Les deuches dans les dunes à Zandvoort

Imprimer

20150408192215-78130ca1.jpg

Spa-Francorchamps, Dijon-Prenois, et maintenant Zandvoort ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que la 2CV Racing Cup 2015 se produit sur des circuits de légende en cette première partie de saison. Intégré aux Benelux Open Races organisées par Kronos Events, le Trophée de la Mer du Nord permettra aux inconditionnels de la deuche de s’en donner à cœur joie 7 heures durant ce prochain week-end !

Après 60 minutes de qualification samedi entre 09h00 et 10h00, c’est une première joute de 210 minutes qui est programmée entre 12h35 et 16h05. Le temps de remettre les bolides en état et profiter de la plage toute proche, les 2CV de course seront de retour en piste le dimanche, avec une seconde course longue de 150 minutes, entre 16h30 et 19h00. Ce qui s’appelle un long week-end dans les dunes. Et agréable qui plus est, car ce sont des températures estivales qui sont annoncées pour samedi et dimanche…

Sur la piste, ce sera ‘un contre tous’ aux Pays-Bas. Lauréate tant dans les Ardennes qu’en Bourgogne, la #29 Beaufort Racing 1 de Robert Van Gysegem est bien sûr candidate à une impressionnante passe de trois, et cette fois, le Président du 2CVRT sera accompagné de Lory Hauris et Jonathan Vinckyer. Pour tenter d’inverser la tendance cette saison au classement général et dans la hiérarchie de la catégorie des Hybrides, les candidats ne manquent pas, avec notamment le retour de Boaz et Orran Mikulinski (#6 BNLL Team Miko), lauréats des 24H02CV de Spa en 2013. Nul doute que les gaillards n’ont pas l’intention de faire du tourisme dans la cité balnéaire de Zandvoort, pas plus qu’Etienne Licops et Daniel Peiffer (#1 JMCE Racing 1), qui ont une belle revanche à prendre après leurs soucis de freins à Dijon. Quant à Toni Furlotti, Giuseppe Carere et Michaël Berben (#5 La Botte), ils ont démontré en Bourgogne que sur la distance, ils sont redoutables, au point de menacer la #29 jusqu’au bout. Leur objectif est simple : gagner une petite place supplémentaire et quitter les Pays-Bas en vainqueurs…

Du côté des Hybrides, les outsiders sont nombreux, avec la #13 Trapanelle de l’équipage franco-belge composé de Samuel Chenier et Arnaud Dewalque, la #15 BMR Racing des familles Blaise et Marquet réunies, la #17 Speedeuch à forte connotation hexagonale (Gérard De Barbeyrac, Eric Bonnan, Christian Tiggeleer associés au Belge Jérémie De Roissart), la #22 Team Pegase de Jean-Marie Philippe et Laurent Jossiaux accompagnés du Britannique Peter Sparrow, la #42 BNLL de Marc Coppieters, Martin Lachaud et Stéphane Lacoste, la #70 CGS Racing Team de Christophe Hooreman, Steve Hooreman et Jean-Michel Baert, sans oublier la #120 Pacha Racing de Philippe et Jean-Bernard Dumont. Une liste à laquelle il convient d’ajouter la très anglaise #36 Crisis Racing des sujets de Sa Majesté que son Nick Roads, Caryl Wills et Kris Tovey. Histoire de rappeler que les 24 H. 2CV UK à Anglesey, c’est fin août… 

Dans les autres catégories, un nouveau bras de fer est annoncé chez les Protos entre la #43 World Racing Promo de Philippe Courtois, Dominique Dradin, Benoît Petit et Jacky Delvaux, et la #96 DS Racing Team de Sylvain Dumoulin et Jean-François Wertz, tandis que la #90 Les 2CV de Feu, pilotée par les Français Jean-Eric Brethenoux et Anthony Saunier, seule Améliorée engagée, tentera de s’immiscer au bout des 6 heures de course parmi les bolides plus rapides.

Bref, un grand et beau week-end de course au milieu des dunes pour les passionnés de la plus populaire des Citroën… (com vf)

Les commentaires sont fermés.