course divers

  • Lengend Boucles Bastogne:Meeke, Breen et Hirvonen veulent vaincre les meilleurs Belges !

    Imprimer

    bastogne ,legend boucle, moteur ,rupteur magazine, lameuse ,sudinfo Meeke, Breen , Hirvonen

    Une affiche de feu de dieu ! Une fois encore, les Legend Boucles @ Bastogne vont repousser bien des limites les 31 janvier, 1er et 2 février, en démontrant aux derniers sceptiques qu’un événement hors normes réservé aux voitures anciennes, c’est la formule idéale pour attirer du très beau monde au départ, et permettre au public de vivre un week-end tout simplement inoubliable…

    « Je peux vous assurer qu’on s’est battu plus que jamais pour en arriver à un tel résultat, commente Pierre Delettre, l’organisateur. Depuis le choix de la date jusqu’aux derniers partenaires permettant de concrétiser l’un ou l’autre projet, on n’arrête pas ! Oh, bien sûr, il se trouvera toujours l’un ou l’autre pour regretter l’absence de Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, par exemple. Mais il nous faut aussi composer avec les obligations contractuelles des stars du WRC. Thierry et Nico passeront nous dire bonjour durant le week-end, et nul doute qu’on les retrouvera en course lors d’une prochaine édition… Cela dit, nous pouvons et nous devons être fiers de l’affiche 2020, qui est tout simplement superbe. C’est bien simple, aucune autre épreuve sportive européenne sur la scène de l’historique ne fait aussi bien… »

    Les pilotes de légende vont une fois encore se presser au portillon à Bastogne. Et la tête d’affiche internationale de ce millésime est triple, avec tout d’abord l’Irlandais Kris Meeke et son copilote Seb Marshall, qui ont la ferme intention de succéder à Thierry Neuville, Bryan Bouffier et Mikko Hirvonen au palmarès des Legend Boucles. Meeke est chaud, et au volant de la Ford Escort MK2 Rallying Solutions de Christophe Jacob, il a la ferme intention de s’amuser en ne traînant surtout pas en chemin !

    Vainqueurs de l’édition 2019 des Legend Boucles @ Bastogne, Mikko Hirvonen et Jarno Ottman ont exprimé leur envie de remettre ce succès en jeu dans de bonnes conditions. Les Finlandais sont donc de retour, avec cette fois une Ford Escort MK2 issue de la structure DB-R de Laurent Berthet et Arnaud Degen. But de la manœuvre : démontrer le professionnalisme de ce nouveau team. Meeke n’a plus qu’à bien se tenir !

    Et si, au bout du compte, Kris Meeke et Mikko Hirvonen subissaient la loi d’une autre star issue du Mondial ? En guise de superbe cerise sur le gâteau, le Royal Automobile Club de Spa n’est pas peu fier d’accueillir un autre Irlandais, Craig Breen, et son copilote Paul Nagle, qui héritent d’une spectaculaire BMW M3 Groupe A issue des ateliers de Mats van den Brand aux Pays-Bas ! Certes, le coefficient de la bavaroise est moins favorable que celui des Escort MK2, mais le bolide est plus récent, et donc plus efficace.

    Avec Kris Meeke, Mikko Hirvonen et Craig Breen au départ des Legend Boucles @ Bastogne 2020, reconnaissons que les fans seront plus que gâtés !

    Les jeunes loups du BRC pour défendre les couleurs belges !

    Faut-il en conclure que cette année, les Belges devront se contenter des miettes du festin ? Sans doute pas !

    La concurrence internationale devra en effet se méfier d’une poignée de jeunes loups faisant les beaux jours du Belgian Rally Championship. A commencer par le Champion 2019, Adrian Fernémont, copiloté par Samuel Maillen à bord de la Ford Escort MK2 de Christophe Devleeschauwer. Déjà sur le podium final l’an dernier, le duo a dans l’idée de gagner l’une ou l’autre place…

    De Ford Escort MK2, il en sera aussi question pour Cédric Cherain, qui a loué pour l’occasion le bolide de Christian Delleuse, et dont le copilote Damien Withers sera plutôt inexpérimenté, ce qui n’a pas l’air de réfréner les ardeurs du désormais Verviétois.

    Médaillé d’argent du dernier Rallye du Condroz, Guillaume de Mévius sera lui aussi de la partie en compagnie de Martijn Wydaeghe, ayant l’intention de faire un excellent usage de la Porsche 911 familiale.

    Quant à Sébastien Bedoret, s’il a loupé le titre national de très peu en 2019, il sera présent au départ des Legend Boucles @ Bastogne pour la première fois et pour se faire plaisir. Pilote officiel Skoda, il disposera en effet, toujours avec Thomas Walbrecq à ses côtés, d’une Skoda 130 Groupe B, petit bolide qui a écrit quelques belles pages de l’histoire des Boucles de Spa, ancêtre de l’épreuve actuelle.

     

    Caprasse, Berlandy et ‘Vande’ en très gros outsiders

    Les Legend Boucles, c’est d’abord une affaire d’expérience. Et sur ce parcours, Fred Caprasse, originaire de Tenneville, n’en manque pas ! Chaque année, en compagnie de Geoffrey Razzi, ce pilote typé circuit ne cesse d’épater la galerie. Troisième en 2018, 2ème en 2019, devinez ce qu’espère secrètement Caprasse pour cette édition 2020 avec une autre Escort MK2 Rallying Solutions…

    Considéré comme l’expert absolu de la catégorie historique en Allemagne, Georg Berlandy a fait très forte impression en 2019 pour ses grands débuts à Bastogne. Et s’il a échoué au pied du podium final, l’homme à la redoutable Opel Kadett GT/E Gr.4 a pris énormément de plaisir, reconnaissant avoir été épaté par l’épreuve. Résultat : il est de retour avec Peter Schaaf à ses côtés. Et ça va pulser !

    Quant à Jean-Pierre Van de Wauwer, vainqueur des Legend Boucles de Spa 2012 en compagnie d’Eric Marnette, il connaît la recette pour briller à Bastogne. Son originale Lancia Beta Monte-Carlo Gr.4 a été bichonnée des centaines d’heures durant en vue de l’événement. Copiloté pour l’occasion par Greg Surinx, ‘Vande’ entend frapper fort et bien dès le samedi… jour de ses 66 ans !

    Un peloton de chasse qui comprendra à n’en pas douter des gaillards comme Fred Bouvy, qui étrennera pour l’occasion une ‘nouvelle’ Porsche 911 SC Groupe 4 de l’équipe Hansen Vintage Porsche, un bolide totalement en phase avec la réglementation sportive 2020. Gérard Marcy (Porsche 911 BMA), qui reste sur un superbe résultat sur la neige en Roumanie, Yves Matton (Porsche 911 SC 3.0 Gr.3), le ‘Monsieur Rallye’ de la FIA, Romain Delhez (Opel Kadett GT/E Gr.4), l’ancien vainqueur de Spa en 2011 Stefaan Stouf (Ford Escort MK1), ou encore le local Romuald Thirion (Opel Ascona A), autant de concurrents qui ont déjà connu la réussite à Bastogne, ce qui signifie qu’ils en connaissent parfaitement la partition…

    Attention aussi à quelques très gros outsiders, qui peuvent bondir à tout moment. On pense avant tout à Harold de Hemptinne (Ford Escort MK2), incontestable révélation de l’édition 2019, qui trouvera une fois encore dans les forêts dominicales un terrain à la mesure de son talent naturel. Dans son sillage, on devrait retrouver des pilotes comme Johnny Delhez (Ford Escort MK2), Tom Van Rompuy (BMW M3 Gr.A), Christophe Daco (Ford Escort MK2), Geoffrey Leyon (Ford Escort MK1), John Wartique (Porsche 911 LLM-Mecasport), Gino Bux (Ford Escort MK1), André Lausberg (Porsche 911 BMA), voire Patrick Malherbe (Ford Escort MK2).

     

    Renaud Verreydt engagé de dernière minute !

    Les bonnes nouvelles n’ont pas manqué alors que la période des engagements se clôturaient. Et l’une d’entre elles concerne un ancien triple vainqueur des Boucles de Spa. Renaud Verreydt alignera en effet sa superbe Ford Escort MK1, qui plus est avec Jean-François Elst dans le baquet de droite. Un duo qui a marqué l’histoire des Boucles devenues Legend Boucles, et qui ravira les fans ! Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Verreydt bénéficiera d’une Escort ayant bien progressé côté performances ! On se réjouit…

     

    Des Opel Manta et Ascona 400 de légende !

    Les inconditionnels d’Opel seront plus que comblés aux Legend Boucles @ Bastogne 2020 ! C’est même une très belle histoire qui leur sera contée, avec la première réunion depuis… 1985 des deux Opel Manta 400 Groupe B qui avaient pris part cette année-là au Safari Rally du Kenya ! Patrick Henry de Frahan et Emile De Dryver piloteront l’ex-Aaltonen, tandis que Jean-André Collard et Thibault de Raikem dompteront l’ex-Weber ! Les Ascona 400 ont-elles aussi plus que jamais la cote, avec le retour annoncé du Français Frédéric Rosati et son bien beau bolide aux couleurs de Rothmans, tandis que Stefaan Prinzie et Dirk Van Rompuy tireront un maximum de profit de bolides identiques.

    Outre Meeke, Hirvonen, Breen et Berlandy, la délégation internationale aura très fière allure, avec une impressionnante offensive allemande dans le sillage de l’artiste à la Kadett GT/E. Il faudra dès lors surveiller de près les Axel Schuett (Ford Escort MK2), Henning Schuett (Ford Escort MK2), Stefan Uhl (Ford Escort MK2), Timo Rumpfkeil (Mercedes 190 2.3 16V), Peter Schumann (Ford Escort MK2), sans oublier la diabolique Toyota Starlet de Thomas Kleinwächter ! Les Français Roland Medici (Porsche 911 SC 3.0 Gr.4), Olivier Breittmayer (Ford Escort MK1), Maxime Vilmot (Ford Escort MK2) et Frédéric Vincent (Audi Quattro, avec un certain Jean Caro dans le baquet de droite !) tenteront de pointer dans le bon wagon, au même titre que le Hollandais Armand Adriaans (Datsun 240 Z).

    Le public n’aura sans doute d’yeux que pour l’Italien Gabriele Noberasco (BMW M3 Gr.A), ancien pilote officiel Alfa Romeo, dont la réputation de showman a depuis longtemps dépassé les frontières, tandis que le Britannique Andrew Syddall nous revient avec sa superbe et très performante Fiat 131 Abarth Gr.4 !

    De bien beau bolide, il en sera aussi question pour Alexandre Leroy, qui enchantera l’épreuve avec une chantante Mazda RX-7 Groupe B désormais développée et exploitée en Belgique.

     

    Maxime Martin, ‘Krugger’, Prévot et les Glaude au grand complet !        

    Parmi les traditions des Legend Boucles @ Bastogne, on note la présence régulière de personnalités bien décidées à passer du bon temps. Pilote officiel Aston Martin Racing sur la scène de l’endurance, Maxime Martin ne manquerait pour rien au monde sa récréation annuelle en compagnie de son pote Kenny Dewolf, toujours avec l’Opel Kadett GT/E. Quant à Fred Bertrand, connu dans le monde entier sous l’appellation ‘Krugger’, il retrouvera le volant de sa diabolique VW Golf GTI de la première génération après avoir défrayé la chronique au Salon de l’Auto de Bruxelles avec sa dernière réalisation, sur quatre roues cette fois…

    Après avoir occupé la scène littéraire automobile en fin d’année avec la sortie du livre consacré à sa longue carrière de copilote, Stéphane Prévot sera lui aussi de la partie, en compagnie de Guy Lauwers dans l’habitacle d’une Porsche 911 Carrera RS !

    Côté spectacle, le meilleur est aussi à attendre la famille Glaude, plus que jamais prête à défendre l’honneur de Bertogne la toute proche ! Christian et Anne (Volvo 144) croiseront à coup sûr le fer avec Sébastien (Volvo 144) et Guillaume (Volvo 142) ! Une suédoise que l’on retrouvera également entre les mains de Bernard Lamy, en version 242 cette fois.

     

    Vous en voulez encore ?

    Si par hasard vous estimez que cette affiche manque toujours de saveur, il vous est éventuellement loisible d’ajouter les ingrédients : Philippe Moortgat (Porsche 911), Olivier Cartelle (Opel Corsa Gr.A), Florian Jupsin (Opel Ascona A), Pierre Merche (Ford Escort MK2), Laurent Richard (BMW 2002 Tii), Patrick Van Heurck (Ford Escort MK2), Eric Cunin (VW Golf GTI), Grégoire Destexhe (BMW 325i E30), Frédéric François (Ford Escort MK2), Jean-Pierre Lequeux (Porsche 911), Eric Duthoit (Ford Escort MK1), Francis Listrez (Skoda Favorit), on en passe, et de tout aussi connus sur la scène du sport auto national…

    Bref, va y avoir du sport sur les tronçons des Legend Boucles @ Bastogne 2020 ! Enjoy…(com)

  • Rupteur magazine:On ne change pas une équipe qui gagne pour faire encore mieux

    Imprimer

    rupteur magazine , moteur , brc , asaf  ,sudinfo , moteur

    2020 deuxièmes anniversaires pour rupteur magazine

    Actuellement  près de 300 abonnés et une centaine  qui sont preneurs du magazine occasionnellement, plus de 15000 vues sur les réseaux sociaux sans oublier la reconnaissance des diverses organisations (rallyes , courses de côte et slalom) qui nous accueillent chaque wk pour l’installation de notre stand. Un peu plus de 50 courses du nord au sud et de l'est à l'ouest

    Il a fallu le temps que la mayonnaise prenne, voilà c’est chose faite.

    Pour cette nouvelle année nous voulons faire encore mieux et avec :

    -Notre boutique de vente d'accessoires et photos sur le site rupteur

    -Une revue avec plus de pages nous passons à36 pages alors que nous étions à plus ou moins 24 pages.

    -Notres stand avec les photos et les infos que vous voulez.

    -Un suivi sur sudinfo moteur des divers disciplines

    -Du E-sport

    Et un nouveau projet, le challenge rupteur (rallye, course de cote et slalom) dans les provinces de Liège, Namur, Hainaut, Brabant, Luxembourg en un mot dans tout le pays  De début février à mi novembre challenge repris sur  Racing Channel

    Infos Challenge : ICI

    A la fin du challenge nous ne remettrons pas moins de 40 trophées

     

    rupteur magazine , moteur , brc , asaf  ,sudinfo , moteur

     

  • Legend Boucles @ Bastogne 2020:Des règles techniques et des coefficients simplifiés

    Imprimer

    legend boucles @ bastogne , rupteur magazine , lameuse ,sudinfo ,moteur

    Qui n’avance pas recule… Mais parfois, il est préférable de reculer pour mieux avancer ! L’an dernier, les organisateurs des Legend Boucles @ Bastogne avaient joué la carte d’une certaine authenticité en inaugurant la catégorie ‘Super Legend’ pour les véhicules ne correspondant pas totalement à la réglementation technique. Une règle mal comprise, mal interprétée… et peu appréciée. Résultat : le RAC Spa a décidé de simplifier les règles techniques, mais aussi les fameux coefficients propres aux Legend Boucles…
    « Autant l’avouer, pour l’édition 2019, nous avions été trop loin côté règlement technique, ce qui en a agacé plus d’un, explique Pierre Delettre. La volonté pour 2020 est dès lors d’en revenir à quelque-chose de plus basique, donc de plus raisonnable. Il était notamment important que les catégories ‘Legend’ et ‘Challenger’ reposent sur les mêmes règles, afin d’éviter qu’une voiture non-conforme en ‘Legend’ soit reversée en ‘Challenger’. La seule différence, c’est que la catégorie ‘Challenger’ reste réservée aux voitures construites avant 1987, tandis qu’en ‘Legend’, nous acceptons les bolides relevant de l’Annexe J2 FIA, construits jusqu’en 1990, pour autant qu’il s’agisse de modèles à deux roues motrices seulement. Le coefficient d’âge de ces voitures construites entre 1987 et 1990 passe de 1,4 à 1,2. »


    Plus important encore, pour les catégories ‘Legend’ et ‘Challenger’, les freins et les suspensions sont désormais… libres ! Ce qui évitera la modification de voitures évoluant avec d’autres types de freins et de suspensions le reste de l’année. Quant aux boîtes de vitesses, elles peuvent être de type séquentiel… mais le coefficient passe alors à 1,5 !

    « Pour ce qui est des moteurs, source de bien de discussions avant, pendant et après l’épreuve, un réalésage de 20% est autorisé sans entraîner de modification du coefficient, poursuit Pierre Delettre. Si le réalésage par rapport à la mécanique d’origine est supérieur à 20%, ou si le moteur est passé de 8 à 16 soupapes, c’est un coefficient de 1,5 qui sera appliqué. Par contre, les Ford Escort de type ‘Milligton’, ou propulsées par des mécaniques d’autre marque, sont interdites ! Histoire de préserver l’aspect ‘historique’ de l’épreuve. »

    Last but not least, les coefficients d’âges ont été simplifiés eux aussi. Pour les véhicules construits jusqu’au 31 décembre 1961, le coefficient sera de 0,95, afin d’encourager l’engagement des plus anciennes, tandis que pour les voitures construites entre le 01/01/1962 et le 31/12/1986, le coefficient sera de 1,0.


    Reste le cas de la catégorie ‘Classic’, pour laquelle les règles techniques ne changent pas. Comme annoncé, un arceau de protection sera obligatoire dès l’édition 2021. Ce qui signifie que pour les Legend Boucles @ Bastogne 2020, cette obligation ne sera pas encore d’application. « Nous avons d’ailleurs d’ores et déjà décidé qu’en 2021, seules les voitures construites après le 01/01/1971 seront concernées par l’obligation d’installer un arceau de protection. Toujours dans le but de favoriser l’engagement de voitures plus anciennes, datant des années ’50 ou ’60 », précise Pierre Delettre.
    On l’a compris, pour cette édition 2020 des Legend Boucles @ Bastogne, une certaine convivialité technique et sportive sera de mise. Qu’on se le dise…(com)

    legend boucles @ bastogne , rupteur magazine , lameuse ,sudinfo ,moteur

    legend boucles @ bastogne , rupteur magazine , lameuse ,sudinfo ,moteur

  • Le projet Gillet Vertigo PIKE’X PEAK plus fédérateur que jamais !

    Imprimer

    Gillet vertigo , vanina ickx ,Pikes Peak ,moteur , lameuse ,sudinfo

    Le décompte a commencé… Le dimanche 24 juin prochain, au cœur du Colorado, un bolide belge, la légendaire Gillet Vertigo, se lancera à l’assaut des 19,93 kilomètres de Pikes Peak, la plus incroyable des courses de côte, organisée depuis… 1916 ! Au volant de la voiture de sport jaune, Vanina Ickx aura pour défi de gérer au mieux les 156 virages d’un tracé qui culmine à 4305 mètres d’altitude, et d’emmener la Vertigo au sommet de ce qu’on appelle habituellement ‘The Race to the Clouds’, ‘La Course vers les Nuages’…

    Au sein du quartier général des Automobiles Gillet, à Isnes (Gembloux), on s’active afin que tout soit prêt dans les temps. Pendant qu’une Vertigo similaire à celle qui prendra effectivement part à la course était présentée dans le Palais 1 du Salon de l’Auto de Bruxelles, suscitant d’ailleurs une très grande curiosité de la part du public et d’invités aussi prestigieux que le Premier Ministre Charles Michel, le Ministre-Président wallon Willy Borsus, le Président du Royal Automobile Club of Belgium François Cornelis, le Président de la FEBIAC Philippe Dehennin et bien d’autres, tous enthousiastes, le bolide qui sera envoyé à Colorado Springs est en cours de montage. Et chaque journée compte, surtout depuis l’officialisation de l’engagement belge par les organisateurs de Pikes Peak.

    « Cette fois, on peut dire que l’aventure peut réellement commencer, explique Jean-Michel Delporte, maître d’œuvre du projet. Il nous fallait le feu vert définitif des organisateurs, afin de pouvoir intégrer avec certitude la liste des engagés de Pikes Peak 2018… et c’est en ordre depuis quelques heures ! Je peux d’ailleurs vous dire que la Vertigo jaune de Vanina Ickx portera le numéro #125, qui fait référence au quart de siècle d’existence – déjà – de la création de Tony Gillet. Au Colorado, notre structure sera intégrée à celle de Romain Dumas, triple vainqueur de l’épreuve, qui connaît parfaitement la partition de Pikes Peak ! Un sérieux atout supplémentaire… »

    Et ce n’est pas tout… Parmi les informations tombées ces derniers jours, figure celle qui concerne la motorisation de la Gillet Vertigo PIKE’X PEAK ! C’est une mécanique Volkswagen 2.0 TFSI qui sera installée dans les entrailles du bolide. Avec une puissance de 350 chevaux et un couple de 400 Nm, Vanina Ickx disposera des ingrédients nécessaires pour faire bondir la Vertigo d’une courbe à l’autre sur le génial tracé du Colorado. L’officialisation de cette mécanique est aussi synonyme de soutien du dynamique Belgian VW Club. Elle confirme que la marque allemande reste incontournable en termes de popularité en Belgique, mais aussi que des liens très forts unissent la famille Ickx à Volkswagen, comme on a encore largement pu le constater lors des dernières 25 Heures VW Fun Cup à Francorchamps. Ce qui est sûr, c’est qu’au fil des semaines, ce projet PIKE’X PEAK ne cesse de fédérer !

    Gillet vertigo , vanina ickx ,Pikes Peak ,moteur , lameuse ,sudinfo

    A tel point qu’il s’inscrit aussi dans le cadre de la campagne des autorités fédérales ‘La Belgique, autrement phénoménale’ (www.uniquelyphenomenal.be) destinée à soutenir l’image positive du pays au travers de 99 bonnes raisons de visiter la Belgique et d’y investir. « Voir ce projet Vertigo PIKE’X PEAK rejoindre les rangs des ambassadeurs de cette campagne démontre combien l’aventure de cette Gillet pilotée par Vanina Ickx sur le continent américain suscite la curiosité et la passion, commente Pascal Witmeur, en charge de l’aspect ‘emballage’ de cette opération. Le bolide n’a pas encore rugi mais l’intérêt est déjà très important. On peut donc parler d’un bon départ ! »  

    Quant à celle qui focalisera une partie de l’attention des médias internationaux le 24 juin prochain, Vanina Ickx, elle avoue se délecter de voir les choses se préciser… « Là, on sent que tout avance, et de mon côté, j’ai entamé la préparation en vue de cette participation vraiment pas comme les autres, explique Vanina. Dans un premier temps, pendant que la voiture est en phase de construction, la priorité est d’assimiler le parcours difficile de Pikes Peak. Pour y parvenir, je vais sacrifier à la tendance actuelle en m’aidant d’un simulateur de pilotage performant. Un accord a été passé avec la société Simtag et comme lors des différentes séances d’essais officiels en vue de Pikes Peak, je vais procéder par étape. Le défi est de taille, car le parcours est tout sauf une succession d’épingles ! Certaines portions sont extrêmement rapides, et à différents endroits de la côte, le soleil vient parfois gêner les pilotes. Cela fait partie des mille et une choses qu’il va me falloir appréhender dans les prochaines semaines. Ma motivation n’en est que plus importante encore… »

    Après la présentation officielle de ce vendredi soir dans le Palais 1 du Salon de l’Auto de Bruxelles, Gillet Automobiles, les différents partenaires et Vanina Ickx vont poursuivre un important travail de sape afin de goûter dans les meilleures conditions à cet American Vertigo que constitue le monument de Pikes Peak depuis plus d’un siècle…(com)

  • Deux Focus V8 australiennes pour un copieux programme en 2016 chez VDS Racing Adventures !

    Imprimer

    Oui, le patronyme van der Straten sera toujours actif sur la scène du sport automobile national et international en 2016 ! Après avoir limité son programme 2015 à quelques courses au volant de la désormais bien connue Honda Civic rouge rayée de blanc et de bleu, Raphaël van der Straten, responsable de l’équipe VDS Racing Adventures, nous revient avec du très lourd en vue de la prochaine campagne.

    Lire la suite

  • 3ème Montée Historique de Forêt-Trooz :A bureaux fermés… comme d’habitude !

    Imprimer

    MHFT14-11.jpg

    Le dimanche 31 mai, l’Ecurie du Maquisard organisera pour la troisième fois consécutive la Montée Historique de Forêt-Trooz, sur un parcours connu et reconnu dans les années ’60 et ’70 sous l’appellation course de côte de Fléron. Jusqu’en 2002, c’est l’écurie Trooz Motor Action qui s’est chargée de perpétuer la tradition, avant que l’événement ne disparaisse des calendriers sportifs.

    Lire la suite

  • Sébastien Loeb à la découverte du trophée Andros avec une DS3

    Imprimer

    moteur, sudinfo, sudinfo moteur,loeb,rallye, androsToujours prêt à se glisser derrière un volant, le pilote alsacien profitera de l’intersaison pour faire une apparition… sur la glace. Il participera en effet à la première manche du Trophée Andros avec une DS3 alignée par le team Saintéloc Racing.

    Lire la suite

  • 7 ème Stars Rallye Televie dans differentes villes et villages de Belgique

    Imprimer

     rallye télévie, télévie,rtl télévie2 parcours, celui des voitures de prestige modernes  et celui des voitures anciennes

    Lire la suite