Legend Boucles @ Bastogne 2020:Des règles techniques et des coefficients simplifiés

Imprimer

legend boucles @ bastogne , rupteur magazine , lameuse ,sudinfo ,moteur

Qui n’avance pas recule… Mais parfois, il est préférable de reculer pour mieux avancer ! L’an dernier, les organisateurs des Legend Boucles @ Bastogne avaient joué la carte d’une certaine authenticité en inaugurant la catégorie ‘Super Legend’ pour les véhicules ne correspondant pas totalement à la réglementation technique. Une règle mal comprise, mal interprétée… et peu appréciée. Résultat : le RAC Spa a décidé de simplifier les règles techniques, mais aussi les fameux coefficients propres aux Legend Boucles…
« Autant l’avouer, pour l’édition 2019, nous avions été trop loin côté règlement technique, ce qui en a agacé plus d’un, explique Pierre Delettre. La volonté pour 2020 est dès lors d’en revenir à quelque-chose de plus basique, donc de plus raisonnable. Il était notamment important que les catégories ‘Legend’ et ‘Challenger’ reposent sur les mêmes règles, afin d’éviter qu’une voiture non-conforme en ‘Legend’ soit reversée en ‘Challenger’. La seule différence, c’est que la catégorie ‘Challenger’ reste réservée aux voitures construites avant 1987, tandis qu’en ‘Legend’, nous acceptons les bolides relevant de l’Annexe J2 FIA, construits jusqu’en 1990, pour autant qu’il s’agisse de modèles à deux roues motrices seulement. Le coefficient d’âge de ces voitures construites entre 1987 et 1990 passe de 1,4 à 1,2. »


Plus important encore, pour les catégories ‘Legend’ et ‘Challenger’, les freins et les suspensions sont désormais… libres ! Ce qui évitera la modification de voitures évoluant avec d’autres types de freins et de suspensions le reste de l’année. Quant aux boîtes de vitesses, elles peuvent être de type séquentiel… mais le coefficient passe alors à 1,5 !

« Pour ce qui est des moteurs, source de bien de discussions avant, pendant et après l’épreuve, un réalésage de 20% est autorisé sans entraîner de modification du coefficient, poursuit Pierre Delettre. Si le réalésage par rapport à la mécanique d’origine est supérieur à 20%, ou si le moteur est passé de 8 à 16 soupapes, c’est un coefficient de 1,5 qui sera appliqué. Par contre, les Ford Escort de type ‘Milligton’, ou propulsées par des mécaniques d’autre marque, sont interdites ! Histoire de préserver l’aspect ‘historique’ de l’épreuve. »

Last but not least, les coefficients d’âges ont été simplifiés eux aussi. Pour les véhicules construits jusqu’au 31 décembre 1961, le coefficient sera de 0,95, afin d’encourager l’engagement des plus anciennes, tandis que pour les voitures construites entre le 01/01/1962 et le 31/12/1986, le coefficient sera de 1,0.


Reste le cas de la catégorie ‘Classic’, pour laquelle les règles techniques ne changent pas. Comme annoncé, un arceau de protection sera obligatoire dès l’édition 2021. Ce qui signifie que pour les Legend Boucles @ Bastogne 2020, cette obligation ne sera pas encore d’application. « Nous avons d’ailleurs d’ores et déjà décidé qu’en 2021, seules les voitures construites après le 01/01/1971 seront concernées par l’obligation d’installer un arceau de protection. Toujours dans le but de favoriser l’engagement de voitures plus anciennes, datant des années ’50 ou ’60 », précise Pierre Delettre.
On l’a compris, pour cette édition 2020 des Legend Boucles @ Bastogne, une certaine convivialité technique et sportive sera de mise. Qu’on se le dise…(com)

legend boucles @ bastogne , rupteur magazine , lameuse ,sudinfo ,moteur

legend boucles @ bastogne , rupteur magazine , lameuse ,sudinfo ,moteur

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel