Paulin remporte le Mx du Qatar

Imprimer

des.pngEh bien non, Antonio Cairoli n’a pas remporté le premier Grand Prix de motocross de la saison. Ce privilège est revenu à Gautier Paulin dont la Kawasaki a fait merveille sur la piste de Doha. Déjà classé 3e de la première manche, le Français a dominé ses adversaires d’un bout à l’autre de la seconde course. Paulin a pris la tête dès les premiers mètres et ne l’a jamais quittée. Un second round placé
sous les couleurs hexagonales avec la deuxième place de Steven Frossard.

Antonio Cairoli n’a pu mettre en péril les deux Français: le champion en titre finit 7e du second round et dans la première manche, il s’est offert un départ moyen avant d’entamer une de ces remontées dont il a le secret pour finir deuxième dans les échappements de la Honda de Nagl. C’est donc Paulin qui recevra le disque rouge de leader de champion du monde dès la semaine prochaine en Thaïlande. Là, il faudra pouvoir compter sur une condition physique hors du commun pour résister à l’écrasante chaleur et à l’humidité omniprésente. Dans le clan belge, Clément Desalle (7ème) a limité les dégâts comme il le pouvait. On s’attendait à ce que le Carolo ne livre pas des performances d’exception. En ce sens, il a tenu promesse.

Sans doute le manque de compétition, cet hiver, lié à l’opération qu’il a subie à l’épaule dans la foulée du Motocross des Nations qui l’a pénalisé. Strijbos aussi a éprouvé bien des difficultés liées à la revalidation. Pourtant, il s’est permis de mener les débats dans les deux premiers tours de la seconde course avant de perdre du terrain et de finir huitième. A la lecture des classements, c’est Jeremy Van Horebeek qui s’en est le mieux tiré. Le Brabançon, qui entame sa deuxième saison parmi l’élite termine cinquième. En MX2, Jeffrey Herlings a quitté le Qatar en conquérant. Lors du premier round, il est remonté de la septième à la deuxième position et c’est le Français Dylan Ferrandis qui s’est imposé. Mais dans la seconde course, le champion en titre a montré qu’il entendait rester le maître. Côté belge, Julien Lieber a terminé respectivement 18e et 13e. De beaux débuts pour un garçon qui est resté longtemps à l’écart des circuits à cause d’une blessure. l

Rédaction Sudinfo: D. Dricot
 
 

Les commentaires sont fermés.