Divers

  • Le Royal Automobile Club de Spa lance les ‘Legend Boucles Rallyshow & Rallycross’

    Imprimer

    lengende ,RAC Spa,rally cross, mettet, lameuse ,sudinfo,moteur ,rupteur magazine , vincent Franssen

    C’était la surprise du chef de la conférence de presse de ce mercredi 23 octobre à Libramont ! Outre les grandes lignes du millésime 2020 des Legend Boucles @ Bastogne, Pierre Delettre a révélé la création d’une Legend Boucles Series ! Ce qui signifie que l’épreuve de référence sur le front des rallyes historiques va désormais en entraîner d’autres dans son sillage…

     

    « Avant tout, l’idée n’est surtout pas de dévaloriser Bastogne, explique Pierre Delettre. Les Legend Boucles @ Bastogne resteront quoi qu’il arrive nos 24 Heures du Mans à nous ! Mais depuis un certain temps, l’idée de mettre sur pied d’autres épreuves, de moins grande envergure, mais avec une philosophie identique, nous titillait. Tout comme l’envie de permettre à nos équipages de rouler ailleurs. Nous inaugurons donc aujourd’hui la ‘Legend Boucles Series’ en officialisant un premier événement… L’objectif est de mettre sur pied trois épreuves dès 2020, incluant Bastogne, et de passer à quatre événements en 2021. Soit un événement par saison. Et ceux qui disputeront l’ensemble de ces épreuves garantiront, quoi qu’il arrive, leur présence au départ des Legend Boucles @ Bastogne suivantes… »

     

    Si cette ‘Legend Boucles Series’ ne sera pas un championnat en bonne et due forme, mais plutôt un concept, sa réglementation technique sera identique à celle des Legend Boucles @ Bastogne, au même titre que l’équipe organisatrice, bien sûr. Les mêmes moyens seront déployés d’un point de vue communication, afin d’assurer un maximum de retombées aux concurrents décidant de jouer le jeu de cette ‘Legend Boucles Series’.

     

    Premier événement à être officialisé : les ‘Legend Boucles Rallyshow & Rallycross’ programmées sur l’ancienne piste WRX du Circuit Jules Tacheny de Mettet les 1er et 2 août 2020, au cœur de l’été ! « Il s’agit d’un meeting qui s’adressera avant tout aux concurrents des catégories ‘Legend’ et ‘Challenger’, mais nous n’oublierons pas les ‘Classic’ pour autant, avec une possibilité de rouler sur la piste de Rallycross de Mettet le samedi matin, au gré de runs de 15 minutes. Pratiquer la régularité dans un tel contexte n’aurait pas eu de sens, poursuit Pierre Delettre, mais pas question de laisser une catégorie sur le carreau. Les participants à ces ‘Legend Boucles Rallyshow & Rallycross’ seront répartis en plusieurs groupes d’intérêt, à savoir les Porsche 911, les Ford Escort, les Volvo, et tout ce qu’on pourra imaginer en fonction de l’évolution de la liste des engagés. La première partie du meeting prendra la forme d’une spéciale show sur cette piste mêlant terre et asphalte, avec trois passages pour tous les concurrents, et les deux meilleurs chronos retenus. Les 8 meilleurs résultats dans chaque catégorie poursuivront l’aventure, avec des ‘Duels’ constituant les huitièmes de finale, quarts de finale, demi-finales, avant une finale par groupe. Attention, il n’y aura pas de départs groupés comme en Rallycross, afin d’éviter tout contact, mais la compétition prendra la forme de courses poursuites avec deux autos en piste, s’élançant depuis les extrémités du circuit. Il n’y aura pas un équipage vainqueur, mais un vainqueur Porsche, un vainqueur Ford Escort, etc. Entre ces différentes compétitions, des démonstrations de Rallycross seront programmées, avec la participation d’ores et déjà assurée d’un solide plateau international reposant sur une association France/Royaume-Uni du Rallycross Legends Show, en plus de quelques invités composé de Gr.B,Gr.4 et autres se produisant notamment en lever de rideau du Championnat du Monde de Rallycross à Lohéac. Bref, va y avoir du spectacle et de l’ambiance deux jours durant dans l’Entre-Sambre-et-Meuse ! »

     

    Cette nouvelle organisation du R.A.C. Spa sera avant tout une ode à la convivialité, avec le samedi soir, dans ce cadre champêtre, une ‘Legend Boucles Party’ qui promet d’être festive à souhait…

     

    « Outre Bastogne et Mettet, nous sommes en pleines négociations afin d’organiser une épreuve en Allemagne, dans le cadre d’une épreuve où la catégorie ‘Classic’ sera davantage mise en évidence, reprend Pierre Delettre. Il va de soi que les ‘Legend’ et les ‘Challenger’ pourront également participer. Une quatrième épreuve aura pour terrain de jeu une région de France à déterminer, et l’objectif est de porter cet événement sur les fonts baptismaux en 2021. »

     

    Avec les deux meetings circuit que sont Spa Euro Race et le Racing Festival, d’ores et déjà confirmés par le Circuit de Spa-Francorchamps en 2020, l’équipe du Royal Automobile Club de Spa ne va pas chômer au cours des prochains mois ! Passion, quand tu nous tiens…(com VF)

    lengende ,RAC Spa,rally cross, mettet, lameuse ,sudinfo,moteur ,rupteur magazine , vincent Franssen

  • la cover du Rupteur 9 est sortie ainsi que le sommaire

    Imprimer

    rupteur, magazine ,lameuse ,asaf ,sudinfo ,moteur

    Sommaire du N°9

    Rallye de la Semois

    Mémorial Yves Feilner

    rs Balou

    cc de Houyet

    Escort Rally Special

    Rallye Jean-Louis Dumont

    cc La Roche

    La Femme du mois

    Emilien Allart

     

    Liker notre page pour en savoir plus sur le futur concours du Rallye du Condroz:

    https://www.facebook.com/rupteurs/?modal=admin_todo_tour

  • sommaire et cover du rupteur magazine n°8

    Imprimer

    asaf, racb ,lameuse la nouvel gazette ,sudinfo ,moteur ,rupteur magazine

    Sommaire:

    cc de Grandcourt

    bcle Chevrotine

    Slalom Dommartin

    mh Maquisard

    rs Condruzien

    slalom Lescheret

    rallye Famenne

    cc l'M Bomerée

    la femme du mois

    .......

    asaf, racb ,lameuse la nouvel gazette ,sudinfo ,moteur ,rupteur magazine

  • DAKAR 2018 : INDOMPTABLE

    Imprimer

    Kevin Benavides , Ignacio Casale ,Giniel de Villiers ,Sainz ,peugeot , moteur , sudinfo , dakar

    Les victoires de Kevin Benavides à moto, Ignacio Casale en quad, Giniel de Villiers en auto et Ton Van Genugten en camion dans la dernière spéciale n’ont pas bouleversé les positions au sommet de la hiérarchie du rallye. Matthias Walkner est bien devenu le premier vainqueur autrichien à moto, la marque autrichienne poursuivant sa domination sur l’épreuve avec un 17e succès consécutif. Pour sa dernière participation Peugeot garde également la main avec cette fois-ci une seule auto sur le podium, la 3008 Maxi de Carlos Sainz. Menacé jusqu’à la veille de l’arrivée par Federico Villagra, Eduard Nikolaev remporte finalement un troisième titre dans la cabine de son camion Kamaz. Pour s’imposer sur son 2e Dakar, le Chilien Ignacio Casale a en revanche dominé le classement général du 1er au dernier jour.

    Au total, 185 véhicules ont bouclé la 40e édition : 85 motos, 32 quads, 49 autos dont 6 SxS et 19 camions, soit 55 % des engagés partis de Lima il y a deux semaines.

    L'essentiel

    Plus ouverte que jamais, la course moto n’aura pas tardé à offrir son premier rebondissement avec l’abandon prématuré de Sam Sunderland dans les dunes de San Juan de Marcona au 4e jour du rallye. C’est le tenant du titre, vainqueur de 2 des 3 premières étapes, qui laisse alors le champ libre à une meute affamée… et emmenée par une relève nommée Adrien van Beveren et Kevin Benavides. Les deux hommes vont mettre à mal l’habituelle domination de KTM et s’échanger la tête du classement générale à plusieurs reprises. Une bataille entrecoupée des coups d’éclats de Joan Barreda ou Antoine Meo, avant une intense et dévastatrice dixième étape. Une journée qui aurait dû permettre au jeune argentin de triompher sur ses terres et qui aura finalement mis fin à ses espoirs avec une terrible erreur de navigation dans les rios de Belén en fin de spéciale. Emmenant de nombreux favoris dans sa chute dont Toby Price, c’est Matthias Walkner et Van Beveren qui tiraient les marrons du feu. Jusqu’à la terrible chute du pilote Yamaha à 3 km de l’arrivée laissant l’Autrichien seule aux commandes du Dakar. En parfaite gestion de la fin de l’épreuve, l’Autrichien s’empare à 31 ans du plus beau fait d’armes de sa carrière et permet à KTM de maintenir une incroyable série de 17 succès à la suite…

    Au lendemain de sa première victoire d’étape, la 10e de sa carrière sur le Dakar, Sébastien Loeb a dû quitter la course, battu par les dunes du désert de Tanaka ! Ce n’était ni le premier, ni le dernier rebondissement de ce Dakar imprévisible et indomptable : Nani Roma achevait en tonneaux son rallye sur l’étape en boucle de Pisco, tandis que Stéphane Peterhansel perdait les commandes du rallye sur un accident dans l’étape marathon d’Uyuni. Même Nasser Al Attiyah, docteur ès dunes, s’était retrouvé englué dans les sables de San Juan de Marcona : déjà une heure de perdue après 4 jours de course ! Au milieu de cette hécatombe, Carlos Sainz s’engageait dans un sans-faute auquel plus personne n’était habitué. « El Matador » attaque au plus juste, hameçonne la victoire et contrôle en père de famille au volant de sa 3008 Maxi. A Cordoba, il atteint l’arrivée au sommet d’un podium qui ressemble étrangement à celui de 2010, où l’Espagnol dominait déjà Al Attiyah (avec seulement 2’ d’écart à l’époque !). Giniel de Villiers termine pour la 8e fois dans le trio de tête en 15 participations, pendant que « Peter » en est exclu après une dernière dégringolade à la veille de l’arrivée.

    Avec trois victoires consécutives sur les trois premières étapes, Ignacio Casale a d’emblée semé la panique dans les rangs de ses rivaux. Sergei Kariakin, tenant du titre largué, quittait le rallye sur blessure, tout comme Rafal Sonik, le vainqueur 2015. Impérial dans les dunes, le Chilien a ensuite été capable de contrôler en patron, tout en laissant s’exprimer sur leur terrain, les deux jeunes Argentins qui représentent l’avenir de la discipline : Nicolas Cavigliasso, 26 ans, et Jeremias Gonzales Ferioli, 22 ans, complètent dans cet ordre le podium final.

    Eduard Nikolaev a commencé son huitième Dakar sur les chapeaux de roues. Impérial dans les dunes péruviennes, le champion 2017 n’a pas tardé à faire de gros écarts sur tous ses adversaires… à l’exception du tenace Federico Villagra ! Seul pilote à être vraiment en mesure de concurrencer le leader du clan Kamaz, l’Argentin a fait le dos rond en première semaine avant de mettre la pression au Russe jusqu’à prendre la tête du général. Mais une boite de vitesse récalcitrante a finalement mis fin aux espoirs du pilote Iveco qui abandonne à la veille de l’arrivée et laisse Nikolaev triompher pour la 3efois sur le Dakar. Son dauphin, Siarhei Viazovich, est à près de 4h...

    Pour la deuxième année des SxS, Reinaldo Varela aura fait preuve d’une superbe régularité aux avant-postes, agrémentée de 5 victoires d’étapes, qui lui offre la plus haute marche du podium. Le Brésilien a notamment bataillé avec un féroce Patrice Garrouste, également 5 fois vainqueur.

    La perf

    Engagé à la dernière minute par Honda pour pallier au forfait de Paulo Goncalves blessé, Jose Ignacio Cornejo Florimo a plus que rempli son contrat pour son deuxième Dakar après 2016. Le Chilien de 23 ans s’est offert plusieurs Top 10, une position qu’il occupe également au classement général à l’arrivée du rallye. Dans la ligne d’un Kevin Benavides, Cornejo pourrait bien être la nouvelle pépite dont Honda a besoin pour (enfin) faire tomber l’ogre KTM.

    Coup dur

    Au sommet de son art et confortable leader du général au soir de la sixième étape, Stéphane Peterhansel a tout perdu dans un accident sur la route d’Uyuni. Loin de renoncer, le pilote Peugeot remontait à la deuxième place du classement trois jours plus tard avec sa troisième victoire du rallye. Mais le Français était finalement éjecté du podium final lors de l’avant-dernière journée au départ de San Juan suite à un contact un peu trop violent avec un arbre. Peterhansel achève donc son 29e Dakar sur une 4e place loin de son rang de tredecuple vainqueur de l’épreuve (13) ! Une 40e édition anniversaire qui pourrait par ailleurs être la dernière de « Monsieur Dakar »…

    La stat du jour 

    Place aux jeunes ! Après les départs de Marc Coma et Cyril Despres, un vent nouveau souffle sur la catégorie moto depuis quelques années. Et en 2018 plus que jamais, la fraicheur est de mise dans le classement général dont 8 des 10 premiers ont moins de cinq participations à leur actif à Cordoba ! Seul Gerard Farres fait véritablement partie de l’ancienne génération avec 11 Dakar à son palmarès.

    La réaction du jour

    Carlos Sainz : « Je suis très content. C’est une récompense magnifique. La joie est immense, cela me rappelle ma dernière saison de WRC en 2004, je m’étais imposé sur le rallye de Cordoba, exactement sur les mêmes pistes qu’ici avec le Dakar. J’ai connu des abandons ces dernières années, mais j’ai toujours fait de mon mieux. Et cette fois-ci, c’était un Dakar très dur. Maintenant, je vais profiter de cette victoire et voir ce que je ferai à l’avenir. Peugeot se retire et moi, je vais en discuter avec ma famille ».(com) https://www.dakar.com/fr

  • La carte du sport auto accessible en 2017…Place à la C1 Racing Cup !

    Imprimer

    Ce n’est un secret pour personne, le sport automobile est synonyme de passion… souvent onéreuse ! S’ils peuvent se targuer, avec la populaire 2CV Racing Cup, de proposer l’une des disciplines les plus abordables en Belgique, les têtes pensantes du 2CV Racing Teams veulent aller encore plus loin en 2017, levant le voile sur leur dernier bébé en date, la C1 Racing Cup ! (photo J.Letihon)

    Lire la suite

  • Spa Six Hours:Des fans, une fédé… et un Champion du Monde !

    Imprimer

    Un florilège de courses réservées aux F1, Protos, GT et voitures de Tourisme du temps d’avant, et en guise de cerise sur le gâteau, l’épreuve des Spa Six Hours le samedi soir, qui regroupera une fois encore plus d’une centaine de bolides sur la grille de départ, dans des conditions qu’on annonce optimales.

    Lire la suite

  • Quelques événements à ne pas rater ce wk

    Imprimer

    13907102_607084766140768_34416248888799952_n.jpg

    14103016_10211329363976045_8916317216580311397_o.jpg

    13975474_10207469189676075_4896455059459141194_o.jpg

     

     

     

    Dimanche 4 septembre Journée forestière du Royal Syndicat d’Initiative d’Esneux. A 10h. départ du bureau d’information place du Roi Chevalier pour une promenade en forêt. Arrivée vers 13h. au pavillon forestier de la Heid des Corbeaux pour un barbecue géant. Réservation indispensable au 04 388 31 50 ou 04 388 30 30

    14115678_891210937650481_8611317936210843060_o.jpg

    13349206_10206753200168796_1560521938_n.jpg

    affiche Richelle_id680716.jpg

  • 24 Heures de Dubaï 2016:Une top ambiance pour un top 5 !

    Imprimer

    Avec quelque 98 voitures sur la grille de départ, l’édition 2016 des 24 Heures de Dubaï, course inaugurale de la 24 Hours Series, promettrait d’être exceptionnelle et passionnante. Personne n’a été déçu. Et la Belgique a été mise à l’honneur dans différentes catégories. C’est ainsi qu’en A2, Classe qui regroupe les plus petites voitures de tourisme, l’équipe VDS Racing Adventures de Raphaël van der Straten était une fois encore présente avec sa ‘valeureuse’ Honda Civic, confiée à un équipage éminemment sympathique puisque composé, outre Raphaël, de José Close, Grégory Paisse, Joël Vanloocke et Pascal Kevers.

     

    Lire la suite

  • Deux Focus V8 australiennes pour un copieux programme en 2016 chez VDS Racing Adventures !

    Imprimer

    Oui, le patronyme van der Straten sera toujours actif sur la scène du sport automobile national et international en 2016 ! Après avoir limité son programme 2015 à quelques courses au volant de la désormais bien connue Honda Civic rouge rayée de blanc et de bleu, Raphaël van der Straten, responsable de l’équipe VDS Racing Adventures, nous revient avec du très lourd en vue de la prochaine campagne.

    Lire la suite

  • Stoffel Vandoorne, RACB Driver of the Year à l'unanimité

    Imprimer

    La traditionnelle cérémonie de fin de saison mise sur pied par le RACB a eu lieu ce jeudi soir à l'Auditorium 2000 du Heysel. C'est Stoffel Vandoorne qui a été sacré "RACB Driver of the Year" à l'unanimité. Une récompense amplement justifiée par les performances exceptionnelles du pilote belge en GP2 Series, l'antichambre de la Formule 1.

    Lire la suite

  • Condroz 2015 :le beau geste de Jourdan Serderidis et Olivier Beck

    Imprimer

    Lors des reconnaissances officielles, Jourdan Serderidis et Olivier Beck ont tenu à remercier Cédric, un fan de rallye qui habite sur la spéciale d’Ombret-Strée, à Villers-le-Temple.

    Lire la suite

  • Condroz 2015:"la cabane"de Gives fêtait son quart de siècle vendredi

    Imprimer

    Si cette année est celle du 42e Rallye du Condroz, 2015 marque aussi les 25 ans de « La cabane », haut-lieu des reconnaissances de la classique mosane.

    Lire la suite

  • wk noir en sport moteur qui aurait pu être encore plus grave ( photos & vidéo )

    Imprimer

    il y a très longtemps que nous n'avons plus vécu une série comme celle ci.

    Lire la suite

  • ‘Vande’ et Guy Hérion : la fin d’une belle histoire

    Imprimer

    rallye,vande,henrion

    Après un nombre record de 11 victoires en compagnie de Jean-Pierre, le copilote marchois a en effet décidé de tirer sa révérence et de raccrocher casque et combinaison… « La passion n’est tout simplement plus là, avoue Guy Hérion. Cela fait 25 ans que je roule avec Jean-Pierre à Marche, on a disputé trois fois le Condroz ainsi que le Rallye de Jalhay, mais là, je préfère tourner la page.

    Lire la suite

  • Toujours rien en vue pour Simon Habran suite au vol de sa peugeot 106

    Imprimer

    rallye  ,vol voiture,marchin,huy,liège,moteur

    Pour rappel lors du rallye sprint de Marchin Simon termine 1er de classe et 19 au général . il décide alors de fêter cela gentillement avant de reprendre la route pour d'Habay-la-Neuve.Quelle ne fut pas sa surprise quand il arrive ,de voir que sa voiture n'était plus dans le parc.  

    A l'heure de cet article nous avons eu Simon au téléphone qui quittait la région tjr à la recherche de sa voiture, "j'ai des amis qui ont tourné dans la région jusque 3heures du matin , je quitte Marchin à l'instant j'ai cherché pendant la journée aussi sans rien trouver. Je suis vraiment déçu de ce qu'il ce passe on travail des heures pour  être près pour des montants très important quand même vu que ma peugeot me coûte entre 20 et 25000€."

    A la question de l'organisation ce qu'il pense la réponse est claire"je sais que ce n'est pas très facile mais un parc fermé reste un parc fermé et des personnes n'ont rien a y faire et surtout ce qui me fais mal c'est la façon dont l'organisateur prend la chose pour vous dire je n'ais eu aucun coup de téléphone aujourd hui je suis livré à moi-même"

    Nous avons essayé de contacter l'organisateur qui malheureusement n'était pas joignable

     

    Si vous avez vu ou entendu quoi que ce soit merci de joindre Simon Habran au 0491198333.