Africa Eco Race: Une entrée déjà corsée

Imprimer

Après avoir débarqué ce lundi 2 janvier à Nador, L’AFRICA ECO RACE a débuté dans le nord du Maroc par une première spéciale de 86 km. Un secteur sélectif qui devait, sur le papier, constituer une mise en jambes. En réalité, de récentes pluies très abondantes ont totalement changé la donne, transformant l’histoire en un exercice de navigation et de pilotage plutôt complexe. Au final, même si les écarts sont faibles, certains ont déjà payé l’addition alors que d’autres on pu marquer leur territoire, à l’image de Vladimir VASILYEV sur MINI en auto, Andrey KARGINOV sur KAMAZ chez les camions et le surprenant Gev SELLA sur deux roues.

UNE PREMIERE EN MOTO

2.pngJamais, dans l’histoire des Rallyes Tout Terrain, un pilote de 18 ans n’avait remporté une spéciale. C’est à présent chose faite puisque le jeune Israélien Gev SELLA s’est imposé au guidon de la KTM, 16 secondes devant la HONDA Africa Twin de l’Italien Paolo CECI. Ce dernier, victime de problèmes avec ses instruments de navigation s’est contenté de faire route avec Pal Anders ULLEVASETER, 3ème de la spéciale du jour à 1’59’’. Le double vainqueur de l’épreuve déclarait à l’arrivée : « Je n’ai pas roulé avec ma KTM depuis la dernière édition de l'AFRICA ECO RACE et il a donc fallu que je retrouve mes sensations. Je n’ai pas pris de risque mais je suis tout de même très impressionné par le niveau de performance de la HONDA de l’Italien. » A noter également la jolie performance du seul quad de la course puisque le YAMAHA du pilote russe Aleksandr MAKSIMOV termine 6ème à 8’45’’ de la première moto.

A BATAILLE A COMMENCÉ SUR QUATRE ROUES

René METGE avait annoncé un exercice de navigation compliqué. Ce fut le cas pour quelques uns mais rien de bien marquant. En revanche plusieurs équipages de pointe ont déjà perdu gros à l’image de Patrick SIREYJOL, victime d’un bris de courroie de direction assistée de son Buggy CUMMINS, tout comme Miroslav ZAPLETAL qui a brisé un demi arbre de son HUMMER sur une saignée, ou encore Pascal THOMASSE dont le Buggy OPTIMUS était signalé arrêté sur la piste. Soucis également chez les camions pour Sergey KUPRIANOV sur KAMAZ, victime d’une crevaison alors que Miklos KOVACS avait le train avant de son SCANIA ouvert à l’arrivée.

Du côté des grands gagnants du jour, Vladimir VASILYEV signe le scratch au volant3.png de sa MINI, devant Thierry MAGNALDI à seulement 1’03’’ du Russe avec son TWO WHEELS DRIVE. Derrière, Mathieu SERRADORI s’offre la 3ème place à 5’35’’, juste devant le KAMAZ d’Andrey KARGINOV déjà aux avants postes et leader des camions. Belle performance également pour le Buggy OPTIMUS de Dominique HOUSIEAUX qui signe le 5ème temps. On retrouve les dix premiers au classement de cette courte spéciale en moins de 10 minutes.

Chez les mastodontes du désert, on retrouve derrière le KAMAZ, le TATRA BONVER du Tchèque Jaroslav VALTR qui devance le MAN revitaminé de la Portugaise Elisabete JACINTO.

4.png

A la sortie du secteur sélectif bouclé pour tous avant 12h00, une liaison d’environs 400 km attendait encore les participants pour rejoindre le premier bivouac de l’AFRICA ECO RACE 2017, installé sur le Domaine Moulay, non loin d’Erfoud.

Mardi 3 janvier, cap à l’ouest et sur les premières dunes pour rejoindre LARJAME par une spéciale de 370 km qui s’élancera depuis le bivouac pour arriver à seulement 23 km de TAGOUNITE où l’AFRICA ECO RACE passera la deuxième nuit.(com)

Les commentaires sont fermés.