ADAC Rallye Deutschland: Simone Tempestini gagne aussi sur asphalte!

Imprimer

Après des victoires sur terre au Portugal et en Pologne, Simone Tempestini et Giovanni Bernacchini ont démontré leur polyvalence en remportant le Rallye d’Allemagne. L’équipage italien a su déjouer les pièges de l’épreuve pour s’offrir un succès qui leur permettra de viser le titre FIA Junior WRC dès le Tour de Corse.

Vainqueur en Finlande, Ole Christian Veiby s’était relancé de la meilleure des manières dans la course au titre FIA Junior WRC. Le Norvégien ne possédait plus que 18 points de retard avant le départ de l’ADAC Rallye Deutschland et il semblait le plus à-même de concurrencer Simone Tempestini. Décidé à attaquer fort d’emblée, Veiby sortait cependant de la route dans l’ES1 et perdait douze minutes dans un fossé.

Auteur de deux meilleurs temps le vendredi, Martin Koci se hissait en tête après l’ES3. Puis Tempestini portait son attaque en fin de journée et il s’emparait des rênes du FIA Junior WRC. Terry Folb, troisième du général et auteur du meilleur temps dans l’ES4, perdait une minute dans la dernière spéciale du jour.

Au moment de rentrer à l’assistance de Trèves, Simone Tempestini devançait Martin Koci de 12’’1. Troisième, Terry Folb devançait Romain Martel, Vincent Dubert et Mohamed Al-Mutawaa, victime d’une crevaison dans l’ES4.

Samedi, c’est à nouveau Ole-Christian Veiby qui était le plus vite en action, avec le premier scratch du jour ! Malheureusement, le Norvégien sortait à nouveau la route dans l’ES7 et il devait abandonner pour la journée. Dans l’ES6, Vincent Dubert se mettait à son tour en évidence, avec son premier scratch en FIA Junior WRC. Terry Folb retrouvait le sourire avec le meilleur chrono dans le double passage d’Arena Panzerplatte, juste avant que la longue spéciale dans le camp militaire de Baumholder ne soit annulée en raison de la sortie de route de Stéphane Lefebvre, le champion FIA Junior WRC 2014.

Au classement général, Simone Tempestini conservait alors 5’’4 d’avance sur Martin Koci. Dans l’après-midi, l’Italien signait trois meilleurs temps en quatre spéciales pour faire le break. Grâce à son choix de pneus avisé, il faisait la différence dans Panzerplatte Lang (40,80 km), prenant dix secondes d’un coup à son rival. « J’ai compris à quel moment il fallait attaquer et à quel moment il fallait lever le pied », expliquait Tempestini. « J’ai attaqué tout en conservant une petite marge d’erreur, et désormais nous comptons 17 secondes d’avance sur Martin. »

Dimanche matin, Simone Tempestini douchait les derniers espoirs de ses poursuivants en se montrant le plus rapide dans le premier secteur. Puis Terry Folb confirmait sa progression en signant les deux meilleurs temps dans la spéciale de Sauertal.

Pour la troisième fois en quatre rallyes, Simone Tempestini grimpait sur le podium final en vainqueur. Avec 37 points d’avance sur son plus proche poursuivant, il lui suffira d’une troisième place au Tour de Corse pour remporter le FIA Junior WRC, doté d’un programme de six courses en WRC2 pour la saison 2017.

Martin Koci terminait deuxième devant Terry Folb, auteur de cinq meilleurs temps au cours du week-end. Romain Martel, qui visait encore une place sur le podium lors de la dernière étape, terminait quatrième devant Vincent Dubert, victime d’une crevaison dans l’ultime boucle. Mohamed Al Mutawaa prenait les points de la sixième place devant Ole-Christian Veiby, reparti en Rally2 pour la troisième étape.

« Je suis satisfait du résultat, mais surtout de notre approche », déclarait Simone Tempestini à l’arrivée. « Nous avons fait les bons choix tout au long du week-end, qu’il s’agisse des réglages ou des pneus. Nous avons su nous montrer prudents pour éviter les plus gros pièges et nous avons attaqué quand les conditions le permettaient. Lors des reconnaissances, je ne pouvais pas imaginer à quel point les routes deviendraient sales au fil des passages en course. Après quelques virages de l’ES1, j’ai compris qu’il faudrait faire attention à chaque corde. Nous avons marqué des points très importants dans l’optique du championnat et nous pouvons désormais nous tourner vers la Corse. C’est un rallye auquel j’ai déjà pris part et c’est un de mes préférés. »

PIERRE-LOUIS LOUBET CINQUIÈME DU WRC2

Comme en Pologne, Pierre-Louis Loubet et Vincent Landais ont réalisé une performance solide, emprunte d’une grande régularité tout au long de l’épreuve. Ils ont amélioré leur meilleur classement en WRC2, terminant cette fois-ci à la cinquième place de la catégorie, pour leur première participation au Rallye d’Allemagne. Yoann Bonato a dû abandonner dans l’ES3 suite à une double crevaison, avant de reprendre sa course le lendemain et terminer à la douzième place. Quentin Gilbert a quant à lui tapé un mur dans l’ES2. Le Vosgien n’est pas reparti en Rally2, afin de se concentrer sur ses échéances de fin de saison.(com)

CLASSEMENTS

ADAC RALLYE DEUTSCHLAND

  1. Tempestini / Bernacchini 3h21’12’’4
  2. Koci / Kostka +38’’9
  3. Folb / Le Floc’h +2’12’’8
  4. Martel / Lemoine +3’05’’0
  5. Dubert / Coria +6’17’’1
  6. Al Mutawaa / McAuley +11’38’’1
  7. Veiby / Skjaermoen +1h12’05’’0

CLASSEMENT GÉNÉRAL

  1. Simone Tempestini 93 pts
  2. Ole Christian Veiby 56 pts
  3. Terry Folb 48 pts
  4. Vincent Dubert 44 pts
  5. Martin Koci 42 pts
  6. Romain Martel 40 pts
  7. Mohamed Al Mutawaa 26 pts
  8. Juuso Nordgren 15 pts
  9. Lukas Pieniazek 9 pts
  10. Frédéric Hauswald 8 pts
  11. Andrea Crugnola 2 pts

Les commentaires sont fermés.