supercar challenge

  • Spa Euro Race 2017:Six séries et treize courses au programme les 10 et 11 juin prochains à Spa-Francorchamps

    Imprimer

    Spa Euro Race ,francorschamps ,moteur ,lameuse ,sudinfo ,RACSPA

    Rendez-vous incontournable de la mi-juin, le Spa Euro Race 2017 proposera à nouveau une affiche originale et variée avec un florilège de courses se disputant à un rythme effréné durant tout le week-end.

    Pour sa dix-septième édition déjà, le Supercar Challenge, un fidèle des organisations du RAC Spa et de Pierre Delettre, fait peau neuve avec un peloton désormais scindé en deux.

    Le SCC (qui n’est pas le « safety car » challenge !) fera désormais la part belle dans sa catégorie de pointe aux Porsche ou Ferrari de type Cup ou Supercup ainsi qu’aux Silhouettes. Un peu comme notre BTCS d’antan. Dans les divisions inférieures on retrouvera des voitures de Tourisme, TCR, GT4 ou Clio Cup. La course n’en sera que plus ouverte et plusieurs pilotes belges devraient être de la partie.

    Les GT3, Super Silhouette style Renault RS01 ou prototypes participeront à une épreuve à part baptisée tout simplement GT et Prototype Challenge. Voilà qui promet. Et là aussi, quelques pilotes nationaux devraient être au départ.

    Pour en terminer avec nos amis néerlandais, on assistera aussi à deux manches de l’ACNN Cup, une compétition très démocratique équivalente à notre BGDC.

    Pour rester dans les voitures à essuie-glace, réjouissons-nous de la mise sur pied d’une joute commune entre la Clio Cup française et Central Europe. De quoi garantir un essaim d’une quarantaine de bombinettes françaises toujours synonyme de luttes serrées et de grand spectacle.

    Spa Euro Race a souvent aussi été un meeting innovant permettant au public belge (entrée gratuite, paddock à 5 euros) de découvrir de nouvelles séries : Ce sera le cas avec le championnat LMP3 et GT Cup britannique se produisant pour la première fois chez nous. Avec un plateau de protos s’annonçant très alléchant puisqu’une quinzaine de LMP3 minimum est attendue.

    Enfin, « last but not least », le SER renouera avec la tradition des monoplaces. Les Formule 4 de la FFSA Academy remplaceront les Opel Lotus du début des années 90 avec des chronos comparables. Une meute d’une vingtaine de jeunes loups de 14 à 22 ans issus de neuf pays différents en découdront à trois reprises. Avec notamment la présence du champion du monde de karting Junior, le Français Victor Martins, mais aussi de deux compatriotes, les benjamins du peloton, avec le Bruxellois Ugo de Wilde et l’Anversois Amaury Cordeel, la participation d’un troisième pilote national pour cette épreuve n’étant pas à exclure.

    Voilà, rendez-vous donc les 10 et 11 juin sur le plus beau circuit du monde pour un week-end de sport automobile s’annonçant très excitant.(com)