BGDC 2016 :Huygens-Cools (D2) et Heyninck-Dejonghe (D1) concluent la saison par une victoire.

Imprimer

C’était la dernière course de l’année sur le circuit de Spa-Francorchamps, et elle a été marquée par des conditions météorologiques dignes de l’été indien. Trois heures durant, la grosse quarantaine de bolides du BGDC en a débattu, avec pour enjeu la victoire, bien sûr, mais aussi les titres 2016 dans les différentes Divisions et Classes. Tant en D1 qu’en D2, le suspense a prévalu jusqu’au bout, et les rebondissements ont été nombreux…

bgdc , francorchamps , lameuse , sudinfo ,moteur

Engagé pour la première fois au volant d’une rutilante BMW M3 E92, le Hollandais Wiebe Wijtzes affichait ses prétentions dès les qualifications, signant une remarquable pole position. Il n’empêche, dans la Division 2 du Belgian Gentlemen Drivers Club, les références sont les BMW M3 E46 #17 de Huygens-Cools et #64 de De Wit. Et ce dimanche, ce sont Kris Cools et Johan Huygens qui étaient les plus forts, en dépit de la stratégie décalée de Wijtzes. Ils remportaient une victoire méritée, synonyme de titre en D2 pour Johan Huygens, une semaine après s’être distingué par une autre couronne lors du Belgian Indoor Karting Championship. Un titre dignement fêté sur le podium spadois en compagnie de Pieter Verlinde, venu supporter son équipier de début de saison, lui qui a été victime d’un accident de la route le tenant écarté des circuits pour quelques mois encore. Séquence émotion…

Derrière la #17, Koen De Wit semblait bien parti pour s’offrir l’argent lors de cette finale et au championnat, en dépit de ratés moteur persistants. Dans le dernier tour, le Néerlandophone subissait néanmoins une attaque en règle de Wiebe Wijtzes au sommet du Raidillon, le Hollandais utilisant toute la surface disponible… et même un peu plus ! Il croisait le drapeau à damier devant un Koen De Wit jurant qu’on ne l’y reprendrait plus…

Si les Seat Leon Supercopa avaient laissé entrevoir de belles choses lors des qualifications, elles étaient moins tranchantes en course, la #35 de Greg Vannetelbosch, Olivier Kirten et Salim Den Hondt prenant la 4ème place en Division 2 et en Classe F, devant la #74 de Jimmy Adriaenssens et Kris Van Kelst, cette dernière précédant de justesse la vaillante BMW Z3 M Coupé #888 du trio De Landsheere-Kluyskens-Vandekerckhove.

Dans la Classe E de la Division 2, doublé des VW Golf V Cup 2.0 TDI, avec la #25 d’un Serge Van Den Berge très bien accompagné de Maxime Pasture et Ludovic Dubois, qui a devancé de 7 petites secondes le bolide similaire du Suisse Andreas Kempf et de la Hollandaise Priscilla Speelman, meilleure fille dans la course. Abandon par contre pour les ‘déjà champions’ Kenny Boeykens et Kobe Wastiels sur leur BMW 325i E90 #90. 

Encore Sam Dejonghe !

Vainqueur des 24 Heures 2CV quelques heures plus tôt, le jeune Sam Dejonghe, pilote du RACB National Team, a de nouveau fait des étincelles, en BGDC cette fois ! Associé à un Geoffrey Heyninck de retour avec sa performante BMW 320i E46 WTCC #281, il allait non seulement permettre à cette bavaroise taillée pour le sprint de l’emporter haut la main en Classe B (2 litres) de la Division 1, mais aussi au classement général de cette D1, laissant toutes les Peugeot RCZ Cup de la Classe A16T derrière lui !

bgdc , francorchamps , lameuse , sudinfo ,moteurIl n’empêche, en achevant la course au 3ème rang de la D1, soit la 2ème place en Classe A16T, Benoît Semoulin, qui avait le bonheur de retrouver son frère François pour cette finale, a assuré l’essentiel, à savoir le titre absolu en Division 1. Vainqueur de Classe ce dimanche (et pour la troisième fois cette saison), le jeune Anthony Lambert échoue à quelques points au championnat, mais il peut être considéré comme la révélation de la saison sur le front du BGDC. Quant à Matthieu De Robiano et Pierre Dupont, associés au volant de la Peugeot RCZ Cup SemSpeed #2, ils ont complété le triomphe de leur équipe. Succès il est vrai facilité par l’abandon trop rapide de la RCZ Cup #188 de Jérôme Heinen et Gaëtan Hayot, des suites d’un accrochage à l’épingle de Bruxelles lors des qualifications. C’est dès lors la RCZ Cup #7 du Français Stéphane Cristinelli et de Michel Duquesnoy qui achevait la course au pied du podium. bgdc , francorchamps , lameuse , sudinfo ,moteur

En Classe B, si la BMW #281 de Heyninck-Dejonghe a dominé, le très expérimenté équipage de la Vauxhall Astra Coupé #777, riche de Guy Katsers et Philippe Ménage, a rempli sa mission en faisant fi d’ennuis mécaniques de fin de parcours pour prendre une 2ème place synonyme de titre. Sacre il est vrai facilité par le retrait de la Renault Clio Cup #503 de François Jeukenne et Gaël Frère, victime de sa boîte de vitesses.

bgdc , francorchamps , lameuse , sudinfo ,moteurC’est la Clio #117 de Christophe Van Riet et René Brugmans qui complétait le podium de cette Classe B, prenant le meilleur sur les autres Clio Cup des frangins hollandais Mick et Yardy Hoogwerf, des réguliers Philippe Braekevelt et Daniel Braun, de l’homogène trio Deger-Hortunalnus-Börner et d’Angélique Charlier, assistée de Pierre Zahnen et Laurent Simon.

Si la seule voiture engagée en Classe A, la Honda Civic #118 de Jean-Didier Ronveaux et Georges Pons, était contrainte à l’abandon, elle n’était pas la seule à rencontrer des soucis, loin de là. C’est ainsi que les champions de la Classe D, la Porsche Boxster de Jean-Yves Beeckman, Christophe Denis et Alain Neutelers, souffrait du côté d’un cardan, ce qui offrait la victoire à la BMW 325i #113 du… quatuor Claeys-Crucq-Uylenbroeck-Delnest, qui se défaisait de la 325i Clubsport Trophy JJ Motorsport des débutants hollandais Gerjo Timmerije et Peter Struik.  

Voilà, les champions 2016 sont connus et le rideau est tombé sur le BGDC 2017. La prochaine campagne sera synonyme de nouveautés, de changements au niveau du règlement, d’un calendrier revu et d’un nouvel événement, les Spa 400, pour entamer la saison dès le printemps revenu. On se réjouit déjà…(com) 

Les commentaires sont fermés.