QUENTIN GILBERT, EXEMPLE À SUIVRE POUR LES CONCURRENTS DU FIA JUNIOR WRC

Imprimer

Champion FIA Junior WRC l’an dernier, Quentin Gilbert bénéficie cette saison d’un programme de six courses en WRC2. Au Portugal, le Français évoluera donc sur une DS 3 R5, au moment même où onze équipages débuteront la course à sa succession !

Vainqueur de cinq courses en 2015 – dont le Rallye du Portugal – Quentin Gilbert a dominé le Championnat FIA Junior WRC. Il a donc remporté la dotation promise au champion, à savoir un programme de six rallyes du WRC2 au volant d’une DS 3 R5. L’exploitation de la voiture a été confiée à l’équipe DG Sport, victorieuse du classement Teams grâce aux performances de son pilote.

Grâce au soutien de leurs partenaires, Quentin Gilbert et son copilote Renaud Jamoul étaient présents dès l’ouverture de la saison au Rallye Monte-Carlo. Troisièmes à l’issue d’une course sans faute, ils ont obtenu un résultat important, puisque les pilotes peuvent marquer des points sur sept épreuves.

Au Portugal, Quentin Gilbert pilotera une DS 3 R5 aux couleurs de Citroën Racing, Total et Michelin. Son programme se poursuivra ensuite en Sardaigne, en Pologne, en Finlande, en Allemagne et en Corse. Sa voiture sera équipée du kit Evolution 2016, constitué d’une nouvelle face avant (radiateur, échangeur, boîte à air, traverse supérieure et protection inférieure), une direction assistée perfectionnée et un système embarqué optimisé. Les amortisseurs sont également dotés de nouveaux réglages.

Avec vingt-six concurrents engagés au Portugal en catégorie WRC2, Quentin Gilbert sait qu’il devra faire face à une opposition musclée. Mais rien n’a été laissé au hasard pour préparer ce rallye : « Avec presque quatre mois depuis le Monte-Carlo, nous avons eu le temps de penser à cette épreuve. Entre mon entraînement physique, le visionnage des caméras embarquées de 2015 et les différentes réunions techniques avec DG Sport, je crois que nous avons bien travaillé. Nous venons de valider la voiture dans sa configuration 2016 lors d’une journée d’essais dans le sud de la France, et j’effectuerai une autre séance avant le début des reconnaissances. »

« Ceci nous permettra d’attaquer le rallye avec un rythme élevé, sans round d’observation. Je sais que je dispose d’une très bonne voiture, au volant de laquelle je prends beaucoup de plaisir », poursuit le champion FIA Junior WRC en titre. « Je pense être dans le groupe des six ou sept pilotes de pointe, mais je ne me fixe pas d’objectifs impératifs en terme de résultat final. Même si le parcours du Nord est plus roulant qu’en Algarve, nous rencontrons tout de même des conditions difficiles en évoluant après les WRC. Il faudra donc ménager la mécanique et les pneus, y compris le dimanche qui sera une étape à part entière. »

Tout en faisant sa course, Quentin gardera un œil attentif sur les résultats du FIA Junior WRC : « Il y a une belle liste des engagés, avec des redoublants qui étaient déjà d’un très haut niveau l’an passé, comme Veiby, Folb et Tempestini. Pour son retour, je pense également que Koci sera très fort. Un pilote comme Crugnola a quant à lui beaucoup d’expérience… Je suis également heureux de voir que les Français sont présents en force. Il semblerait que le titre de Stéphane Lefebvre en 2014, puis le mien l’an passé donnent envie à nos compatriotes de poursuivre la série ! »

Le Rally de Portugal 2015 avait été marqué par des conditions de route très difficiles. En raison des fortes pluies tombées peu avant l’épreuve, le sol meuble s’était vite dégradé sous les assauts des voitures. Malgré leur passage par le Rally2 après des sorties de route, Ole Christian Veiby et Simone Tempestini avaient terminé aux cinquième et sixième places. Terry Folb avait quant à lui terminé hors des points.(com)

Les commentaires sont fermés.