Africa Eco Race:une première vraie étape pas si simple que ça

Imprimer

Le slogan de l’AFRICA ECO RACE est : The Real Race ! Après cette première vraie étape de 403 km entre Jorf El Hamam et Tagounite, ceux qui en doutaient encore devraient être convaincus puisque les concurrents sont entrés directement dans le vif du sujet avec de la navigation, du pilotage et des difficultés ayant permis de créer déjà des écarts conséquents, aussi bien en moto qu’en auto. D’ailleurs, en s’extirpant du cockpit de son OPTIMUS à l’arrivée de spéciale, le très expérimenté Jean Pierre STRUGO s’est exclamé :« Ce n’était pas si simple que ça aujourd’hui ! »

Et de une pour Pal Anders ULLELVASETER
L’été dernier, Pal Anders ULLEVALSETER avait annoncé sa retraite sportive. Mais l’appel du désert et la possibilité, via un sponsor d’apporter une somme conséquente d’argent à la Fondation Fabrizio MEONI à Dakar, ont été plus forts et l’ont décidé à reprendre le guidon de sa KTM. En effet, une prime lui est allouée à chaque victoire de spéciale et Pal reversera dans sa totalité cet argent à cette ONG. Du coup, le pilote Norvégien a mis un point d’honneur à remporter cette première étape. Il s’empare de la tête du classement général avec un peu plus de 24 minutes d’avance sur le pilote italien Stefano CHIUSSI, suivi à 30 secondes par le Britannique Andrew NEWLAND. Le Russe Dmitry AGOSHKOV, 4ème à 27’39’’, devance le Français Julien SANCHEZ, révélation de l’édition 2015 de l’AFRICA ECO RACE, resté fidèle à YAMAHA.

47367409-8490-4147-a54f-bcae60bc2002.jpg

Cette année encore, il faudra surveiller Anastasiya NIFONTOVA puisque la jolie pilote Russe, Championne du Monde en titre, termine à une très belle 7ème place. Mais cette première journée a également été fatale à deux motards puisque l’Allemand Gabriel PAFF LUTZ et l’Italien Stefano PELLONI ont été victimes de chutes et relevés avec des lésions aux épaules qui conduiront certainement les deux pilotes à l’abandon.

Mathieu SERRADORI déjà performant
Il n’aura pas fallu longtemps au Français Mathieu SERRADORI pour placer son tout nouveau Buggy aux avants postes puisque, avec moins de 1000 km au compteur, le proto MSR a permis à son pilote de signer le meilleur chrono. Une superbe performance pour celui qui avait animé la dernière édition et qui montre déjà qu’il faudra compter avec lui cette année encore.

unnamed (2).jpg

Juste derrière, à 1’17’’, on retrouve le HUMMER du Kazakh Yuriy SAZONOV, qui, grâce à cette 2ème place et à sa victoire dans la première étape, est l’actuel leader du classement général provisoire. Très belle opération également pour Anton GRIGOROV qui place son OSCAR sur la troisième marche du podium du jour.

Une position que le Russe occupe également au général, derrière SERRADORI et devant Ricardo LEAL DOS SANTOS, encore très régulier sur le secteur sélectif puisqu’il termine 4ème.

Parmi les belles performances, on notera également la 5ème place du TOYOYA de Kanat SHAGIROV, juste devant Pascal THOMASSE qui a pourtant perdu une demi-heure à réparer un problème d’alimentation essence sur son OPTIMUS. Le Champion de France des Rallyes devance deux autres membres du Team MD Rallye Sport, à savoir Jérémie CHOIZEAU, co piloté par Jean BRUCY, et Jean Noël JULIEN qui apprend très vite le maniement de l’OPTIMUS deux roues motrices. Parti en 20ème position, Jean Antoine SABATIER signe également une belle performance en terminant dans le top 10 des autos. Un mot sur les galères du jour avec la perte d’une roue pour Balazs SZALAY, l’arrachement du train avant pour Dominique HOUSIEAUX et quatre crevaisons pour Joseph ROSSO qui perd gros dans la catégorie T2 remportée aujourd’hui par Marat ABYKAYEV.

Anton SHIBALOV l’emporte chez les camions
Il s’en est encore fallu de peu pour qu’un camion ne signe le scratch auto-camion puisque Anton SHIBALOV s’est octroyé le 2ème temps à 1’17’’ de Mathieu SERRADORI. Il y a d’ailleurs fort à parier que le KAMAZ réussira à remporter au moins une étape avant la fin de ce Monaco-Dakar.

unnamed (3).jpg

Derrière le double vainqueur de l’AFRICA ECO RACE, on retrouve le second camion Russe de Sergey KUPRIANOV, à un peu plus de 15 minutes de son co-équipier. Au volant de son TATRA, le Tchèque Tomas TOMECEK prend la 3ème place à 37 minutes du premier camion, devançant Elisabete JACINTO qui a arraché une belle partie de la carrosserie avant gauche de son MAN en tapant dans une grosse herbe à chameaux.

Les concurrents de l’AFRICA ECO RACE devraient se souvenir du dernier jour de l’année 2015 qu’ils vont passer sur la piste. En effet, René METGE annonce cette spéciale de 451 km entre Ouled Driss et Icht comme la plus difficile des cinq étapes marocaines. Certains ne seront donc peut être pas à l’heure pour fêter le passage vers la nouvelle année.

Les commentaires sont fermés.