rs trèfle

  • RS du Trèfle,succès inattendu d’Eddy Mariqueen D123. & Melissa Debackere en D4

    Imprimer

    rs trèfle, moteur , rupteur magazine , lameuse, sudinfo

    Troisième épreuve Asaf organisée en « conditions covid » (après la course de côte de Richelle et le critérium Jean-Louis Dumont) et deuxième rallye-sprint de l’année (après celui de la Lhomme disputé le 1 er mars dernier), le « Trèfle » avait rassemblé un superbe plateau de 107 équipages (dont 9 inscrits en Histo Démo) qui a dû composer avec une météo pluvieuse ayant rendu le parcours très piégeux.
    Des conditions difficiles qui ont marqué le déroulement de l’épreuve, réduite de 4 à 3 passages suite au retard très important consécutif aux deux sérieuses sorties de route de Kimberley Beguint dès l’ES1 et de Philippe Dewulf dans l’ES2.

    rs trèfle, moteur , rupteur magazine , lameuse, sudinfo


    Si la demoiselle a rapidement pu quitter l’hôpital – « elle souffre de contusions au bassin et d’un problème de rotule tandis que son copilote était indemne », précisait- on du côté de l’organisation qui avait pu la contacter – l’état de la Skoda Fabia R5+ du dernier vainqueur en date de l’épreuve et premier leader ce dimanche matin a provoqué de vives inquiétudes parmi les suiveurs quant à la santé de l’équipage. Evacué vers l’hôpital de Chimay, Emmanuel Mercy, le copilote, a pu quitter l’établissement le soir même tandis que le pilote avait été évacué vers l’hôpital Marie Curie de Charleroi où son épouse, Patty, a pu le voir ce lundi : « Il est en soins intensifs, son état étant jugé sérieux. Mais plusieurs spécialistes l’ont examiné et ont confirmé qu’aucun organe vital n’avait été touché. Ce qui me rassure, c’est qu’il est bien pris en charge ! », nous confiait-elle ce lundi en fin de journée.
    Tout le monde croise en tout cas les doigts pour qu’il se rétablisse très vite ! Melissa Debackere la première, elle qui aurait préféré terminer 2 e que perdre de cette manière son seul concurrent direct, à qui elle n’avait concédé que 5 secondes dans le premier exercice.
    Elle a en effet d’autant plus facilement imposé sa Skoda Fabia R5 en Division 4 (voitures de grosse cylindrée et/ou pneus de compétition) que la troisième R5 présente, la Fiesta de Devleeschauwer, avait, elle aussi, rapidement renoncé suite à des soucis de transmission. Une Ford déjà devancée à ce moment par sa « grand-mère », l’Escort Millington du Luxembourgeois Bob Kellen qui s’est mis en valeur en décrochant le premier accessit après avoir résisté jusqu’au bout à Jean-Philippe Radoux et sa Mitsubishi Evo10, a priori
    plus adaptée à de telles conditions météo ! 4 e avec sa BMW Compact, Xavier Debaere a surtout dû cravacher pour garder le plus mince avantage (1’’) sur Tom Rensonnet qui a découvert avec bonheur (5 e et 1 er de la classe 4-12) la nouvelle Peugeot 208 Rally 4, en première belge s’il vous plaît ! Cela dit, on précisera que son second en classe 12, Loïc Dumont, a fait mieux que résister avec sa Fiesta R2 ! Enfin, Yves Deffet (11 e ) a imposé sa Citroën DS3 R3T en classe 13.

    Dans les Divisions 1, 2 et 3, la participation de Vincent Gallet, notamment vainqueur en 2017 et 2018 et encore en tête l’an passé avant une panne mécanique, ne laissait guère de doute sur le nom du favori ! Mais si le pilote de la Peugeot 306 signait assez nettement le meilleur temps au premier passage devant une autre référence en la personne de Bruno Blaise… qui allait renoncer peu après (moteur), il subissait l'application du règlement en vigueur pour le calcul d'un temps de remplacement, consécutive à une
    neutralisation dans l’ES2 (moyenne des temps réalisés lors des passages précédents - donc le temps de son premier passage sur un sol plus humide, dans le cas présent-), permettant à ses plus proches poursuivants (Soyeurt et Page) de revenir à 2 et 3 secondes au départ de l’ultime spéciale. Parti le couteau entre les dents, le leader arrachait une route, laissant alors la victoire à… l’inattendu (« seulement » 10 e après
    l’ES1) Eddy Marique qui coiffait de fort belle façon ses adversaires au poteau pour à peine plus d’une seconde !
    4 e , Cédric Petrisot emmène un peloton compact d’autres très rapides « tractions 2 litres » parmi lesquelles on remarque la bonne vieille Kadett GSI d’un Philippe Marchal qui ne vieillit pas (5 e ) alors que, juste derrière Clerbois et Linchamps, Thibaut Janty (8 e ) a pâti, comme Vincent Gallet, de un temps de remplacement sans quoi il aurait pu prétendre au top 5.
    Les premières petites cylindrées n’ont pas démérité avec la 10 e place de la Citroën Saxo de Maël Michaux, victorieux dans une classe 9 orpheline de Blaise et la 13 e place de la VW Polo de Philippe Brion, inabordable en classe 8.
    Beau comportement également des meilleures « D2 » avec la victoire de David Bossicart (20 e ) en 2-6 devant Mehdi Benali (22 e ) et Nicolas Appart (23 e et lauréat en 2-5) sans oublier Joël Borgnet, 26 e et large vainqueur en 2-4. Enfin, seul engagé en D1, Luc Delfosse s’est offert, comme à son habitude, une nouvelle victoire en classe 1.
    Moins de suspense (mais pas de spectacle!) dans les catégories historiques où les favoris n’ont rien lâché : Christophe Jacob a largement imposé son Escort « tarmac légère » (la référence à VHK74S n’est pas que dans l’immatriculation) en PH et PH18 tandis que l’Irlandais Frank Kelly, déjà vu à son avantage dans la région à l’occasion de l’Escort Rally Special, faisait de même avec son Escort « Baby Blue » en S/R (véhicules non conformes à leurs homologations d’époque) dans un temps total absolument (d)étonnant !
    On notera encore la deuxième place de Laurent Detal en PH où Jean-Claude Simon a complété le podium (et s’est adjugé la classe PH19) avec sa toujours superbe Talbot Sunbeam Lotus. Du côté S/R, une belle lutte a opposé Christophe Le Nouvel à Cédric Deshayes tout au long de l’épreuve, la « petite » Peugeot 205 Rallye conservant finalement l’avantage sur l’Opel Ascona A du dernier vainqueur en date tandis que divers soucis (neutralisation, courroie…) ont retardé la BMW 320i des Mayné père et fils, Jean- Claude officiant comme copilote d’Anthony !

    photos sur www.rupteur.be