Philippe Dewulf dévore la Côte de Sy

Imprimer

Troisième manche du championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles des courses de côte en trois semaines, la Course de Côte de Sy a vu Philippe Dewulf rafler tout sur son passage en s’imposant dans le classement réservé aux voitures de tourisme, mais aussi en devançant les concurrents de la D4 au classement scratch absolu.

Après des débuts plutôt encourageants à Mont Saint-Aubert et Vencimont, le Championnat FWB a poursuivi sur sa belle lancée lors de son escale dans le charmant petit village de Sy, à la croisée des provinces de Liège et Luxembourg. Ils étaient ainsi près de nonante pilotes à vouloir « grimper » les 100 mètres de dénivelé sur deux kilomètres de long le plus rapidement possible.

Au bord de l’Ourthe, outre l’absence de Jacques Marchal, on notait par contre le retour des kart-cross en Division 4. Absents à Vencimont, ceux-ci ne se sont guère fait prier pour assurer une grande partie du spectacle en alliant longues glissades et envolées lyriques avec leurs moteurs de moto ne semblant avoir aucune limite de régime. Parmi eux, le plus prompt à se signaler était Denis Delrue (Pizautokart). Sur un parcours encore légèrement humide en matinée, le pilote liégeois prenait déjà les essais à son compte avec trois bons dixièmes d’avance sur le proto Speed Car GTR de Fred Souris et plus d’une seconde sur le deuxième kart-cross. Les choses se bousculaient toutefois lors de la première montée officielle : contrairement à ses adversaires, Delrue devait composer avec une averse de grêlons aussi brève que soudaine sur la fin de l’exercice. Qu’à cela ne tienne, celui qui se distingue aussi en rallye depuis quelques années remettait les pendules à l’heure lors de l’ultime montée : « Après avoir pris la pluie, je savais qu’il faudrait tout donner au deuxième passage. C’est ce que j’ai fait et ça a marché ! Cela me fait d’autant plus plaisir de devancer Fred sur ce parcours typé circuit qui, je pense, lui était un peu plus favorable. »

C’est finalement à 55/100es qu’échouait Fred Souris, lequel se consolait en remportant la classe 15 et parvenait à contenir de toute justesse Dimitri Demy (Kart-cross Peeters). Derrière, Maxime Baugniez (Kart-cross PRM) et Damien Herbiet (Kart-cross Peeters) complétaient le top 5 du jour, tandis que Jean Dejardin (Van Diemen Ford) prenait la classe 17 à son compte tout en clôturant le classement de la Division 4 à la douzième place finale.

Si d’ordinaire, ce sont les pilotes de la D4 qui tiennent la dragée haute à leurs homologues des Divisions 1 à 3, il n’en a rien été à Sy. Après une excellente entrée en matière en 2016 avec sa victoire décrochée à Mont Saint-Aubert avec sa Citroën Xsara WRC, Philippe Dewulf a tout simplement atomisé la concurrence lors de ce troisième round du championnat communautaire ! Après s’être adjugé les essais puis la première montée officielle, l’horticulteur de Lasne signait un chrono de 1’11.48 qui renverrait Delrue à près de trois secondes dans un hypothétique classement scratch, mais aussi un chrono synonyme de record de la côte pour les voitures de tourisme !

Même s’il y mettait du cœur à l’ouvrage, Francis Gilles (Ford Escort Cosworth, vainqueur en classe 8) ne pouvait tout simplement rien faire face au Brabançon. Il échouait à trois secondes, non sans être parvenu à prendre le meilleur sur la Lotus Elise d’un Olivier Dubois débordant in extremis la Citroën AX de Christophe Le Nouvel. Alors en lice pour une place parmi les cinq premiers, voire un podium, le jeune Jérémy Delchambre sortait violemment de la route sur la fin de la première montée officielle et sa Peugeot 205 GTi lourdement endommagée le forçait à en rester là. Derrière, la cinquième place aura été plus convoitée que jamais avec pas moins de cinq pilotes y prétendant : en fin de compte, c’est le néerlandophone Jef De Busser qui y hissait sa BMW Compact, mais Éric Bettel (Peugeot 205, lauréat en classe 12), Michel Dubois (Lotus Elise), Nick Van De Perre (Volvo 242) et Ceda Schrooten (Citroën Xsara) n’auront pas démérité, ces quatre-là terminant en 3/10es derrière De Busser. Le top dix était complété par Arnaud Dewalque (Citroën AX GTi) qui décrochait la classe 5 au passage. Douzième, Thibault Janty (Renault Clio), déjà tout heureux de pouvoir terminer la journée après être parti en tonneaux aux essais, profitait de la sortie de Delchambre pour s’imposer en classe 7.

Dans le reste des catégories, on notera les victoires de Christian Terf (VW Golf I GTi, 16e) en classe 6 ainsi que de Miguel Rodriguez (Ford Fiesta, 53e) en classe 2 et de Jean-Marie Legros (Clio, 58e) en classe 1. Comme à Vencimont, Laurent Morbois (AX, 19e) et René Welter (Westfield, 35e) prenaient respectivement les classes 10 et 3 à leur compte. En classe 9, c’est Cédric Meda (61e) qui tirait son épingle du jeu au volant de sa très originale Smart Cup. On notera enfin que la catégorie Démo a permis à quelques amateurs éclairés de venir s’amuser en toute sécurité avec quelques belles « Youngtimers ». Parmi eux, Lionel Junius laissera certainement un grand souvenir aux nombreux spectateurs présents grâce à quelques figures venues d’ailleurs avec son imposante BMW… E30 break !

Après trois semaines chargées, les spécialistes de la côte vont maintenant pouvoir profiter d’un mois et demi de répit avant leur prochain rendez-vous du côté de La Roche-en-Ardenne.

Vainqueurs de catégories: 1-1: J-M. Legros; 1-2: M. Rodriguez; 1-3: R. Welter; 2-4: /; 2-5: A. Dewalque; 2-6: Chr. Terf; 2-7: Th. Janty; 2-8: Fr. Gilles; 3-9: C. Meda; 3-10: L. Morbois; 3-11: Ch. Le Nouvel; 3-12: E. Bettel; 3-13: Ph. Dewulf; 4-14: D. Delrue; 4-15: Fr. Souris; 4-16: /; 4-17 : J. Dejardin

Leaders successifs:
D4: D. Delrue (essais 1, 2), Fr. Souris (montée 1), D. Delrue (montée 2)
D123: Ph. Dewulf (essais 1, 2 et montées 1, 2)


Les résultats

Division 4 : 1. D. Delrue (Pizautokart-1er 4/14) en 1’14.26; 2. Fr. Souris (Speed Car GTR-1er 4/15) en 1’14.81; 3. D. Demy (Kart-cross Peeters-4/14) en 1’14.87; 4. M. Baugniez (Kart-cross PRM-4/14) en 1’16.37; 5. D. Herbiet (Kart-cross Peeters-4/14) en 1’16.55; 6. E. Mercy (Diablo Kart-cross-4/14) en 1’17.28; 7. J. Vandeput (Van Diemen Suzuki-4/15) en 1’17.28; 8. J. Flaman (Camoto Kart-cross-4/14) en 1’19.54; 9. C. Gouders (Kamikaze 2-4/14) en 1’21.15; 10. St. Ninane (Proto Huyvan-4/15) en 1’21.92; 11. D. Lejeune (Kart-cross DLS-4/14) en 1’23.93; 12. J. Dujardin (Van Diemen Ford-1er 4/17) en 1’29.21 (12 classés)

Divisions 1-2-3 : 1. Ph. Dewulf (Citroën Xsara WRC-1er 3/13) en 1’11.48; 2. Fr. Gilles (Ford Escort Cosworth-1er 2/8) en 1’14.49; 3. O. Dubois (Lotus Elise-3/13) en 1’16.09; 4. Chr. Le Nouvel (Citroën AX GTi-1er 3/11) en 1’16.10; 5. J. De Busser (BMW Compact-3/13) en 1’20.44; 6. E. Bettel (Peugeot 205-1er 3/12) en 1’20.63; 7. M. Dubois (Lotus Elise-3/13) en 1’20.81; 8. N. Van De Pette (Volvo 242-3/13) en 1’20.83; 9. C. Schrooten (Citroën Xsara-3/12) en 1’20.90; 10. A. Dewalque (Citroën AX GTi-1er 2/5) en 1’21.70; 11. J. Vandeweyer (Opel Kadett E-3/12) en 1’22.30; 12. Th. Janty (Renault Clio-2/7) en 1’23.00; 13. Cl. Klein (Peugeot 205-3/12) en 1’23.13; 14. St. Leysen (Ford Escort RS-3/12) en 1’23.16; 15. M. Bill (Peugeot 205-2/7) en 1’23.37; 16. Chr. Terf (VW Golf I GTi-1er 2/6) en 1’23.45; 17. G. Re (Westfield-2/7) en 1’24.12; 18. D. Dierckx (Citroën C2-2/6) en 1’24.42; 19. L. Morbois (Citroën AX GTi-1er 3/10) en 1’24.42; 20. F. Jacobs (Opel Ascona-3/13) en 1’24.77; 21. V. Cornet (Opel Ascona-3/13) en 1’24.89; 22. M. Hermanns (Peugeot 205 GTi-3/11) en 1’25.00; 23. S. Schrooten (Citroën 2CV-3/10) en 1’25.09; 24. L. Jadot (Citroën C2 R2-2/6) en 1’25.17; 25. R. Laporte (Opel Ascona-3/13) en 1’26.57; 26. B. Herman (BMW 325i-2/8) en 1’27.29; 27. M. Fourneau (Subaru Impreza-2/8) en 1’27.45; 28. Chr. Gulpen (Opel Corsa GSi-2/6) en 1’27.70; 29. D. Moureau (Seat Ibiza-2/8) en 1’27.80; 30. M. Dormal (Ford Fiesta XR2i-2/6) en 1’27.88; 31. F. Chevrier (Citroën Saxo-2/6) en 1’27.93; 32. P. Pirard (Citroën Saxo-2/6) en 1’28.11; 33. Chr. Klein (Renault Clio-3/12) en 1’28.36; 34. Fr. Deglin (Opel Kadett-2/7) en 1’28.49; 35. R. Welter (Westfield-1er 1/3) en 1’28.62; 36. Ph. Deminne (Nissan Micra-2/5) en 1’28.64; 37. Ph. Hellings (Ford Escort RS-3/12) en 1’28.78; 38. M. Pirnay (Citroën C2-2/6) en 1’28.82; 39. J. Chacon Ruyz (Fiat 128C-3/10) en 1’29.16; 40. Fr. Laeremans (Opel Manta-3/13) en 1’29.23; 41. O. Dupont (Peugeot 106 Rallye-2/6) en 1’29.49; 42. Chr. Lagneaux (Opel Astra GSi-2/7) en 1’29.52; 43. J. Halleux (Ford Puma-2/7) en 1’29.90; 44. J. Gulpen (Opel Corsa GSi-2/6) en 1’29.90; 45. Ph. Denis (Ford Focus-1/3) en 1’30.58; 46. S. Pierson (Opel Kadett-2/7) en 1’30.99; 47. E. Chacon Ruyz (Fiat 128C-3/10) en 1’31.42; 48. P. François (VW Golf II 16v-2/7) en 1’31.48; 49. Gl. Maeschalk (Honda Civic-2/6) en 1’31.50; 50. J-Ph. Leblanc (Citroën AX GTi-3/10) en 1’32.08; 51. M. Dierckx (Suzuki Swift-2/5) en 1’32.32; 52. J. Lampforts (Lada 2105-3/11) en 1’32.75; 53. M. Rodriguez (Ford Fiesta-1er 1/2) en 1’33.23; 54. D. Dubois (Peugeot 106 Rallye-2/6) en 1’34.00; 55. J. Dubois (Citroën AX GTi-3/10) en 1’34.09; 56. M. Devaux (Citroën Saxo-1/2) en 1’35.46; 57. G. Gretry (Suzuki Swift-2/5) en 1’36.31; 58. J-M. Legros (Renault Clio-1er 1/1) en 1’36.40; 59. T. Wilms (Honda Civic-2/6) en 1’38.43; 60. Jo. Dubois (Renault Clio-2/7) en 1’39.10; 61. C. Meda (Smart Cup-1er 3/9) en 1’39.82; 62. S. Baltus (Honda S800-3/9) en 1’39.98; 63. J. Rouschop (Renault Clio-1/1) en 1’40.96; 64. Fr. Hellings (Ford Escort RS-2/7) en 1’42.60; 65. Fr. Dispa (Smart Cup-3/9) en 1’42.83; 66. J. Dejardin (Citroën AX GTi-1/1) en 1’43.24 (66 classés)

 

Les commentaires sont fermés.