asaf

  • Rallye Sprint du Trèfle: Parcours

    Imprimer

    rallye , asaf , trefle , froidchapelle ,rupteur ,lameuse , sudinfo , moteur

    Le public sera autorisé le long de l’étape spéciale avec le port du masque obligatoire pour tous.

    Pour la survie de l’épreuve, respecter  bien les règles « nous avons  donné notre parole au Bourgmestre » nous dit l’organisateur sous peine d’amende ou même d’arrestation administrative.

    La carte du parcours sera sur le site internet www.r-ac.be durant la journée de samedi.

  • Carton plein pour le Dumont 2020

    Imprimer

    asaf, rupteurmagazine ,rallye , waremme, sudinfo, lameuse

    La semaine dernière, l’Ecurie Hesbaye avait le plaisir d’annoncer que le public serait finalement autorisé à assister à cette édition du Critérium Jean-Louis Dumont. Une autorisation soumise à conditions, celle des gestes barrières et du port du masque. Le canevas de l’épreuve ayant lui-même été modifié pour éviter les attroupements : buvettes et petites restauration interdites, procédures de contrôles techniques et administratifs revisités, suppression du podium final et de la remise des prix en fin d’épreuve. « C’est à ce prix que nous sommes autorisés à organiser cette 37ème édition. Ces sacrifices sont nécessaires si nous voulons relancer notre sport sur le territoire wallon. J’encourage tout un chacun à respecter scrupuleusement les mesures imposées. Dans le cas contraire, le Jean-Louis 2020, et les autres épreuves du reste de la saison pourraient subir un coup d’arrêt ! » rappelle Jacques Ravet, directeur de course de l’épreuve. Des précautions qui ont d’ailleurs généré une légère marche arrière en termes d’accès au public. Pour éviter que les équipes d’assistances ne doivent jouer aux gendarmes en refoulant le public lors des phases d’assistance, il a été décidé que le centre du rallye serait réservé aux organisateurs, aux équipes d’assistance et aux équipages. Pour assister à l’épreuve, le public devra se rendre en bord de spéciales, dont l’accès reste libre. « Nous le regrettons, mais nous devons limiter les risques sanitaires pour assurer la tenue de l’épreuve », ponctuait Jacques Ravet.

    Le centre du rallye devrait donc se distinguer par une quiétude… que l’on ne retrouvera assurément pas en spéciale. Parmi les 189 équipages vedette du jour, on en dénombre plus de 60 en Division 4. La vedette de l’épreuve sera assurément l’infatigable et toujours aussi rapide Patrick Snijers, engagé sur une Porsche 911. Il aura toutefois fort à faire pour se mêler à une lutte impliquant par ailleurs cinq R5 (3 Skoda Fabia et 2 Citroën DS3), une quinzaine de Mitsubishi Lancer, une poignée de Subaru, une demi-douzaine de BMW, trois Porsche supplémentaires à celle du grand Patrick et une ribambelle de furieuses tractions. Les pilotes à surveiller seront nombreux, à commencer par les très rapides Davy Vanneste, Philippe Dewulf, Jonas Langenakens, Cédric De Cecco, Niels Reynvoet, Mathias Boon, Jos Pennartz, Hein Jonckers, Jan Jacobs, Johnny Vanzeebroeck, Kenny Herbillon, Erik Moree, Patrick Diels, Jean-Fred Colignon… On notera encore la présence des originales Mitsubishi Mirage Proto de Poelmans et l’Abarth S2000 de Dedoncker.

    Le plateau des équipages de la Division 3-2-1 ne démérite pas, avec la crème de la crème de la catégorie, dont une bonne part sont également du cru hesbignon. Humblet, Delleuse, Mottet, Balthasar, Dumont, Vecoven, Delrez, Jamoulle, Marique, Hubin, Remilly nous ont habitués à des luttes à couteaux tirés et à des rebondissements à répétition. On ne manquera pas de surveiller les volées de bois vert que s’échangeront entre les animateurs des autres classes. On attend le meilleur de Joffrey Wuidar, David Schmetz et Bruno De Wilde en 3-9, de Radoux, Pirnay et Doeran en 3-8. Et avec près de 20 équipages en 2-5, on peut là aussi penser que cela va jouer des coudes !

    Toujours aussi populaire, les catégories PH/SR réservées aux véhicules historiques. 40 équipages sont annoncés. Côté SR, on isolera la Ford Escort du grandissime favori, Hubert Deferm, ainsi qu’un nom qui évoquera des souvenirs à certains : Thierry Reginster, engagé sur une Opel Kadett. Le plateau se distribue entre les Opel Ascona, Manta et Kadett de Neskens, Driesen, Pesser, Wauthier, Jussiant, une poignée de BMW pour Destexhe, Michiels, Mattart et Fruyt, deux Porsche aux noms de Klouytten et Wilkin, la superbe Ford Sierra de Denis Jacob et une seconde Ford Escort.

    A l’inverse, la moitié du plateau de la catégorie PH se compose de Ford Escort, avec les spécialistes du genre que sont Philippe Hellings, Laurent Detal, Emile Tollet, Etienne-Philippe Courtin, Arnaud Delchambre, Luc Savigny… Eddy Schouffler et la Porsche 944 seront à nouveau au rendez-vous, tout comme Manu Gustin et sa fidèle 205. On notera encore le retour au volant de Yannick Peigneur, pour la première fois en « Histo », ainsi que la présence de trois originales Lada pour Vanrompaey, Campforts et Peeters.

    La revue des troupes se termine avec la catégorie Démo dont la dizaine de véhicules clôturera la marche. Cinq BMW, deux Opel, une Mini, une MG et une Lada, pour le plaisir !

    Infos pratiques :

     

    Critérium Jean-Louis Dumont – 20/09/2020

     

    Parcours :                             3x5 EC (Donceel, Heiselt-Oleye, Limont, Opheers, Oreye)

    Ordre de passage :               PH/SR – D4-3-2-1 – Demo

    Départ EC 1 :                                    7h56

    Programmes :                       5€, dès samedi 19/09, 9h

    uniquement dans les stations-service Q8 de Waremme,

    (Rue de Huy 157 et Chaussée Romaine 210)

    Classements :                        www.time-sportauto.be

     

    Rappel des mesures COVID

    • Port du masque obligatoire sur l’entièreté des EC
    • Gestes barrières
    • Mesures de distanciation
    • Respect des bulles sociales (maximum 10 personnes)
    • Pas de public au Centre du Rallye
    • Pas de buvette/friterie
    • Pas de remise des prix

     

    Toutes les infos sur : www.hesbayemotorclub.be

  • Huis clos levé pour le Dumont 2020

    Imprimer

    asaf, rallye  ,waremme ,lameuse , sudinfo ,moteur , rupteur magazine

    La nouvelle est tombée en ce vendredi après-midi, suite à une décision des autorités de la Ville de Waremme. Celles-ci ont décidé d’appliquer les changements intervenus depuis que l’Arrêté Royal du Gouverneur de la Province de Liège a été abrogé, non sans quelques conditions… bien dans l’air du temps.

     

    Voilà une nouvelle qui va réjouir bien des amateurs de sport automobile. Alors que le Critérium Jean-Louis Dumont était parti pour se dérouler entre rallymen et organisateurs, l’Ecurie Hesbaye est soulagée de pouvoir annoncer que le public, l’entourage des équipages et autres amateurs de sport automobile seront autorisés à assister à la course. « C’est une bonne nouvelle. Organiser dans les strictes conditions initiales était compliqué. Cela dit, cela ne veut pas dire que les autorités lâchent complètement la bride. », déclare Jacques Ravet, directeur de course. En effet, les stands de petite restauration et autres buvettes resteront aux abonnés absents. De même, le masque facial et le respect de la distanciation seront imposés à tout moment, que ce soit au centre du rallye ou en bord de spéciale. Des spéciales qui resteront en libre accès pour les spectateurs. L’éventualité d’agglutiner le public dans des zones prédéfinies apparaissant peu logique aux yeux des organisateurs, comme à ceux des autorités compétentes sur le territoire waremmien.

    « Nous devons cependant insister lourdement auprès du public ! Il est essentiel que les règles soient respectées par chacun. Nous faisons figure d’épreuve pilote. J’aime à croire que nous relançons la saison en Wallonie. Il est essentiel pour le bon déroulement du Jean-Louis Dumont 2020, comme pour toutes les autres compétitions qui vont suivre, de démontrer que nous pouvons parfaitement faire vivre ce superbe sport sans prendre le moindre risque sanitaire. J’en appelle à la responsabilité et au bon sens de chacun ! », martelait cet après-midi l’expérimenté chef d’orchestre de l’épreuve Hesbignonne. Les distraits seront rappelés à l’ordre par les services de Police et les stewarts de l’organisation.

    D’un point de vue sportif, le Dumont 2020 gagne une spéciale par rapport au parcours initial. Très semblable à l’an dernier, il comptera donc trois boucles de cinq spéciales pour un total de plus de 135 km contre le chrono. Bien que la date de clôture des inscriptions soit encore éloignée, le plateau est complet, toutes catégories confondues, et la liste des réservistes est déjà bien garnie ! Entre équipages locaux, valeurs sûres des épreuves régionales et les quelques pointures annoncées, cette édition ne déméritera pas en matière de compétition, assurément !

    Comme de coutume, la catégorie PH/SR aura l’honneur d’ouvrir la route, suivie par les équipages inscrits en divisions D4-3-2-1, les afficionados de la divertissante catégorie Demo clôturant la marche. Le départ sera donné à 07h30 et la première voiture est attendue sur le podium final à 18h06. Pour rappel, toujours pour des raisons sanitaires, il n’y aura pas de remise des prix lors de cette édition. Les équipages seront libres de quitter les lieux après le passage au CH de fin de troisième boucle !

     

    Compte tenu de l’ouverture de l’épreuve au public, des programmes seront disponibles dans les deux stations-service Q8 de Waremme (Rue de Huy 157 et Chaussée Romaine 210) au prix de 5 euros, l’accès aux spéciales restant libre, au respect des gestes barrières près, et ce dès le samedi matin.(com)

     

    Toutes les infos sur : www.hesbayemotorclub.be

     

    N’hésitez pas à consulter notre page Facebook :

    https://www.facebook.com/criteriumjldumont

  • Le rupteur 02/2020 sera en chemin demain vers chez vous .

    Imprimer

    rupteur magazine ,lameuse,sudinfo ,moteur , brc, asaf

    rupteur magazine ,lameuse,sudinfo ,moteur , brc, asaf

    rupteur magazine ,lameuse,sudinfo ,moteur , brc, asaf

  • Rupteur magazine:On ne change pas une équipe qui gagne pour faire encore mieux

    Imprimer

    rupteur magazine , moteur , brc , asaf  ,sudinfo , moteur

    2020 deuxièmes anniversaires pour rupteur magazine

    Actuellement  près de 300 abonnés et une centaine  qui sont preneurs du magazine occasionnellement, plus de 15000 vues sur les réseaux sociaux sans oublier la reconnaissance des diverses organisations (rallyes , courses de côte et slalom) qui nous accueillent chaque wk pour l’installation de notre stand. Un peu plus de 50 courses du nord au sud et de l'est à l'ouest

    Il a fallu le temps que la mayonnaise prenne, voilà c’est chose faite.

    Pour cette nouvelle année nous voulons faire encore mieux et avec :

    -Notre boutique de vente d'accessoires et photos sur le site rupteur

    -Une revue avec plus de pages nous passons à36 pages alors que nous étions à plus ou moins 24 pages.

    -Notres stand avec les photos et les infos que vous voulez.

    -Un suivi sur sudinfo moteur des divers disciplines

    -Du E-sport

    Et un nouveau projet, le challenge rupteur (rallye, course de cote et slalom) dans les provinces de Liège, Namur, Hainaut, Brabant, Luxembourg en un mot dans tout le pays  De début février à mi novembre challenge repris sur  Racing Channel

    Infos Challenge : ICI

    A la fin du challenge nous ne remettrons pas moins de 40 trophées

     

    rupteur magazine , moteur , brc , asaf  ,sudinfo , moteur

     

  • la cover du Rupteur 9 est sortie ainsi que le sommaire

    Imprimer

    rupteur, magazine ,lameuse ,asaf ,sudinfo ,moteur

    Sommaire du N°9

    Rallye de la Semois

    Mémorial Yves Feilner

    rs Balou

    cc de Houyet

    Escort Rally Special

    Rallye Jean-Louis Dumont

    cc La Roche

    La Femme du mois

    Emilien Allart

     

    Liker notre page pour en savoir plus sur le futur concours du Rallye du Condroz:

    https://www.facebook.com/rupteurs/?modal=admin_todo_tour

  • sommaire et cover du rupteur magazine n°8

    Imprimer

    asaf, racb ,lameuse la nouvel gazette ,sudinfo ,moteur ,rupteur magazine

    Sommaire:

    cc de Grandcourt

    bcle Chevrotine

    Slalom Dommartin

    mh Maquisard

    rs Condruzien

    slalom Lescheret

    rallye Famenne

    cc l'M Bomerée

    la femme du mois

    .......

    asaf, racb ,lameuse la nouvel gazette ,sudinfo ,moteur ,rupteur magazine

  • la « 61è Course de Côte de Bomerée – Mémorial Sébastien BOUSMAN »,la plus vieille course de côte de Belgique

    Imprimer

    course de cote , Bomerée ,lameuse , nouvelle gazette ,moteur , asaf ,racb

    La cc de Bomerée est la plus vieille course de côte de Belgique, depuis sa création en 1934, l’équivalent au Monté Carle de la course de côte ! Seule épreuve se déroulant en pleine ville.
    Une côte 2200 m avec une dénivellation de 165 m et une pente moyenne 5.15% sur un nouveau revêtement non négligeable pour les puristes intéressés à l’amélioration du chrono…53.8sec !!

    Le club, appelé plus familièrement le BMC, est situé à Montigny-le-Tilleul. Cette ASBL constituée de 5 administrateurs et de nombreux bénévoles ! Tous motivés et actifs au sein du Club.. 45 pilotes, toutes disciplines confondues, seront présents à quelques exceptions près dans la listes des engagés de cette éditions 2019.

    Le Président, Louis Degroote, et son équipe ont préférés s’abstenir de rouler afin de mener à bien cette superbe épreuve avec une seule envie, de vous en faire profiter pleinement !
    Soutenu, pendant de nombreuses années, par le regretté Sébastien Bousman, ex-échevin Montagnard, décédé ce 30 mai 2019 , en tant que « Président d’Honneur » du club, ils lui dédierons cette année cette belle course. Des pilotes de renoms viendront rouler spécialement en sa mémoire comme Jean Pierre Vandewauver, Jean Schimt (11x champion de Belgique de la spécialité), le régional Christophe Jacobs sur sa Ferrari 550, 2 Legends Cars du « SB Racing » et, bien d’autres pilotes belge ou étranger avec des bolides à vous couper le souffle. En exemple, Christophe Le Nouvel et sa véloce AX Gti 1600 en tête du championnat actuel.

    Mais aussi comme chaque année, la collaboration de Madame la Bourgmestre Marie Hélène Knoops, fraîchement réélue à ses fonctions et sa commune très active sont d’un soutient considérable pour cette manifestation.

    Revenons à l'épreuve et son côté sportif ainsi qu’attractif : belle participation moyenne de 110 voitures dans les catégories National, Provincial et Historique. Plus de 6 nationalités représentées ce dimanche 25 Août 2019.
    Au vu de ce succès de participation, ces bolides partiront toutes les 40 secondes afin de pouvoir faire profiter un maximum le spectacle pour tous..
    Les essais débuteront à 8h30 jusque 12h30 et la 1ère manche officielle est prévue à 13h30.

    Cette année encore, une séance de dédicaces sera organisée entre 12h30 et 13h avec en prime Marc Duez que l’on ne présente plus et de Stéfano Comini en tête du championnat du monde WTCC.

    Plus de 3000 personnes arboreront ce beau parcours afin d’encourager leurs stars !

    Aussi un rappel sur les consignes de sécurité indispensable pour la bonne organisation et le timing de l’épreuve : suivre et respecter les conseils des commissaires de piste, suivre votre bon sens et votre civisme. Merci à tous !

    Bon amusement !!

  • 35ème Critérium Jean-Louis Dumont Succès fou !

    Imprimer

    rallye , J-L Dumont ,ASAF ,lameuse ,sudinfo ,moteur

    Voici quelques jours, nous vous annoncions avec enthousiasme que les bulletins d’engagement affluaient au secrétariat de l’Ecurie Hesbaye. Tant et si bien que l’épreuve waremmienne a dû clôturer les inscriptions prématurément. Et si l’Ecurie ne cache pas sa satisfaction, c’est également que le plateau allie la qualité à la quantité, avec des pilotes de renom tels que Princen, Lietaer, Boon ou Langenakens.

    Galvanisée par un succès inédit, toute l’équipe de l’Ecurie Hesbaye se prépare à accueillir les 166 équipages engagés à la 35ème édition du Critérium Jean-Louis Dumont, programmée les 22 et23 septembre prochains. Une situation inédite, un engouement réjouissant qui confirme que le sérieux de l’organisation fait mouche, que le parcours présente un attrait pour des pilotes de toutes trempes et que la fidélité des locaux n’a pas de faille.

    Avec 166 équipages au départ, la quantité sera au rendez-vous. Mais en s’attardant sur la liste provisoire des engagés, on ne peut être qu’abasourdi par la qualité du plateau, avec une poignée de R5, des R4, une WRC, trois Porsche, une demi-douzaine de puissantes BMW et… trois protos ! Ceux-ci, deux VW Polo et une Ford Fiesta, reposant sur un châssis tubulaires ont été suggérés par la FIA en tant qu’alternative moins couteuse aux performants bolides de la catégorie R5.

    En passant les troupes en revue, côté belge, on ne peut s’empêcher de relever la présence de Kris Princen (Skoda Fabia), Pol Lietar (Ford Escort), Jonas Langenakens (Mitsubishi Evo X), Mathias Boon (Subaru Impreza), Steve Matterne (Skoda Fabia) et Hubert Deferm (Ford Escort). Côté étrangers : les anglais Avis (Porsche 911), Groundwater (Mitsubishi Evo X), Taylor (Mitsubishi Evo X), Watson (Subaru WRC), Pennington (VW Polo Proto) et les néerlandais Jonckers (Mitsubishi Evo 6,5), Van de Heuvel (Ford Fiesta Proto) et Schenkeveld (VW Polo Proto), enrichissent la liste des invités de marque.

    A l’exception des deux « escortistes » moustachus que sont Lietar et Deferm, les pilotes cités ci-dessus concourront tous en Division 4, comme 28 autres équipages ! La crème de la crème en terre Hesbignonne. Et si les pronostics vont déjà bons train à l’égard des « vedettes » citées ci-dessus, on pourrait également voir, au gré des abandons et faits de course, quelques équipages locaux et assidus tirer leur épingle du jeu. Ce pourrait être le cas de la DS3 R5 de Jean-Luc Berleur ; des Mitsubishi de Jos Pennartz, Jean-Fred Colignon, Bart Windmolders, Bart Vrijdags, Eric Lefevre et Philippe Hellings ; des puissantes BMW de Patrick Diels, Luc Lemmens et Yannick Peigneur ; des Porsche de Christian Guillemin et Robby Moers, des Subaru de Pascal Lemince, Jordan Remilly et Franck Nijs...

    La Division 1-2-3, réservée à des bolides moins affutés, offre la garantie d’affrontements à tous les étages. Des classes les plus performantes au plus modestes, on s’y bat comme de chiffonniers, souvent entre équipages du cru. On attend donc aux avant-postes les Renault Clio de Laurent Cravillon, Corentin Tordeurs et Fred Jamoulle, toujours adroits en terres hesbignonnes, mais également Jean-Michel Dumont (Peugeot 206), Julien Delleuse (Opel Astra), Francis Listrez (Skoda Fabia) ou encore les revenants Humblet-Delvaux aux commandes d’une Peugeot 309 ayant atteint le quatrième échelon l’an dernier.

    Nouveauté en division historique, contrairement aux années précédentes, les concurrents participants en « histo » et Démo auront l’opportunité de parcourir l’ensemble des spéciales ! La division historique PH-SR va inévitablement générer le duel que nous évoquions plus haut, entre les Ford Escort de Pol Lietaer et Hubert Deferm. Deux pointures qui devraient ouvrir la voie à 24 équipages favorisant Ford Escort et Opel de tous poils, mais également de plus originales Datsun Violet, Ford Taunus ou Citroën Visa Chrono. Il sont plusieurs à pouvoir jouer les accessits, Filip Jacobs en tête, devant toutefois batailler avec Ronny Laporte, Bernard Lamy, Fransis Pesser, Vincent Pregardien ou encore Luc Savigny.

    Comme de coutume, la catégorie démo permettra à des mordus de conduite sportive de se faire plaisir en toute sécurité. Comptant 11 équipages, ce plateau est lui aussi composé des traditionnelles Ford Escort, Opel Ascona et Kadett, BMW Série 3, mais également d’une Subaru Legacy RS rappelant de bons souvenirs, d’une Opel Corsa GSi tout aussi évocatrice et d’une Porsche 944.

    L’Ecurie Hesbaye donne donc Rendez-vous à tous les pilotes, copilotes, riverains, amateurs de sport automobile dès le samedi 22 septembre, à partir de 14h30. Le centre névralgique de l’épreuve, lieu des contrôles technique et administratif, est situé Rue du Parc Industriel 8 à Waremme. Le lendemain, le dimanche 23 septembre à 07h46, la première voiture « Histo S/R » quittera le podium pour s’élancer dès 8h17 dans dans la première spéciale, pour une arrivée prévue en début de soirée.

    Comme de coutume, l’accès aux spéciales demeure gratuit pour les spectateurs et le programme comprenant cartes et liste d’engagés sera vendu au centre du rallye, ainsi qu’à la station Q8 de Waremme au prix de 5 euros, et ce dès l’ouverture du contrôle technique.

    Toutes les infos sur www.hesbayemotorclub.be/

    N’hésitez pas à consulter notre page Facebook :

    https://www.facebook.com/criteriumjldumont

  • 14ème Rallye de la Haute-Senne: Cette édition s'annonce somptueuse .

    Imprimer

    rallye , asaf , moteur ,lameuse ,sudifno

    C'est le dimanche 17 juin que s’élanceront nos amis, et leurs bolides a la découverte du parcours 2018 du Rallye de la Haute Senne. Pas moins de 150 voitures passeront sous le chapiteau le samedi a partir de 15h pour les vérifications techniques habituelles.
    Ce sont plus de 40 D4 comme on dit dans le milieu "rallystique" qui partiront de la Grand Place de Braine le Comte en direction de la toute nouvelle étape chronométrée se situant sur Seneffe pour 8610m contre le chrono. Totale découverte pour tous. 
    Questions pilotes et voitures, les R5 faisant parties du championnat National sont citées parmis les favorites de cette 14em edition du Rallye de la Haute Senne.
    Steve Fernandes (Fabia R5), Erik Morée (DS3 R5) et Guillaume Dilley (Fiesta R5) auront de certaines difficultés a tenir les assauts des pilotes locaux tels que Christophe Verstaen (Astra Kit-Car) , Bouvard ( Corolla WRC) Johnny Vanzeebroeck (Subaru). N'oublions pas non plus la superbe Escort Cosworth groupe A (ex championne d'Europe aux mains du grand Patrick Snijers) que nous decouvrirons cette fois avec Lionel Hansen a son volant dans ses couleurs d'origine (Bastos)
    Les Mitsubishi de Laurent Stassin,Vincent Vertommen, Jos Pennartz,, Degeling et de Manu Cantraine , Martin en découdront très certainement a coup de secondes sur ce parcours typiquement Brainois.


    Une forte delegations de BMW débarquera dans la région. Les propulsions de Plaisant Eric, Defontaine, Masquelier.
    N'oublions pas non plus, la Porsche de Guillemin , les Nissan 350z de Alexandre Guillemin, Fiquet, la Toyota GT86 du Luxembourgeois Gengler et la Punto S2000 de Dendoncker


    Plusieurs montures de categorie R3 viendront etoffer le plateau Brainois. Les Clio , Peugeot, DS3 Max, Honda Civic.
    La plus petite classe de la D4 est la 12 et celle-ci sera emmenée de main de maitre par Gregoire Munster voulant se faire plaisir au volant de son Opel Adam R2.
    Comme d'habitude, il est impossible de citer tout le monde dans le communiqué de presse, le comité du Braine Auto Club s'en excuse auprès des pilotes non-cités.
    Nous vous donnons rendez vous demain, vendredi 08 juin pour la suite du CP, et ce pour les voitures des divisions 1-2-3.(com)


    N'oubliez pas que les reconnaissances sont interdites avant le 16 juin.

  • Course de côte de Mont-Saint-Aubert:« Ah, ben j'ai gagné alors !... »

    Imprimer

    course de cote ,CSAP ,ASAF ,ADEPS ,moteur ,st Aubert ,lameuse ,suinfo

    Victoire surprise d'Olivier Dubois dans les Divisions 1, 2 et 3 lors de l'épreuve d'ouverture du championnat ASAF-FWB des courses de côte qui s'est déroulée ce dimanche au Mont Saint-Aubert alors que Bruno Collard, qui avait effectué le lointain déplacement depuis Vresse, s'est imposé en Division 4

    C'est avec un « beau petit plateau » qu'a débuté, ce dimanche 8 avril, la saison 2018 des courses de côte puisque pas moins de 49 concurrents avaient rejoint la très décentrée épreuve du Mont-Saint-Aubert, non loin de Tournai, pour y disputer la manche d'ouverture du championnat ASAF-FWB de la spécialité.

     

    Si 9 d'entre eux étaient inscrits en « Histo-Démo » (dont le bien connu Yvon Gits et sa Porsche 911 ou Emeline Coinne au volant de la terrible Simca Rallye 2 familiale), on retrouvait avec plaisir plusieurs concurrents en Division 4, une catégorie qui a connu une très « clairsemée » saison 2017... Pas encore de monoplace mais l'ex-course de cote ,CSAP ,ASAF ,ADEPS ,moteur ,st Aubert ,lameuse ,suinfochampion Asaf Bruno Collard était bien présent et n'a laissé le soin à personne de l'emporter au volant de son toujours joli BRC Evo malgré les assauts du local Maxime Larivière, très spectaculaire et rapide au volant de son kartcross Raptor. Au volant de son proto d'autocross, Jean-Louis Deroeck a dû se contenter de la 3e place tandis que Philippe Deminne, 4e devant Patrick Scauflaire, a effectué un retour remarqué après sa sérieuse sortie de route l'an passé à Felenne : « Touché à la colonne, j'ai été contraint de rester 3 mois couché, ce qui m'a laissé le temps de réfléchir. Je vais refaire la Nissan mais j'ai voulu que mon come-back s'accompagne d'une évolution sur le plan matériel. J'ai donc acquis ce petit proto au look de Ford Ka animé par un moteur de moto en Italie où il a connu de nombreux succès. N'ayant pas pu faire de tests, l'épreuve d'aujourd'hui est un essai grandeur nature ! » Les trois grosses secondes gagnées au terme des trois montées officielles sont un bon présage pour la suite !

     

    C'est toutefois du côté des « voitures fermées » que les débats ont été les plus animés avec la présence des trois pointures que sont Christophe Le Nouvel, Philippe Dewulf et Olivier Dubois. Lesquels ont monopolisé le podium des Divisions 1, 2 et 3 toute la journée. Mais si le pilote de la Xsara WRC a largement dominé les essais (au bénéfice d'une arrivée tardive qui lui a valu de monter juste avant la pause de midi sur un asphalte sec alors que de nombreux autres concurrents s'étaient occasionné quelques frayeurs sous les averses matinales...), de petits soucis techniques (allumage et/ou pompes à essence?) ont empêché un fonctionnement optimal de la « bête » ensuite. Et si Philippe a tout de même signé le meilleur temps de la journée, il s'est fait souffler la victoire (à l'addition des chronos des deux meilleures des trois montées) par un Olivier Dubois tout étonné de son premier succès 2018 : « Ah ? course de cote ,CSAP ,ASAF ,ADEPS ,moteur ,st Aubert ,lameuse ,suinfoBen, j'ai gagné alors ? » s'interrogeait-il face au panneau d'affichage officiel en fin de journée. « Après Houyet, on a refait un moteur sur lequel on a placé une nouvelle gestion. Avec un gain de puissance mais, surtout, une réponse beaucoup plus nerveuse. Le matin, sur le mouillé, c'était même trop... » Mais, sur le sec, il semble bien que la Lotus a résorbé une partie de son retard sur l'ex-reine des rallyes. A confirmer lors des prochaines manches !

    3e, le champion en titre qu'est Christophe Le Nouvel (1er en 3/11) a tout donné, comme à son habitude, régalant le nombreux public de passages incroyables pour, au final, ne concéder qu'un peu plus d'une seconde face au vainqueur tandis que Michel Dubois – pourtant déstabilisé lui aussi par la nouvelle gestion de la Lotus verte – a nettement remporté le match des outsiders face à la voiture soeur de Jean de Sutter, la BMW M3 de Bror Lehoucq et les Porsche GT3 d'Alain Cricus (996, lauréat en 2/8) et Loïc Cordier (997) plus à l'aise qu'en fin de saison dernière.

     

    course de cote ,CSAP ,ASAF ,ADEPS ,moteur ,st Aubert ,lameuse ,suinfoTrès en verve au volant de son kartcross, Maxime Larivière l'a été également au volant de sa Peugeot 205 GTI. Un peu trop même avec un spectaculaire tête à queue en fin de journée qui ne l'a pas empêché d'empocher nettement la classe 2/7 et une belle 9e place absolue juste devant Daniel Dierckx qui complète le top 10 avec une nouvelle Citroën AX GTI qui va lui demander un peu de mise au point pour régler châssis et trains roulants.

     

    Dans les autres classes, citons encore le beau succès d'Axel Blockmans et de sa Honda Civic en 2/6, 13e au général, non loin de la version plus élaborée que Laurent Tholbecq (11e) a imposée en 3-12 et celui, isolé, du Luxembourgeois René Welter en 1/3 qui place tout de même sa Westfield ZEI de « tous les jours » au 19e rang final, juste derrière Arnaud Vincke, lauréat en 3/10 avec sa Peugeot 205. Enfin, victoire isolée de Malory Stojka en 2/5 (25e).                                                             course de cote ,CSAP ,ASAF ,ADEPS ,moteur ,st Aubert ,lameuse ,suinfo

    Bons débuts aussi du jeune (19 ans) Gauthier Derenne (27e et 3e de classe 2/6) au volant d'une très propre VW Golf II qu'il destine, à moyen terme, au rallye.

    Moins de réussite pour Bruno Cazzoli (15e), ralenti par une nouvelle commande séquentielle de boîte de vitesses sur sa Kadett GT/E ex-Derivière dont il faudra aussi peaufiner les réglages... Un détail face à Yoric Glasset qui a bien abîmé sa VW Golf dans le « droite du café » qui en a surpris plus d'un...(com)

     

    Prochaine épreuve : course de côte de Sy le 22 avril

    Classements complets : www.csaphainaut-live.be

     

    Vainqueurs de catégories : 1-1: / ; 1-2 : / ; 1-3 : R. Welter ; 1-4 : / ; 2-5 : M. Stojka ; 2-6 : A. Blockmans ; 2-7 : M. Larivière ; 2-8 : A. Cricus ; 3-9 : / ; 3-10 : A. Vincke ; 3-11 : Ch. Le Nouvel ; 3-12 : L. Tholbecq ; 3-13 : O. Dubois ; 4-14 : M. Larivière ; 4-15 : B. Collard ; 4-16 : / ; 4-17: /.

     

    Leaders successifs :

    D4 : J-L Deroeck (essai 1), M. Larivière (essai 2), B. Collard (montées 1, 2 et 3)

    D123 : A. Cricus (essai 1), Ph. Dewulf (essai 2), O. Dubois (montée 1), Ph. Dewulf (montée 2), O. Dubois (montée 3)

     



    Le classement final des Divisions 1, 2 et 3 : 1. O. Dubois (Lotus Elise-1er 3/13) 1.45.93 ; 2. Ph. Dewulf (Citroën Xsara WRC-3/13) 1.46.35 ; 3. Ch. Le Nouvel (Citroën AX GTI-1er 3/11) 1.47.34 ; 4. M. Dubois (Lotus Elise-3/13) 1.51.71 ; 5. J. De Sutter (Lotus Exige-3/13) 1.54.73 ; 6. A. Cricus (Porsche 996GT3-1er 2/8) 1.54.73 ; 7. B. Lehoucq (BMW M3-2/8) 1.55.82 ; 8. L. Cordier (Porsche 997 GT3 Cup-3/13) 1.55.84 ; 9. M. Larivière (Peugeot 205-1er 2/7) 1.57.63 ; 10. D. Dierckx (Citroën AX GTI-3/11) 1.59.31 ; 11. L. Tholbecq (Honda Civic-1er 3/12) 1.59.61 ; 12. A. Anastasi (Fiat Cinquecento-3/11) 2.00.18 ; 13. A. Blockmans (Honda Civic-1er 2/6) 2.01.39 ; 14. D. Fiquet (Nissan 350Z-2/8) 2.02.07 ; 15. B. Cazzoli (Opel Kadett GT/E-3/12) 2.02.97 ; 16. L. Blockmans (Honda Civic-2/6) 2.03.94 ; 17. J. Leroy (Renault Clio 2 RS-2/7) 2.04.83 ; 18. A. Vincke (Peugeot 205-1er 3/10) 2.06.68 ; 19. R. Welter (Westfield ZEI-1er 1/3) 2.06.93 ; 20. L. Degroote (VW Golf 16V-3/12) 2.08.81 ; 21. F. Nicolas (Alfa 145 QV-2/7) 2.09.74 ; 22. Th. Beguint (Citroën AX GTI-3/10) 2.12.48 ; 23. T. Wilms (Honda Civic-2/7) 2.14.93 ; 24. B. Nicolas (Alfa 145 QV-2/7) 2.18.36 ; 25. M. Stojka (Suzuki Swift-1er 2/5) 2.21.13 ; 26. K. Moreau (Citroën AX GTI-3/10) 2.22.10 ; 27. G. Derenne (VW Golf 2-2/6) 2.25.82 ; 28. A. Bouche (Ford Puma-2/7) 2.25.83 ; 29. D. Dericq (VW Golf 2-2/7) 2.26.89 ; 30. E. Dericq (VW Golf 2-2/7) 2.29.75. (30 classés)

     

    Le classement final de la Division 4 : 1. B. Collard (BRC Evo-1er 4/15) 1.49.41 ; 2. M. Larivière (Kart Cross Raptor-1er 4/14) 1.53.47 ; 3. J-L. De Roeck (Proto-4/15) 1.55.53 ; 4. Ph. Deminne (Ford Ka proto-4/15) 1.59.46 ; 5. P. Scauflaire (Kart Cross-4/14) 2.06.14. (5 classés)

  • Rallye-Sprint Villersois: Les outsiders Vecoven et Peigneur surprennent Lentz, Soyeurt et Simon sont les nouveaux champions

    Imprimer

    asaf ,rallye ,villers ,moteur ,lameuse ,sudinfo

    Finale du championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles des Rallyes-Sprints, le Villersois avait tout d’un mini Condroz. Sur l’habituelle spéciale show, les conditions étaient dantesques du début à la fin avec une pluie incessante qui rendait le parcours aussi boueux que délicat. Malgré tout, Yannick Peigneur parvenait à imposer sa puissante propulsion en Division 4 tandis que Geoffray Vecoven terminait l’année en beauté en D1-2-3. Enfin, Emile Tollet et Benoit Gillot remportaient chacun la victoire dans les classements réservés aux historiques.

     

    Avec 121 voitures au départ, le Motor Club Hannutois pouvait être fier du succès rencontré une nouvelle fois par son épreuve. Chaque année, certains licenciés sont nombreux à y terminer la saison en beauté tandis que d’autres y préparent les dernières courses de l’année. Tracé autour de Fize-Fontaine, le parcours en boucle reste très complet et quand la météo s’en mêle comme c’était encore le cas cette année, il est important d’y rouler intelligemment. Favori attendu avec sa Toyota Corolla WRC, Philippe Dewulf rentrait déjà avec une petite vingtaine de secondes d’avance après le premier passage. Derrière lui, Geoffrey Godinas (BMW M3) et surtout Nicolas Lamy (Citroën C2 R2) en surprenaient plus d’un. Suite à des soucis de pont, Dewulf devait déjà en rester là dans la deuxième spéciale où Godinas prenait le commandement, cette fois devant l’autre M3 de Yannick Peigneur et les Subaru Impreza de Philippe Latour et Christophe Lux. Alors qu’il comptait une trentaine de secondes d’avance, le leader sortait de la route et laissait sa place à la BMW de Peigneur. Avant la dernière boucle, ce dernier possédait douze secondes d’avance sur Latour qui rejoignait malheureusement la liste des abandons en fin d’épreuve. Christophe Lux n’en demandait pas tant pour se hisser à la deuxième place du général devant le nouveau champion de la Fédération Wallonie-Bruxelles en D4 (voitures de hautes performances et/ou équipées de pneus de compétition), Frédéric Lentz.

     

    Durant toute l’année, ce classement aura été très disputé entre trois pilotes et asaf ,rallye ,villers ,moteur ,lameuse ,sudinfosurtout trois amis. En débarquant à Villers-le-Bouillet, Philippe Dewulf était leader mais n’avait pas droit à l’abandon car Jordy Rousselet (Citroën Saxo), Frédéric Lentz et Jean-Marc Larivière (chacun avec leur Peugeot 106) pouvaient encore prétendre au titre. Après les retraits mécaniques de Larivière puis Dewulf, Jordy comptait encore huit point d’avance sur Frédéric. Malheureusement, le pilote de la Saxo n’était pas à l’aise sur le parcours liégeois et accumulait les petites erreurs. En signant un superbe troisième temps de nuit dans la dernière spéciale, Frédéric se propulsait de la cinquième à la troisième place du général tout en gagnant sa classe 12 pour quelques secondes face à Nicolas Lamy. Dans les Divisions 1-2-3 (pneus de tourisme obligatoires), Sébastien Soyeurt (Renault Clio) devait simplement terminer pour se voir titré. Ce qu’il faisait après un très bon début de saison avant une sortie de route qui ne lui facilitait pas la tâche par la suite. Derrière lui, on retrouvait un excellent Jean-Julien Gaudin, absent ici, mais qui n’aurait pu faire mieux et qu’il faudra tenir à l’œil en 2018 avec sa nouvelle monture. Du côté des historiques, Jean-Claude Simon (Ford Escort) se voyait titré en PH Classic tandis qu’en abandonnant suite à des soucis de boîte de vitesse sur sa Porsche 944, il manquait un résultat à Benoît Dimischstein pour être champion.

     

    De bagarre, il en était également question en D1-2-3 où Geoffray Vecoven (VW Golf) asaf ,rallye ,villers ,moteur ,lameuse ,sudinfoprenait la tête de l’épreuve dès la première spéciale devant Laurent Mottet (Peugeot 306) et Jérôme Linchamps (Peugeot 206). Excellent quatrième avec sa 106 de classe 5, Pascal Bomblé réussissait l’exploit de devancer l’Opel Astra de Julien Delleuse. En signant le meilleur temps dans la deuxième boucle, Linchamps prenait la tête à Vecoven pour 31 centièmes ! Malheureusement, un cardan cassé anéantissait ensuite les espoirs de première victoire du licencié luxembourgeois. Même sort pour Mottet qui suivait à moins de deux secondes, de quoi permettre à Vecoven de reprendre la tête pour ne plus la quitter devant Jean-Michel Dumont (Renault Clio) qui précédait Delleuse. Avec sa victoire, Vecoven permettait également à son copilote local, Christophe Chaudière, de remporter son premier titre FWB en copilote (imité par Emmanuel Mercy en D4 et Gilles Simon en PH Classic). Venu prendre en mains sa Citroën DS3 R3 en vue du Rallye des Crêtes, Gaëtan Dupuis terminait dans le top 5 devant Soyeurt. Sixième, Laurent Cravillon (Clio) remportait une nouvelle victoire de classe 6 au même titre que l’intouchable Bomblé en 2-5 devant Loïc Dumont (12ème du général avec sa 106). Huitième et vainqueur en classe 9, Maxime de Fina (Honda Civic) précédait Stéphane Spiertz de retour aux affaires avec sa Citroën C2 R2. En 3-11, Nicolas Cabu (13ème du général) remportait une nouvelle fois sa classe devant l’autre BMW 325i de Guillaume Lejeune qui aura également assuré le spectacle. A la porte du top 20, Michaël Pirnay (Citroën AX) remportait la classe 4 devant le vainqueur de classe 8 (après le cardan cassé de Benoit Mathy), Lionel Radoux. Classé 33ème avec sa 106, il précédait la monture similaire de Didier Liégeois pour une bonne seconde seulement. Enfin, Sébastien Fréhisse (Skoda Fabia) s’imposait en 1-1 avec la plus petite voiture du plateau (entièrement d’origine au passage) et prenait la 57ème place au général.

     

    asaf ,rallye ,villers ,moteur ,lameuse ,sudinfoEn historique, Marc Reynaert et sa VW Golf surprenaient toutes les Escort dans le premier passage. Malheureusement, il rencontrait ensuite quelques soucis mécaniques qui permettaient à Emile Tollet de prendre la tête pour ne plus la quitter. Il s’imposait finalement face aux autres Escort de Philippe Hellings et Michaël Renson. Quatrième, Reynaert remportait néanmoins sa classe 16. Du côté du classement Prov’Historic Silhouette / Replica réservé aux anciennes qui diffèrent de la fiche d’homologation de l’époque, Benoît Gillot imposait une autre Escort devant les Opel de Philippe Meuleman (Manta) et Pascal Dussart (Ascona).




    Principaux abandons : Dewulf (pont), Godinas (sortie), Latour (raison inconnue), Tack, Larivière, Linchamps, Mottet, Mathy (cardan) Vanderweerde (souci électrique), Dimidschstein (boîte)

     

     

     

    Division 4 :

    1. Y. Peigneur-M. Jansemme (BMW M3-1er 4/14) en 39’14
    2. Chr. Lux-A. Lomascolo (Subaru Impreza-4/14) +49’’
    3. Fr. Lentz-J-Y. Scheers (Peugeot 106 S16-1er 4/12) +1’01
    4. N. Lamy-M. Petit (Citroën C2 R2-4/12) +1’04
    5. N. et J. Geilenkirchen (Skoda Fabia R2-4/12) +1’18
    6. F. Massin-St. Vanaubel (Subaru Impreza-4/14) +1’44
    7. J. Rousselet-A. Hardy (Citroën Saxo-4/12) +3’11
    8. H. Keyens-J. Castelein (Peugeot 205-1er 4/13) +3’18
    9. G. Delizée-A. Defise (Citroën Saxo-4/12) +5’29
    10. Chr. Delcroix-G. Delforge (Audi TT-1er 4/15) +7’20

    (12 classés)

     

    Divisions 1-2-3 :

    1. G. Vecoven-Chr. Chaudière (VW Golf 2 Gti 16v-1er 3/10) en 38’31
    2. J-M. Dumont-J. Moxhet (Renault Clio RS-3/10) +19’’
    3. J. Delleuse-G. Burniat (Opel Astra GSi 16v-3/10) +22’’
    4. G. Dupuis-A. Noël (Citroën DS3 R3-3/10) +59’’
    5. S. Soyeurt-J-L. Hottelet (Renault Clio RS-3/10) +1’18
    6. L. Cravillon-C. Magain (Renault Clio RS-1er 2/6) +1’45
    7. P. Bomblé-J. Alexandre (Peugeot 106-1er 2/5) +1’46
    8. M. De Fina-L. Freuville (Honda Civic-1er 3/9) +1’56
    9. St. Spiertz-J. Mignon (Citroën C2 R2-3/9) +2’21
    10. N. Felten-C. Meyer (Mitsubishi Colt-3/10) +2’28
    11. J-L. et F. Delogne (Peugeot 106-3/9) +2’53
    12. L. Dumont-O. Jamoul (Peugeot 106 GTi-2/5) +3’07
    13. N. Cabu-C. Lambert (BMW 325i-1er 3/11) +3’16
    14. G. Lejeune-M. Quoidrini (BMW 325i-3/11) +3’41
    15. A. Huberty-G. Schumaker (Honda Civic-3/9) +3’47
    16. M. Pirnay-C. Steukers (Citroën AX Sport-1er 2/4) +4’44
    17. L. Radoux-Br. Olivier (Peugeot 106-1er 3/8) +5’45
    18. S. et A. Fréhisse (Skoda Fabia-1er 1/1) +10’12

    (66 classés)

     

    Prov’Historic :

    1. E. Tollet-Chr. Knott (Ford Escort RS-1er PH/17) en 41’16
    2. Ph. Hellings-J. Lejeune (Ford Escort RS-PH/17) +52’’
    3. M. Renson-Br. Maurice (Ford Escort MK2-PH/17) +2’15
    4. M. Reynaert-G. Derenne (VW Golf 1-1er PH/16) +2’23
    5. B. Horicks-N. Naignot (Ford Escort MK2-PH/17) +2’53

    (7 classés)

     

    Prov’Historic S/R :

    1. B. Gillot-G. Mattart (Ford Escort-1er PH/SR) en 41’34
    2. Ph. Meuleman-J. Wingel (Opel Manta-PH/SR) +3’58
    3. P. Dussart-S. Tortolani (Opel Ascona A-PH/SR) +4’45
    4. G. Wauthier-S. Glenet (Opel Ascona-PH/SR) +5’26

    (4 classés)

  • 21ème Rallye Mettet-Florennes: Liste des numéros

    Imprimer

    rallye , asaf , mettet ,moteur ,lameuse ,sudinfo

    Les numéros pour ceux qui se rendent ce dimanche au rallye de Mettet

    1 HENDY STEPHEN DAVIES ALED FORD FIESTA R5 4-14
    2 ALLERTS PAUL PATTYN BJORN MITSU EVO 9 4-14
    3 DEVLEESCHAUWER CHRIST. KIRSCH MAITE FORD FIESTA R5 4-14
    4 CANTRAINE EMMANUEL RICCIO MITSU EVO 9 4-14
    5 MOLLE AMAURY HERMAN RENAUD PEUGEOT 208 4-14
    6 GUILLEMIN ALEXANDRE SEGERS DAVID NISSAN 350Z 4-14
    7 DEGELING ERIK ONS ELS MITSU EVO 4-14
    8 SCHOCKAERT PATRICK HEYMANS JURGEN SUBARU IMPREZA 4-14
    9 TREKELS STEFAN RASSALLE JOLIEN BMW E30 M3 4-14
    10 SCHOOLMEESTERS TOM VANVOLCKSOM BJORN MITSU EVO 6 4-14
    11 HOLSBEEKS SVEN ULENS DANNY BMW 130I 4-14
    12 ROGGEMAN ROBIN MARTENS LEANDER BMW E 36 M 3 4-14
    14 LAPAILLE MATHIEU HOTTELET JEAN LOUIS PEUGEOT 207 4-13
    15 VANDELOOCK FREDERIK HUGAERTS LUC SUBARU IMPREZA 4-14
    16 WIRTZ MARCEL BOUCHAT LUC MERCEDES 190 3-11
    17 ADAM QUENTIN HOTELET EMILIEN CITROEN DS3 R3 3-10
    18 DELLEUSE JULIEN BURNIAT GUY OPEL ASTRA 3-10
    19 MARIQUE EDDY MARIQUE CHRISTOPHER OPEL ASTRA 3-10
    20 SOYEURT SEBASTIEN SOYEURT LUDOVIC RENAULT CLIO 3-10
    21 LUIS SEBASTIEN RASSART ANTOINE CITROEN C2R2 MAX 3-9
    22 KALBUSCH YANNICK WILLEMS SASCHA FORD FIESTA 3-9
    23 HORGNIES RAYMOND HORGNIES CAROLINE OPEL MANTA 3-11
    24 BOUCHAT VINCENT SALINGROS CHRISTOPHER RENAULT CLIO RS 3-10
    25 PIROT LOIC BODET JEAN BAPTISTE BMW E21 323I 3-11
    26 JANSSENS MARC LEYS MARIO OPEL MANTA 3-11
    27 MINET SERGE WARNANT PHILIPPE RENAULT CLIO RS 3-10
    28 CASTREMANNE PHILIPPE HOYOUX MICHAEL SUZUKI SWIFT 3-8
    29 MARION DIMITRI ARTS SEBASTIEN CITROEN C2R2 3-9
    30 GAUDIN JEAN JULIEN HOUBOTTE AMAURY PEUGEOT 306 2-6
    31 MATHY BENOIT BASTAITS MAXIME VW POLO 3-8
    32 CONSTANT JEROME DERENNE GAUTHIER CITROEN C2 3-9
    33 GRANDJEAN DIDIER GODFRIN PIERRE YVES OPEL CORSA C 4-13
    34 DELOGNE JEAN LOUIS VANDEKERCKHOVE DIDIER PEUGEOT 207 RC 4-14
    35 POCH ANTOINE SERVAIS SAMUEL RENAULT CLIO 4-13
    36 MINGEOT JEAN LOUIS HALLET DAVID OPEL KADETT 4-13
    37 DEGREEF JEAN BRIDOUX ROMAIN VW GOLF 4-13
    38 BECKER JEAN MARC POLET MORGANE VW GOLF 4-13
    39 KONRATH ANDREAS KORB TOBIAS OPEL KADETT E 4-13
    40 VANWINCKELEN ERIK VERBEECK GILBERT OPEL ASTRA 4-13
    41 VAN BRUSSEL WIM APER STIJN RENAULT CLIO 4-13
    42 FRANCOIS VINCENT WILLOCQ VINCENT SEAT LEON 4-14
    43 DELVIGNE DAVID VERBRUGGEN DIDIER NISSAN MICRA 3-8
    44 DELFOSSE MARC B LATON LUDOVIC SUZUKI SWIFT 3-8
    13 MAROIT CEDRIC DEPRAUTE CORINNE PEUGEOT 106 3-9
    45 ROCCO FREDERIC DE GIETER BENOIT BMW COMPACT 3-11
    46 DELVIGNE DIDIER CRAPPE DENIS OPEL CORSA 3-9
    47 BORGNET OLIVIER CITROEN SAXO 3-9
    48 MUNARO ALBAN POUILLON VINCENT PEUGEOT 306 3-10
    49 HIERNAUX SEBASTIEN BENOIT JEAN FRANCOIS PEUGEOT 306 3-10
    50 MACORS ARNAUD MARANZAN FREDERIC RENAULT CLIO RS 3-10
    51 VERVONDEL SERGE VAN BENEDEN ERIK BMW 318 3-10
    52 JACQUES JEAN CLAUDE SCIEUR NATHALIE TOYOTA COROLLA 4-12
    53 PAQUET CHRISTIAN DEHAYBE DOMINIQUE TOYOTA COROLLA 4-12
    54 DELIZEE GAETAN DELIZEE LAETITIA CITROEN SAXO 4-12
    55 WIART JONATHAN BURLET DENIS BMW E 36 3-11
    56 DELMOTTE PASCAL BRUXEKMANE ALAIN BMW E 30 3-11
    57 LABYE JEROME BOON CHRISTOPHE BMW 323 I E 30 3-11
    58 MOREL JEAN LOUP COPPENS DAVID BMW 323 I E 30 3-11
    59 PREAT NANCY LAHAYE FREDERIC BMW 325 I 3-11
    60 COLYNS NICOLAS DELHAYE KEVIN CITROEN SAXO 3-9
    61 LEGROS REGIS BAILLY FABIAN CITROEN C2R2 MAX 3-9
    62 HUMBLET PHILIPPE DUJARDIN JEROME TOYOTA COROLLA 3-9
    63 VERMEULEN KRISTOF OMBELET KATLEEN OPEL CORSA GSI 3-9
    64 ETIENNE ALAIN BARTHELEMY JOSE CITROEN SAXO 3-9
    65 BOET VILMO TIRTIAUX MICHAEL OPEL CORSA 3-9
    66 JACQUES JONATHAN LEONET BERTRAND OPEL CORSA 3-9
    67 DELOGNE FABRICE VAN DEN ABBEELE FLORIAN HONDA INTEGRA 2-6
    68 THERER CHRISTOPHE LHERMITTE MATHIEU MAZDA 323 2-6
    69 VANDENBULCKE MALORY HIERNAUX ROSELYNE MAZDA 323 2-6
    70 RADOUX LIONEL DELPIRE EMELYNE PEUGEOT 106 3-8
    71 MACORS MICHAEL PEUGEOT 106 3-8
    72 DOEREN CHRISTOPHE VAN STEENBRUGGE DAMIEN VW POLO 3-8
    73 LEGROS DIDIER WATELET PIERRE PEUGEOT 106 3-8
    74 PAQUET GAUTHIER DEMEY ELISE PEUGEOT 205 R 3-8
    75 PAQUET BENJAMIN DILBECK JEAN CHRISTOPHE TOYOTA STARLET 3-8
    77 DEFISE ARNAUD KIELBASA NICOLAS PEUGEOT 106 3-8
    78 HUBERTY PIERROT MAQUET FLORENT SUZUKI SWIFT 3-8
    79 BABELAINE FLORENT 3-8
    80 HARPIGNIES PIERRE TOUSSAIN ALEXANDRE SUZUKI SWIFT 3-8
    81 BULTREYS DAVID DHYNE EMMANUEL CITROEN SAXO VTR 2-5
    82 ALLARD LAURENT PIERSON SEBASTIEN CITROEN SAXO 2-5
    83 BOMBLE PASCAL ALEXANDRE JONATHAN PEUGEOT 106 2-5
    84 GIBON JULIEN DAIX LAURA PEUGEOT 106 2-5
    85 BAURAING JEAN ARTS ALAIN TOYOTA COROLLA 2-5
    86 NICOLAS ETIENNE RENIER THIERRY TOYOTA COROLLA 2-5
    87 TAMBURRINI EDWYN TAMBURINI SAMUEL CITROEN SAXO 2-5
    88 PEETERS JONATHAN LAUDENS ALEXIS CITROEN SAXO 2-5
    89 VERHAEGHE ELIEN VANDERRSARREN JOCHEN CITROEN SAXO 2-5
    90 GOGUILLON OLIVIER THERON VINCENT PEUGEOT 106 2-5
    91 STEVENS JOHAN GODEFROID HUGHES OPEL CORSA 2-5
    92 LICHTKEN MAXIME GENETTE XAVIER RENAULT TWINGO 2-5
    93 CHERON THOMAS ANDRE GEOFFREY PEUGEOT 207 2-5
    94 SEPTON JEROME BOUSSIFET FRANCOIS PEUGEOT 106 2-5
    95 ROCHEZ ANTHONY RENAULT TWINGO 2-5
    96 DEL SALVIO ANTHONY DAWANCE CHRISTOPHE PEUGEOT 206 2-5
    97 QUINART ALAIN PAPART BERTRAND CITROEN C2 VTS 1-2
    98 POTAR MICHAEL RASSCHAERT BRUNO RENAULT CLIO 1-2
    99 BORGNET JOEL SUZUKI SWIFT 2-4
    100 DELFOSSE PIERRE DELATOUR QUENTIN SUZUKI SWIFT 1-1
    101 DEGREVE LAURENT SOLOT TIFFANIE RENAULT CLIO 2-4
    102 DE GROOTE ERIC BRICLET JEROME MAZDA 323 2-4
    103 FLOYMON JEAN FRANCOIS MAGUSIAK KRZYSZTOF SUZUKI SWIFT 2-4
    104 DELMOITIEZ JULIEN DELMOITIEZ BENJAMIN CITROEN AX SPORT 2-4
    105 WILGOCKI CARL COLLINET CEDRIC PEUGEOT 106 2-4

    201 LATTAQUE TONY LATTAQUE CHARLY OPEL MANTA SR-19
    202 KLOUYTEN LUC LOISEAU PHILIPPE PORSCHE 944 SR-19
    203 HUGLA DAVID JOLIVET VALENTIN OPEL ASCONA SR-19
    251 JACOBS CHRISTOPHE REGNIER ISABELLE FORD ESCORT RS PH-17
    252 TOLLET EMILE KNOTT CHRISTIAN FORD ESCORT RS PH-17
    253 DACO CHRISTOPHE STROTZ DAVID FORD ESCORT RS PH-17
    254 GILLOT BENOIT MACORS BERNARD FORD ESCORT RS PH-17
    255 DEVILLERS JEAN MARC LAMY NICOLAS FORD ESCORT RS PH-17
    256 REYNAERT MARC VW GOLF PH-16
    257 RENARD LAURENT DEMONTE LOIC FORD ESCORT RS PH-17
    258 HORICKS BERNARD FORD ESCORT RS PH-17
    259 SAVIGNY LUC HENRY FABRICE FORD ESCORT RS PH-17
    260 DERIDDER CARL GILSON TAMARA OPEL MANTA PH-17
    261 BAR YVES VAN DEN BROECK YOHAN OPEL MANTA PH-17

    301 LEVEQUE FRANKY MICHAUX OPEL KADETT H D
    302 LOQUET STEPHANE WINDAL PATRICIA FORD ESCORT H D
    303 LORIAUX ROGER LORIAUX LINDSAY FORD ESCORT RS H D
    304 TSCHMIL EDDY KOG ADRIEN H D
    305 MASLOWSKI MAREK VINCENT CAROLINE FORD ESCORT MK2 H D
    306 LAMBRECK PASCAL DEBRULLE ETIENNE OPEL KADETT H D
    307 MAGNUS PHILIPPE MAGNUS QUENTIN BMW 320 H D
    308 JONNIAUX ROBERT BULTERYS EMMANUEL OPEL CORSA H D

  • Rallye de la Famenne :Olivier Collard et Laurent Wilkin, nouvelle victoire pour les habitués de la Famenne

    Imprimer

    Manche incontournable des rallyes communautaires, le Rallye de la Famenne accueillait 124 concurrents à son départ. Sans trop de surprises, les régionaux Olivier Collard et Laurent Wilkin ont tenu bon jusqu'à l'arrivée même s'ils ont dû tenir un œil sur la concurrence. En Prov'Historic, Frédéric François et Maxime Hébrant ont dominé leurs classements respectifs.

    Lire la suite

  • Course de côte de l'M de Bomerée:Julien Vandeput (D4) et Francis Gilles (D123) s'imposent devant un très large public !

    Imprimer

    Enorme succès populaire, la 59e édition de la course de côte de l'M de Bomerée a vu Julien Vandeput s'imposer dans son jardin en Division 4 et Francis Gilles venir à bout, pour la première fois cette saison, de Christophe Le Nouvel en Divisions 1, 2, 3.

    Lire la suite