Dakar 2016: Loeb ravi de devancer les pilotes en quatre roues motrices

Imprimer

L'Alsacien a remporté la toute première spéciale qu'il a disputée sur le Dakar, sur un terrain qui lui était a priori favorable mais devait moins convenir à sa voiture.

Durant la première semaine de ce Dakar, on attendait peut-être davantage les Mini, voire les Toyota, aux avant-postes en raison de leurs quatre roues motrices, alors que le buggy de Peugeot n'en compte que deux. Cela n'a pas empêché Sébastien Loeb de signer le scratch pour sa première tentative sur cette épreuve.

C’était long, vraiment long!,” a-t-il réagi peu après l'arrivée de la spéciale, au micro de France Télévisions. “On s'est fait une belle chaleur au milieu, dans un bourbier où Nani [Roma] est d’ailleurs resté un moment je pense, ainsi que d’autres [Sainz et Terranova notamment].”

C’était vraiment piégeux et avant tout, je suis content d’être au bout. Après, la surprise à l’arrivée c’est qu’on fait le meilleur temps car je n’y croyais pas! Et la bonne nouvelle est que notre voiture, sur ce type de course, est dans le coup par rapport aux quatre roues [motrices], ce qui n’était pas gagné d’avance.”

asm_gifs_pwoutrspdeub103_27_326.gif

Les commentaires sont fermés.