Spa Euro Race:Une météo variable agrémente le spectacle, plusieurs Belges sur les podiums

Imprimer

Le véritable coup d’envoi de ce Spa Euro Race 2016 a été donné, en début d’après-midi, avec la première course de la Renault Clio Cup Central Europe. Et comme à leur bonne habitude, les « bombinettes » frappées du Losange nous ont offert d’emblée un bien beau spectacle avec trente minutes de course portières contre portières.

Après une neutralisation suite à un accrochage au premier tour au niveau du « Pif Paf », l’épreuve est repartie sous les commandes de l’expérimenté Sébastian Bleekemolen. Menacé au début par le leader du championnat Central Europe Dino Calcum (victime ensuite d’une crevaison), Bleekemolen s’est vite mis à l’abri de l’ « aspi » dans la montée vers les Combes pour s’imposer devant l’autre Néerlandais Melvin De Groot et le restaurateur de Knokke Stephan Polderman, soit trois pilotes de la Clio Cup Benelux sur le podium.

Un fin crachin rendait les conditions particulièrement délicates pour le départ de la première manche de la Porsche GT3 Cup Benelux et Central Europe. Et cela tournait vite mal avec un gros crash impliquant quatre voitures lors du premier passage dans le Raidillon. Le temps de dégager les épaves (celle de Marcin Janos était la plus touchée) et un gros quart d’heure était déjà passé. Il restait treize minutes à la relance et Dylan Derdaele profitait du mauvais pari de Dylan Pereira (rentré pour chausser les pneus pluie) pour se détacher devant le Polonais Peter Parys et l’Allemand Patrick Eisemann. Auteur d’une spectaculaire remontée et du meilleur tour en course, Pierre Piron croisait le drapeau à damier à un inattendu 4ème rang absolu devant l’Allemand Wolfgang Triller et un excellent Romain Degeer complétant le podium Benelux après s’être élancé du 20ème rang.

Un peloton d’une trentaine de Lotus de tout poil s’élançait ensuite sous un ciel menaçant pour disputer la première course de Lotus Cup et Lotus Elise Trophy. Après s’être fait brûlé la politesse par Ryan Savage (Lotus 2-Eleven) lors des premiers hectomètres, Adam Mackay (Lotus Exige V6 CupR) s’emparait du commandement pour ne plus le lâcher jusqu’à l’arrivée. Le Britannique précédait Savage pour près de 10 secondes, Adam Knight (Lotus Exige V6 CupR) prenant le deuxième accessit.

Animée, la première joute du Supercar Challenge powered by Pirelli le fut assurément. Si la meute des 42 voitures prenait le départ sur piste sèche, la pluie faisait son apparition après 10 minutes de course seulement. Au même moment, la BMW Z4 d’Eric Van den Munckhof sortait au sommet du Raidillon, heureusement sans gravité pour le pilote batave. La Renault RS01 alignée par les Espagnols de Monlau Competicion faisait quant à elle cavalier seul en tête de la course. Au terme des 60 minutes plus un tour au programme, Jurgen Smet et José Manuel Perez-Aicart s’imposaient et précédaient de 25 secondes la Ligier JSP3 du trio Dontje-Van Eerd-Lammers. L’originale Puma RT de Henk Thuis complétait le tiercé de tête. Les Belges ont également fait forte impression face à leurs collègues majoritairement hollandais ce samedi. Nicolas Vandierendonck et Manu Van de Ryse (Porsche 991 Cup) remportaient une brillante victoire en GTB. En Sport Division, Chris Voet et Bart Van den Broeck imposaient leur Peugeot RCZ avec 5 secondes d’avance sur la BMW M235i Racing Cup de la famille Vannerum. Quatrième place en Supersport pour Luc Branckaerts (Saker RAPX) tandis que la Porsche Cayman GT4 du Delahaye Racing pilotée par le duo français Viron-Bordet terminait sixième de classe pour sa première sortie en course. La catégorie était enlevée par la BMW M3 E90 ex-WTCC de Bas et Joris Schouten.(com)

Les deuxième manches sont prévues ce dimanche à partir de 10h20 avec les 2h05 du Belcar Endurance Championship à partir de 15h40.

 
 

Les commentaires sont fermés.