NASCAR Whelen Euro Series 2015: Quatre courses, quatre podiums pour Eric De Doncker

Imprimer

DEDONCKER-07.jpg

Pour son grand retour dans un championnat, la NASCAR Whelen Euro Series, qu’il a bien connu par le passé, Eric De Doncker a pu constater combien cette compétition inspirée de la discipline phare aux Etats-Unis a bien évolué ces dernières années.

Au volant de la Ford Mustang #98 engagée par l’équipe Motorsport 98, le pilote belge a disputé les quatre courses programmées dans le cadre du Valencia American Fest, sur le Circuit Ricardo Tormo, accumulant les tours tant en Elite 1 qu’en Elite 2. Résultats : une jolie collection de places d’honneur au classement général, deux succès en Legend (pilotes de plus de 50 ans en Elite 2) et deux podiums chez les Challengers (2ème et 3ème du classement des pilotes non-Gold). Pas de doute, le retour aux affaires d’Eric De Doncker n’est pas passé inaperçu… 

DEDONCKER-05.jpg

« Avant toute chose, j’aimerais souligner combien la NASCAR Whelen Euro Series a évolué en quelques années à peine, explique le pilote de la Mustang #98 aux couleurs d’Insulco. Les règlements techniques et sportifs sont particulièrement bien pensés, les contrôles sont nombreux, et la Direction de Course prend les décisions qu’il faut. Car autant le reconnaître, sur la piste, c’est très chaud ! En débarquant à Valencia, l’objectif premier était d’accumuler les tours dans les deux catégories, Elite 1 et Elite 2, afin de voir où on en était, mais aussi envisager de faire évoluer la voiture. Mission largement accomplie… »

Sportivement, au terme de ces épreuves, le pilote Motorsport 98 a une idée beaucoup plus précise de ce qu’il peut espérer cette saison… « Le comportement de la voiture était bon, mais il y a des choses à améliorer, poursuit Eric De Doncker. En Elite 1, mes chronos étaient identiques à ceux des meilleurs dans les secteurs 1 et 4, mais rien que dans le secteur 2, je perdais la bagatelle de 1’’8. C’est beaucoup, mais n’oublions pas que la plupart des pilotes présents ici possèdent plusieurs années d’expérience dans la discipline. Le moteur manquait néanmoins de souffle en sortie de courbes lentes, et les techniciens de l’équipe FJ, qui veille au bon déroulement de la compétition, vont analyser tout ça. De notre côté, il faut tout réapprendre. En outre, avec des pilotes comme Kumpen, Vilarino, Cheever III, Garcia, Gabillon et consorts, le niveau en Elite 1 est incroyablement élevé. L’objectif sera donc d’intégrer le top 10 général le plus souvent possible durant la saison, et de multiplier les podiums chez les Challengers. En Elite 2, je me retrouve contre des jeunes loups, et là, je pense qu’il nous sera possible de jouer devant au général et de dominer le classement Legend. »

Au bout de cet Valencia American Fest à l’ambiance survoltée tant sur la piste que dans les paddocks, Eric De Doncker se réjouit d’aborder la suite… qui se présentera sous la forme d’une grande inconnue, avec des courses sur le petit ovale hollandais de Venray le week-end des 23 et 24 mai. « Impossible d’aller tester sur cette piste avant le meeting, or, les ovales, j’avoue ne pas connaître, annonce De Doncker. L’apprentissage va donc se poursuivre, mais cela nous sera profitable pour le quatrième rendez-vous de la saison, à Tours, sur un autre ovale devenu incontournable au calendrier de la NASCAR Whelen Euro Series. Cap sur les Pays-Bas ! »(com)

  

Les commentaires sont fermés.