sudinfo

  • F1 : Sergio Perez positif au Covid-19

    Imprimer

     Sergio Perez ,Covid19, lameuse ,sudinfo ,moteur

    Les résultats du second test étaient positifs et donc  Sergio Pérez est bien porteur du coronavirus. C'est finalement Nico Hulkenberg qui prendra la place du Mexicain au volant de la Racing Point lors des deux prochains GP d'Angleterre

  • Premiers essais officiels en ELMS ce14 &15 juillet qui se terminent par un drapeau rouge le matin.

    Imprimer

    ELMS, European Le Mans Series ,oreca, united autosports ,moteur ,lameuse ,sudinfo , castelet ,rupteurmagazine

    Le plateau du ELMS (pas moins de 40 équipages)s’était donné rendez-vous cette semaine au Castelet
    pour la première séance d’essais officielle en vue de la nouvelle saison qui débute ce wk au même
    endroit avant de se rendre chez nous le 9 août à Francorchamps.


    Pour c’est deux jours d’essais l’équipage 100% féminin en LMP2 s'en sort plutôt mal avec une grosse
    sortie de Katherine Legge sur l’Oreca 07 du team Richard Mille Racing n°50 sur le coup de 11h30. Le médecin sur place rapporte que Katherine n’a pas perdu connaissance mais souffre d’une double
    fracture tibia-péroné gauche et du poignet droit. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.


    En ce qui concerne les autres équipages l’équipe United Autosports tire bien son épingle du jeu avec
    un doublé et le meilleur chrono de la semaine de 1’38’’158 sur le tracé de 5.770km


    Il reste à tous ces équipages une journée pour se préparer en vue des grandes hostilités du wk


    Vous pouvez retrouver toutes les infos sur les équipages en un clic ci-dessous

    ELMS, European Le Mans Series ,oreca, united autosports ,moteur ,lameuse ,sudinfo , castelet ,rupteurmagazine

  • Zandvoort, Spa-Francorchamps, Zolder et Mettet...Il y aura donc un après pandémie

    Imprimer

    2cv , C1 racing cup ,francorchamps,moteur , rupteur ,lameuse ,sudinfo

    Alors que le déconfinement est devenu une réalité après un début de printemps marqué par un arrêt total des activités sur le front du sport automobile, les promoteurs et organisateur s’activent pour que la seconde partie de saison permette à tout qui le souhaite de prendre un maximum de plaisir.

    Du côté de la 2CV Racing Cup et de la C1 Racing Cup, un calendrier en quatre temps est officiellement présenté ce mercredi… et les surprises sont nombreuses !
    De manière concrète, 2CV et C1 vont d’abord se retrouver sur le Circuit de Zandvoort, récemment remis à neuf à des fins de Formule 1, pour une épreuve de 8 heures dans le cadre d’un meeting programmé les 12 et 13 septembre. Ensuite, cap sur Francorchamps, pour une course commune de… 14 heures qui remplace les habituelles 24H2CV !


    « Après avoir perdu notre date initiale afin de permettre aux 24 Heures de Spa, la plus grande course de GT au monde, d’avoir lieu, nous étions en attente d’une proposition du Circuit, explique Robert Van Gysegem au nom de l’équipe d’organisation des compétitions 2CV et C1 Racing Cup. Mais une fois que les séries internationales ont été recasées, il n’y avait plus guère de possibilités pour les épreuves belges, fussent-elles aussi populaires que les 24 Heures 2CV/C1 ou les 25 Heures Fun Cup.

    2cv , C1 racing cup ,francorchamps,moteur , rupteur ,lameuse ,sudinfo

    Comme vous l’apprendrez d’ici la fin de la semaine, les promoteurs des différentes compétitions nationales ont
    alors décidé de faire cause commune au travers d’un meeting qui permettra à chacun de limiter les dégâts. Alors non, il n’y aura pas de 24H2CV cette année, mais bien une épreuve inédite de 14 heures dont le départ sera donné dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29 octobre.

    Certains trouveront ça frustrant, nous prenons plutôt le parti de dire que l’essentiel était de proposer une course de longue haleine sur le plus beau circuit du monde en cette période exceptionnelle… »
    Une fois ce tour d’horloge… plus deux heures dans les pattes, les concurrents de la 2CV Racing Cup et de la C1 Racing Cup n’en auront pas terminé, bien au contraire ! Les samedi 21 et dimanche 22 novembre, ils retrouveront le Circuit de Zolder pour la fameuse épreuve de 1000 Km (8 heures) initialement programmée en début de saison.

    Quant à la Finale, elle aura une fois encore lieu sur le Circuit Jules Tacheny de Mettet… avec deux épreuves distinctes pour les 2CV et les C1. Et cette fois, c’est la C1 Racing Cup qui sera à l’honneur, avec une course de… 24 heures (et oui !), en lever de rideau de laquelle la 2CV Racing Cup se produira sur une durée de 6 heures. Au terme de ces deux joutes dans l’entre-Sambre-et-Meuse, les noms des champions seront connus…
    « Ce programme de seconde partie de saison, ou plutôt de remplacement, ne va sans doute pas satisfaire tout le monde, mais nous avons fait ce que nous avons pu en étroite collaboration avec les circuits de Zandvoort, Spa-Francorchamps, Zolder et Mettet, reprend Robert Van Gysegem.

    La campagne 2020 restera à tout jamais particulière, et nous espérons surtout ne jamais revivre une telle situation. Avec un total de 36 heures de piste pour les 2CV et 54 heures pour les C1, je pense que chacun pourra prendre du plaisir et ainsi oublier ce printemps définitivement pourri à bien des niveaux.

    Rendez-vous donc sur les différentes pistes… et que la compétition reprenne ! » (com)

    Photos  Letihon.be

  • Un mois de juillet sur les chapeaux de roues pour les Bikers’Days !

    Imprimer

    bikers, moto ,DG Sport, Francorchamps, lameuse ,sudinfo ,moteur , rupteur

    Si le printemps 2020 a été plus que perturbé à l’échelle mondiale, petit à petit, la vie reprend un cours normal. Il en va de même sur la scène des Bikers’Days, dont le calendrier 2020 a forcément subi des modifications. Conscient que plus d’un biker ronge son frein depuis la mi-mars, DG Sport a mis sur pied un programme de rentrée tout simplement explosif. A tel point que le mois de juillet sera assurément… poignée dans le coin !

     « Avec le déconfinement qui suit son cours, nous avons mis les bouchées doubles, commente Florian Jupsin au nom de DG Sport. Pour concocter un mois de juillet tout simplement exceptionnel. Les nombreux habitués de nos Bikers’Days, mais aussi les nouveaux venus, vont en effet pouvoir monter en piste pas moins de sept jours, sur trois circuits différents. Action ! »

     C’est à Spa-Francorchamps que ces journées permettant aux motards de se défouler redébuteront avec un début de période estivale sous forme de rendez-vous sur la perle motorisée de l’Ardenne. Les jeudi 2, vendredi 3 et lundi 6 juillet, les Biker’s Days seront en effet à l’affiche du plus beau circuit du monde !

     Ensuite, cap sur un autre site oh combien légendaire : Le Mans ! Pour un double rendez-vous sur le Circuit Bugatti les mercredi 22 et jeudi 23 juillet. L’occasion de goûter à l’histoire des sports mécaniques au cœur d’un département de réputation planétaire : la Sarthe.

    bikers, moto ,DG Sport, Francorchamps, lameuse ,sudinfo ,moteur , rupteur

     A peine rentré du Mans, l’équipe de DG Sport mettra le cap sur un troisième lieu symbolique pour tous les férus de moto : le Circuit Jules Tacheny de Mettet. Cette fois, c’est un week-end complet qui est proposé les samedi 25 et dimanche 26 juillet. De quoi permettre aux pilotes et aux machines de faire le plein de sensations après de longues semaines de frustrations mécaniques…

     « Le programme de la suite de cette saison 2020 qu’on n’oubliera pas de sitôt est quasiment finalisé, et nous aurons le plaisir de vous le présenter bientôt, reprend Florian Jupsin. Il offrira une fois de plus la possibilité aux motards de découvrir ou redécouvrir d’autres circuits mythiques sur la scène internationale. Promis, juré, personne ne sera déçu ! »

     Rendez-vous sans plus attendre sur le site officiel des Bikers’Days www.bikersdays.com , pavé ‘Inscription’.(com)

  • Un nouveau calendrier pour les 6 épreuves du Jobfixers BRC 2020

    Imprimer

    brc, racb, rallye ,moteur , rupteur magazine, sudinfo ,lameuse , covid19

    Suite à la pandémie mondiale du Covid-19, le Jobfixers Belgian Rally Championship avait dû être interrompu juste avant le Spa Rally. À ce jour, les épreuves sportives restent interdites dans notre pays. Aujourd’hui que le déconfinement est entamé, une stratégie de sortie a été fixée également pour le rallye. Deux épreuves ne seront pas organisées à d’autres dates. Le RACB et le promoteur expriment toute leur compréhension et leur sympathie pour l’équipe organisatrice du Sezoensrally, durement touchée par la disparition de son président, Jeff Steensels, qui a décidé de reporter à la saison prochaine l’organisation de leur épreuve. Les organisateurs du TAC Rally ont également été contraints d’annuler l’édition 2020 de leur épreuve en raison de l’indisponibilité du centre nerveux du rallye.

    Les autres organisations ont pu recevoir tout le soutien nécessaire pour trouver une autre date. Le Championnat de Belgique des Rallyes reprendra ainsi les 4 et 5 septembre avec le ConXioN Omloop van Vlaanderen, qui sera suivi par le East Belgian Rally le 26 septembre.

    Le Renties Ypres Rally ne pouvait pas être organisé fin juin. La classique flandrienne a trouvé de nouvelles dates et se disputera les 2 et 3 octobre. Le Rallye du Condroz se tiendra quant à lui aux dates prévues, les 7 et 8 novembre, mais il ne clôturera pas cette année le championnat. Fin novembre, les concurrents du BRC se retrouveront ainsi à Namur pour le Rallye de Wallonie. L’épreuve se disputera cette année sous un format compact et une seule journée de course durant le week-end des 28 et 29 novembre (date exacte à confirmer). Le Rallye de Wallonie accueillera aussi une manche du RACB Criterium. Cette saison très particulière du Jobfixers Belgian Rally Championship se clôturera les 12 et 13 décembre avec le Spa Rally, qui avait déjà confirmé antérieurement sa nouvelle date.

    La seconde moitié de saison du Jobfixers Belgian Rally Championship 2020 s’annonce donc particulièrement passionnante.(com)

    CALENDRIER JOBFIXERS BELGIAN RALLY CHAMPIONSHIP 2020

    29/02 Rally van Haspengouw

    4-5/09 ConXioN Omloop van Vlaanderen

    26/09 East Belgian Rally

    2-3/10 Renties Ypres Rally

    7-8/11 Rallye du Condroz

    28-29/11 Rallye de Wallonie

    12-13/12 Spa Rally

  • Les Total 24 Hours of Spa du 22 au 25 octobre

    Imprimer

    24h , francorchamps ,SRO ,Blancpain,moteur,lameuse,sudinfo

    • Les préparatifs sont en cours pour une première édition en automne
    • Les Test-days officiels déplacés aux 29 et 30 septembre
    • Une épreuve fidèle à ses traditions

    Les meilleurs pilotes GT de la planète auront pour la première fois une vision automnale des Ardennes belges cette année en s’attaquant aux Total 24 Hours of Spa du 22 au 25 octobre prochains. 

    L’épreuve phare du GT World Challenge Europe Powered by AWS et de l’Intercontinental GT Challenge Powered by Pirelli était initialement programmée du 23 au 26 juillet. Mais l’interdiction de grands rassemblements en Belgique jusqu’à la fin du mois d’août, conséquence de la pandémie de COVID-19, a obligé SRO Motorsports Group à revoir ses plans. Pour la première fois depuis sa création en 1924, la grande classique belge aura donc lieu en octobre.

    Reculer cette épreuve majeure de trois mois permettra d’assurer une organisation optimale des Total 24 Hours of Spa tout en proposant un spectacle visuel unique. En automne, le jour est forcément plus court et l’augmentation de la durée de la nuit constituera un défi supplémentaire pour les participants. 

    De nombreuses courses de support sont déjà annoncées : la GT4 European Series, le Lamborghini Super Trofeo et le TCR Europe se produiront également sur le tracé de 7 km en prologue des 24 Heures. En conséquence, les Test-days officiels ont aussi été déplacés, les deux journées d’essais prévues mi-juin étant désormais programmées les 29 et 30 septembre.

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.327.gif

     

    Billetterie: www.total24hours.com

  • Le Spa Rally prévu en mars aura bien lieu en 2020

    Imprimer

    spa rally , BRC,DG Sport,lameuse, sudinfo ,rupteur magazine

    L’équipe de DG Sport avait annoncé qu’elle ne comptait pas baisser les bras, et que tout serait mis en œuvre pour que l’épreuve, l’une des manches phares du Belgian Rally Championship, puisse avoir lieu plus tard dans l’année.

    En cette période de confinement et d’annonces de reports, DG Sport a la satisfaction de faire renaître l’espoir. Oui, le Spa Rally 2020 aura lieu, qui plus est dans des conditions assez similaires à celles attendues à la mi-mars. "Nous pouvons en effet officialiser dès maintenant les dates des samedi 12 et dimanche 13 décembre, ce qui signifie que de manière exceptionnelle, le Spa Rally constituera la finale du BRC, annonce Christian Jupsin au nom de DG Sport. Le pari n’était bien sûr pas gagné d’avance, nous avons partagé ce projet avec toutes les parties concernées, à commencer par la Ville de Spa, le Circuit de Spa-Francorchamps, le RACB, le promoteur du Championnat de Belgique et toutes les communes concernées. Un accord de principe généralisé est désormais donné et les premiers retours ont été enthousiastes, ce qui nous conforte dans ce choix…"

    De manière concrète, on se dirige vers un copier-coller de ce qu’aurait dû être le Spa Rally 2020 les 14 et 15 mars, avec un programme identique, y compris la spéciale-show WRX à Spa-Francorchamps, sans oublier les annexes Yokohama Spa Rally Classic (VHRS) et Critérium. "Il va de soi que les engagements enregistrés restent valables, et que d’autres pourront être acceptés en temps utiles, poursuit Christian Jupsin. Cette année 2020 restera, quoi qu’il arrive, différente des autres, et il est clair que dans ces conditions, chacun est prêt à donner du sien pour sauver ce qui peut l’être, et faire en sorte que ce Championnat de Belgique tant attendu puisse tout de même tenir toutes ses promesses. Nous étions les premiers à devoir annoncer un report, nous sommes désormais les premiers à être porteurs de bonne nouvelle. Parfait !"

    C’est donc à moins de deux semaines de Noël que le Spa Rally 2020 permettra aux fans de reprendre une grosse louche de plaisir, et que la fête pourra battre son plein, cette fois avec un décorum typique et inédit de fin d’année. Et une very good news, une !(photo Sébastien Roch)

  • Le rupteur 02/2020 sera en chemin demain vers chez vous .

    Imprimer

    rupteur magazine ,lameuse,sudinfo ,moteur , brc, asaf

    rupteur magazine ,lameuse,sudinfo ,moteur , brc, asaf

    rupteur magazine ,lameuse,sudinfo ,moteur , brc, asaf

  • Yokohama Spa Rally Classic:Lutte garantie entre les experts de la Régularité

    Imprimer

    spa rally ,moteur ,sudinfo , rupteur , magazine , lameuse

    Si le Spa Rally constitue la deuxième manche du Belgian Rally Championship, la vitesse n’est pas la seule raison d’être de cet événement. Depuis l’an dernier, le Yokohama Spa Rally Classic rassemble la crème des amateurs et passionnés de Régularité. L’opportunité de pratiquer cette course à la précision sur des spéciales fermées et sécurisées ne cesse de plaire, ce qui se traduit par un plateau d’une septantaine d’équipages répartis entre les catégories VHRS 65, à 65 km/h de moyenne, et VHRS 50, à 50 de moyenne.

    C’est le samedi 14 mars que le Yokohama Spa Rally Classic déboulera sur les tronçons de Chevron, Andrimont, Fays Show et Spa, disputés à deux reprises, avant l’apothéose de fin de journée sur la piste de Rallycross (World RX) du Circuit de Spa-Francorchamps. Où les adeptes de la Régul’ se produiront entre les deux passages des cadors du BRC, avant d’immobiliser leurs montures au pied de la gigantesque tribune officielle et de gagner l’espace VIP surplombant cette arène des temps modernes. Dans ce cadre plus que prestigieux, la cérémonie de remise des prix sera organisée. 

    Lauréats en 2019, François de Spa et Dominique Dufrasne ne remettent pas leur titre en jeu… mais l’ex-copilote sera bien présent, en compagnie d’Isabelle Dogne, cette fois au volant de son Alfa Romeo Giulia Sprint GT. Quant à de Spa, il a migré vers la catégorie ‘Critérium’, histoire de varier les plaisirs. 

    Tous les regards se tournent donc vers ceux qui avaient terminé dans le sillage de la très belle Saab Sonett il y a un peu moins de douze mois, en l’occurrence les jeunes Alexandre Delhez et Benoît Deflandre (Ford Escort MK1), ainsi que le moins jeune (quoique…) Georges Chalsèche et son compère Baptiste Gengoux (Opel Manta S/R).

    Qu’on se le dise, on va se presser au portillon en haut du classement, tant la liste des engagés regorge de noms connus et reconnus. Parmi les candidats à la plus grosse part du gâteau, pointons en effet Etienne Baugnée et Benoît Remion (Ford Escort MK1), Stéphane Blaise et Patrick Lienne (Porsche 911), Yves Deflandre et Joseph Lambert (Porsche 911), José Delporte et Jean-Yves Bozet (Opel Ascona B), Didier et Florent Gathy (Porsche 911), Jonathan Georges et Pierre Lemaire (Peugeot 205 GTI), Pascal et Marine Gonin (Porsche 911), Jean-Claude Kauffman et Jean-Marc Piret (Toyota Celica), Olivier Maréchal et Thomas Collard (Peugeot 205 GTI), Gaëtan Monseur et David Hanquet (BMW 325i), Claude Ninane et Christophe Simon (Opel Kadett C), John Pottier et Thibault Blaimont (MG B), Gaëtan Schoonbroodt et François Gehlen (Ford Escort MK1), Patrice Simon et Damien Chaballe (Porsche 924 S), on en passe, et de tout aussi bons sans doute… 

    spa rally ,moteur ,sudinfo , rupteur , magazine , lameuse

    L’un des pôles d’intérêt du Yokohama Spa Rally Classic est de proposer un plateau de voitures de nature à titiller la curiosité des passionnés de l’histoire automobile. C’est ainsi que les spectateurs qui auront la très bonne idée de rester en spéciale pour cette course dans la course apprécieront des Clan Crusader, Volvo Amazon, Lada VFTS, Skoda 110 RS, Opel Commodore GS/E, Saab 99, DAF 55 Coupé Marathon, Fiat 124 Sport Spider, sans oublier bien sûr la superbe Alpine A110 1600S des Français Pascal Stocco et Corinne Ronconi, qui officiera en qualité de voiture #0.

  • Saint-Hubert ne veut plus des Legend Boucles Bastogne

    Imprimer

    egend boucles @ bastogne, rallye , lameuse ,sudinfo ,moteur , rupteur magazine

    Fin de parcours pour les Legend Boucles Bastogne à Saint-Hubert. Le collège communal l’a décidé, et sa décision est irrévocable. Il n’y aura pas d’édition 2021 de cet événement sur la commune.

    legend boucles @ bastogne, rallye , lameuse ,sudinfo ,moteur , rupteur magazine

  • Legend boucles Bastogne:Pénalité de 600 points suite à des reconnaissances illicites pour un équipage en ‘Challenger’

    Imprimer

    legend boucles @ bastogne, rallye , lameuse ,sudinfo ,moteur , rupteur magazine

    L’organisateur des Legend Boucles @ Bastogne avait prévenu : cette année encore, c’est tolérance zéro pour ce qui est des reconnaissances sur le parcours de l’étape dominicale, de type forestier. Comme annoncé, des caméras de surveillance ont été installées à des endroits stratégiques, et si la situation est très calme, certains ont apparemment décidé de malgré tout parcourir l’un ou l’autre chemin forestier où passeront en effet les concurrents ce dimanche 2 février.

     

    C’est ainsi qu’après une enquête précise, l’équipage portant le dossard #219, engagé en catégorie ‘Challenger’ avec une Porsche 911 SC 3.0 Gr.4, a été formellement identifié sur le tracé du Test de Régularité Eglantine, par ailleurs parcouru depuis six ans par le rallye. Le concurrent a été entendu par l’organisation, reconnaissant l’infraction commise.

     

    Selon l’article 15 du règlement sportif ‘Legend-Challenger’ des Legend Boucles @ Bastogne 2020, l’équipage concerné écope d’une pénalité de 600 points, barème appliqué pour une premier infraction. Dès le début du rallye, le Directeur de Course Etienne Massillon signifiera audit concurrent cette décision par rapport aux faits constatés.

     

    Pour rappel, les caméras de surveillance restent plus que jamais actives au cours de cette ultime semaine avant le rallye. Les vidéos des RT forestiers du dimanche peuvent être consultées depuis ce lundi en début de soirée sur le site officiel des Legend Boucles @ Bastogne 2020, onglet ‘Concurrents’, puis ‘Infos complémentaires’, puis ‘Vidéo Links Recce’.

     

    Quant aux RT du samedi, elles seront reconnues de manière officielle vendredi. Qu’on se le dise, la Zone de Police Centre Ardenne veille au grain, pour la sécurité et la sérénité de chacun, ainsi que la pérennité de l’épreuve.

  • Dakar 2020 le shakedown déjà spectaculaire avec un gros crash

    Imprimer

    dakar, crash ,moteur ,lameuse ,sudinfo ,rupteur magazine

    Suite à leur sortie de route au shakedown Martin Kolomy et son co-pilote ont été  transporté à l’hôpital pour un ckeck-up 

    dakar, crash ,moteur ,lameuse ,sudinfo ,rupteur magazine

  • Rupteur magazine:On ne change pas une équipe qui gagne pour faire encore mieux

    Imprimer

    rupteur magazine , moteur , brc , asaf  ,sudinfo , moteur

    2020 deuxièmes anniversaires pour rupteur magazine

    Actuellement  près de 300 abonnés et une centaine  qui sont preneurs du magazine occasionnellement, plus de 15000 vues sur les réseaux sociaux sans oublier la reconnaissance des diverses organisations (rallyes , courses de côte et slalom) qui nous accueillent chaque wk pour l’installation de notre stand. Un peu plus de 50 courses du nord au sud et de l'est à l'ouest

    Il a fallu le temps que la mayonnaise prenne, voilà c’est chose faite.

    Pour cette nouvelle année nous voulons faire encore mieux et avec :

    -Notre boutique de vente d'accessoires et photos sur le site rupteur

    -Une revue avec plus de pages nous passons à36 pages alors que nous étions à plus ou moins 24 pages.

    -Notres stand avec les photos et les infos que vous voulez.

    -Un suivi sur sudinfo moteur des divers disciplines

    -Du E-sport

    Et un nouveau projet, le challenge rupteur (rallye, course de cote et slalom) dans les provinces de Liège, Namur, Hainaut, Brabant, Luxembourg en un mot dans tout le pays  De début février à mi novembre challenge repris sur  Racing Channel

    Infos Challenge : ICI

    A la fin du challenge nous ne remettrons pas moins de 40 trophées

     

    rupteur magazine , moteur , brc , asaf  ,sudinfo , moteur

     

  • Legend Boucles @ Bastogne 2020:Un parcours revu en profondeur !

    Imprimer

    bastogne , rallye , rupteur magazine ,sudinfo, moteur

    Après cinq années de Legend Boucles au départ de Bastogne, l’édition 2020 verra son parcours complètement renouvelé, seul un test de régularité (RT) restant identique par rapport au passé, tandis qu’un autre sera parcouru en sens inverse. Sur les 5 RT du samedi et les 6 du dimanche, 10 RT seront donc inédits ! Qu’on se le dise…
    « La première raison d’un tel renouvellement, c’est la décision de ne plus aller en province de Liège, explique Eric Chapa, responsable du parcours, ce qui nous a permis de proposer de nouveaux RT autour de Bastogne et les communes avoisinantes, avec des points spectacles pas trop éloignés de la région de Liège, sur Houffalize et Gouvy, mais aussi dans l’autre direction, à Vaux-sur-Sûre et Léglise pour le samedi, tout en conservant les habitudes à Bastogne, Tenneville et Bertogne, avec un RT Show très spectaculaire. »
    Le dimanche, la raison du changement est plutôt liée au respect de l’environnement et de la forêt qui accueille l’épreuve, en collaboration avec le DNF, le souhait des gestionnaires forestiers d’avoir une rotation entre les parcours afin de ne pas mettre une pression répétée sur les mêmes massifs, mais aussi et surtout à cause de la peste porcine qui, si elle ne semble plus progresser, a obligé le DNF à créer des zones de protection qui englobent les anciens RT de la région de Florenville, Herbeumont, Bertrix…
    « Mais la collaboration est telle avec le DNF que dès le lendemain de l’édition 2019, ils nous ont proposé des parcours alternatifs, où nous avons été très bien accueillis par de nouvelles communes sur le territoire desquelles il n’y avait jamais eu de rallye par le passé, comme Martelange et Libin, poursuit Eric Chapa. C’était très amusant de leur expliquer le déroulement d’un rallye et la différence entre un RT sur route fermée et un parcours de liaison… Ils ont eu peur que l’on ferme la N4 pour faire passer le rallye ! Résultat : après explications : un RT de 7,20 km avec seulement 500 mètres d’asphalte ! »
    Si le nombre de RT est réduit par rapport à 2019 - 16 au lieu de 19 -, le kilométrage total est en augmentation, avec 220 kilomètres contre 208 en 2019.
    Inutile donc pour les petits malins de tenter de reconstituer le parcours à partir des roadbooks précédents… tout a changé !(com)

  • GRÉGOIRE MUNSTER DÉCROCHE LA VICTOIRE AU RALLYE NATIONAL HIVERNAL DU DÉVOLUY

    Imprimer

    bma, Gregoire Munster ,Louis Lucas , skoda , R5 ,moteur , rupteur magazine ,sudinfo

    Grégoire Munster et Louis Louka (Skoda Fabia R5) ont remporté le Rallye National Hivernal du Dévoluy, en France. Leader du début à la fin, auteur de quatre scratches, le jeune Belge de 20 ans a achevé l’épreuve avec un avantage de 37 secondes sur la VW Polo R5 d’Olivier Burri. Yohan Rossel (Citroën C3 R5), champion de France sur asphalte, a terminé en troisième position, à 45’’8. Bertrand Pierrat et André Leyh, au volant d’une VW Polo R5 BMA, ont clôturé l’épreuve en 9ème position.

    Le Rallye National Hivernal du Dévoluy est une jeune épreuve, en étant à sa quatrième édition à peine, qui ne compte pas encore pour le championnat de France. Cette épreuve, disputée dans des conditions aussi difficiles qu’hivernales, est néanmoins considérée par beaucoup comme une préparation idéale en vue du Rallye de Monte-Carlo. Deux jours durant, les concurrents affrontent quelque 116 kilomètres contre le chrono. Samedi, Grégoire Munster et Louis Louka ont pris un solide départ, remportant la première spéciale, avant d’enchaîner avec trois autres scratches pour conserver le leadership du début à la fin.

    “La clef de cette épreuve résidait dans les troisième et quatrième spéciales, commente Grégoire Munster. Durant le premier passage de nuit, soit les 10,29 kilomètres entre Agnières et Dévoluy, j’ai devancé Rossel de 14 secondes et Burri de 27 secondes. S’en suivait la spéciale de 25,78 kilomètres du Col de la Bachassette, où les conditions étaient vraiment difficiles. Le brouillard était tellement épais qu’on voyait à peine plus loin que le capot de la voiture. C’est là que Louis s’est imposé comme un guide parfait. Nous avons roulé à notre propre rythme, signant le deuxième meilleur temps derrière Burri, mais en devançant le champion de France Rossel de 45 secondes ! Dimanche, nous avons privilégié une approche plus conservatrice. On a attaqué quand on le pouvait, et on a assuré dans les autres tronçons. Les conditions changeaient constamment. Neige et glace, en alternance avec du sec ou du mouillé. Il s’agissait aussi de rester bien attentif aux portions de neige en train de fondre, qui laissait une couche de boue particulièrement piégeuse sur la route. On est passé à travers tous ces obstacles sans commettre d’erreur. Nous sommes un jeune duo, mais notre course a été marquée du sceau de l’expérience. Nous étions soulagés à l’arrivée, et l’embrassade avec mon père était très intense. C’est chouette de conclure la saison de cette manière. Il s’agissait de mon cinquième rallye cette saison avec la Skoda Fabia R5. Un parcours qui a débuté au Monte-Carlo pour se poursuivre en Finlande et se conclure ici, en France. A chaque fois, les conditions étaient délicates. Mais c’est dans de telles circonstances qu’on apprend le plus.’’

    bma, Gregoire Munster ,Louis Lucas , skoda , R5 ,moteur , rupteur magazine ,sudinfo

    Papa de Grégoire et Team Principal de BMA, Bernard Munster était on ne peut plus satisfait, et même très fier au terme de cette épreuve. “Cette troisième spéciale était vraiment impressionnante, assurait Bernard Munster. Pour cette épreuve, nous avions choisi les types de gomme autorisées au Monte-Carlo 2020, selon la nouvelle réglementation WRC. C’était également notre approche au moment d’envisager notre participation à cet événement. Cela signifie qu’on était limité dans le choix de pneus. Burri, qui dispute le Monte-Carlo de façon amateur, n’est pas lié à la réglementation WRC, ce qui signifie qu’il disposait d’un plus large choix de pneus. Lorsqu’à la fin d’un tel rallye, vous êtes en mesure de l’emporter avec une ancienne Skoda Fabia R5 devant Burri et Rossel, pilote officiel Citroën Sport et champion de France, je pense que vous pouvez être très fier de vous-même. Grégoire a intelligemment bâti sa victoire. Il a disputé une course réfléchie, ce qui signifie qu’à ce niveau, il a largement progressé. J’espère sincèrement qu’il pourra continuer dans cette voie, si possible dès le Monte-Carlo en début d’année. Il s’agira de son premier rallye de la saison.’’

    Bertrand Pierrat et André Leyh ont de leur côté vécu un envol difficile. Ils ont achevé la première étape en 11ème position. Grâce à un 7ème temps dans la première spéciale de dimanche, le duo a intégré le top 10. Et après un top 5 dans l’ES8, Pierrat est passé en 9ème position. “Ce rallye promettait d’être vraiment difficile. Juste avant le départ, de fortes chutes de neige ont eu lieu, décrit Bertrand Pierrat. Et puis la météo a changé, il a commencé à dégeler, ce qui a entraîné la présence d’une grosse couche de neige fondue sur la route. J’étais constamment à la recherche de grip, ce qui rendait le pilotage de la voiture assez difficile. La dernière fois que j’ai pris le volant de la VW Polo R5 BMA, c’était au Monte-Carlo en début d’année. Avec le team, nous avons cherché des solutions, modifié et amélioré le set-up, ce qui m’a permis de retrouver de la confiance et d’avoir un meilleur feeling au volant de la voiture. Je suis assez satisfait de ma neuvième place, surtout face à une telle concurrence. Il s’agissait d’une préparation idéale en vue du Monte-Carlo, qui aura lieu dès le début d’année. J’y serai une fois encore présent avec la VW Polo R5 BMA.’’ com.