condroz 2015:"j'ai peur que ce soit le dernier condroz"

Imprimer

Le Rallye du Condroz est une institution. Parfois critiquée, l’épreuve suscite aussi un engouement populaire incroyable.« C’est l’épreuve du championnat de Belgique où il y a la plus de spectateurs. Sur les deux jours, certains chiffres font état de 80.000 personnes le long des spéciales. En moyenne, on estime que 50.000 fans assistent à la course. »

Plébiscité par le public, le rallye suscite aussi une ferveur du côté des pilotes : « Sur les 145 inscrits, une quarantaine participe uniquement au Condroz. C’est la preuve qu’ils le considèrent comme leur rallye. » Avec cette carte de visite, le Rallye du Condroz pourrait apparaître comme indéboulonnable.

Et pourtant… Roger Jamoul, le président du comité d’organisation est formel : l’épreuve est bel et bien en péril. En cause : le déficit de 41.000 euros enregistré l’année dernière.«Nous avons épongé avec notre bas de laine, mais on ne peut pas se permettre deux flops consécutifs de cette ampleur. Si, cette année, nous enregistrons encore un déficit, nous ne pourrons pas organiser le Condroz en 2016 ».

La principale cause de ce déficit : le peu de places payantes vendues. Pour assister aux deux jours du Rallye, il faut payer une entrée générale qui s’élève à 25 euros et pour être au bord d’une seule spéciale, il faut débourser 8 euros. Or, très peu de spectateurs acceptent de payer : « L’année dernière, sur plus de 50.000 spectateurs, moins de 5.000 ont payé leur accès. Pour remettre nos finances à flot, il faudrait qu’au moins 10.000 personnes paient leur entrée. »

Pour tenter de convaincre le public de payer, le Motor Club de Huy a décidé, pour la première fois, de faire appel à une société privée. Ce ne seront donc plus des bénévoles qui garderont les entrées des spéciales, mais bien des personnes rémunérées. « Comme ils seront extérieurs à la commune, ils seront peut-être moins enclins à laisser passer les gens gratuitement, lance Roger Jamoul. Attention, ce ne sont pas des Robocop, on comprend que pour une famille cela peut être difficile de sortir 100 euros pour payer 4 entrées, mais si cette famille accepte d’en payer deux, ce serait déjà bien ! »

Outre les futés qui traversent bois ou champs pour accéder aux spéciales, d’autres clament haut et fort leur droit d’accéder gratuitement aux rallyes :« Certains affirment, notamment sur les réseaux sociaux, que les rues étant publiques on ne peut pas légalement faire payer d’accès…

Peut-être, mais si nous n’avons pas de rentrées financières, il n’y aura plus de rallye » conclut le président.

LES CHIFFRES:

 

41.000

 

 Le montant du déficit enregistré à l’issue de l’édition 2014 du Rallye du Condroz.

 

490.000

 

 Le montant total du budget nécessaire pour mettre sur pied le Rallye.

 

« Les postes sécurité alourdissent la note, affirme Roger Jamoul. Nous sommes par exemple obligés de disposer d’un médecin et d’une infirmière urgentistes sur  chaque spéciale. Cela nous coûte près de 25.000 euros. »

 

5.000

 

 Le nombre de spectateurs qui paient leur entrée alors que le public est estimé à 50 voire 80.000 personnes.

 

 

Source info Sudpresse: Aurélie Bouchat

Edition en pdf:

Capture.PNG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.