dakar 2016 (étape 4) :les peugeots en démonstration

Imprimer

Au terme d’une journée exceptionnelle, l’armada Peugeot a frappé un grand coup sur cette première partie d’étape marathon. Stéphane Peterhansel s’impose devant ses coéquipiers Carlos Sainz et Sébastien Loeb. Nasser Al Attiyah (Mini) , quatrième, empêche pour 57 secondes, Cyril Despres de parachever la démonstration du Lion. En catégorie moto, Paulo Goncalves (Honda), deuxième derrière Joan Barreda, hérite finalement de la victoire après que son chef de file se soit fait, une nouvelle fois, pénaliser pour excès de vitesse. Le Portugais prend également les commandes du provisoire.

Quelle journée ! Dès le premier contrôle de passage de la spéciale, il était clair que l’armada Peugeot avait décidé de frapper un grand coup. Al Attiyah (Mini) et Loeb a égalité, c’est finalement Peterhansel qui les coiffait pour le gain du premier secteur. Dans le suivant, le recordman des victoires confortait son  leadership pour un peu plus d’une minute sur Loeb, alors que Sainz remontait en 6e position. Dans l’avant-dernier secteur, l’Espagnol poursuivait sur sa lancée et terminait derrière ses deux coéquipiers. Véritablement déchainé dans l’ultime partiel, Sainz s’inclinait finalement pour 11 secondes face à un Peterhansel des grands jours. Loeb, troisième ne concédant que 27 secondes.

Cette démonstration, qui aurait pu tourner à l’humiliation, si Al Attiyah (Mini)  n’avait devancé Despres pour le gain de la quatrième place, ne laisse plus planer le moindre doute quant à l’efficacité globale des Peugeot DKR 2008. Reste maintenant une question en suspens. Seront-elles fiables ? Réponse demain après les 642 derniers kilomètres de cette première étape marathon.

En catégorie moto, faute de n’avoir pas su retenir la leçon d’hier Joan Barreda a ruiné une journée d’enfer. En tête dès le premier CP, l’officiel Honda a enchainé les meilleurs temps comme à la parade. Derrière lui, seul Goncalves, son coéquipier, a réussi à s’accrocher au rythme du vainqueur du jour. Malheureusement  pour l’Espagnol un nouvel excès de vitesse lui coute, et la victoire du jour, et la tête du classement provisoire. Pénalisé de 5 minutes l’Espagnol glisse en troisième position derrière l’Argentin Benavides.

Du coté des quads, l’Argentin Marcos Patronelli, double vainqueur de la catégorie a réussi une spéciale parfaite. En tête du début à la fin il s’impose pour 16 secondes devant Alexis Hernandez. Au provisoire, le Chilien Ignacio Casale conserve la tête du provisoire avec plus de 12 minutes d’avance sur son premier poursuivant le Brésilien Marcelo Medeiros. 

 

Classements: ICI

Les commentaires sont fermés.