A Francorchamps, les amateurs doivent donc rester avec les amateurs !

Imprimer

On pensait avoir tout vu et entendu au fil des ans, sans néanmoins nous prendre pour de vieux cons du sport auto. Et pourtant... Ce vendredi en fin de matinée, une info émanant des responsables du BGDC nous parvenait, stipulant qu'en 2016, cette série, qui va devenir internationale FIA, sera de retour au programme des 24 Heures 2CV, délaissant donc - déjà - le Racing Festival cher au RAC Spa de Pierre Delettre. Etonnement de notre part, tant il nous a semblé cette année que le Belgian Gentlemen Driver's Club avait plus que sa place dans le programme du Racing Festival, au même titre que d'autres compétitions où amateurs et gentlemen-drivers s'en donnent à coeur joie et assurent des grilles de départ bien remplies. 

La raison officielle nous a été soufflée discrètement dans le creux de l'oreille : le circuit de Francorchamps souhaite ne pas mélanger les genres, les amateurs devant rester avec les amateurs dans les deux seuls meetings qui leur sont réservés chaque année : le Trophée des Fagnes au printemps et les 24 Heures 2CV en fin de saison. 

 

Et là, on dit stop ! On sait que le plus beau circuit du monde n'a pas le moindre souci pour remplir son calendrier, les organisateurs se pressant au portillon pour pouvoir y produire leurs bolides les plus divers. Mais si certains pays, de moins en moins nombreux néanmoins, peuvent se targuer de séries rutilantes, en Belgique, parmi les trucs qui fonctionnent réellement, on trouve les compétitions fréquentées par les amateurs, gentlemen-drivers et jeunes loups. Or, en cantonnant ces séries dans deux meetings, et en leur interdisant de trouver place à l'affiche d'autres organisations, le circuit fait preuve de... discrimination ! Le mot est sans doute fort, et il pourrait en faire sourire certains, mais la décision de refuser que le BGDC se produise dans d'autres meetings que les Fagnes et les 24H02CV peut être traduite de la manière suivante : les bouseux avec les bouseux, les friqués avec les friqués !

 

Comme vous le savez, il arrive à l'auteur de ces lignes de se retrouver derrière le micro à Francorchamps. Et bien on peut vous dire que des séries qui ne tiennent pas la comparaison avec le BGDC ni la 2CV Racing Cup, il y en a une belle ribambelle sur une saison. Mais comme ces séries viennent de l'étranger, on encaisse l'argent et on ferme les yeux. 

asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.327.gif

Les commentaires sont fermés.