Spa Six Hours:la grand-messe de l’historique sur le plus beau circuit du monde (photos & vidéo )

Imprimer

Quand s’éloigne l’été dans les Ardennes belges, les inconditionnels de compétitions pour bolides du temps d’avant sont sur les starting-blocks. Incontestable événement de la rentrée sur le circuit de Spa-Francorchamps, Spa Six Hours s’apprête en effet à battre son plein le week-end des 19 et 20 septembre. Une fois encore, l’équipe de Roadbook a rassemblé le meilleur du sport auto historique international sur le plus beau circuit du monde, les spectateurs pouvant d’ores et déjà s’apprêter à assister à un florilège de courses mettant à l’honneur Formule 1, Prototypes, GT et voitures de Tourisme.
 

Il n’empêche, si le meeting s’intitule Spa Six Hours, c’est en l’honneur de l’épreuve d’endurance d’un demi-tour d’horloge dont le départ est traditionnellement donné le samedi sur le coup de 16 heures. Une course réservée aux voitures pré-1965 qui s’impose comme l’une des références du genre. Cette année encore, ce sont plus de… 100 bolides qui vont s’affronter, défier le toboggan des Ardennes, voire les éléments, si l’on se souvient du déroulement de l’édition 2014. A l’avant de la grille de départ, les Ford GT40 font forcément figure de grandes favorites, et pour cette édition 2015, elles seront… 12 à se disputer la victoire ! 
Accompagné de son compatriote Tony Wood au volant de la #6, le Britannique Martin Stretton tentera d’ajouter une cinquième victoire à son palmarès aux Spa Six Hours, mais il devra croiser le fer avec d’autres équipages vedettes, à l’image de Gläsel-Kelleners-Ellerbrock, Meins-Lillingston Price, Henderson-Henderson-Fisken, Walker-Jordan-Griffith, Voyazides-Hadfield, McInerney-McInerney-Reuben, Lynn-Haddon, etc. Signalons que cette année, un pilote belge prendra le volant d’une de ces prestigieuses GT40, en l’occurrence… le Directeur Général du circuit de Spa-Francorchamps, Pierre-Alain Thibaut en personne, qui sera l’équipier de Wolfgang Kaufmann et Afschin Fatemi au volant de la #15 ! 
Pour contrer les Ford, on pense bien sûr aux Jaguar E-Type dans leurs versions les plus abouties, avec la Lightweight de John Clark, Howard Redhouse et Richard Shaw, la Low Drag de Jason Minshaw, Rob Hall et Martin Melling, voire le bolide de John Minshaw et Phil Keen. Quant aux Shelby Cobra, elles tenteront de reprendre le pouvoir en faisant tomber les GT40, avec Summers-Donaldson-Cottingham, Hart-Hugenholtz-Van der Lof et Chiles-Chiles-Ingram dans les rôles principaux. A surveiller également sur l’anneau ardennais les agiles Lotus Elan 26R, dont la version Shapecraft de Schryver-Schryver-Twyman, ou encore le bolide de Grant Tromans et Richard Meaden, qui seront accompagnés d’un certain… Marino Franchitti, frère cadet de Dario Franchitti, vainqueur notamment des 12 Heures de Sebring. 
Les Spa Six Hours, c’est aussi l’occasion d’apprécier des bolides réellement exceptionnels et forcément rares, à l’image de l’Aston Martin DB4 GT DP214, la Morgan +4 SLR, la Shelby Cobra Daytona Coupé, la Gilbern 1800 GT, sans oublier les monstrueuses Ford Galaxie et Falcon Sprint et leur look ‘NASCAR’… 
Même s’ils ne sont pas prophètes en leur pays face aux meilleurs spécialistes internationaux, les pilotes belges habitués des épreuves historiques seront encore présents en nombre cette année. Outre P.A. Thibaut, pointons Christian Dumolin-Stephan Meyers-Christophe Van Riet (Ford Mustang MK1), Philippe Lambilliotte (Lotus Elan 26R), Gaëtan Woitrin (Ford Shelby Mustang 350 GT), José Close (avec les Français Raymond Narac et Michel Lecour sur Porsche 911), Kristoffer Cartenian (Ford Mustang Notchback), Luc Geebelen-Xavier Martens (Porsche 911), Serge Libens-Jean-André Collard (Austin Healey 3000 MK2), Eric Duthoit (Jaguar E-Type), Diederik Ceyssens-Geert Boels (Porsche 911), Paul Lejeune-Grégory Paisse (Triumph TR4), Eric De Doncker-Patrick Henry de Frahan (Ford Shelby Mustang 350 GT), André Van Dyck-Freddy Van Sprundel (Ford Mustang Notchback), Maurice Damseaux-Eric Damseaux (Mini Cooper S), Eric Everard-Christian Bouriez-Christian Lange (Ford Mustang), etc. 
Vous l’avez compris, les Spa Six Hours font définitivement office de grand-messe de l’historique sur la scène internationale, et peu nombreux sont les spécialistes qui ne seront pas présents dans le paddock, ou les fans qui bouderont les tribunes de Spa-Francorchamps le troisième week-end de septembre. 
Rendez-vous dans un prochain communiqué pour une présentation globale d’un meeting où les surprises, toujours très bonnes, seront forcément nombreuses…  (com)
 
Photos 2014 : ICI
 
Vidéo clic sur image  :

Capture.PNG

 

Les commentaires sont fermés.