25 H. Fun Cup : 99 voitures sur la grille et le dernier mot à la #216 PVI/M3M !

Imprimer

25h2015042.JPG

Du soleil au moment du départ, 99 voitures sur la grille, des tribunes bien remplies (avec pas loin de 10.000 spectateurs estimés samedi vers 17h00), de la pluie le dimanche en fin de course pour pimenter les débats et une épreuve passionnante avec un ultime rebondissement à une heure de l’arrivée… Les 25 Heures VW Fun Cup version 2015 resteront un excellent cru !

Les 25 Heures VW Fun Cup, c’est décidément une course à nulle autre pareille. Par sa durée, par le nombre d’engagés (après un forfait suite à un accident en essais, 99 voitures ont pris le départ), par le mélange entre pilotes professionnels et amateurs et par le nombre d’incidents - heureusement sans dommages physiques - qui ont émaillé la course. Ainsi, c’est à plus de 25 reprises que la course a été neutralisée par une voiture de sécurité ou un Code 60.

 

 Pour gagner les 25 Heures, il faut donc d’abord éviter toutes les embûches ! Il faut aussi rouler vite et gérer parfaitement la stratégie. Et puis, il faut un peu de chance… C’est celle qui a manqué à l’équipe Colson Racing. Une heure à peine avant l’arrivée, Philippe Crosset, Eric Gressens, Sébastien Jacquemin et Maxime Soulet semblaient être sur une voie royale pour offrir une nouvelle victoire à l’équipe de Victor Colson. Mais en rentrant au stand avec une voiture meurtrie, Philippe Crosset savait qu’il venait de perdre les 25 heures. "Je me suis fait percuter par l’arrière au double gauche", expliquait-il.

 

 Bien remontés au cours de la nuit, Patrick Van Impe, Amin Bentchikou, Benoit Dupassage et Michaël Leenders (PVI / M3M) profitaient de l’incident pour prendre la tête et rééditer leur succès de 2011, lorsque les quatre hommes s’étaient déjà imposés ensemble. "Superbe victoire, souriait Patrick Van Impe. Je n’avais jamais pensé pouvoir gagner une deuxième fois les 25 Heures, surtout avec la même équipe et les quatre mêmes pilotes. Mais notre régularité et les fautes de nos adversaires nous permettent de monter de nouveau sur la plus haute marche du podium."

 

Comme l’an dernier, l’équipe SPI emmenée par l’expérimenté Alain Ferté (avec Philippe Illiano et Louis Gervoson) échouait donc à la deuxième place. "Bravo à nos adversaires, affirmait très sportivement Alain Ferté. Je suis vraiment ravi de notre deuxième place et pour la victoire… on reviendra en 2016 !"

 

 La plus petite marche du podium avait un goût amer pour le Colson Racing de Crosset-Gressens-Jacquemin-Soulet. Mais cette 3ème place, conjuguée aux points accordés au leader après 6 heures et 12 heures de course, permet à l’équipe liégeoise de se relancer au championnat.

 

Au pied du podium, l’équipe Allure Team 1 avait aussi des sentiments mitigés. Fred Bouvy, Pierre Piron, David Dermont, Franck Radet et Lorenzo Donniacuo visaient encore la victoire dimanche matin avant de se faire percuter par un adversaire, ce qui allait leur coûter plusieurs tours. Ils parvenaient néanmoins à prendre la 4e place en fin de parcours aux Français de Défi Air Confor (Pascal Amand, Julien Menard, Julien Susanna et Ronald Basso), l’une des surprises de la course.

 

Impossible, bien évidemment, de ne pas mentionner certains animateurs de ces 25 Heures ayant été particulièrement malchanceux. Premier leader après s’être montré le plus rapide lors de la B&O Super Pole, Frédéric Vervisch a dominé le début de course sur la #260 McDonald’s, avant d’être percuté par un concurrent moins rapide peu après la première heure de course. Moyeu cassé, le Courtraisien devait rentrer beaucoup plus tôt que prévu dans la pitlane pour procéder aux réparations. Avec plus de 30 minutes de perdues, c’en était déjà terminé des espoirs de Vervisch-Detavernier-Gérard-Van Oppens-Bouillon…

 

Pas plus de chance pour la #65 de Leader Racing. Echappé de la première heure avec Fred Vervisch, Kevin Caprasse (assisté par David Doutrepont, Loris Cencetti, Julien Vanoli et Marc Vancutsem) allait tomber dans les profondeurs du classement suite à une accumulation de petits et grands problèmes.

 

Ayant joué un bon coup stratégique lors de la première neutralisation, la #277 Allure Team 2 menait les débats après deux heures de course… avant que la voiture ne s’arrête en bord de piste avec Guillaume Mondron au volant. Si on suspectait dans un premier temps une panne d’essence, c’est en réalité une pompe à essence grippée qui coûtait cher aux ex-leaders de l’European VW Fun Cup. Après une attaque de tous les instants, Frédéric Caprasse, Cédric Bollen et les frères Guillaume et Edouard Mondron terminaient à une incroyable 13e place, marquant ainsi malgré tout quelques points pour le championnat.

 

En Biplaces, la #365 de Carpass LRE by DRT semblait tenir le bon bout dimanche matin. Les champions 2014 de la catégorie - et vainqueurs des 25 Heures ! - menaient la course avec plus d’un tour d’avance lorsqu’un accrochage au pied du Raidillon mettait un terme aux ambitions de l’équipage Vercammen-Al Azhari-Coppieters-Lémeret-Mardini. Déjà victorieux à plusieurs reprises, le quatuor De Liedekerke-De Liedekerke-Héger-Jadot n’en demandait pas tant pour imposer une nouvelle fois le TML Racing dans la catégorie. Ces quatre-là devançaient les formations DZ Racing (Dorkel-Zeghouaini-Vandormael-Ouassini) et DRM Motorsport 3 (Apere-De La serna-Eykens-Verdonck-Del Marmol-De Robiano).(com vf)

25 Heures VW Fun Cup 2015 / Résultat final

1.    #216 - PVI/M3M – Van Impe-Bentchikou-Dupassage-Leenders         412 tours

2.    #911 – SPI – Illiano-Ferté-Gervoson                                               3.41.871

3.    #19 – Colson Racing – Crosset-Gressens-Jacquemin-Soulet           1 tour

4.    #274 – Allure Team 1 – Bouvy-Piron-Dermont-Radet-Donniacuo    2 tours

5.    #261 – Défi AirConfor – Amand-Menard-Susanna-Basso               0.13.718

6.    #280 – Socardenne- Nivarlet-Balthazar-Martin-Verbist                  1.40.380

7.    #265 – SKR Juliette- Ricci-Melin-Creed-Ianneta                            3 tours

8.    #78 – Mega Fun Team – Corthals-Delepine-Pirson-Pirson-Boulanger 0.11.443

9.    #285 – 8KS Corse Team – Capelli-Zorza-Sordini                            5 tours

10.  #55 – Poison Ivy – 4 Race – Debrus-Van der Zijl-Perdieus-Debrus-Fontaine 1.37.415

38. + 1ère Biplace: #323 - TML Racing - De Liedekerke-De Liedekerke-Heger-Jadot

 

 

Les commentaires sont fermés.