Un Rallye Monte-Carlo d’anthologie pour débuter la saison !

Imprimer

Présente pour le coup d’envoi du Championnat du Monde des Rallyes 2016, l’équipe Abu Dhabi Total WRT engage deux voitures au Rallye Monte-Carlo (21-24 janvier). Kris Meeke / Paul Nagle et Stéphane Lefebvre / Gabin Moreau devront relever le défi d’un parcours sélectif, combiné à des conditions annoncées comme typiquement hivernales.

Comme le veut la tradition, c’est par le plus célèbre rallye du monde que s’ouvre la saison, la dernière pour la génération de World Rally Cars apparues en 2011. Prenant le relais de Citroën Racing – qui prépare activement son retour officiel pour 2017 – l’équipe Abu Dhabi Total World Rally Team sera présente sur une sélection de manches européennes du WRC, à commencer par le Rallye Monte-Carlo.

Préparées par PH Sport et dans une définition technique identique à celle de fin 2015, les deux WRC sont confiées à des équipages aux expériences et aux ambitions différentes. À 36 ans, le Britannique Kris Meeke participe déjà à son huitième Monte-Carlo. Sur le podium de l’édition 2014 en compagnie de son copilote Paul Nagle, il a prouvé sa capacité à éviter les pièges du parcours tracé dans le sud de la France. Connaissant parfaitement la voiture et la gamme de pneus proposée par Michelin, il évoluera dans une position de franc-tireur ne lui interdisant pas l’audace !

Comparativement, l’expérience du jeune Stéphane Lefebvre (23 ans) est bien plus limitée. Mais il compte tout de même deux victoires de catégorie en autant de participations ! L’an passé, il avait réussi un véritable exploit en remportant le WRC2 au terme d’une course sans faute sur sa DS 3 R5. Désormais secondé par Gabin Moreau, Stéphane ne disputera que son sixième rallye au plus haut niveau, mais il est bien décidé à saisir l’opportunité de se mettre en évidence !
La préparation de l’équipe Abu Dhabi Total WRT s’effectuera ce week-end, avec deux jours d’essais organisés dans la région de Gap. Les reconnaissances s’enchaîneront à partir de lundi et les équipages retrouveront leurs voitures de course pour le shakedown de mercredi après-midi. Le départ du 84e Rallye Monte-Carlo sera donné jeudi à 18h15, depuis la place du Casino de Monaco. Les journées de vendredi et samedi s’articuleront autour de Gap, avant une étape finale passant par le col de Turini.

ILS ONT DIT

Kris Meeke (#7) : « Plus qu’une saison, c’est un nouveau chapitre de ma carrière qui débute en 2016. Je suis extrêmement heureux d’être au départ du Rallye Monte-Carlo avec Abu Dhabi Total WRT. Evidemment, nous ne sommes pas dans la même situation que les autres concurrents du WRC et je ne ressens pas de grosse pression, principalement parce que nous ne visons pas de résultat particulier en fin de saison. Sur le Monte-Carlo comme sur les autres rallyes, je chercherai à faire le meilleur travail possible et à accumuler de l’expérience. Même s’il y a quelques nouvelles spéciales, le parcours me semble être dans la continuité de 2015. La grande inconnue concerne finalement les conditions météo. Si le froid persiste, nous devrions avoir beaucoup de neige et de glace dans les spéciales. Spontanément, c’est un rallye que j’aime parce qu’il représente toute l’excitation du début de saison. Mais quand on se retrouve au parc d’assistance, pour faire un choix de pneumatiques qui ne sera qu’un compromis, l’amour peut parfois se transformer en haine ! Si nous faisons une course sans erreur, en prenant les bonnes options, je pense que nous ne devrions pas être loin du podium. »

Stéphane Lefebvre (#8) : « Le Monte-Carlo est un rallye qui me réussit plutôt bien, puisque j’avais remporté ma classe en 2011, avant de m’imposer en WRC2 l’an dernier. Cette année, j’ai à cœur de faire un beau résultat et de prouver qu’on peut compter sur moi. J’apprécie ce terrain, mais je suis humble face à un tel monument. Le Monte-Carlo n’est pas un sprint comme les autres rallyes du Championnat du Monde. Nous avions encore vu l’an passé à quelle vitesse les écarts peuvent se creuser et se défaire ! Il ne faut jamais s’enflammer et construire sa stratégie au fil des spéciales. Pour cela, je pourrai m’appuyer sur l’expérience des membres de l’équipe. Je bénéficierai également des conseils de mon ouvreur, Alexandre Bengué. Je n’ai pas d’objectif précis concernant le résultat, car nous ne savons pas à quel point les équipes officielles ont progressé pendant l’intersaison. Je serai satisfait si je parviens à poursuivre ma progression dans la lignée de la fin de l’année dernière sur asphalte tout en étant dans le sillage de Kris. J’ai la chance d’avoir un équipier très performant sur ce terrain et il sera mon point de référence ! »(com)

À SUIVRE

Jeudi 21 janvier : départ du Jour 1 « Monaco-Gap » à 18h15 de Monaco (Place du Casino). Arrivée à Gap à partir de 23h53 après 2 spéciales totalisant 41,34 km.

Vendredi 22 janvier : départ du Jour 2 « Gap-Gap » à 8h45. Arrivée à partir de 17h45 après 6 spéciales totalisant 115,52 km.

Samedi 23 janvier : départ du Jour 3 « Gap-Monaco » à 6h40. Arrivée à Monaco à partir de 19h40 après 5 spéciales totalisant 172,75 km.

Dimanche 24 janvier : départ du Jour 4 « Monaco-Monaco » à 7h12. Arrivée finale à partir de 13h39 après 3 spéciales totalisant 45,28 km.

Les commentaires sont fermés.