Legend Boucles @ Bastogne 2019 / Classic : Le ‘Best Of’ de la Régularité !

Imprimer

rallye ,legend boucles  ,LLB   ,RACB  ,bastogne  ,rutpeur ,Rupteurmagazine   ,lameuse   ,sudinfo

La discipline, au succès toujours plus impressionnant, est née… en Belgique ! Gloire à la Coupe des Sources et son géniteur Pascal Collard – par ailleurs Relation Concurrents sur les Legend Boucles @ Bastogne – qui, à la fin des années ’80, a imaginé un concept de compétition ne reposant pas sur la vitesse, mais bien sur la régularité. Depuis lors, la discipline a fait florès, adoptée par d’innombrables organisateurs internationaux, et la Belgique s’est muée en terre d’experts quand il s’agit de pointer à la seconde sur un parcours donné, tests de régularité sur routes fermées, comme à Bastogne, de parcours sur routes ouvertes, mode adopté par la majorité des organisateurs.

 

Avec sa moyenne de 60 km/h et son plateau très hétéroclite, la catégorie ‘Classic’ des Legend Boucles @ Bastogne rassemble à elle seule une bonne moitié des plus de 300 concurrents engagés ! Cette année, c’est même le deuxième meilleur score absolu qui a été enregistré par les organisateurs du Royal Automobile Club de Spa. Qu’est-ce qui en fait le succès ? Le fait de participer à un événement majeur, avant tout, grande fête de la voiture ancienne de compétition sur un parcours fermé, sécurisé, et surtout exceptionnel. La possibilité également d’y prendre part avec des voitures qui n’ont rien de monstres de compétition. Quand bien même un minimum de préparation est de rigueur avant d’affronter les RT dominicaux, essentiellement forestiers.

 

Cerise sur le gâteau, la catégorie ‘Classic’ des Legend Boucles @ Bastogne peut être considérée comme le ‘Best Of’ de la discipline, l’épreuve que tous les Experts de la Régul’ rêvent d’accrocher à leur palmarès ! Si les Français Berteloot-Cancel (Porsche 911) avaient surpris les Belges à domicile lors de la première édition bastognarde des Legend Boucles en 2015, depuis, les équipages en noir-jaune-rouge ont tout raflé, avec Deflandre-Lienne (Porsche 911) vainqueurs en 2016, Piraux-Monard (Renault 5 Alpine) lauréats en 2017 et Van Dalen-Minguet (Ford Escort MK2) vainqueurs en 2018.

 

Yves Deflandre étant passé en ‘Challenger’ (voir par ailleurs), les autres, dont Marc Van Dalen et Julien Minguet, sont bien sûr de retour afin de tenter la passe de deux. En dépit de leurs occupations professionnelles en pleine période ‘Salon’, Eric Piraux et Catherine Monard seront bien au départ, avec pour objectif de doubler la mise à Bastogne. Voilà qui promet… Il n’empêche, 2019 pourrait être le millésime d’Eric Gengou et Didier Gathy (Volvo 142), qui ont fait le plein de places d’honneur ces dernières années (5èmes en 2015, 4èmes en 2017 et 2èmes en 2018), bien décidés à gagner un petit rang supplémentaire avec une suédoise dont la robustesse n’est plus à démontrer au cœur de l’Ardenne ! A moins bien sûr que Patrick Lambert, qui s’est adjoint les services d’un certain Yves Noelanders, ne parvienne à mettre tout le monde d’accord avec une BMW 2002 souvent vue aux avant-postes…  

Le groupe des favoris est néanmoins bien plus étoffé encore, à tel point qu’il convient de parler de ‘Best Of’ de la Régularité à Bastogne. Seront donc à surveiller des duos aussi solides que Claude Ninane et Christophe Simon (Opel Kadett C), Michaël Weiller et Anne Meunier (BMW 1602), les régionaux Jonathan Georges et Elisabeth Fagnant (Peugeot 205 GTI), Kurt Dujardyn et Filip Deplancke (Porsche 911, longtemps leaders l’an dernier…), Patrice Simon et Christian Bernard (Porsche 924), Gaëtan Schoonbroodt et François Gehlen (Ford Escort MK1), Etienne Baugnée et Benoît Remion (Ford Escort MK1), Dirk Van Rompuy et Jens Vanoverschelde (Opel Ascona B), l’inédit duo composé de Damien Chaballe et Robert Vandevorst (BMW 323i E21), Dominique Dufrasne et Isabelle Regnier (Volkswagen Golf 1), ou encore les jeunes loups Alexandre Delhez et Benoît Deflandre (Ford Escort MK1), respectivement fils de Johnny Delhez et Yves Deflandre, qui contribuent à apporter du sang neuf à la discipline !

 

La menace internationale sera essentiellement française, avec deux équipages comptant parmi les inconditionnels de l’épreuve. Frédéric Magdziarek et Philippe Lhomme (Volkswagen Golf 1) ont déjà goûté aux joies du podium à Bastogne (2016 avec une superbe BMW 2800 CS), tandis que Jérôme Ambrosini et Montgomery Abel (Audi 80 GT) peuvent bondir à tout moment. Attention néanmoins à la Ford Anglia des Italiens Alessandro Olivieri et Cesare Rainisio, qui connaissent parfaitement la musique…  

 

Dans le sillage de ces gros bras, un groupe d’outsiders ne manquera pas de ‘klaxonner’, riche de Tony Kevers et Baudouin Halleux (Volkswagen Golf 1), Nicolas Hennes et Christian Lauffs (BMW 320i E21), José Delporte et Jean-Yves Bozet (Porsche 924), Hervé van Rijckevorsel et Lionel Cammaerts (Volvo 122), Jean-Jacques Mertens et Jean-Charles Malherbe (Volvo PV444), Johannes De Vos et Charly Laroy (Porsche 911 SC), Eugenio Rossi et Michelle Perlino (superbe Lancia Flavia Coupé), sans oublier le bien connu copilote Johan Gitsels, cette fois au volant, accompagné de Joppe Gitsels sur une rutilante Porsche 911 SC RS ! Liste non-exhaustive, bien sûr…

 

Et puis, les Legend Boucles @ Bastogne côté Régul’, c’est aussi des équipages dont on parlera, quand bien même ils ne joueront sans doute pas les premiers rôles. On pense ici au gang des Lada amené par le sorcier Guy Moerenhout, avec notamment notre ex-Premier Ministre Guy Verhofstadt accompagné de Guido Devreker (Lada 1600 Rallye Gr.2), ou encore l’ancien présentateur de l’émission ‘Champion’s’ Paul Fraikin, secondé par Eric Van Bourgonie (Lada 1500 S Abarth Gr.2). Monsieur le curé Jean Dewandre et son frère Philippe (Talbot Sunbeam Ti), les inévitables Patrick Maréchal et Dominique Beaujean (Citroën 2CV), qui furent les tout premiers inscrits début novembre, sans oublier les équipages féminins, mis à l’honneur dans le cadre de l’opération #LegendBoucles4Women, emmenés par Cindy Brusselmans et Sylviane Michel (Saab 99).

 

Ultime pôle d’intérêt majeur de la catégorie ‘Classic’, un plateau varié à souhait. Si les Ford Escort, Porsche 911 et Volvo de toutes les générations sont répandues, le public qui prendra la peine de s’intéresser aux adeptes de la Régularité appréciera de voir débouler des modèles aussi différents et intéressants que les Simca 1000, Talbot Samba et Peugeot 104, DKW F12, Alfa Romeo Giulia Junior, Ford Anglia et Taunus, Citroën DS, Chrysler Avenger, Datsun 240 Z, Volvo 1800, Renault 4, etc. Bref, que du bonheur…

 

Pour rappel, le samedi, les ‘Classic’ mettent directement le cap sur la province de Liège avant de revenir en province de Luxembourg, tandis que sur les RT forestiers du dimanche, cet impressionnant peloton évoluant à 60 km/h ouvre la route…(com)





  

 

Les commentaires sont fermés.