cherain : « Gonflé à bloc en vue du Condroz ! »

    Imprimer

    Cédric ,Cherain ,Condroz ,rallye ,BRC ,moteur ,lameuse ,sudinfo

    Vainqueur de l’édition 2016 de l’East Belgian Rally, avant-dernière manche du championnat de Belgique, Cédric Cherain est monté sur la troisième marche du podium ce samedi soir, devancé par les deux Skoda Fabia R5 de Kris Princen et Vincent Verschueren. Un résultat qu’il convient de qualifier de logique… quand bien même le Liégeois propose une analyse différente.

    « Sur un parcours tel que celui tracé dans la région de Saint-Vith, les Skoda bénéficient d’un atout moteur intéressant, comme j’avais pu le constater l’an dernier, explique Cherain. Je savais donc qu’avec la DS 3 R5, la partie serait plus délicate cette année. Il n’empêche, le temps perdu au cours des cinq premières spéciales est avant tout la conséquence de pneus pluie trop durs, qui m’ont handicapé. Il suffit d’analyser les résultats des spéciales pour s’en convaincre. Après l’ES5, je me retrouvais à 39 secondes du futur vainqueur Princen. Et au bout des 13 spéciales du rallye, je termine 3ème à… 27 secondes ! Ce qui signifie qu’une fois la voiture chaussée de pneus plus efficaces, en l’occurrence des slicks ultra tendres retaillés, j’étais en mesure de faire au moins jeu égal avec les Fabia R5. Je ne prétends pas que j’aurais pu remporter le rallye aisément, mais la deuxième place était à ma portée. Au minimum… »

    La comparaison directe, c’est plutôt avec la Peugeot 208 T16 R5 du Hollandais Kevin Abbring que Cédric Cherain veut la faire… « On sait qu’il existe de nombreux points communs entre la Peugeot et la DS, poursuit Cédric. Or, dès que j’ai été chaussé de pneus me convenant parfaitement, j’ai repris du temps à Abbring, qui a fini par sortir. Dommage car j’aurais apprécié qu’on se batte jusqu’au bout pour le podium… »

    Satisfait de sa médaille de bronze à Saint-Vith, Cédric Cherain aspire à se retrouver au départ de la finale du championnat, à Huy, dans le cadre du très populaire Rallye du Condroz… « Vu les conditions météorologiques de samedi, cet East Belgian Rally avait des allures de petit Condroz, sourit Cédric. Ce qui signifie qu’au niveau set-up de la voiture, nous avons très bien travaillé ce samedi. Il n’en faut pas plus pour que je sois gonflé à bloc en vue de l’ultime épreuve de l’année ! »

    Au moment de dresser le bilan de l’East Belgian Rally 2017, Cherain ne peut que remercier ceux par qui toute cela a une fois encore pu arriver… « Nous avons disposé d’une DS 3 R5 D-Max qui n’a pas montré le moindre signe de faiblesse, ce qui est très important. Merci à l’équipe pour le boulot accompli, à mon copilote Olivier Beck, dont l’engagement était total, mais aussi à mes partenaires. Je suis particulièrement heureux d’offrir un premier podium en BRC à Citropol, et d’avoir porté bien haut les couleurs de Herregods-Franssen, Evolusys, Aliplast, Label Immo Huy, CHL NGR Challenger, DMACK et Eros, sans oublier le Groupe Sud Presse. Merci aussi à Michel Cartiaux (CD Designers) pour les superbes décos qu’il réalise en vue de chaque rallye. Rendez-vous à Huy pour conclure la saison de la meilleure des façons… »(com)



  • Rallye de la Famenne :Olivier Collard et Laurent Wilkin, nouvelle victoire pour les habitués de la Famenne

    Imprimer

    Manche incontournable des rallyes communautaires, le Rallye de la Famenne accueillait 124 concurrents à son départ. Sans trop de surprises, les régionaux Olivier Collard et Laurent Wilkin ont tenu bon jusqu'à l'arrivée même s'ils ont dû tenir un œil sur la concurrence. En Prov'Historic, Frédéric François et Maxime Hébrant ont dominé leurs classements respectifs.

    Lire la suite

  • 34ème Critérium Jean-Louis Dumont

    Imprimer

    ASAF , ADEPS ,CSAP ,rallye , moteur ,JL Dumont ,lameuse ,sudinfo

    Un petit mois, il ne reste qu’un petit mois avant que les terres du Waremmien Jean-Louis Dumont, brillant pilote, tragiquement décédé au Circuit des Ardennes 1985, ne résonnent à nouveau au bruit des moteurs qui l’ont fait tant vibrer. Une classique hesbignonne qui, à la sortie de l’été, attire toujours la grande foule. Voici un premier avant-goût, alors que les bulletins d’engagement commencent à rentrer.


    Les 16 et 17 septembre prochain, le « grand Waremme » vivra au rythme du sport qui a façonné la vie de l’un de ses plus grands champion, le Rallye, celui de Jean-Louis Dumont. Pour la 34ème année, l’Ecurie Hesbaye donnera, ces 16 et 17 septembre, le départ d’une épreuve appréciée par les locaux, mais également par les amateurs de parcours rapides.


    Inscrite au calendrier 2017 de la Fédération Wallonie-Bruxelles et des CSAP Brabant et Liège, le 34ème Critérium Jean-Louis Dumont prendra à nouveau ses quartiers au Hall omnisport de Waremme (Rue des prés 43, 4300 Waremme) le samedi 16 septembre prochain. Le parcours, légèrement modifié comptera trois boucles de cinq spéciales, pour un total de 139,68 kilomètres chronométrés, toutes intégralement asphaltées. Comme de coutume, toutes les spéciales ont été tracées « en ligne ». Certaines sont historiques, d’autres de conception plus récente, mais elles assurent de départager les équipages sur leur pointe de vitesse, leur adresse dans les virages rapides et leur précision aux freinages. Ces cinq spéciales portent les noms de Donceel, Tourinne, Oreye, Oleye et Berloz. Seule la première et la dernière ont été légèrement modifiées, nous y reviendrons dans une communication ultérieure.


    A nouveau, le Critérium Jean-Louis Dumont ouvre ses engagements aux divisions 4 (voitures de hautes performances et/ou chaussées de pneus compétition), aux divisions 1-2-3 (pneus homologués pour la route obligatoires), à la division Prov’Historique et à une catégorie « Demo ». Réservée à des véhicules d’avant le 31 décembre 1990, cette catégorie a pour objectif de permettre aux propriétaires de véhicules plus anciens et plus originaux de se faire plaisir et de régaler le public dans un cadre sécurisé, sans aucune notion de compétition ou de chronométrage.


    A l’heure où nous rédigeons ces lignes, une septantaine d’équipages sont en ordre d’engagement. Sans vous faire une litanie des duos annoncés, nous pouvons déjà vous révéler la présence de Deferm, Deveux, Delleuse, Balthasar, Vrijdags, Verboven ou Dumont et Dumont (fils et petit-fils de Jean-Louis). Chacun ayant, dans sa classe, plus qu’une carte à jouer…


    L’Ecurie Hesbaye donne donc Rendez-vous à tous les pilotes, copilotes, riverains, amateurs de sport automobile dès le samedi 16 septembre, dès 14h30 au Hall omnisport de Waremme pour les contrôles technique et administratif. Le lendemain, le dimanche 17 à 08h09, la voiture portant le numéro 1 s’élancera dans la première spéciale, Donceel.


    Comme de coutume, l’accès aux spéciales demeure gratuit pour les spectateurs et le programme comprenant cartes et liste d’engagés sera vendu au centre sportif de Waremme au prix de 5 euros, et ce dès l’ouverture du contrôle technique.


    Toutes les infos sur www.hesbayemotorclub.be/


    N’hésitez pas à consulter nos pages Facebook :
    www.facebook.com/ecurie.hesbaye


    https://www.facebook.com/criteriumjldumont

     

  • Rallye-Sprint Condruzien:Yves Matton profite en famille de la DS3 WRC à Haversin Domination et nouvelle victoire de Valentin Burlet

    Imprimer

    Avec une nonantaine d'engagés au départ, le Rallye-Sprint Condruzien réunissait un plateau de qualité. Avec une DS3 WRC, Yves Matton se faisait plaisir sur une monture qui évoluait encore récemment en championnat du monde. Sur sa lancée d'Achêne, Valentin Burlet signait une nouvelle victoire de choix sur ce parcours rapide et naturel. Comme l'an passé, Hubert Deferm l'emportait en historique PH/SR tandis que Benoit Gillot gagnait du côté des Classic.

    Lire la suite

  • Harry Hérion débutera en WRC au Rallye de la Famenne Une demie-saison déjà positive pour Rent Speed Racing

    Imprimer

    Le prochain week-end du 19 et 20 août, la région de la Famenne attirera une nouvelle fois les amateurs d’une des plus belles épreuves régionales du pays. A domicile, Harry Hérion vivra un véritable rêve en y prenant le départ avec une Skoda Fabia WRC. Face à une concurrence toujours relevée à Marloie, il voudra avant tout se faire plaisir et voir l’arrivée. Quelques jours avant lui, le mardi 15 août, Andy Lefevere tentera de viser une nouvelle victoire au Rallye de Staden. Enfin et d’ici la fin de la saison, Eric Cunin, Virginie Palizeul, Manu Canal-Robles ou encore Michaël Albert ont déjà prévu de reprendre le volant d’une des montures de Rent Speed Racing.

    Lire la suite

  • Rallye Condroz 2017:les preuves par 9

    Imprimer

    Si la date choisie, le premier week-end de novembre (les 3,4 et 5), n’étonne personne, de nombreuses rumeurs circulent autour du rallye mosan. Le président du Royal Motor Club Hutois, Olivier Rocour, fait le point avec nous sur les plus répandues.

    Lire la suite

  • Claudy Desoil Rally:Steve Vermeiren s’impose en toute simplicité à Erquelinnes,Essai concluant pour Johnny Vanzeebroeck.

    Imprimer

    Même avec un déménagement de son centre à moins de deux kilomètres de l’ancien établissement Baligant, le Claudy Desoil Rally n’a perdu ni son charme, ni sa popularité parmi les épreuves communautaires. Venu en essai avant la Haute Senne, Johnny Vanzeebroeck s’est imposé après plusieurs faits de course en D4. Quant à Steve Vermeiren, son retour n’a pas manqué d’impressionner les suiveurs de la D1-2-3 puisqu’il repartait déjà avec une première victoire. Enfin, le Néerlandophone Rik Vannieuwenhuyse et le Liégeois Maxime Hébrant remportaient les classements réservés aux historiques.

     

    Lire la suite

  • Rallye-Sprint de Haillot:L’histoire d’amour entre Haillot et Jourdan Serderidis continue, Vincent Gallet dans un sursaut d’orgueil.

    Imprimer

    Pour sa 3ème manche, le championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles des rallyes-sprint retrouvait la province de Namur avec la traditionnelle épreuve de Haillot, l’une des plus anciennes du calendrier, disputée comme de coutume le jeudi de l’Ascension. Symboliquement importante pour lui, la course en Division 4 a été remportée par Jourdan Serderidis tandis que Vincent Gallet et Émile Tollet récidivaient leurs victoires de l’an dernier, respectivement en Divisions 1-2-3 et en historique.

    Lire la suite

  • Rallye Portugal:Dani Sordo a été le plus rapide au shakedown Neuville à 1.2s

    Imprimer

    2142_dani-sordo-smiling-2014_9_592x333.jpg

    Seulement deux dixièmes de seconde séparent les trois premiers sur le tracé de Baltar, long de 4,61 km. Sordo devance le leader du Championnat, Sébastien Ogier pour 1/10e. Ce dernier possède la même avance sur Jari-Matti Latvala, troisième.
     
    Mads Østberg a réalisé le chrono de référence dans le premier run. Sordo est passé en tête du shakedown au cours de son deuxième passage avant d’améliorer son temps sur son troisième et dernier run.
     
    « C’est vraiment une très bonne matinée, je suis heureux avec la voiture » a déclaré l’Espagnol. « Il n’y a rien de vraiment différent sur la voiture par rapport à la dernière épreuve en Argentine, mais j’ai fait quelques petits changements sur les suspensions qui ont été positifs. »

    « Les spéciales sont roulantes par endroits, mais d’autres parties sont assez compactes et je pense que lors des seconds passages, les routes seront quelque peu détériorées. Les organisateurs du rallye ont fait du très bon travail en amont. »

    Sébastien Ogier a réalisé sa meilleure performance dans son troisième et dernier passage, tandis que Latvala faisait partie des nombreux pilotes à opter pour un passage supplémentaire au volant de sa Toyota Yaris.

    Kris Meeke est le seul pilote de pointe a avoir effectué cinq passages sur sa Citroën C3. Le Britannique a réalisé son meilleur temps au cours de son dernier passage, ce fut suffisant pour terminer quatrième de la séance, 1/10e derrière Latvala. Elfyn Evans et Mads Østberg complètent le top 6.

    Capture.PNG

    Source: wrc.com

  • Benoît Allart:"Avant tout trouver et chasser ce chat noir !"

    Imprimer

    Inutile de tourner autour du pot, Benoît Allart n’était pas satisfait au bout du Rallye de Wallonie 2017, qu’il a dû provisoirement quitter dès le samedi, victime d’une sortie de route. Après ce qui est finalement devenu la victoire de Spa, le Marchois avait en effet la ferme intention de briller à domicile, sur une épreuve namuroise qui l’a toujours vu performant, et qui était aussi la course ‘à la maison’ pour son partenaire SAN Mazuin et son team Racing Technology.

    Lire la suite

  • Cédric De Cecco heureux de sa première collaboration avec DMACK au Rallye de Wallonie

    Imprimer

    Après l’abandon aussi rapide que frustrant lors du Spa Rally, Cédric De Cecco avait hâte de retrouver la Peugeot 208 T16 R5 dans le cadre du Rallye de Wallonie, une épreuve qu’il connaît par cœur et qu’il apprécie. D’autant que le parcours naturel de la région namuroise allait lui permettre de chausser pour la première fois ces fameux pneus DMACK, et ainsi entamer un partenariat prometteur.

    Lire la suite

  • Rallye de Wallonie:Cédric Cherain était en mesure de revendiquer la victoire.

    Imprimer

     

    rallye wallonie ,Cédric Cherain ,DS3 ,moteur ,rallye ,BRC ,RACB ,lameuse ,sudinfo ,moteur

    Après sa victoire au Spa Rally, et les complications ‘administratives’ qui ont suivi et qui suivront encore, Cédric Cherain a retrouvé le volant d’une DS 3 ce week-end à l’occasion du Rallye de Wallonie, quatrième manche du Championnat de Belgique. Point de version ‘RRC’ cette fois, mais une ‘R5’ permettant au pilote de Fléron de disposer du même type de machine que ses principaux concurrents. Et dès la première des deux spéciales de vendredi soir, devant la foule des grands jours traditionnellement réunie sur la Citadelle de Namur, Cherain, une nouvelle fois accompagné par Jean-Pierre Delmelle, démontrait que même s’il n’avait plus roulé depuis Spa, sa mise à feu était immédiate, avec un 5ème meilleur chrono, à 2’’4 du meilleur temps, et seulement à 0’’6 de Kevin Abbring, sur une Peugeot similaire à plus d’un titre à la DS.

    Les choses se compliquaient lors du deuxième passage dans ce haut-lieu du rallye belge, avec une petite erreur qui allait avoir des conséquences pour la suite… « Un tête-à-queue tout ce qu’il y a de plus stupide, reconnaît Cédric. Qui m’a coûté 18 secondes. Or, au bout de ces deux spéciales, je me retrouvais à… 18 secondes du leader. Ce qui signifie que rien que sur la descente, j’avais déjà repris les 2’’4 perdues lors du premier passage, et que j’allais signer le scratch. Au lieu de ça, je me retrouvais 14ème sur la route le samedi, avec le plaisir de devoir composer avec le gravier ramené sur la trajectoire par les pilotes devant moi… »

    Pas de quoi néanmoins empêcher Cherain de mettre ‘grand gaz’, comme en témoignent de nombreuses vidéos circulant sur les réseaux sociaux, mais aussi les chronos enregistrés. 3ème temps dans Arbre, 5ème temps dans Malonne, scratch dans Natoye, scratch dans Mohiville, le Liégeois parvenait en un temps record à passer de la 14ème à la 3ème place du classement général, à 22’’3 du leader Kevin Abbring. « Ce qui signifie que nos chronos étaient au moins équivalents, et parfois meilleurs, que ceux des leaders, reprend Cédric. Sans ce tête-à-queue dans l’ES2, on se battait à coup sûr pour la victoire. Dans Bois-de-Villers, 8ème spéciale du rallye, j’ai touché un accotement avec une roue, ce qui a eu pour effet de provoquer une crevaison… qui m’a envoyé en tête-à-queue dans un gauche assez rapide. Des images qui ont également fait le tour de la toile… Je suis reparti, et un peu plus loin, une jante a cassé, embarquant la voiture dans un 360 degrés avec réception sur les bas-côtés. L’échappement en a hélas pris un coup… »

    Avec pour effet désagréable que les gaz d’échappement arrivaient directement… dans l’habitacle ! « A l’arrivée à l’assistance, après la spéciale de Malonne neutralisée, nous n’étions pas en très grande forme avec mon copilote, reprend Cherain. Respirer des gaz durant de longues minutes n’est pas vraiment conseillé. Nous avions en outre écopé d’une pénalité pour un pointage tardif dû à une erreur d’inattention. Nous sommes repartis malgré tout, mais dans Natoye, alors que j’avais réalisé le scratch lors de la première boucle, j’ai concédé près de 7 secondes de manière incompréhensible. C’était mieux dans Mohiville, avec un 5ème temps à 3 secondes du scratch, mais le jeu n’en valait plus la chandelle, et nous n’étions plus en parfaite condition pour prendre autant de risques. On a dès lors décidé d’en rester là. Dommage, car une fois encore, la pointe de vitesse était clairement là ! Mais bon, en sport auto, il faut apprendre à relativiser, et ce retrait n’enlève rien aux bonnes sensations ressenties au volant de cette DS 3 R5 D-Max, qui était clairement du niveau des meilleures autos à Namur… »(com)

  • Rallye de Wallonie: plusieurs fractures pour la jeune fille percutée par une voiture de course, mais rien de vital n'a été touché, dit son papa

    Imprimer

    rallye wallonie ,BRC ,RACB ,moteur ,sudinfo ,crash

    La direction de course a communiqué des nouvelles rassurantes des deux jeunes victimes de la sortie de route de samedi matin au Rallye de Wallonie. La première, une jeune fille, avait été grièvement blessée. Souffrant de multiples fractures, elle est sortie de la salle d’opération depuis lors. Quant au second, un jeune garçon légèrement blessé, il a passé la nuit en observation à l’hôpital.

    rallye wallonie ,BRC ,RACB ,moteur ,sudinfo ,crash

  • Rallye de Wallonie:Les paris sont ouverts…Avec 102 équipages engagés dont plus de 30 dans les catégories de pointe RC1, RC2 et RGT.

    Imprimer

    C'est un beau cadeau que les organisateurs du rallye de Wallonie ont reçu, il y a quelques jours, pour les fêtes de Pâques : une déferlante de bulletins qui a fait passer la liste des engagés de 75 à 102 et qui permet à l'épreuve namuroise de présenter, une fois de plus, le plus beau plateau de la première demi saison du championnat de Belgique des rallyes. Avec pas moins de 15 R5, 1 S2000-16T, 3 WRC et 4 GTP24, les amateurs de beau matériel piaffent déjà d'impatience !

     

    Lire la suite