VW Fun Cup:Cédric Cherain et Cédric De Cecco avec Jean-Louis Boesmans, Marc Lognard et Flori De Cecco au volant de la 183

Imprimer

vw fun cup,funcup, Cédric Cherain,Cédric De Cecco , Jean-Louis Boesmans,lameuse,sudinfo,moteur

L’aventure est belle, et cette semaine, elle entre enfin dans sa phase décisive. Depuis l’annonce de la participation des rallymen Cédric Cherain et Cédric De Cecco aux 25 Heures VW Fun Cup, programmées ce prochain week-end à Spa-Francorchamps, bien des commentaires ont été lus et entendus, preuve que la nouvelle n’a laissé personne indifférent. En coulisses, les négociations se sont poursuivies, avec quelques ajustements à la clef. 

A commencer par la voiture utilisée, qui, pour des raisons administratives, ne sera finalement pas la #279, comme annoncé précédemment. « En compagnie de nos équipiers Marc Lognard et Flori De Cecco, nous avons analysé la situation, et en concertation avec Manu Nava, on a décidé de se rabattre sur la #183, une Evo3 qui appartient à l’équipe AC Motorsport d’Arnaud Quédé, et qui était libre pour les 25 Heures, expliquent les deux Cédric. Toutes les conditions sont donc réunies pour que l’événement se passe bien pour nous. C’est bien sûr Acome Racing qui se chargera de la supervision de notre auto, et autant vous l’avouer, cette saine collaboration entre des teams de pointe de la VW Fun Cup nous a séduits. » 

 

Autre changement par rapport au projet initial : l’absence du pilote luxembourgeois Jean-Christophe Montant, qui n’a pu se libérer pour des raisons professionnelles, bien légitimes. « Il a fallu trouver une solution de rechange, et finalement, c’est Jean-Louis Boesmans qui va nous prêter main forte, ce dont on se réjouit, poursuivent les deux Ced’. L’histoire est d’ailleurs assez croustillante, puisque Jean-Louis, dont on connaît la pointe de vitesse et le sens de la course, a une carrière totalement différente de la nôtre. Il a commencé par le circuit, via la Toyota Yaris Cup, avant de se tourner vers le rallye, avec de beaux résultats à la clef. De notre côté, nous effectuons le chemin inverse, et cela rendra très intéressant l’échange de points de vue dès les essais. Et ce qui ne gâche rien, comme le confirment Marc et Flori, Jean-Louis est un garçon très sympathique… » 

 

La voiture étant définitivement en ordre et l’équipage affichant complet… pour de bon, le quintet de la #183 est prêt à en découdre sur le plus beau circuit du monde, lors de la course la plus longue, mais aussi et surtout la plus fun ! « Si les essais ne débuteront que vendredi après-midi, un premier rendez-vous jeudi soir, au cœur de Stavelot, nous permettra de déjà inviter nos partenaires et passer du bon temps sans le moindre stress, sourient Cherain et De Cecco. On se réjouit de découvrir cette autre manière d’aborder le sport automobile… et surtout de prendre le départ de la course samedi sur le coup de 17h50. Avec bien sûr un objectif majeur : figurer en ordre utile dimanche, vers 18h50, au moment où le drapeau à damier s’abaissera. On croise les doigts… »(com)

Les commentaires sont fermés.