Carton plein pour le Dumont 2020

Imprimer

asaf, rupteurmagazine ,rallye , waremme, sudinfo, lameuse

La semaine dernière, l’Ecurie Hesbaye avait le plaisir d’annoncer que le public serait finalement autorisé à assister à cette édition du Critérium Jean-Louis Dumont. Une autorisation soumise à conditions, celle des gestes barrières et du port du masque. Le canevas de l’épreuve ayant lui-même été modifié pour éviter les attroupements : buvettes et petites restauration interdites, procédures de contrôles techniques et administratifs revisités, suppression du podium final et de la remise des prix en fin d’épreuve. « C’est à ce prix que nous sommes autorisés à organiser cette 37ème édition. Ces sacrifices sont nécessaires si nous voulons relancer notre sport sur le territoire wallon. J’encourage tout un chacun à respecter scrupuleusement les mesures imposées. Dans le cas contraire, le Jean-Louis 2020, et les autres épreuves du reste de la saison pourraient subir un coup d’arrêt ! » rappelle Jacques Ravet, directeur de course de l’épreuve. Des précautions qui ont d’ailleurs généré une légère marche arrière en termes d’accès au public. Pour éviter que les équipes d’assistances ne doivent jouer aux gendarmes en refoulant le public lors des phases d’assistance, il a été décidé que le centre du rallye serait réservé aux organisateurs, aux équipes d’assistance et aux équipages. Pour assister à l’épreuve, le public devra se rendre en bord de spéciales, dont l’accès reste libre. « Nous le regrettons, mais nous devons limiter les risques sanitaires pour assurer la tenue de l’épreuve », ponctuait Jacques Ravet.

Le centre du rallye devrait donc se distinguer par une quiétude… que l’on ne retrouvera assurément pas en spéciale. Parmi les 189 équipages vedette du jour, on en dénombre plus de 60 en Division 4. La vedette de l’épreuve sera assurément l’infatigable et toujours aussi rapide Patrick Snijers, engagé sur une Porsche 911. Il aura toutefois fort à faire pour se mêler à une lutte impliquant par ailleurs cinq R5 (3 Skoda Fabia et 2 Citroën DS3), une quinzaine de Mitsubishi Lancer, une poignée de Subaru, une demi-douzaine de BMW, trois Porsche supplémentaires à celle du grand Patrick et une ribambelle de furieuses tractions. Les pilotes à surveiller seront nombreux, à commencer par les très rapides Davy Vanneste, Philippe Dewulf, Jonas Langenakens, Cédric De Cecco, Niels Reynvoet, Mathias Boon, Jos Pennartz, Hein Jonckers, Jan Jacobs, Johnny Vanzeebroeck, Kenny Herbillon, Erik Moree, Patrick Diels, Jean-Fred Colignon… On notera encore la présence des originales Mitsubishi Mirage Proto de Poelmans et l’Abarth S2000 de Dedoncker.

Le plateau des équipages de la Division 3-2-1 ne démérite pas, avec la crème de la crème de la catégorie, dont une bonne part sont également du cru hesbignon. Humblet, Delleuse, Mottet, Balthasar, Dumont, Vecoven, Delrez, Jamoulle, Marique, Hubin, Remilly nous ont habitués à des luttes à couteaux tirés et à des rebondissements à répétition. On ne manquera pas de surveiller les volées de bois vert que s’échangeront entre les animateurs des autres classes. On attend le meilleur de Joffrey Wuidar, David Schmetz et Bruno De Wilde en 3-9, de Radoux, Pirnay et Doeran en 3-8. Et avec près de 20 équipages en 2-5, on peut là aussi penser que cela va jouer des coudes !

Toujours aussi populaire, les catégories PH/SR réservées aux véhicules historiques. 40 équipages sont annoncés. Côté SR, on isolera la Ford Escort du grandissime favori, Hubert Deferm, ainsi qu’un nom qui évoquera des souvenirs à certains : Thierry Reginster, engagé sur une Opel Kadett. Le plateau se distribue entre les Opel Ascona, Manta et Kadett de Neskens, Driesen, Pesser, Wauthier, Jussiant, une poignée de BMW pour Destexhe, Michiels, Mattart et Fruyt, deux Porsche aux noms de Klouytten et Wilkin, la superbe Ford Sierra de Denis Jacob et une seconde Ford Escort.

A l’inverse, la moitié du plateau de la catégorie PH se compose de Ford Escort, avec les spécialistes du genre que sont Philippe Hellings, Laurent Detal, Emile Tollet, Etienne-Philippe Courtin, Arnaud Delchambre, Luc Savigny… Eddy Schouffler et la Porsche 944 seront à nouveau au rendez-vous, tout comme Manu Gustin et sa fidèle 205. On notera encore le retour au volant de Yannick Peigneur, pour la première fois en « Histo », ainsi que la présence de trois originales Lada pour Vanrompaey, Campforts et Peeters.

La revue des troupes se termine avec la catégorie Démo dont la dizaine de véhicules clôturera la marche. Cinq BMW, deux Opel, une Mini, une MG et une Lada, pour le plaisir !

Infos pratiques :

 

Critérium Jean-Louis Dumont – 20/09/2020

 

Parcours :                             3x5 EC (Donceel, Heiselt-Oleye, Limont, Opheers, Oreye)

Ordre de passage :               PH/SR – D4-3-2-1 – Demo

Départ EC 1 :                                    7h56

Programmes :                       5€, dès samedi 19/09, 9h

uniquement dans les stations-service Q8 de Waremme,

(Rue de Huy 157 et Chaussée Romaine 210)

Classements :                        www.time-sportauto.be

 

Rappel des mesures COVID

  • Port du masque obligatoire sur l’entièreté des EC
  • Gestes barrières
  • Mesures de distanciation
  • Respect des bulles sociales (maximum 10 personnes)
  • Pas de public au Centre du Rallye
  • Pas de buvette/friterie
  • Pas de remise des prix

 

Toutes les infos sur : www.hesbayemotorclub.be

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel