Une course déjà passionnante sur l'Africa Eco Race 2016

Imprimer

Lors du briefing au coin du feu du bivouac de Tagounite, René METGE avait annoncé cette 3ème spéciale entre Ouled Driss et Icht comme la plus longue mais aussi la plus difficile des étapes marocaines de l’AFRICA ECO RACE 2016. Fort heureusement, dans l’Erg de Chegaga, qui peut parfois s’avérer impitoyable, le sable était plutôt porteur et hormis trois concurrents qui vont devoir attendre l’aide du camion balai pour en sortir, la majorité des concurrents devraient être au bivouac ce soir pour la soirée de la Saint Sylvestre agrémentée de champagne, foie gras et d’un dessert surprise concocté par la société JDB qui assure la restauration sur le rallye. Une soirée festive placée sous le signe des pays de l’Est qui se sont encore distingués sur le plan sportif aujourd’hui et ce, en auto, camion et même, pour une fois, en moto.

Moto : Magnifique 2ème place pour Anastasiya NIFONTOVA
Outre la seconde victoire de la KTM de Pal Anders ULLEVALSETER, cette troisième étape a surtout été marquée par la performance de la pilote Russe Anastasiya NIFONTOVA, auteur du 2ème chrono du jour au guidon de son HUSQVARNA, à seulement 12’49’’ du Norvégien. Alors certes cette jeune femme est Championne du Monde de la discipline, mais réussir à devancer des garçons lorsqu’on ne pèse qu’une cinquantaine de kilos sur une spéciale de plus de 450 km, le mot exploit n’est pas trop fort. Du coup, en devançant Andrew NEWLAND et son compatriote Dmitry AGOSKHOV de plus de 15 minutes, ainsi que Norbert DUBOIS, 5ème à près de 30 minutes, Anastasiya NIFONTOVA se retrouve 4ème du général, mais à seulement 5’02’’ du 2ème, Andrew NEWLAND. Une goute d’eau au regard du chemin qu’il reste à parcourir pour arriver à Dakar. Une autre HUSQVARNA se distingue face à l’armada de KTM. Elle est aux mains de Stéphane HAMARD, 7ème du jour derrière le vétéran Slovaque Jan ZATKO. Du coup, le pilote français est 5ème du général provisoire.

1.png

Auto : Yuriy SAZONOV remet le couvert
A force de sillonner les pistes de tous les rallyes tout terrain organisés en 2015, l’équipe Kazakh MOBILEX a considérablement progressé, tant au niveau des équipages que de la qualité de préparation des véhicules. Les deux équipages de pointe du team en ont encore fait la démonstration aujourd’hui puisque Yuriy SAZONOV s’est imposé au volant de son HUMMER pour la seconde fois en trois étapes. Kanat SHAGIROV, quant à lui, a placé son TOYOTA à une superbe 3ème place à 4’16’’ de son co-équipier et juste derrière l’OPTIMUS de Pascal THOMASSE, à 3’01’’ du vainqueur. Une belle journée pour le leader du Team MD Rallye Sport qui reprend du coup deux places au général, en 4ème position des autos. Journée en demi-teinte en revanche pour Mathieu SERRADORI dont le Buggy MSR a connu des problèmes d’accélérateur et au final perdu près de 20 minutes. Cependant, le Français est toujours 2ème du classement auto, avec 27’22’’ de retard sur SAZONOV.

2.png

A noter le retour au premier plan de Jean Antoine SABATIER qui termine 5ème aujourd’hui. Le Franco Marocain connaît bien l’épreuve pour l’avoir remporté en 2015 et il sait que rien ne sert de courir et qu’il suffit de perdre un minimum de temps avant la Mauritanie pour garder des ambitions de victoire. C’est en tout cas ce qu’il s’est attaché à faire aujourd’hui.

Belle journée également pour Jean Pierre STRUGO qui, en terminant 6ème de la spéciale au volant de son OPTIMUS, reprend trois places au général pour entrer dans le top 10. Le Français devance le TAREK de son compatriote Yves FROMONT, sur la spéciale et au général, ce qui promet une magnifique bataille entre les Buggies pour la suite.

Camion : Anton SHIBALOV continue son show
Les KAMAZ Russes ont vraiment beaucoup d’allure lorsqu’on les voit surgir de l’horizon, tout phares allumés, dans un panache de poussière. C’est un spectacle incroyable dont on ne se lasse pas et aujourd’hui encore, le KAMAZ N° 400 d’Anton SHIBALOV nous l’a offert en prenant la 4ème place du scratch auto camion. Il suffisait d’observer le pneu arrière gauche du mastodonte pour constater, vu son état de dégradation très avancé, que le tenant du titre avait attaqué au maximum et qu’il vise donc désormais la victoire au général. D’ailleurs, il devance encore son co-équipier Sergey KUPRIANOV de près de 7 minutes et compte désormais plus de 10 minutes d’avance au classement camion sur le KAMAZ Hybride qui fonctionne au GPL. Une fois encore, Tomas TOMECEK passe la ligne d’arrivée de la spéciale en 3ème position mais avec 45 minutes de retard sur le premier camion.

3.png

Après une nuit de la Saint Sylvestre passée sous le magnifique ciel étoilé d’Assa où est installé le bivouac, les concurrents commenceront l’année 2016 par une spéciale de 409 km vers Remz El Quebir, dans le grand sud Marocain avec, en guise de cadeau offert par René METGE, l’absence de toute liaison avant et après la spéciale.

Les commentaires sont fermés.