moteur

  • Grand succès de la 3ème édition du Ds Meeting Street sous un grand soleil et pour tous les âges.(photos et vidéo)

    Imprimer

    Ce dimanche avait lieu le Ds Meeting Street  à Grace-Hollogne avec on peux le dire la grande foule.On retient souvent les points négatifs mais ici il faut dire que cette journée était impeccable avec le premier invité important qui fut le soleil ça aide pour la réussite d’une bonne journée.

    Lire la suite

  • Plus de 60 voitures en piste pour la Journée Officielle de Tests des Total 24 Hours of Spa.

    Imprimer

    Quatre semaines nous séparent du début de la semaine de course des Total 24 Hours of Spa 2017. Equipes et pilotes peaufinent les derniers préparatifs pour le point d’orgue de la Blancpain GT Series et de l’Intercontinental GT Challenge. Lors de la Journée Officielle de Tests des Total 24 Hours of Spa, le mardi 4 juillet, chacun pourra éprouver son impressionnante machine sur le circuit de Spa-Francorchamps.

    Lire la suite

  • Course de côte de Sainte-Cécile: Le Nouvel (D123) et Davreux (D4) empochent la dernière avant les vacances !

    Imprimer

    Comme l'an passé, 41 concurrents ont pris part, ce dimanche, à la course de côte de Sainte-Cécile, la huitième des douze manches du championnat Asaf-FWB de la spécialité. Comme à Alle-sur-Semois, ce sont Christophe Le Nouvel (dans les divisions 1, 2 et 3) et Laurent Davreux (division 4) qui ont emporté cette ultime manche avant un repos d'un bon mois bien mérité !

    Lire la suite

  • Course de côte de Felenne:4e succès pour Le Nouvel en D123, le premier en D4 pour Florian Collard cette saison

    Imprimer

    48 concurrents ont pris part, ce dimanche, à la course de côte de Felenne qui marquait le cap de la mi-championnat ASAF-FWB, soit la sixième des douze épreuves au programme. Christophe Le Nouvel y a signé un nouveau succès sans appel dans les Divisions 1, 2 et 3 alors que Florian Collard a remporté le duel de kartcross face à Cédric Gouders en Division 4

    Lire la suite

  • New Race Festival : Timing complet (Blancpain GT Series, Belcar et TCR)

    Imprimer

    Capture.PNG

  • Claudy Desoil Rally:Steve Vermeiren s’impose en toute simplicité à Erquelinnes,Essai concluant pour Johnny Vanzeebroeck.

    Imprimer

    Même avec un déménagement de son centre à moins de deux kilomètres de l’ancien établissement Baligant, le Claudy Desoil Rally n’a perdu ni son charme, ni sa popularité parmi les épreuves communautaires. Venu en essai avant la Haute Senne, Johnny Vanzeebroeck s’est imposé après plusieurs faits de course en D4. Quant à Steve Vermeiren, son retour n’a pas manqué d’impressionner les suiveurs de la D1-2-3 puisqu’il repartait déjà avec une première victoire. Enfin, le Néerlandophone Rik Vannieuwenhuyse et le Liégeois Maxime Hébrant remportaient les classements réservés aux historiques.

     

    Lire la suite

  • Rallye-Sprint de Haillot:L’histoire d’amour entre Haillot et Jourdan Serderidis continue, Vincent Gallet dans un sursaut d’orgueil.

    Imprimer

    Pour sa 3ème manche, le championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles des rallyes-sprint retrouvait la province de Namur avec la traditionnelle épreuve de Haillot, l’une des plus anciennes du calendrier, disputée comme de coutume le jeudi de l’Ascension. Symboliquement importante pour lui, la course en Division 4 a été remportée par Jourdan Serderidis tandis que Vincent Gallet et Émile Tollet récidivaient leurs victoires de l’an dernier, respectivement en Divisions 1-2-3 et en historique.

    Lire la suite

  • WEC à Francorschamps : photos des courses porsche , Formula V 3.5 , TCR et le WEC

    Imprimer

    wec ? porsche carrerra cup benelux france ,world series formula V8 3.5 , TCR ,moteur , pics ,lameuse ,sudinfo

    PHOTOS SUDINFO MOTEURS

    wec ? porsche carrerra cup benelux france ,world series formula V8 3.5 , TCR ,moteur ,kronos , pics ,lameuse ,sudinfo

    PHOTOS KALINJF PHOTGRAPHY

  • Rallye Portugal:Dani Sordo a été le plus rapide au shakedown Neuville à 1.2s

    Imprimer

    2142_dani-sordo-smiling-2014_9_592x333.jpg

    Seulement deux dixièmes de seconde séparent les trois premiers sur le tracé de Baltar, long de 4,61 km. Sordo devance le leader du Championnat, Sébastien Ogier pour 1/10e. Ce dernier possède la même avance sur Jari-Matti Latvala, troisième.
     
    Mads Østberg a réalisé le chrono de référence dans le premier run. Sordo est passé en tête du shakedown au cours de son deuxième passage avant d’améliorer son temps sur son troisième et dernier run.
     
    « C’est vraiment une très bonne matinée, je suis heureux avec la voiture » a déclaré l’Espagnol. « Il n’y a rien de vraiment différent sur la voiture par rapport à la dernière épreuve en Argentine, mais j’ai fait quelques petits changements sur les suspensions qui ont été positifs. »

    « Les spéciales sont roulantes par endroits, mais d’autres parties sont assez compactes et je pense que lors des seconds passages, les routes seront quelque peu détériorées. Les organisateurs du rallye ont fait du très bon travail en amont. »

    Sébastien Ogier a réalisé sa meilleure performance dans son troisième et dernier passage, tandis que Latvala faisait partie des nombreux pilotes à opter pour un passage supplémentaire au volant de sa Toyota Yaris.

    Kris Meeke est le seul pilote de pointe a avoir effectué cinq passages sur sa Citroën C3. Le Britannique a réalisé son meilleur temps au cours de son dernier passage, ce fut suffisant pour terminer quatrième de la séance, 1/10e derrière Latvala. Elfyn Evans et Mads Østberg complètent le top 6.

    Capture.PNG

    Source: wrc.com

  • 24 Heures du Mans 2017 : la liste officielle des engagés

    Imprimer

    24h ,LeMans ,WEC ,FIA ,moteur ,lameuse ,sudinfo

    Parmi les 60 engagés, 28 proviennent du Championnat du Monde d'Endurance FIA (WEC), dont la grande classique sarthoise constitue à la fois la troisième manche de la saison 2017 et le joyau de l'endurance pour tous les teams et concurrents du monde entier. 

    On trouvera 6 engagés en LMP1. Cinq d'entre eux utilisent la technologie hybride : ces prototypes de plus de 1000 ch. seront à la lutte pour la victoire au général. L'impressionnant plateau LMP2 (25 voitures) présentera les quatre constructeurs mandatés pour la fabrication des châssis de cette catégorie. En LMGTE, 29 voitures représenteront Aston Martin, Corvette, Ferrari, Ford et Porsche, cinq constructeurs parmi les plus grands dans le domaine des sportives routières de luxe. 

    Les 179 pilotes annoncés (il en reste toutefois encore un à confirmer dans la catégorie LMGTE Am) courent sous des licences délivrées par 31 pays différents et porteront les couleurs de 16 nations.

    Une belle diversité, une compétition intense, des noms prestigieux à la fois sur la piste et en dehors, les meilleurs pilotes d'endurance du monde... Le compte à rebours sur la route de la plus célèbre des courses de sports-prototypes vient d'entrer dans sa phase finale !

     

    La Liste des engagés

  • Blancpain GT Series :Dries Vanthoor : « J'espère une revanche à Zolder »

    Imprimer

    blancpain GT Series ,Dries Vanthoor ,Audi ,WRT ,moteur ,lameuse ,sudinfo

    « Quand la chance n’est absolument pas de votre côté, que pouvez-vous faire ? », se demandait Dries Vanthoor après les 3 Heures de Silverstone, quatrième épreuve de la Blancpain GT Series. « Nous étions seulement 21e après les essais qualificatifs. J’ai pris un bon départ et je me suis bien battu pour gagner quelques positions, mais nous n’avions pas le rythme de nos adversaires directs. Et puis, il y a eu ce problème électronique qui nous a contraints à l’abandon… J’avoue que j’espère tout de même que la chance va finir par tourner ! La prochaine course de la Blancpain GT Series se déroule véritablement chez moi, à Zolder. J’habite à 5 minutes à peine du circuit. Ce sera un week-end spécial pour moi. Je dormirai dans mon lit, j’aurai certainement beaucoup de soutien… J’espère vraiment que nous pourrons y prendre notre revanche ! »

  • GT4 European Series:Jérôme Demay relève brillamment le défi de Brands Hatch

    Imprimer

    Affronter pour la première fois le tracé de Brands Hatch n’est pas une mince affaire. Jérôme Demay l’a constaté lors des entraînements de la deuxième étape de la GT4 European Series Northern Cup. Pourtant, l’Yvelinois a signé en course des performances dignes d’un habitué du juge de paix anglais. L’équipage de l’Aston Martin Street Art Racing est certes passé à côté d’un beau résultat le samedi mais il est allé chercher une superbe 6ème place le dimanche. Il s’agit pour l’instant de leur meilleure course de la saison et de leur troisième arrivée dans les points en quatre départs.

    Lire la suite

  • Cédric De Cecco heureux de sa première collaboration avec DMACK au Rallye de Wallonie

    Imprimer

    Après l’abandon aussi rapide que frustrant lors du Spa Rally, Cédric De Cecco avait hâte de retrouver la Peugeot 208 T16 R5 dans le cadre du Rallye de Wallonie, une épreuve qu’il connaît par cœur et qu’il apprécie. D’autant que le parcours naturel de la région namuroise allait lui permettre de chausser pour la première fois ces fameux pneus DMACK, et ainsi entamer un partenariat prometteur.

    Lire la suite

  • Rallye de Wallonie:Cédric Cherain était en mesure de revendiquer la victoire.

    Imprimer

     

    rallye wallonie ,Cédric Cherain ,DS3 ,moteur ,rallye ,BRC ,RACB ,lameuse ,sudinfo ,moteur

    Après sa victoire au Spa Rally, et les complications ‘administratives’ qui ont suivi et qui suivront encore, Cédric Cherain a retrouvé le volant d’une DS 3 ce week-end à l’occasion du Rallye de Wallonie, quatrième manche du Championnat de Belgique. Point de version ‘RRC’ cette fois, mais une ‘R5’ permettant au pilote de Fléron de disposer du même type de machine que ses principaux concurrents. Et dès la première des deux spéciales de vendredi soir, devant la foule des grands jours traditionnellement réunie sur la Citadelle de Namur, Cherain, une nouvelle fois accompagné par Jean-Pierre Delmelle, démontrait que même s’il n’avait plus roulé depuis Spa, sa mise à feu était immédiate, avec un 5ème meilleur chrono, à 2’’4 du meilleur temps, et seulement à 0’’6 de Kevin Abbring, sur une Peugeot similaire à plus d’un titre à la DS.

    Les choses se compliquaient lors du deuxième passage dans ce haut-lieu du rallye belge, avec une petite erreur qui allait avoir des conséquences pour la suite… « Un tête-à-queue tout ce qu’il y a de plus stupide, reconnaît Cédric. Qui m’a coûté 18 secondes. Or, au bout de ces deux spéciales, je me retrouvais à… 18 secondes du leader. Ce qui signifie que rien que sur la descente, j’avais déjà repris les 2’’4 perdues lors du premier passage, et que j’allais signer le scratch. Au lieu de ça, je me retrouvais 14ème sur la route le samedi, avec le plaisir de devoir composer avec le gravier ramené sur la trajectoire par les pilotes devant moi… »

    Pas de quoi néanmoins empêcher Cherain de mettre ‘grand gaz’, comme en témoignent de nombreuses vidéos circulant sur les réseaux sociaux, mais aussi les chronos enregistrés. 3ème temps dans Arbre, 5ème temps dans Malonne, scratch dans Natoye, scratch dans Mohiville, le Liégeois parvenait en un temps record à passer de la 14ème à la 3ème place du classement général, à 22’’3 du leader Kevin Abbring. « Ce qui signifie que nos chronos étaient au moins équivalents, et parfois meilleurs, que ceux des leaders, reprend Cédric. Sans ce tête-à-queue dans l’ES2, on se battait à coup sûr pour la victoire. Dans Bois-de-Villers, 8ème spéciale du rallye, j’ai touché un accotement avec une roue, ce qui a eu pour effet de provoquer une crevaison… qui m’a envoyé en tête-à-queue dans un gauche assez rapide. Des images qui ont également fait le tour de la toile… Je suis reparti, et un peu plus loin, une jante a cassé, embarquant la voiture dans un 360 degrés avec réception sur les bas-côtés. L’échappement en a hélas pris un coup… »

    Avec pour effet désagréable que les gaz d’échappement arrivaient directement… dans l’habitacle ! « A l’arrivée à l’assistance, après la spéciale de Malonne neutralisée, nous n’étions pas en très grande forme avec mon copilote, reprend Cherain. Respirer des gaz durant de longues minutes n’est pas vraiment conseillé. Nous avions en outre écopé d’une pénalité pour un pointage tardif dû à une erreur d’inattention. Nous sommes repartis malgré tout, mais dans Natoye, alors que j’avais réalisé le scratch lors de la première boucle, j’ai concédé près de 7 secondes de manière incompréhensible. C’était mieux dans Mohiville, avec un 5ème temps à 3 secondes du scratch, mais le jeu n’en valait plus la chandelle, et nous n’étions plus en parfaite condition pour prendre autant de risques. On a dès lors décidé d’en rester là. Dommage, car une fois encore, la pointe de vitesse était clairement là ! Mais bon, en sport auto, il faut apprendre à relativiser, et ce retrait n’enlève rien aux bonnes sensations ressenties au volant de cette DS 3 R5 D-Max, qui était clairement du niveau des meilleures autos à Namur… »(com)