duval

  • Condroz 2017 : première journée à rebondissements (classements et photos)

    Imprimer

    rallye ,condroz ,moteur ,cherain ,duval ,thiry ,matton ,BRC ,RACB ,pics ,lameuse ,sudinfo ,huy

    Après le 10 ES on déplore déjà 38 abandons ,De Mevius qui était premier sur sortie et Cherain qui lui était deuxième sur panne d'alternateur entre autres .

    rallye ,condroz ,moteur ,cherain ,duval ,thiry ,matton ,BRC ,RACB ,pics ,lameuse ,sudinfo ,huy

     

    PHOTOS : ICI

  • World Rallycross : François Duval en Lettonie sur la Peugeot DA Racing–Eurodatacar

    Imprimer

    moteur ,duval ,world rallycross ,FIA ,peugeot ,208 ,lameuse ,sudinfo

    François Duval effectuera son retour en Championnat du Monde FIA de Rallycross ce week-end. Le pilote belge a en effet été recruté par l’équipe DA Racing–Eurodatacar de la famille Dubourg pour prendre part à la dixième épreuve de la compétition mondiale à Riga, en Lettonie.
     
    « Je remercie la famille Dubourg, et notamment Dominique, d’avoir pensé à moi », se réjouit le vainqueur du Rallye d’Australie 2005. « Jean-Baptiste, qui dispute normalement toute la saison, est retenu en France par un heureux événement et la place était vacante. Quand j’ai reçu la proposition, je n’ai pas hésité une seconde ! »
     
     
    Encore dans le Top 5 lors de l’étape belge du Mondial de Rallycross en 2016, François Duval démontre lors de chacune de ses apparitions qu’il n’a rien perdu de son immense talent. Mais l’ex-star du WRC sait que le défi qui l’attend en Lettonie est de taille !
     
    « Je n’aurai pas eu l’occasion d’effectuer un seul mètre d’essais avec cette Peugeot 208 WRX et je vais évidemment découvrir le circuit », glisse le pilote portant les couleurs de Gordon Finest Beers. « Mais c’est quelque chose qui ne devrait pas trop me pénaliser. Le DA Racing-Eurodatacar est une équipe privée qui vient affronter directement les usines. Nous serons donc un peu David contre Goliath, mais le challenge est très excitant ! J’espère que la météo sera plutôt changeante, ce qui permet de niveler les différences de puissance. Sportivement, il est difficile de se fixer un objectif précis… Mais comptez sur moi pour donner le maximum et remercier la famille Dubourg et toute l’équipe DA Racing-Eurodatacar pour leur confiance ! »
     
     
    Après les vérifications techniques et administratives le vendredi, les pilotes prendront pour la première fois la piste samedi matin pour des essais libres. S’ensuivront ensuite quatre manches qualificatives au terme desquels les 12 pilotes les mieux classés sont qualifiés pour les demi-finales, qui débuteront dimanche à 15h00. Avec François Duval parmi eux ? Réponse dimanche !(com)
  • Coyote World RX of Belgium :Mettet, terre d’accueil du rallycross mondial

    Imprimer

    Pour la quatrième année consécutive, la Belgique et Mettet ont le bonheur d’accueillir une manche du championnat du monde FIA de rallycross. Le Coyote World RX of Belgium vivra au rythme d’une série impressionnante de champions d’exception.

    Lire la suite

  • Legend boucles Bastogne 2017:Neuville – Duval, le duel des légendes.

    Imprimer

    Riche d’un peu plus de 300 voitures dont une bonne centaine engagée en Legend, le plateau des Legend Boucles 2017 a de nouveau très fière allure. Avec en tête de liste, un duel au sommet très attendu entre nos deux seuls vainqueurs en WRC, François Duval, triple lauréat de notre épreuve, et notre vice-champion du monde en titre Thierry Neuville. Cela va bombarder dans les campagnes ardennaises et les forêts luxembourgeoises lors d’un affrontement d’ores et déjà… historique !

    Lire la suite

  • Rallycross : François Duval sur Ford Focus à Mettet

    Imprimer

     

    mettet,rx,duval,ford,rallycross

    François  sera bien au départ de la troisième manche du Championnat du Monde de Rallycross disputée les 16 et 17 mai sur le circuit de Mettet.  le pilote de Cul-des-Sarts retrouvera une monture qui lui a souvent réussi par le passé : une Ford Focus !

    Lire la suite

  • 2eme manche du championnat de Belgique de Rallycross à Mettet (vidéo) & un subside de 969.400 euros

    Imprimer

     

    mettet,rallyecross,duval,rallye,moteur,sudinfo,lameuse,lacapital

    Vers le coup de 9h les bolides se lançaient à l’assaut du circuit jules Tacheny avec le nouveau morceau de piste que les pilotes devaient empreinter au moins une fois sur la durée de leur course.

    Lire la suite

  • Toutes les photos des "Legend Boucles "

    Imprimer

    duval ,rallye ,legend boucle,bastogne

    3 Liens pour voir des photos différentes  des voitures en "Legend"

    le blog : ICI

    la page que vous pouvez liker :ICI

    le site : ICI

     

  • François Duval signe la passe de trois ( classements & photos)

    Imprimer

    legend boucle ,bastogne, rallye,duval

    L’épreuve avait redémarré, samedi matin, sous la neige et la conduite de la Ford Escort de l’étonnant Raphaël de Borman, vainqueur surprise du prologue de la veille.

    En début de matinée, sur un parcours un peu rapide, l’ex-champion de Belgique des rallyes historiques fit de la résistance en passant souvent « à zéro », soit dans le temps imparti.

    Mais dès le deuxième passage dans l’étape plus sélective de Stoumont, en début d’après-midi, François Duval prit les commandes des opérations de manière très autoritaire.

    Raphaël De Borman signant là le plus beau résultat de sa carrière.

    « Je me suis vraiment bien amusé sur ce superbe nouveau parcours, » commentait « Dudu », l’un des seuls parmi les ténors à avoir joué le jeu des reconnaissances interdites et des spéciales forestières secrètes. « Il a été difficile au début de pouvoir faire la différence sur des tronçons trop rapides. Même sur un parcours très piégeux avec des giboulées et des chutes de neige, on devait s’arrêter parfois pendant une minute avant l’arrivée. C’est mon seul regret. Pour le reste, je n’ai connu qu’une alerte quand un souci d’injection nous a contraints à pointer quelques minutes en retard. Et à la fin tout vibrait…»

    Pas de quoi entraver la marche triomphale de François Duval, auteur d’un dernier scratch sur la terre de la Power Stage d’Eglantine.
    Relégué à la trente-deuxième place vendredi soir suite à une erreur de sa copilote ne le freinant pas assez en vue de l’arrivée, Bernard Munster ponctuait sa remontée sur la troisième marche du podium. Le pilote de la Porsche BMA n’échouait par ailleurs qu’à quatre points du premier accessit.
    Quatrièmes, Florian et Carolane Jupsin (Escort) auront été les révélations de cette édition. Très belle performance également du local Romuald Thirion (Opel Ascona A), septième coincé entre les Porsche 911 de Marc Duez et Patrick Snijers et les Ford Escort MKI de Fred Bouvy et François de Spa.
    On regrettait par contre les abandons dans l’avant-dernière boucle de Bruno Thiry (Visa, alternateur) et d’Alister McRae, excellent deuxième jusque-là. L’Ecossais aura heureusement eu le temps de goûter à la Mandarine lui rappelant sans doute son RAC Rally.
    C’était pire encore pour Jean-Pierre Van de Wauwer et Christian Kelders (un instant 4e), tous deux trahis par leur moteur à trois spéciales du but. Le Verviétois renonçait ainsi à la perspective d’un nouveau podium.
    Yves Deflandre clôturait le Top 10 devant un Christian Kelders en grande forme. Quatrième à l’entame de la dernière boucle, le pilote Porsche perdait hélas pas mal de temps suite à un souci d’alternateur le privant de phares.
    Grand coup de chapeau également à Robert Droogmans, 14e sur sa petite Visa et deuxième meilleur temps dans l’ultime spéciale. Et le Top 10 était facilement à la portée du sexagénaire sans 75 points de pénalité lors de la première RT matinale pour pointage à l’avance.
    On notera encore la 23e place du patron de Citroën Racing Yves Matton et la 29e du pilote RTBF Gérald Wéry.
    On laissera le mot de la fin à Pierre Delettre, un organisateur heureux : « Cette édition aura été un grand succès à tous les points de vue. Il y avait énormément de monde sur toutes les spéciales. Il n’y a pas eu de neutralisation et aucun accident grave, même pas un doigt coupé. Quant au chronométrage, hormis quelques petits ratés au démarrage, il a été parfait. Bien sûr, il y a toujours moyen de faire mieux et ce sera notre objectif en 2016. Rendez-vous dans douze mois place McAuliffe. J’ai déjà quelques idées et une surprise en vue.

    Les chronos parfait? un gros  bug : lire  ICI

     

    Classement Legend: ICI

     

    Classement Classic: ICI

     

     

  • Duval et les Mousquetaires face à Alen et McRae

    Imprimer

    rallye,legend boucle bastogne,bastogne,duval,mcrae,Sept anciens vainqueurs, une dizaine de bons équipages étrangers,huit marques et dix modèles dans le Top 20 pour un total de 248 équipages engagés, tout est prêt pour fêter les dix ans de Legend

    Si, côté quantité, on repart déjà sur les mêmes chiffres qu’il y a douze mois, la qualité est l’une des plus relevées de la dernière décennie, tant au niveau des pilotes belges et étrangers que sur le plan du matériel aligné.

     Comme le veut la tradition, quelques étrangers viendront une fois encore tenter de battre les ténors belges. Et cette année, il n’y aura pas une mais deux pointures venues d’ailleurs et prétendantes à la victoire.

     

    Vingt ans déjà après avoir mis sa Toyota Celica Groupe A sur le toit du côté de Ster, le toujours grand Markku Alen, déjà revu en Historic en 2008 et 2009 sur Porsche, sera de retour cette fois au volant d’une légendaire Fiat 131 Abarth Mirafiori Gr.4, une perle rare préparée avec soin par le Milano Racing. Ancien lauréat de la Coupe FIA des pilotes en 1978 sur cette auto, double vice-champion du monde, le Finlandais de 63 ans compte 19 victoires mondiales à son compteur. Epaulé par Denis Giraudet, dernier étranger à s’être imposé dans notre rallye (en 1994 aux côtés de François Chatriot), Markku ne vient pas pour amuser la galerie. Le Nordique veut enfin inscrire son nom au palmarès de notre épreuve. Des conditions hivernales pourraient l’y aider.

    Conquis par l’ambiance de notre épreuve l’an dernier, l’Ecossais Alister McRae va refaire le voyage d’Australie avec la ferme intention d’améliorer sa septième place. Il retrouvera le volant d’une Ford Escort MKII Groupe 4 et l’expérimenté Stéphane Prévot à ses côtés. Mais il n’aura plus le handicap de devoir jouer les copilotes lors des contrôles de passages. De quoi lui faire gagner de précieuses secondes… La plus grande proportion de terre typée RAC devrait également jouer en sa faveur.

    Malgré ce duo de haut calibre, François Duval et Anthony Bourdeaud’hui restent néanmoins les grands favoris à leur propre succession. Toujours très motivé Dudu visera la passe de trois aux commandes de son habituelle Ford Escort MKII Groupe 4, dans une livrée Gordon différente des deux années précédentes.

    Mais le pilote de Cul-des-Sarts ne sera évidemment pas le seul ténor belge au départ. Marc Duez (il sera l’invité et l’équipier de Christian Kelders sur une Porsche Gr4 de l’équipe française de Romain Dumas), Patrick Snijers (de retour au volant d’une Porsche Groupe 4) et Robert Droogmans (pour une première inattendue au volant d’une Citroën Visa 1000 Pistes Groupe B)

    Quatre autres anciens vainqueurs seront encore de la partie. A commencer par Bruno Thiry lui aussi de retour à ses anciennes amours avec une Visa 1000 Pistes Groupe B désormais confiée à MY Racing. En espérant que le Saint-Vithois se débarrasse enfin de la guigne lui collant aux baskets depuis son succès en Quattro en 2010…

     

    Les trois autres pilotes ayant déjà goûté au succès chez nous sont Bernard Munster, encore passé très près de la victoire ces deux dernières années avec sa Porsche Gr.4, le pionnier Marc Timmers, premier vainqueur des Legend en 2006 sur une BMW 325 de route et cette année engagé sur une originale Peugeot 205 GTi, et enfin l’inusable Jean-Pierre Van de Wauwer. Les Boucles ne seraient plus vraiment les Boucles sans « Vande » et sa Lancia Beta Monte-Carlo préparée maison.

     

    A cette liste déjà impressionnante de candidats au podium, il faut encore ajouter l’Opel Manta de Cédric Cherain, nouveau pilote Citroën en Championnat de Belgique à qui fut décerné le prix du spectacle l’an dernier à Spa.

     

    On jouera également des coudes dans un Top 10 auquel aspire au moins, secrètement ou pas, une trentaine d’équipages. On commencera par citer le patron de Citroën Racing Yves Matton, de retour en compagnie de son nonuple champion du monde d’équipier Daniel Elena dans le baquet d’une… Porsche Gr.4 ! Heureusement que sa compagne Sandrine Wanson est engagée en Citroën avec un équipage 100% féminin !

     

    Du côté des bonnes 911, on (re)verra également le vainqueur du dernier rallye du Sénégal Jean-Pierre Mondron, Lionel Hansen et sa magnifique voiture aux couleurs Martini, Geoffroy Horion (avec une très belle livrée Rockmans), notre fidèle partenaire Christian Kelders bien sûr, mais aussi le Français Alain Deveza, un spécialiste des épreuves sur terre. Legend Boucles à Bastogne 2015

     

    Les Ford Escort sont encore majoritaires et constituent près de la moitié du plateau en Legend. Parmi les ténors du RAC Historic, le Britannique Tim Pearcey découvrira notre épreuve. Ce ne sera évidemment pas le cas de François De Spa et sa magnifique MKI, ni des Delhez, Merche, Meynaert, André, De Borman, Thirion, Leyon, du Français Jean-François Mourgues ou encore des pistards Fred Bouvy et Maxime Martin (il a promis de ne pas oublier son HANS cette année) rejoints par Alexis Van de Poele.

     

    Enfin, en plus de l’Opel Manta 400 de Frank Jorissen, de l’Ascona du jeune Hontoir, de la BMW 323i de Hubert Deferm, de la Mercedes 450 de Van Haverbeke ou de l’Opel Kadett GTE de Dirk Van Rompuy et du présentateur de la RTBF Gérald Wéry, plusieurs équipages étrangers nous présentent des pièces uniques : c’est le cas de l’Audi Quattro Gr.4 de l’Allemand John Thomba Thomas, de la R5 Turbo du Français Paul Chieusse, de la mélodieuse Peugeot 504 V6 de François Lethier, la toute vieille Opel Kadett du Néerlandais Bergsteyn ou encore le fidèle Jean-Jacques Jullien, cette fois au volant d’une Citroën CX Diesel !

     

    Voilà, avec une centaine de Legend, sept Demo et le reste de Classic que nous vous présentons par ailleurs, les nostalgiques et amateurs de spectacle et de voitures anciennes devraient encore être très gâtés, les 20 et 21 février lors des Legend Boucles à Bastogne

  • La lettre hommage de Loïc Duval à Tom Kristensen

    Imprimer

    moteur,sudinfo,sudinfo moteur,duvalCher Tom, 
     
    En raccrochant le casque, c’est une page de l’histoire de l’Endurance et d’Audi Sport que tu tournes. Et je suis honoré d’en avoir été l’un des acteurs. Je n’ai partagé le volant avec toi que deux saisons durant, mais nombreux sont les souvenirs que je garderai en mémoire. Des pilotes talentueux, il y en a beaucoup. Des Tom Kristensen, il n’y en a qu’un.......

    Lire la suite