vande

  • ‘Vande’ au départ des Legend Boucles à Bastogne au volant d’une BMW 323i E21 !

    Imprimer

    Legend boucles Bastogne ,vande ,BMW ,moteur ,lameuse ,sudinfo

    Depuis que Pierre Delettre a eu l’excellente idée de faire des Boucles de Spa les Legend Boucles de Spa, devenues Legend Boucles à Bastogne, Jean-Pierre Van de Wauwer a disputé toutes les éditions, non sans s’imposer au classement général en 2012 en compagnie d’Eric Marnette ! C’est donc la mort dans l’âme qu’il s’apprêtait à passer son tour cette année, ses deux Lancia Beta Monte-Carlo Gr.4 ne lui permettant pas de faire honneur à une certaine tradition…

     

    « J’ai consacré mon temps, mon énergie et pas mal de deniers à la construction de la nouvelle auto, qui est dans une configuration asphalte, explique ‘Vande’. Pas question dès lors d’en effectuer le baptême du feu sur les spéciales forestières des Legend Boucles à Bastogne… même si c’est un parcours que j’adore ! Quant à l’ancienne Beta Monte-Carlo, elle a été remontée en version ‘Régularité’, avec des suspensions et une boîte de vitesses ne convenant pas à ce type de compétition. Au mieux, j’aurais pu l’aligner en catégorie ’80 km/h’. Bref, la situation était un peu frustrante, mais je m’étais – presque – fait une raison… »

     

    Jusqu’au moment où le bien connu préparateur Jean-Marie Dehaye annonçait à Jean-Pierre qu’un jeune carrossier de la région de Welkenraedt tentait de le joindre en vue des Legend Boucles 2018 ! « Assurément une belle rencontre, sourit ‘Vande’. Samuel Brandt, le carrossier en question, m’a téléphoné, il m’a invité à passer voir la BMW 323i E21 qu’il avait montée, me demandant de la piloter à Bastogne. J’y suis allé, j’ai vu, j’ai beaucoup apprécié… et avec Grégory Surinx, on sera donc au départ ! »

     

    Legend boucles Bastogne ,vande ,BMW ,moteur ,lameuse ,sudinfo

    Van de Wauwer entamant un rallye aux commandes d’une bavaroise, c’est assurément une Première ! « C’est ce qui rend l’aventure très intéressante, reprend Jean-Pierre. Tout est nouveau pour moi, l’équipe, la voiture, et ça me plait vraiment. En Samuel Brandt, j’ai trouvé un jeune gars hyper motivé, qui fait les choses dans les règles de l’art, mettant un point d’honneur faire preuve de simplicité et d’efficacité dans sa manière de travailler, avec des pièces proches de la série. Le résultat est superbe. Annoncée pour 195 chevaux, l’auto, que j’ai pu tester, est saine et elle a l’air solide. On a fait modifier les suspensions chez R.Tec, auprès de Fabio Lazzerini, ce qui signifie que tout ce qui a pu être optimisé l’a été. Ne comptez néanmoins pas sur moi pour émettre un quelconque pronostic avant cette nouvelle édition des Legend Boucles à Bastogne, car trop de paramètres entrent en ligne de compte. L’objectif premier sera d’atteindre le podium d’arrivée dimanche, et si c’est le cas, on devrait être plutôt bien au classement général. Mais là n’est pas l’essentiel Avec Eric Marnette au four et au moulin pour tout organiser à l’assistance, on va avant tout passer un excellent moment entre nous… »

     

    Vous l’avez compris, alors qu’il s’apprêtait à assister en spectateur attentif au traditionnel événement de début de saison mis sur pied par le Royal Automobile Club de Spa, ‘Vande’ a recommencé à courir partout pour préparer cette participation inattendue. Passion, quand tu nous tiens…(com)

  • ‘Vande’ dévoile sa nouvelle Lancia Beta Monte-Carlo Gr.4 à l’International Motor Show Luxembourg

    Imprimer

    rallye , vande , expo , luxembourg ,lameuse ,sudinfo ,moteur

    Il l’avait annoncé, il a bien sûr tenu parole… Samedi, sur le coup de 15h30, Jean-Pierre Van de Wauwer, accompagné de son fidèle écuyer Eric Marnette, a présenté dans le cadre de l’International Motor Show Luxembourg, devant un parterre compact d’invités, sa nouvelle et très attendue Lancia Beta Monte-Carlo Gr.4. Le fruit d’un travail de longue haleine, mené avec la passion et l’enthousiasme qui animent le Verviétois depuis ses débuts en compétition il y a… 45 ans déjà !

     

    « J’avais promis que l’auto serait présentée officiellement à Luxembourg, et le sprint final pour en achever la construction a été haletant, reconnaît ‘Vande’. Ces trois derniers mois, j’avoue que je les ai passés dans l’atelier. Au total, ce sont des centaines d’heures qui ont été nécessaires pour parvenir à ce résultat. J’en profite d’ailleurs pour chaleureusement remercier mon ami Jean, avec lequel j’ai travaillé deux mois durant, sans jamais compter les heures. Merci aussi à Jean-Luc, Guillaume, Arnaud et François, sans lesquels il aurait été impossible d’entamer une pareille construction. En rassemblant les compétences, et en comptant sur de nombreux coups de main occasionnels, on a pu concrétiser ce projet… »

     

    Ils étaient nombreux à avoir répondu à l’invitation du duo Van de Wauwer/Marnette pour assister à ce lever de voile officiel. Le résultat n’a pas manqué de séduire l’assistance, cette Beta Monte-Carlo affichant un look plus agressif que la précédente, principalement dû à des voies plus larges et de très esthétiques élargisseurs d’ailes. « Moteur plus puissant, qui devrait nous permettre de disposer de 225 chevaux, boîte de vitesses en rapport, gros freins, le gain de performance devrait être appréciable, poursuit l’ex-Champion de Belgique des Rallyes. Je vais donc pouvoir me battre à armes égales avec des voitures moins originales que cette Lancia, ce dont je me réjouis… »

     

    En entamant la mise en chantier de cette nouvelle Beta Monte-Carlo Gr.4, Jean-Pierre a donc décidé d’encore jouer la carte de l’originalité, avec un modèle qui n’est pas le plus répandu de la marque italienne en rallye… « Même si notre rêve, à Jean-Pierre et à moi, reste de disputer un jour un beau rallye au volant d’une Lancia Stratos ou d’une 037, ce type de bolide reste peu raisonnable d’un point de vue financier, enchaîne Eric Marnette. Et puis, ‘Vande’ a démontré que la Beta Monte-Carlo préparée à sa sauce, c’est très efficace. C’était déjà le cas de l’ancienne, qui nous a notamment permis de remporter les Legend Boucles de Spa, alors, vous pensez bien, cette nouvelle version, ça va déménager… »

     

    Reste maintenant à savoir quand cette Lancia ‘made in Stembert’ effectuera ses grands débuts en course… « Je vais lui éviter un baptême sur les spéciales forestières des Legend Boucles à Bastogne, car je veux être certain que tout est en ordre avant de lui faire subir ce genre de traitement, reprend Van de Wauwer. Je pense donc d’abord prendre part à l’une ou l’autre course de côte, pour parfaire la mise en point de la voiture, et ensuite, je passerai au rallye, selon le type de parcours proposé. »

     

    Y a donc plus qu’à… Au terme de cette période intense pour achever la construction de l’auto, ‘Vande’ va désormais souffler un peu, recharger ses propres batteries, avant d’entamer le développement en compétition. De là à dire qu’il est reparti pour une bonne poignée d’années…(com)

  • ‘Vande’ et Guy Hérion : la fin d’une belle histoire

    Imprimer

    rallye,vande,henrion

    Après un nombre record de 11 victoires en compagnie de Jean-Pierre, le copilote marchois a en effet décidé de tirer sa révérence et de raccrocher casque et combinaison… « La passion n’est tout simplement plus là, avoue Guy Hérion. Cela fait 25 ans que je roule avec Jean-Pierre à Marche, on a disputé trois fois le Condroz ainsi que le Rallye de Jalhay, mais là, je préfère tourner la page.

    Lire la suite