cédric cherain

  • Cédric Cherain et Filip Cuvelier attaquent le BRC 2018 en Skoda Fabia R5 HK Racing

    Imprimer

    Cédric Cherain ,skoda ,BRC ,RACB ,rallye ,moteur ,lameuse ,sudinfo

    C’est décidément la période de toutes les annonces sur le front du Belgian Rally Championship 2018. Et Cédric Cherain ne voulait en aucun cas louper cette période riche en informations, à une dizaine de jours à peine du coup d’envoi de la compétition nationale du côté de Landen, dans le cadre du Rally van Haspengouw. « Je suis en effet en mesure de confirmer qu’en compagnie de Filip Cuvelier, nous allons entamer le championnat à bord d’une Skoda Fabia R5 HK Racing, annonce Cédric Cherain. Pour l’heure, Landen et Spa figurent au programme, mais l’objectif est clairement de disputer six épreuves. Le Wallonie, Ypres, l’East Belgian Rally et le Condroz sont aussi sur notre liste, en fonction des résultats précédents. »

    Pour Cédric Cherain, collaborer avec l’équipe italienne HK Racing n’est pas une première, les deux parties étant d’ailleurs enthousiastes à l’idée de parachever un travail entamé lors du Spa Rally 2016. « A l’époque, nous avions été trop rapidement contraints à l’abandon, et le responsable du team m’avait dit qu’il reviendrait pour prendre sa revanche, poursuit Cédric. L’occasion se présente, et même s’il convient de rester mesuré dans ses ambitions face à des pilotes comme Kris Princen et Vincent Verschueren, nous pensons avec Filip qu’un bon coup est jouable. Dès Landen… »

    D’autant que le produit Skoda Fabia R5, Cédric le connaît bien pour l’avoir déjà utilisé – à très bon escient – par le passé… « Cela reste à l’heure actuelle la meilleure voiture de la catégorie R5. Le pilotage d’une Fabia est assez différent de celui d’une DS comme celle que j’utilisais encore l’an dernier. On roule davantage en fonction des qualités de la voiture, qu’il s’agisse du moteur, de la stabilité, de la motricité, et surtout de la fiabilité. C’est un excellent produit qui m’a tout de même permis de remporter l’East Belgium Rally face à Freddy Loix et de devancer rien moins que Craig Breen au Condroz 2016, avant de devoir renoncer, hélas… »

    Quant à Filip Cuvelier, qui avait débuté sa collaboration avec Cédric Cherain lors d’un certain Barum Rally 2016 qu’aucun des deux n’est prêt d’oublier, il se réjouit de retrouver le pilote liégeois à ses côtés… « Au Barum, c’est la première fois que je donnais des notes en français, et l’entente avec Cédric avait d’emblée été parfaite, explique le copilote. Ce projet Skoda R5 en compagnie d’un pilote tel que Cherain me motive au plus haut point. Nous allons faire les choses dans les règles de l’art, et nous avons d’ailleurs acquis le numéro #1 qui figurera sur les portières de notre Fabia R5. Verchueren ayant choisi de conserver la #46, nous y avons vu une bonne manière de clarifier nos objectifs. Vous pouvez compter sur moi pour soigner l’ensemble, et sur Cédric pour démontrer que son pied droit est vraiment très lourd. J’ai hâte de me retrouver dans la région de Landen pour entamer les débats… »

    La sérénité est de mise pour Cédric Cherain et Filip Cuvelier, qui compteront à coup sûr parmi les favoris des deux premières épreuves du BRC 2018… avant d’envisager la meilleure façon de jouer le titre national. Et qui remercient d’ores et déjà leurs nombreux partenaires sans lesquels rien, ou presque, ne serait possible…(com)

  • Rallye de Wallonie:Cédric Cherain était en mesure de revendiquer la victoire.

    Imprimer

     

    rallye wallonie ,Cédric Cherain ,DS3 ,moteur ,rallye ,BRC ,RACB ,lameuse ,sudinfo ,moteur

    Après sa victoire au Spa Rally, et les complications ‘administratives’ qui ont suivi et qui suivront encore, Cédric Cherain a retrouvé le volant d’une DS 3 ce week-end à l’occasion du Rallye de Wallonie, quatrième manche du Championnat de Belgique. Point de version ‘RRC’ cette fois, mais une ‘R5’ permettant au pilote de Fléron de disposer du même type de machine que ses principaux concurrents. Et dès la première des deux spéciales de vendredi soir, devant la foule des grands jours traditionnellement réunie sur la Citadelle de Namur, Cherain, une nouvelle fois accompagné par Jean-Pierre Delmelle, démontrait que même s’il n’avait plus roulé depuis Spa, sa mise à feu était immédiate, avec un 5ème meilleur chrono, à 2’’4 du meilleur temps, et seulement à 0’’6 de Kevin Abbring, sur une Peugeot similaire à plus d’un titre à la DS.

    Les choses se compliquaient lors du deuxième passage dans ce haut-lieu du rallye belge, avec une petite erreur qui allait avoir des conséquences pour la suite… « Un tête-à-queue tout ce qu’il y a de plus stupide, reconnaît Cédric. Qui m’a coûté 18 secondes. Or, au bout de ces deux spéciales, je me retrouvais à… 18 secondes du leader. Ce qui signifie que rien que sur la descente, j’avais déjà repris les 2’’4 perdues lors du premier passage, et que j’allais signer le scratch. Au lieu de ça, je me retrouvais 14ème sur la route le samedi, avec le plaisir de devoir composer avec le gravier ramené sur la trajectoire par les pilotes devant moi… »

    Pas de quoi néanmoins empêcher Cherain de mettre ‘grand gaz’, comme en témoignent de nombreuses vidéos circulant sur les réseaux sociaux, mais aussi les chronos enregistrés. 3ème temps dans Arbre, 5ème temps dans Malonne, scratch dans Natoye, scratch dans Mohiville, le Liégeois parvenait en un temps record à passer de la 14ème à la 3ème place du classement général, à 22’’3 du leader Kevin Abbring. « Ce qui signifie que nos chronos étaient au moins équivalents, et parfois meilleurs, que ceux des leaders, reprend Cédric. Sans ce tête-à-queue dans l’ES2, on se battait à coup sûr pour la victoire. Dans Bois-de-Villers, 8ème spéciale du rallye, j’ai touché un accotement avec une roue, ce qui a eu pour effet de provoquer une crevaison… qui m’a envoyé en tête-à-queue dans un gauche assez rapide. Des images qui ont également fait le tour de la toile… Je suis reparti, et un peu plus loin, une jante a cassé, embarquant la voiture dans un 360 degrés avec réception sur les bas-côtés. L’échappement en a hélas pris un coup… »

    Avec pour effet désagréable que les gaz d’échappement arrivaient directement… dans l’habitacle ! « A l’arrivée à l’assistance, après la spéciale de Malonne neutralisée, nous n’étions pas en très grande forme avec mon copilote, reprend Cherain. Respirer des gaz durant de longues minutes n’est pas vraiment conseillé. Nous avions en outre écopé d’une pénalité pour un pointage tardif dû à une erreur d’inattention. Nous sommes repartis malgré tout, mais dans Natoye, alors que j’avais réalisé le scratch lors de la première boucle, j’ai concédé près de 7 secondes de manière incompréhensible. C’était mieux dans Mohiville, avec un 5ème temps à 3 secondes du scratch, mais le jeu n’en valait plus la chandelle, et nous n’étions plus en parfaite condition pour prendre autant de risques. On a dès lors décidé d’en rester là. Dommage, car une fois encore, la pointe de vitesse était clairement là ! Mais bon, en sport auto, il faut apprendre à relativiser, et ce retrait n’enlève rien aux bonnes sensations ressenties au volant de cette DS 3 R5 D-Max, qui était clairement du niveau des meilleures autos à Namur… »(com)

  • Concours:Devenez co-pilote de rallye avec Cédric Cherain ! (vidéo)

    Imprimer

    Installez-vous à la droite du pilote et vivez l'ambiance réelle d'une spéciale de rallye de 8km à bord de la Skoda Fabia R5 !

    Lire la suite

  • André Leyh met un terme à sa collaboration avec Cédric Cherain pour privilégier un programme à la carte.

    Imprimer

    Amis dans la vie ils le sont… et le resteront. Mais la belle association entre Cédric Cherain le pilote et André Leyh le copilote dans l’habitacle de voitures de rallye de premier plan est arrivée à son terme.

    Lire la suite

  • Cédric Cherain et André Leyh forfaits au Portugal... mais au départ à Ypres !

    Imprimer

    La décision a été prise en fin de semaine dernière, et l’heure est venue de l’officialiser... Contrairement à ce qui avait été annoncé en début d’année lors de la présentation officielle du programme WRC­2 de Cédric Cherain et André Leyh, le duo à la Ford Fiesta R5 Evo ne sera pas au départ du Rallye du Portugal en cette fin de semaine. Par contre, l’équipage sera aligné dans le cadre du Ypres Rally à la fin juin.

    Lire la suite

  • vw funcup:Cédric De Cecco, Cédric Cherain, Anthony Martin et Flori De Cecco complètent l’armada Milo Racing !

    Imprimer

    Ils ne s’en cachaient pas depuis plusieurs mois déjà, après une participation plus que positive aux 25 Heures VW Fun Cup en juillet 2015, les rallymen Cédric De Cecco et Cédric Cherain avaient l’intention de participer plus régulièrement à des courses sur circuit au volant du plus fun des bolides !

    Lire la suite

  • Legend Boucles à Bastogne 2016:Cédric Cherain et Philippe Deru pour la gagne avec l’Escort MK2 ex-Duval !

    Imprimer

    Autoritaire vainqueur du dernier Rallye du Condroz, quelques mois après un succès sur les spéciales du Wallonie dans le namurois, Cédric Cherain est en pleine préparation de sa saison sportive 2016. Pas question néanmoins de louper le coup d’envoi des compétitions sur le sol belge, d’autant que les Legend Boucles, désormais basées à Bastogne, constituent avant tout une immense fête populaire et une épreuve que chaque pilote rêve d’accrocher à son palmarès.

    Lire la suite

  • Condroz 2015: 12h en compagnie d'André Leyh et Cédric Cherain

    Imprimer

    Cédric Cherain et André Leyh nous avaient donné rendez-vous à 8h ce samedi matin à la Brasserie Grand Place, afin de découvrir de l’intérieur comment se passent les reconnaissances officielles.

    Lire la suite

  • Condroz 2015:Cédric Cherain et André Leyh pour la gagne au volant d’une DS 3 WRC D-Max

    Imprimer

    Comme le veut la tradition, c’est en bord de Meuse hutoise, dans la région du Condroz, que le Championnat de Belgique des Rallyes 2015 va connaître sa toujours très populaire finale ce prochain week-end. Avec 12 spéciales samedi et 10 autre dimanche, la lutte s’annonce royale, d’autant que la liste des engagés est une fois encore somptueuse.

    Lire la suite

  • VW Fun Cup:Cédric Cherain et Cédric De Cecco avec Jean-Louis Boesmans, Marc Lognard et Flori De Cecco au volant de la 183

    Imprimer

    vw fun cup,funcup, Cédric Cherain,Cédric De Cecco , Jean-Louis Boesmans,lameuse,sudinfo,moteur

    L’aventure est belle, et cette semaine, elle entre enfin dans sa phase décisive. Depuis l’annonce de la participation des rallymen Cédric Cherain et Cédric De Cecco aux 25 Heures VW Fun Cup, programmées ce prochain week-end à Spa-Francorchamps, bien des commentaires ont été lus et entendus, preuve que la nouvelle n’a laissé personne indifférent. En coulisses, les négociations se sont poursuivies, avec quelques ajustements à la clef. 

    Lire la suite